Faire soi-même ses chaînes à neige pour vélo, oui, c’est possible!

pneus-neige-velo

Dutchbike, un site américain de vélo, explique comment faire ses propres chaînes à vélo. Après avoir dévoré l’explication, j’ai également essayé sur mon vélo, en attendant la neige censée tomber tout prochainement.

Avertissement :

Ces « chaînes » ne sont malheureusement destinées qu’aux vélos à freins à disque / tambour, OU aux fixies SANS freins.

Le problème de ces « chaînes » c’est qu’elles bloqueraient les freins à mâchoires (freins communs) puisqu’elles sont fixées à même la roue.

Pour un fixie avec un seul frein avant, on pourrait les mettre alors sur la roue arrière. Si vous avez un vélo avec freins à mâchoires, c’est cuit.

Matériel:

Un paquet de 100 colson, les plus longs possibles (câbles plastiques pour fixer les fils électriques, entre autres). J’ai essayé de trouver des colson bling-bling, mais je n’en ai trouvé que des noirs… 🙁

Également prévoir une paire de ciseaux ou tenailles ou cutter pour couper les colson.

Méthode:

Il suffit de placer un colson à côté de chaque rayon à chaque roue, bien serrer, comptez une trentaine de câbles par roue. Essayez d’abord avec un câble pour voir si ne rien ne bloque. Je vous conseille de « rentrer » la tête du colson pour qu’il ne touche rien.

Cela ne m’a coûté que 5CHF de matériel pour les colson , et 30 minutes de travail (au froid). Mais c’est fait, et ça roule sans aucun problème sur la route.

Après test dans la neige ce matin:

Ce matin, 15cm sont tombés à Genève. Tout d’abord test dans la rue devant chez moi, rue couverte de neige mais tassée par le chasse-neige. Le vélo tient sans problème, malgré la neige tassée et la couche de glace en-dessous.

Je décide alors de faire le chemin pour me rendre au travail. Grosse descente, toujours sur le vélo, même pas tombé.

10km après, bien arrivé, aucun souci, roulé dans 15-20cm de poudreuse, sur la glace, sur la route, sur les pistes cyclables bien évidemment PAS déneigées. Évidemment, on roule moins vite, au lieu des 30′ habituelles il m’aura fallu 50′ pour couvrir les 10km, mais les chaînes crochent bien sur la route !!!

Oui, on dérape de temps en temps, mais rarement. Le pire sont les « ornières » glacées laissées par les voitures, mais dans la neige fraîche ou sur la neige tassée il n’y aucun problème. Freinage, démarrage, montée, descente, les chaînes crochent décidément bien sur la route.

Vous savez quoi faire avant la prochaine neige!

Neige, glace, congères, avalanches, même pas peur !

Les photos du site américain, avec leur autorisation de reproduction

Le site

Echomag

A propos de Echomag

Première gazette bimestrielle 100% écologique sur écran recyclé & moins chère que gratuite en pdf, sponsorisée par la planète Terre.

11 commentaires sur “Faire soi-même ses chaînes à neige pour vélo, oui, c’est possible!

  1. echomag

    Bonjour MOA,

    merci pour ton commentaire. Oui, le coup des patins / machoires, bien dommage, d’autant que la plupart des vélos sont sur ce système…

    En réfléchissant bien, il faudrait trouver un système de « chaussette » antidérapante qui se fixerait directement à la roue, sans toucher la jante, pour que les freins puissent correctement fonctionner.

    La chaussette pourrait être en matière antidérapante, il faudrait alors démonter la roue pour la glisser en-dessous. Pas si facile. Ca y est, je viens d’inventer un produit !

    Ou sinon tu montes le kit que je présente sur ton vélo, et tu freines juste pas. Ce qui est tout à fait envisageable, vu que tu vas quand même pas aller si vite.

    En tout cas, pour avoir testé les chaînes hier, je peux t’assurer que ça marche grave !

    Bonne route.

  2. JPK

    A tout hasard, il y a des pneus à clou qui n’ont peur, ni de la glace, ni des patins de frein. Je sais que Schwalbe par exemple en a à son catalogue. C’est probablement aussi simple de changer de pneu que de faire ce montage avec des clips

  3. Florent

    Bonjour à tous,
    J’avais déjà vu cette technique à base de « Colson ». Outre qu’elle ne s’applique qu’aux freins à disque, c’est à dire à très peu de vélos au final, je trouve que cette technique n’est pas très « écolo », car c’est du 100% jetable ! Personne ne va rouler toute l’année avec cet équipement et, à part dans les coins où il y a en constamment de la neige tout l’hiver (donc pas chez nous), je ne m’imagine pas les garder tout l’hiver.
    Bref, on les enlève… donc on les jète.
    Il y a certains modèles de collier « réutilisables » mais ils tiennent en général moins bien et sont plus fragiles.
    Bref, c’est pas la panacée.
    Florent

  4. Philippe

    Sinon, pour faire plus écolo et ne pas avoir à tout jeter, il suffit de prendre de la grosse ficelle/petite corde, et d’entourer le pneu en passant entre chaque rayon, pour obtenir le même résultat. La difficulté est de bien tendre, et que ça reste tendu…

  5. Alain

    Effectivement, je connaissais la méthode mais avec de la ficelle, donc plus écologique.
    Pour les pneus à clous, c’est le Schwalbe Marathon Winter.

  6. glev

    Je constate que la bande de plastique est relativement lisse. Peut-elle être efficace pour faire office d’antidérapant latéralement?
    Et, que fait-on en cas de crevaison?

  7. Julien

    Des pneus tout bêtes sans rien et un peu le sens de l’équilibre font aussi bien l’affaire pour la neige. Je l’ai testé par -25°C en Finlande et par -10°C à Strasbourg.
    Pour la glace c’est un peu plus dangereux et là les pneus cloutés deviennent intéressant.

Les commentaires sont clos.