Bruit des véhicules routiers : Porsche en pôle position

Le Comité ENVI (pour environnement) du Parlement européen votera ce 19 septembre son avis sur le projet de règlement relatif aux émissions sonores des véhicules. Le texte de compromis proposé aux membres de la commission ENVI par le député rapporteur sur ce dossier a été rédigé par… le constructeur automobile Porsche !

Le projet de règlement établit des limites de bruit pour les voitures, camionnettes, camions et autobus. Le texte envoyé aux députés (« compromise amendment » dans le jargon européen) est censé réaliser un arbitrage entre les positions des membres de la commission et être rédigé par le rapporteur, en l’occurrence Miroslav Ouzký, membre du groupe des Conservateurs et Réformistes européens (voir la fiche de procédure). En fait, c’est Porsche qui a rédigé le texte !

Les parlementaires ont attendu le « compromise amendment » durant tout l’été. Lorsqu’ils l’ont enfin reçu, ils se sont rendu compte que l’auteur en était « Gerhard, Hans-Martin, Porsche AG ». Initialement prévu en juin, le vote avait été reporté par M. Ouzký pour avoir le temps de trouver les bons compromis. Il apparaît maintenant qu’il attendait en fait l’avis de Porsche, lequel a été rédigé début juillet.

Si les eurodéputés votaient en faveur du texte émanant de Porsche, cela pourrait mener à un affaiblissement des normes de bruit actuelles (qui datent d’une quinzaine d’années) et à une exemption pour de nombreux véhicules. La proposition de Porsche inclut des dispositions spéciales – qui s’en étonnera ? – pour les voitures de sport. Tout cela constituerait un retour en arrière sans précédant dans la législation environnementale européenne. Le bruit du trafic routier est un problème environnemental majeur, affectant cinq fois plus de personnes que toutes les autres sources sonores cumulées, soit plus de 210 millions de citoyens européens. Annuellement, se sont 50.000 décès et près de 250.000 malaises cardiaques qui sont imputables au bruit du trafic en Europe.

Porsche n’en est pas à son coup d’essai : en 2009, le constructeur automobile tentait déjà d’influencer l’organe de régulation qui travaille sur ces questions au sein des Nations Unies en proposant des normes qui auraient permis la mise en circulation de voitures dix fois plus bruyantes qu’actuellement. En juin de cette année, au cours d’une réunion au Parlement européen, Porsche suggérait que le coût du trafic routier devrait être pris en charge par les autorités locales qui devraient construire des barrières antibruit et redessiner les espaces urbains, solutions préférables, aux yeux de l’industriel, à la construction de voitures moins bruyantes.

Ils seraient incompréhensible que les parlementaires européens votent le « compromise amendment » de Porsche qui constitue un véritable pied de nez à la démocratie.

Source: http://www.iew.be

Iewonline

A propos de Iewonline

ONG environnementale belge regroupant plus de 150 associations actives en Belgique en général et en Wallonie en particulier

8 commentaires sur “Bruit des véhicules routiers : Porsche en pôle position

  1. Pim

    ca ma rappelle une video de l’INA des années 70 ou on présentait la voiture électrique pour demain. Un gars disait à peu près en ces termes « la voiture électrique, ca marchera jamais. Ce n’est pas un problème technique, c’est surtout que ca ne fait pas de bruit et ca tue le symbole de la voiture, de la puissance etc… »

  2. CycloJuvisy

    Justement, hier soir, en bord de Seine entre Athis-Mons et Juvisy-sur-Orge, sur une route limitée à 50 km/h, un animal en Porscherie est passé tout près de moi à toute vitesse. Vu le bruit et l’engin je pense qu’il devait dépasser sans problème les 100 km/h … Combien ? 130 ? 150 ? Impossible à dire. La route est dans un tel état et si bien entretenue que si je m’étais cassé la figure il n’aurait pas eu le temps de freiner. De même, vu l’état et la vitesse, il aurait très bien pu perdre le contrôle de son véhicule.
    Un feu rouge assez long m’a juste permis de le rattraper pour lui hurler ma haine par la fenêtre. Il ne m’a pas attendu et c’est bien dommage.
    Et ce blaireau ne s’est pas calmé pour autant. Je l’entendais encore s’amuser dans les rues de Juvisy à faire ses WABROO WABROO alors qu’il était derrière deux pâtés d’immeubles …
    C’est pitoyable ! Quel intérêt de prendre autant de risque ? Quel intérêt de faire autant de bruit ! Quel intérêt de faire hurler son moteur au point d’ameuter tout le monde dans un rayon d’un km2 en pleine ville ??? Est-ce pour se prouver qu’il peut au moins faire hurler sa voiture de plaisir à défaut de sa femme ? Est-ce qu’il faut que le contribuable paie pour qu’il y ait des radars automatiques et des contrôles anti-bruit sur chaque route pour quelques connards qui ne pensent qu’à leur gueule ???

