L’Espagne veut faire du vélo le mode de transport « préférentiel » dans les villes

velo-espagne

Le gouvernement espagnol a annoncé plusieurs changements concernant le code de la route dans le but de faire du vélo le mode de transport ‘préférentiel’ dans les villes.

Les principaux changements annoncés sont les suivants :
– Limitation de la vitesse à 30 km/h dans les voies urbaines à sens unique ou d’une seule voie par sens (80% des rues)
– Priorité des vélos sur les véhicules à moteur dans les zones 30 ; les vélos n’auront plus l’obligation de se ranger à droite et pourront rouler au milieu de la chaussée dans ces zones 30
– Les vélos pourront rouler sur les trottoirs de 3 mètres de large
– Les mairies auront la possibilité d’instaurer des contresens cyclables

Selon la Dirección General de Tráfico (Sécurité Routière) le but est de donner la priorité en milieu urbain aux piétons et vélos sur les voitures en changeant la norme qui marginalisait jusqu’à présent piétons et cyclistes. La Dirección General de Tráfico veut encourager l’usage du vélo, pas comme un moyen de transport alternatif mais préférentiel en ville. Pere Navarro, Directeur Général de la Dirección General de Tráfico insiste sur le fait que bien au contraire des idées reçues, le vélo est un moyen de transport très sûr, en 2009 13 cyclistes ont perdu la vie dans les villes espagnoles malgré les deux millions et demi de personnes qui se déplacent quotidiennement à vélo dans le pays.

Rappelons qu’au mois de juin, Pontevedra (82 000 habitants) a été la première commune espagnole à limiter à 30 Km/h la vitesse dans l’ensemble de la ville. D’autres villes agissent dans ce sens : Valencia (815 000 habitants) a limité à 30 Km/h la vitesse dans l’ensemble du centre historique et la mairie de Saragosse (700 000 habitants) a déjà limité toutes les rues à sens unique à 30 Km/h.

Sources :

http://www.elpais.com/articulo/espana/bicicletas/podran/circular/aceras/metros/ancho/elpepunac/20110219elpepinac_18/Tes

http://www.publico.es/espana/362090/las-bicicletas-son-para-la-ciudad

Herrero

A propos de Herrero

Contributeur de Carfree France, correspondant en Espagne

6 commentaires sur “L’Espagne veut faire du vélo le mode de transport « préférentiel » dans les villes

  1. georges

    espérons que les villes moyennes et grandes en france s’en inspirent
    en tout cas ça crée un précédent de poids pour argumenter

  2. Le cycliste intraitableVélops

    Les Espagnols sont réputés pour être « virils » au volant, et l’Espagne part de très loin, plus que la France, en matière de législation favorable aux cyclistes. Rappelons que c’est en Espagne que le port du casque cycliste est obligatoire sur route nationale…

    Très bien vue l’autorisation de rouler sur les trottoirs larges, sachant qu’en France beaucoup de rues piétonnes autorisées aux cyclistes font moins de 3 m de large…

  3. michel

    Et pendant ce temps le maire de Marseille, qui pourtant vantait tant l’exemple de Barcelone lors de sa dernière campagne électorale, choisit un nouveau slogan pour la ville: « Marseille accèlère »…
    Cerise sur le gâteau, le sous titre:  » Plus que jamais Marseille », remake du célèbre: « Marseille sera toujours Marseille… » qui commence à gonfler pas mal de monde ici.

  4. Flower

    Et pendant ce temps l’un des seuls espace piéton de Marseille, la zone qui entoure l’Hôtel de Ville (domaine du Maire n’est-ce pas) est en train de devenir un parking.
    Les piétons sont presque en train de devenir minoritaires, c’est infernal. Et tout ça sous l’oeil vigilant des flics qui font le planton là toute la journée.
    La place qui est donnée au moteur dans cette ville est aberrante.

  5. MarcDSMarcDS

    La limitation à 30 km/h est théoriquement d’application dans le centre de Bruxelles depuis le début de cette année. Mais de la théorie à la pratique…

Les commentaires sont clos.