Accord franco-allemand sur le climat : un accord climaticide qui signe une nouvelle fois la mort du Grenelle de l’environnement!

Un accord franco-allemand relatif au règlement européen sur les rejets de CO2 des véhicules particuliers semble s’être dessiné à la suite d’une rencontre entre le Président de la République Française Nicolas Sarkozy et la Chancelière allemande Angela Merkel.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « cet accord franco-allemand est un non-accord sans ambition ni contrainte particulière puisque l’objectif de 120 g/CO2 a été porté à 138 g/CO2 par kilomètre parcouru réduisant à néant l’effort à réaliser par les constructeurs automobiles ».

Une fois encore, la France tient de beaux discours sur le climat, discours à mille lieues des actes et très en retrait des décisions et accords signés par la France.

En pleine crise énergétique, il est pour le moins stupéfiant que la France et l’Allemagne puissent opter pour un statu-quo extrèmement négatif !

A la veille de la présidence française de l’Union européenne, le Président de la République semble prêt à tous les compromis climaticides pour obtenir un accord politique minimaliste. L’association Agir pour l’Environnement exprime sa plus vive déception à l’égard d’un accord inacceptable et demande à être reçue immédiatement par le cabinet de la Présidence de la République afin d’obtenir une explication sur un accord qui rompt définitivement avec les conclusions du Grenelle de l’environnement.

parodie-de-mariage-sarkozy-merkel

Alors que le coût des matières premières devrait inciter les responsables politiques à agir en tenant compte des contraintes écologiques et climatiques, il apparait nettement que Nicolas Sarkozy et Angela Merckel ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Source/auteur : Agir pour l’environnement

Agir pour l'Environnement

A propos de Agir pour l'Environnement

Association de mobilisation citoyenne en faveur de l'environnement.

Un commentaire sur “Accord franco-allemand sur le climat : un accord climaticide qui signe une nouvelle fois la mort du Grenelle de l’environnement!

  1. dominique

    les politiques (le roi nicolas et sa cour) privilégient leurs petits copains actionnaires avant les intérêts du peuple.
    les Français peuvent continuer à se ruiner avec le pétrole pendant que TOTAL engrange des bénéfices reccords (12 milliards d’euros de bénéfice en 2007) et verse des pots de vin aux politiques et aux constructeurs automobiles qui ne nous vendront des voitures non polluantes que losque le pétrole aura disparu et nous avec !…. interpellons nos politiques sur le non respect de leurs engagements : « oeuvrer pour les citoyens !!!! « 

Les commentaires sont clos.