Généralisation des double-sens cyclables dans les Zones 30 dès août 2008

La Zone 30 de Lyon (500 ha et 87 km de voies de circulation)

Le décret 2008-754 du 30 juillet 2008 introduit dans le Code de la route la généralisation des double sens cyclables en Zone 30 ou dans les Zones de rencontre (Zone 20).

Ainsi les rues à sens unique pour les véhicules motorisés vont devenir autorisées dans les deux sens aux vélos, sauf disposition contraire (i.e. sauf arrêté municipal interdisant le double sens cyclable dans la rue considérée). Il y a donc inversion de la règle et de l’exception. Les municipalités ont un délai de 2 ans pour mettre à jour les arrêtés municipaux et la signalisation. Lire la suite…

slowUp – les journées découvertes sans voitures en Suisse

La recette slowUp est à l’évidence dans le vent: réserver une route principale dans une belle contrée uniquement à la mobilité à force humaine (déplacements par sa propre force musculaire ou Human Powered Mobility HPM). Grâce à un programme attrayant d’animations et sans obligation de performances, chacun y trouve son compte dans une atmosphère joyeuse, qu’il soit jeune ou moins jeune, en groupe ou en famille, porté sur le mouvement ou la contemplation, à roller, à vélo ou vélo couché, chaise roulante, skate, etc. Lire la suite…

Dites « NON » à la voiture !

Samedi 27 septembre : Dites « NON » à la voiture !

La Semaine de la mobilité s’est terminée avec un lourd constat. La politique des transports dans l’agglomération lyonnaise repose toujours autant sur la voiture. Les modes doux (piétons, cyclistes) non polluants peuvent toujours attendre. Lire la suite…

La France du vélo: le palmarès des villes cyclables

france-du-velo

La FUBicy et le Club des Villes Cyclables, avec le soutien du Ministère des Transports (DGMT) et de l’ADEME, ont mené en 2008 une enquête sur les politiques en faveur des piétons et des cyclistes dans les villes françaises.

Cette enquête, loin de constituer un éphémère palmarès de plus, avait pour but d’initier un véritable « observatoire », en collectant toute une batterie d’indicateurs aussi objectifs que possibles, et assez variés pour tenter de refléter les multiples volets d’une politique favorable aux déplacements à vélo ou à pied. Lire la suite…

Plans de déplacements : les grandes entreprises franciliennes recalées

A l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, l’association « Les Amis de la Terre Paris » publie, dans le cadre de la diffusion de son rapport d’enquête sur les PDE, un classement des grandes entreprises franciliennes en matière de Plans de Déplacements. Une enquête qui montre la nécessité d’une plus grande implication des entreprises, à peine deux d’entre elles obtiennent la moyenne… Lire la suite…

Le crash pétrolier aura lieu ce soir à la télé

Bakou, Azerbaïdjan. Morne plaine. Des pompes à essence pendent, fatiguées, le long d’une route déserte. Ici, d’antiques pipelines rouillés. Là, des fûts percés gisent dans une mare noire. Plus loin, des milliers de derricks, figés pour l’éternité, tel une armée fantôme. De ce qui fut l’eldorado du pétrole, au début du XXe siècle, il ne reste rien. Rien que le goût rance d’un paradis trop vite perdu. A Bakou comme au Texas, l’âge d’or de l’or noir est définitivement révolu. Il a disparu avec sa manne. A l’époque, on croyait le pétrole éternel. Il suffisait de creuser dans le sol pour qu’il en jaillisse des litres. Et on a pompé… jusqu’à la dernière goutte. Lire la suite…

Comment en finir avec la civilisation de l’automobile?

Notre société affecte plus de 80% de l’espace public à la circulation automobile et au stationnement des voitures, c’est-à-dire à un mode de déplacement individuel dont le taux d’occupation moyen ne dépasse pas 1,2 personne par automobile en agglomération. Les piétons et les vélos se sentent comme des intrus sur un espace public dédié à la vitesse automobile, où les infractions sont la règle en toute impunité. Il faut arrêter d’aménager la chaussée en fonction de l’heure de pointe, ce qui se traduit par des voies de circulation automobile démesurées, congestionnées une heure ou deux par jour, et qui se transforment en véritables catalyseurs à vitesse le reste du temps. Or, il est désormais admis que toute augmentation de l’offre d’espace automobile se traduit pas une augmentation de la circulation automobile qui génère rapidement des congestions et nécessite donc de nouvelles voies de circulation pour les voitures. Lire la suite…

Vivre simplement à la campagne… sans voiture

Lu sur S!lence : « Ah ! le débat sur la voiture à la campagne à en croire de nombreuses personnes qui ont fait le choix d’une vie simple à la campagne, il est possible de se passer de beaucoup de choses, d’être très autonomes, mais comment être reliés à la société sans cette tonne de ferraille ? (1) C’est pourtant possible, comme en témoignent Marc et Lotti Bosch, engagés depuis 1997 dans une expérience de recherche de cohérence. Lire la suite…

Bordeaux sans voitures tous les mois

Ailleurs, c’est souvent une fois par an la journée sans voitures. A Bordeaux, c’est une fois par mois ! Chaque premier dimanche du mois, les Bordelais s’offrent un chouette bol d’air avec une journée sans voiture dans le centre-ville. Un arrêté municipal interdit ce jour-là toute circulation automobile entre 10h et 19h (de mai à septembre) ou entre 10h et 18h (d’octobre à avril) dans un périmètre délimité. Lire la suite…

Le mythe des effets positifs de la vitesse en agglomération

L’accroissement des vitesses de transport en agglomération est généralement présenté par les économistes et bien d’autres spécialistes à leur suite comme un progrès considérable de multiples points de vue : gains de temps ou au moins accessibilité croissante, choix de destinations plus large source d’efficacité économique, desserrement urbain évitant la promiscuité, accès au foncier et aux biens de consommation à coût réduit en périphérie pour les ménages à revenus modestes… La liste des bienfaits de la vitesse est impressionnante et à côté ses nuisances semblent avoir bien peu de poids. Dans les années d’après-guerre, les villes européennes ont ainsi multiplié les plans de circulation, les voies rapides urbaines et les transports collectifs lourds, et plus récemment quelques unes ont même opté pour des péages urbains, l’objectif étant toujours de limiter la congestion et d’accroître la mobilité. Lire la suite…

La moitié des salariés travaillent à moins de 10 kilomètres de chez eux

En incluant les personnes qui résident et travaillent dans la même commune (27 % des salariés), pour lesquels la distance domicile-travail et le temps de trajet sont conventionnellement considérés comme nuls, la distance domicile-travail moyenne est de 25,9 km. Pour la moitié des salariés, la distance est inférieure à 7,9 km (Cf graphique). Lire la suite…

Plaidoyer pour un premier quartier exemplaire et sans voiture à Paris

Serons-nous tous des réfugiés climatiques ?

Les conséquences du réchauffement climatique provoqué par les pays industrialisés seront dramatiques. En 2040, l’ours polaire risque de ne plus avoir de glace à sa disposition pour conserver son mode de vie. L’humanité sera aussi touchée. La montée progressive des océans inondera une partie du Bengladesh et des Pays-Bas. Des précipitations trop fortes ou des sécheresses trop intenses obligeront des peuples, en particulier les plus pauvres, à migrer. L’ONU a chiffré à 110 millions le nombre de réfugiés climatiques en 2010. Ces mouvements de populations ne se feront pas sans conséquence. Face à ces enjeux climatiques, il nous apparaît qu’au plan national et local, votre réponse manque de réalisme et d’ambition. Lire la suite…