  3. Le cycliste intraitableLe cycliste intraitable

    Entre Athis-Mons et Juvisy… je l’ai souvent « survolée » en RER et j’ai le souvenir que les autos n’étaient pas toujours rattrapées par le direct Paris – Juvisy, qui peut pourtant rouler à 120 km/h en voie extérieure (enfin quand les signaux le permettent). Je l’ai même empruntée une fois en passager, et le conducteur faisait allègrement du 80 km à l’heure… il faut dire qu’il n’y a pas grand-chose d’autre que les feux pour ralentir les motorisés.

    Le « compromise amendment » n’a quasiment aucune chance. Le député européen fait partie du groupe libertaire-conservateur où l’on retrouve entre autres les Tories britanniques. Ses 50 membres partagent des valeurs conservatrices, eurosceptiques et atlantistes. L’influence de ce groupe se réduit énormément compte tenu de l’évolution de la situation politique en Europe en cette année d’élections majeures.

  4. bikeman

    « Est-ce pour se prouver qu’il peut au moins faire hurler sa voiture de plaisir à défaut de sa femme ? »
    Excellent passage! 🙂

    Ce qui est terrible avec l’automobile, c’est que tous les bagnolards enfermés dans leur caisson hermétique phonique ne se rendent pas vraiment compte du bruit qu’ils génèrent!
    Et la modernisation de l’automobile ne fait qu’accentuer ce constat.
    En fait je pense qu’ils n’ont pas conscience (ou s’en fichent) de la nuisance sonore que leur vice engendre…

  5. epicurien

    Lynx a raison, le bridage des motos de petite cylindrée est une incitation permanente aux bricolages douteux et bruyants, sans compter l’utilisation de motos de motocross en ville (c’est une moto de ce type qui a ou fut heurtée par une voiture de police provoquant des émeutes dans la banlieue concernée).

  6. Moulinette

    Elles font du bruit, et aussi des morts :

    Un cycliste tué, percuté par une Porsche
    Un homme de 48 ans qui circulait à vélo a trouvé la mort dans une collision avec une voiture, hier vers 16 h 45.

    Le drame s’est produit hors agglomération, sur la commune de Pontcharra : le cycliste circulait normalement sur la RD 1090 (la route des gorges) lorsqu’il a été percuté par une Porsche circulant en sens opposé.

    Selon les premières constatations effectuées par les gendarmes de la brigade de Pontcharra, le conducteur de la voiture a perdu le contrôle du véhicule qui a alors traversé la route et est venu percuter le cycliste de plein fouet. Les sapeurs-pompiers et le Samu ont tenté en vain de ranimer la victime.

    Les raisons de cette perte de contrôle mortelle ne sont pas connues. Le dépistage d’alcoolémie s’est révélé négatif.

    http://www.ledauphine.com/isere-sud/2012/10/07/un-cycliste-tue-dans-un-accident

  7. CarFree

    Plus d’info sur ce terrible « accident ». Le cycliste tué est Gilles Boisvert, le directeur de l’agence éco-mobilité de Chambéry:
    http://www.agence-ecomobilite.fr/
    Gilles Boisvert était un grand défenseur du deux-roues en ville. Il avait créé la Vélostation de Chambéry, sa grande fierté. Il était toujours à vélo, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente…
    http://www.agence-ecomobilite.fr/wp-content/uploads/2012/10/Article-DL-9-10-12.pdf
    http://www.ledauphine.com/savoie/2012/10/08/accident-mortel-gilles-boisvert-a-ete-fauche-par-une-voiture

    « Quand les gens ne seront plus accros à la voiture, j’aurais terminé mon travail. Mais je me vois continuer encore quelques années. Malheureusement… »
    Gilles Boisvert

Les commentaires sont clos.