« N’en jetez plus ! » Cyclez et re-cyclez…

Tout au long de l’année, les ateliers vélo de L’Heureux Cyclage tentent de court-circuiter le parcours classique d’un vélo abandonné. Tout d’abord quelqu’un se dit « il m’encombre ce vélo!« ; et puis… « Zut! Je fais le ménage, je l’emmène en déchetterie« . Une fois arrivé dans la benne, ce bon vieux vélo auquel il ne manquait qu’une pédale voire un simple coup de clef ou de pompe, ne sera plus qu’un objet métallique. Il sera simplement valorisé par le ferrailleur à quelques centimes d’euros le kilo.

Pour mettre en évidence leur action quotidienne et tenter d’arrêter l’hémorragie,  les ateliers vélo de L’Heureux Cyclage ouvrent leurs portes pendant la semaine européenne de réduction des déchets du 19 au 27 novembre 2011, afin de présenter leur activité de réemploi et collecter un maximum de vélos qui traditionnellement échouent en déchetterie.

Portes ouvertes des ateliers vélo de L’Heureux Cyclage

La campagne « N’en jetez plus ! » vise à récupérer le plus grand nombre de vélos pour sensibiliser le grand public ainsi que les collectivités locales à l’intérêt de développer des filières locales de réemploi des vélos.

En ouvrant leurs portes pendant la semaine européenne de réduction des déchets, les ateliers vélo souhaitent:
– D’une part, sensibiliser sur l’enjeu de l’entretien du vélo et le réemploi des vélos et des pièces détachées, et l’intérêt d’une mutualisation selon un mode de fonctionnement coopératif et solidaire.
– D’autre part, appeler les collectivités locales à considérer l’intérêt de filières locales de réemploi des vélos.

En France, sur 50 ateliers vélo en fonctionnement, trois seulement ont signé des conventions avec des communes ou des intercommunalités afin de récupérer les vélos arrivant en déchetterie. Partout ailleurs, il est très difficile de faire entendre ce message simple: mettons les vélos de côté quand ils arrivent en déchetterie, comme les vêtements, et permettons la récupération pour un réemploi par les ateliers vélo coopératifs.

Récemment L’Heureux Cyclage a ainsi écrit au groupe de travail sur le développement de l’utilisation du vélo mis en place par Thierry Mariani en juillet 2011 et présidé par Philippe Goujon (à la fois maire du XVe arrondissement et député de Paris), pour inscrire cet objectif dans le « plan vélo national » annoncé.

Qui pense au réemploi du vélo… symbole du développement durable ?

Sur tous les supports de communication liés au développement durable, on voit au moins un vélo. Dans l’imaginaire collectif, cet objet a une portée symbolique tout aussi grande que l’éolienne (surtout quand il a un petit panier à l’avant ça lui donne un côté urbain et moderne)…. La palme de ce détournement d’image revient bien entendu aux constructeurs automobiles qui depuis quelque temps mettent des bicyclettes dans leurs publicités.

Les collectivités locales ne sont pas en reste et utilisent allègrement l’image du vélo pour en promouvoir l’usage, mais bien peu s’intéresse au cycle de vie des objets, et a fortiori des vélos, sur leur territoire.

Si on se vante du fait que les habitants de la France achètent plus de trois millions de bicyclettes par an, on ne s’intéresse pas vraiment  au cycle de vie des vélos. Car dans les déchetteries aussi, on trouve beaucoup de vélos… et la majorité d’entre eux pourraient connaître une deuxième ou une troisième vie. Ainsi dans les ateliers vélo,  on estime que sur dix vélos récupérés, six peuvent avoir une nouvelle vie.

N’en jetez plus… recyclez les!

En fait beaucoup de vélos sont délaissés par leurs propriétaires parce que ces derniers ne savent pas les réparer. C’est pourquoi, les ateliers vélo cherchent à  développer l’autonomie des cyclistes, la vélonomie, afin de réduire l’abandon des vélos dans les caves et leur atterrissage dans la benne des ferrailleurs. En apprenant aux cyclistes à entretenir et réparer leur vélo, les ateliers vélo cherchent d’une part à réduire le nombre de vélos arrivant à la benne et d’autre part à renforcer l’usage du vélo au quotidien. Leur activité mérite d’être reconnue comme telle de la part des collectivités et soutenue, ne serait-ce que par l’accès aux déchetteries.

« N’en jetez plus ! » est donc une campagne de sensibilisation pour affirmer qu’une politique de développement durable ne se limite pas à afficher des vélos dans les outils de communication mais qu’elle implique une vision globale et une réflexion sur l’ensemble du cycle de vie… des cycles.

Plus d’informations ici: http://www.heureux-cyclage.org/spip.php?article548

Récemment L’Heureux Cyclage a écrit au groupe de travail sur le développement de l’utilisation du vélo mis en place par Thierry Mariani en juillet 2011 pour inscrire.
L'Heureux Cyclage

A propos de L'Heureux Cyclage

Réseau des ateliers vélo