Les lecteurs du Figaro sont des Bolchéviques

Il ne vous aura peut-être pas échappé que les trains de nuit en France sont en train de disparaître. Le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies, a en effet annoncé, vendredi 19 février, que l’Etat allait se désengager de six des huit lignes de nuit « Intercités » exploitées par la SNCF dès le 1er juillet. Seules Paris-Briançon et Paris-Rodez-Latour-de-Carol seront encore financées (pour l’instant). Lire la suite…

Le secteur privé pourrait financer la gratuité du transport public… en disparaissant

Est-ce que la communauté de communes d’Abbeville (32.000 habitants et 111 km²) sera le prochain territoire français à mettre en place la gratuité des transports publics urbains? Un article récent du Journal d’Abbeville le laisse supposer tout en livrant des informations récentes sur les pratiques actuelles dans le domaine du transport public urbain. Lire la suite…

Le tram, l’expansion urbaine et la fin de la ville piétonne à travers les exemples de Boston, Philadelphie et Los Angeles aux États-Unis

D’une ville dense homogène groupée autour de son port, qui concentrait en 1850 deux-cents mille habitants dans un rayon de trois à quatre kilomètres, où les distances étaient franchissables à pied, Boston devint cinquante ans plus tard une métropole industrielle tentaculaire d’un million d’habitants dispersés dans une tache urbaine de plus de seize kilomètres de rayon, qui était désormais structurée en deux parties aux fonctions urbaines contrastées: un centre industrialo-commercial, qui concentrait aussi les services de communication, qu’entourait une immense couronne de banlieue résidentielle ponctuée de centres commerciaux et industriels secondaires. Lire la suite…

Pétition nationale de la FNAUT pour la sauvegarde du service public ferroviaire

Afin de répondre au mécontentement croissant des usagers réguliers ou occasionnels du train et de tous les défenseurs du rail, mode de transport peu consommateur d’énergie et respectueux de l’environnement, la FNAUT (Fédération nationale des associations d’usagers des transports) a décidé de tirer le signal d’alarme et de lancer une pétition nationale adressée au Président de la République et au Premier ministre. Lire la suite…

La SNCF s’oppose à la baisse de la TVA sur ses propres services

Le gouvernement a fait passer le taux de TVA sur les transports publics de 7 à 10 % le 1er janvier 2014. Comme cette sorte d’impôt écologique inversé fait un peu désordre dans la vitrine en ces temps de préparation de la COP 21, le bruit courait cet été que le gouvernement allait revenir sur cette hausse, et ramener le taux de TVA au taux réduit de 5,5 % ; l’Utp, le GART et la FNAUT firent évidemment pression en ce sens. Malheureusement, selon un article paru sur le site d’info Mobilicités le 8 septembre, cette hausse, comme la Guerre de Troie, n’aura pas lieu. Lire la suite…