Sauvons le Pont en Fer de Lacroix-Falgarde

Après le Pont de la Pentecôte, c’est au tour du Pont en Fer sur l’Ariège, entre Pinesagouël et Lacroix-Falgarde d’être menacé de disparition.

Inauguré le 29 avril 1903, pour permettre le passage du 1er Tour de France quelques semaines plus tard, sa démolition programmée est le résultat de l’égoïsme et de la mesquinerie des hommes (et femmes) politiques. Ces gens, qui, parfois, ont un petit vélo dans la tête, n’aiment pas que l’on fasse de la bicyclette sur le pont, même pendant celui d’un jour férié.

C’est à se demander qui, entre le Pont en Fer et les politiques, est le plus pourri.

Alors, il y en a assez de ménager la chèvre (même sauvage) et le chou. Si vous aimez le vélo ou la bicyclette, même si vous n’êtes pas de la région toulousaine, signez la pétition pour la sauvegarde du Pont en Fer de Lacroix-Falgarde.

Pour signer la pétition, cliquez ICI

Source: http://encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

5 commentaires sur “Sauvons le Pont en Fer de Lacroix-Falgarde

  1. Gillesgilles

    Une pétition c’est pas mal ,mais une opération escargot à pédales sur les routes voisines seraient plus médiatique. Le comble de cette affaire c’est que c’est l’incendie d’une bagnole qui aurait fragilisé l’ouvrage.

    Alors que des ponts devraient être créés pour les vélos et les piétons seulement, notamment pour éviter les pièges des échangeurs autoroutiers. Détruire un pont de cette qualité est un non sens. Au fait avez vous le montant du devis de la destruction,le comparatif serait interressant.

    Nous avions à Toulon fait une balade sur un thème proche
    voir édito:
    http://lamassecritique.free.fr/wp/?p=1941

    ……Chaque échangeur devrait dès sa conception être doublé d’un pont réservé aux cyclistes et au piétons comme cela se fait parfois aussi pour la faune sauvage …..
    ici le cr de la balade voir aussi la vidéo
    http://lamassecritique.free.fr/wp/?p=2049

    bon courage pour la suite

  2. l'intégriste ferroviaire

    Effectivement, il faut aller sur la pétition pour connaître la justification de la démolition.
    Les élus font classiquement appel à des cabinets de conseil qui peuvent leur raconter n’importe quoi, surtout si ça gonfle la facture. Je connais d’autres cas où on conseille une démolition (très chère, sans parler de la nouvelle construction) alors que des citoyens indépendants montrent que des réparations pas chères suffisent.
    Mais peut-être que là encore des pseudo-décideurs veulent-ils tout simplement sauter sur l’occasion pour supprimer un « centre de coût » (comme on dit en novlangue) dû à l’entretien, on encore une trace sauvage (puisque ne servant plus aux bagnoles) d’un monde ancien dont il faut forcer l’oubli.

  3. l'intégriste ferroviaire

    En regardant des photos aériennes du pont d’Empalot, on aperçois les vestiges de ce qui semble être le pont ferroviaire initial. Les élus se disent peut-être qu’on a déjà démoli à cet endroit-là, ce n’est donc pas bien grave. En tout cas ils nous montrent être des nihilistes, puisque leur choix premier est de détruire.

Les commentaires sont clos.