Merci les bonnets rouges !

Le mouvement des bonnets rouges piloté par le MEDEF et la FNSEA avait réussi l’année dernière à suspendre le projet d’écotaxe, prélevée sur les poids lourds qui polluent sur les routes françaises. Or, le produit de cette écotaxe devait servir entre autres à financer de nombreux projets de transports en commun, voire même des projets destinés au vélo. Aujourd’hui, on découvre la liste de tous ces projets à l’arrêt pour cause d’abandon de l’écotaxe. Lire la suite…

27 lignes de TER menacées (1): Et si « l’économie du care » nous épargnait la coupe sombre?

La SNCF comme les régions qui pilotent la politique ferroviaire locale raisonnent depuis assez longtemps maintenant en (bon ?) gestionnaire. Mais les secondes, chefs de file possibles des autres collectivités territoriales en matière de mobilité durable à moyenne distance, se sont-elles préoccupées de faire un bilan socio économique et environnemental assez fouillé ? Lire la suite…

Des chemins de fer d’Union soviétique aux chemins de fer de Russie

En 1991, lors de l’éclatement de l’Union Soviétique, une revue russe spécialisée titrait : « Les politiques se divisent, les cheminots s’unissent« . Ce titre exprime le fait que pendant que, du fait de l’évolution politique, de nouveaux états et de nouvelles frontières séparaient les peuples sur des bases ethniques et nationales, un esprit de coopération continuait d’unir les collaborateurs des services ferroviaires des différents états nouvellement formés (la Russie, le Belarus, l’Ukraine, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, la Moldavie, les États d’Asie centrale, la Géorgie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan). Lire la suite…

La gratuité émancipe du marché et du « chacun pour soi »

Le philosophe et écrivain Jean-Louis Sagot-Duvauroux, auteur du livre « Pour la gratuité » en 1995 et co-auteur de « Voyageurs sans ticket, liberté, égalité, gratuité » avec Magali Giovannangeli, présidente de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Étoile, revient dans une interview réalisée récemment par Ixchel Delaporte sur la notion de gratuité des transports. Lire la suite…

La grande vitesse est en train de tuer le réseau ferroviaire européen

Le train à grande vitesse est présenté comme une alternative durable au transport aérien. Selon l’Union internationale des chemins de fer, le train à grande vitesse « joue un rôle clé dans le développement durable et la lutte contre le changement climatique ». En tant que voyageur régulier en train à travers l’Europe, je dois dire que le contraire est vrai. Le train à grande vitesse est en train de détruire l’alternative la plus précieuse à l’avion, à savoir le réseau ferroviaire européen classique en service depuis des décennies. Lire la suite…

Thalys desservira la métropole lilloise dès avril 2014

Thalys a annoncé le lancement de trains qui relieront directement les Pays-Bas à Lille dès avril 2014. Ces nouveaux services reflètent l’évolution de la politique de la SNCF, qui estime que le développement des liaisons internationales à grande vitesse constitue une solution à la crise que connaît le modèle TGV sur les liaisons franco-françaises. Lire la suite…

Pour une « mobilité courante »

Chacun, dans son activité quotidienne est amené à se déplacer tout près ou plus loin de chez lui. Intéressons-nous aux déplacements domicile-travail, domicile-études ou domicile-services. Il est clair que la possibilité de limiter dans l’espace et la durée ces déplacements récurrents est un but poursuivi par les individus, les familles et les pouvoirs publics. Lire la suite…