L’automobile homicidaire

L’automobile tue essentiellement par percussion directe. Les accidents de la route sont la cause de mortalité la plus connue. On connaît aussi ses effets nocifs sur la nature et sur la santé par ses émissions de C02 et de nanoparticules. Il existe une autre cause de mortalité plus rare et plus sournoise: l’étouffement suite au confinement accidentel d’un occupant durant une période de canicule.

C’est ce qui vient d’arriver à un jeune homme piégé dans sa voiture verrouillée de l’extérieur à Moissac: Voyez l’article de Le Télégramme.com qui relate ce fait divers.

Il est exceptionnel que ce type d’accident frappe un adulte. La presse se fait régulièrement écho de nourrissons qu’on a « oublié » dans la voiture et qui y meurent étouffés.

Bref ! encore une cause d’accident à ajouter à la liste sans fin des calamités apportées par l’automobile particulière.

GC,
Pub perso: www.CrypText.fr

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

9 commentaires sur “L’automobile homicidaire

  1. Gari

    Une voiture qui empêche un occupant d’en sortir ? Mais c’est une blague ?
    Je ne savais pas que ça existait, je trouve ça choquant (au delà de tout ce qu’on peut reprocher à la bagnole).

  2. LomoberetLomoberet

    Je trouve ça plutôt drôle !
    C’est pas mon vélo qui me ferait une saloperie pareille

  3. Legeographe

    Le fait divers est ici bien glauque… En fait, c’est quand même en grande partie l’alcool qui a permis une déshydratation aussi. L’alcool au volant, c’est pas bon, mais l’alcool dans une voiture sous le soleil, c’est encore moins bon !

  4. bruno le hérisson

    quand un chien mange la moitié d’un enfant il est euthanasié, la voiture meurtière va t elle subir le même sort à la casse auto ?

    En tant qu’hérisson je me réjuit de la nuissance d’une auto de moins au nom de tous mes autres frères hérissons tués sur les routes par des automibilistes.

  5. LomoberetLomoberet

    Les pauvres hérissons, et ….
    – les malheureux minous
    – les pauvres renards
    – et tout ce qui n’est pas enfermé dans de la ferraille colorée : enfants mémés, cyclistes etc

  6. xtoflyon5

    Très belle métaphore de la société que ce fait divers !

    En discutant avec mes concitoyens qui « n’ont pas le choix » que de prendre encore et toujours et partout leur voiture, j’ai l’impression que c’est ça notre « accident de société » : on meurt étouffé pas nos voitures.

    A peine figurativement !

  7. Eric E

    L’automobile tue ? A la bonne heure, moi qui croyais naïvement que c’était la faute du conducteur…

    Heureux sont les simples d’esprit.

Les commentaires sont clos.