Les motards pourraient être autorisés à faire n’importe quoi sur la route

La pratique est courante sur les grandes artères, en ville et sur autoroute. Sa légalisation ne concernerait que les rues et routes situées en agglomération et hors agglomération, y compris les autoroutes.

Tous les jours, des motos font n’importe quoi sur le périphérique ou l’autoroute, surtout en région parisienne. Entre la vitesse excessive, les remontées de files, la circulation sur bandes cyclables, les queues de poisson ou les coups de pied dans les portières de voitures, les motards ont l’habitude de faire à peu près n’importe quoi sur les routes. Ces pratiques sont pourtant interdites, et les motards peuvent se faire verbaliser pour une bonne centaine de raisons, cumulables : non-respect de la distance de sécurité, dépassement par la droite, changement de file non justifié, vitesse excessive, etc.

Ces pratiques pourraient être légalisées, sous conditions, car l’Etat n’a plus les moyens de contrôler et verbaliser les infractions. C’est ce que préconise le rapport d’un préfet, Régis Guyot, remis vendredi 7 décembre au ministre de l’intérieur, Manuel Valls, et devant être soumis au Conseil national de la sécurité routière, en février.

Il y a longtemps que la Fédération française des motards pas contents le dit: les automobilistes ne savent pas conduire et les piétons ou les vélos sont des dangers sur la route, ce qui justifie des pratiques illégales. Bernard Caniche, motard depuis 3 générations, le confirme: « Le pire, ce sont les vélos sur les bandes cyclables, ils nous empêchent de remonter les files par la droite. Mais la présence intempestive de piétons sur les trottoirs est aussi une véritable plaie, surtout quand on veut garer sa moto en vrac sur le trottoir. »

UNE PRATIQUE SOUS CONDITIONS

Mais les motards doivent faire preuve d’une grande vigilance. Onze d’entre eux, expérimentés, filmés et interrogés par les chercheurs de l’Ifsttar (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux), entre août 2010 et août 2011, ont ainsi expliqué qu’avant de faire n’importe quoi sur la route, ils observent attentivement les plaques des voitures pour pouvoir retrouver éventuellement les automobilistes en cas de problème. Ils essaient d’être visibles en donnant de grands coups de pied dans les portières de voitures, et vérifient qu’ils ont bien été détectés en cassant les rétroviseurs des voitures.

Le rapport de M. Guyot recommande donc d’autoriser les deux-roues à faire n’importe quoi sur la route. Selon le préfet, « vu qu’on a plus de thune pour les contrôler et qu’on arrive pas à les verbaliser, autant leur permettre de faire n’importe quoi en toute légalité. » Mais le rapport du préfet propose d’imposer quand même un certain nombre de mesures de sécurité aux motards, comme l’obligation de casser les rétros de voitures en cas de changement de file ou l’obligation des pots d’échappement trafiqués pour faire un maximum de bruit afin de prévenir les autres usagers qu’ils doivent déguerpir de la chaussée.

Source: Le Monde.fr

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

41 commentaires sur “Les motards pourraient être autorisés à faire n’importe quoi sur la route

  1. laurent

    Faire de la moto en respectant le code de la route n’a aucun intérêt :
    -En tenant compte du temps passé à travailler pour l’achat et l’entretien on irait pas plus vite qu’en vélo.
    -Le motard est exposé aux intempéries et aux chocs comme un cycliste.

    Autant rester piéton.

  2. bruno le hérisson

    Il faut interdir les motos sur la voie publique, ces machine ont été inventé pendant la première guerre mondiale pour faire la guerre. Ce sont des machines de guerre, qui aurai idée de rouler en Char d’assault pour amener les enfants à l’école ? Alors que c’est très facile à garer en créneau un char.

    Pour baisser nos émissions de CO2 comme notre pays c’est engagé à le faire, il faut prendre ce genre de mesure drastique, interdir les motos, les quads, limiter le droit d’achat des voitures à une par foyer …

  3. Arno54

    Attention, article pratiquant volontairement ironie et hyperbole ! Je préfère le préciser avant qu’un motard de passage ne le prenne au premier degré et se mette en colère. D’autant qu’il n’est nullement question de gilet ou de brassard fluo ici.

  4. Gari

    Ouais enfin il me semble que les cyclistes sont aussi coutumiers de la remontée de file, hein…

    Pour le coup, je suis plutôt d’accord avec cette autorisation de remontée des files. J’aimerais bien qu’on me donne un argument « contre » (un vrai, pas juste la moto-ça-pue-et-ça-pollue, ce qui n’a rien à voir avec le cas en question).

    Après, les connards qui usent du klaxon intempestivement, ça n’a rien à voir avec les motos. Le même abruti en voiture ou en vélo ferait la même chose…

    Question : les cyclistes ont-ils eux aussi ce droit de remontée de file ? Si ce n’est pas le cas, ce serait le bon moment pour le réclamer 🙂

  5. Vincent

    BRUNO LE HÉRISSON > Il faut interdir les motos sur la voie publique, ces machine ont été inventé pendant la première guerre mondiale pour faire la guerre.

    Il est d’ailleurs étonnant de voir le peu de motos au Japon, surtout de grosses cylindrées. Les constructeurs en fabriquent donc… pour l’export.

    Je continue à utiliser mon scooter quand j’ai besoin d’aller loin en banlieue et rapidement, mais à Paris, je trouver le vélo beaucoup plus plaisant : c’est silencieux, c’est économique et ça fait faire de l’exercice 🙂

  6. ajja

    Vouloir opposer la moto au vélo, c’est vouloir opposer la barbarie au raffinement.
    Alors que les cyclistes ne respectent pas le code en remontant les files d’auto(im)mobiles, c’est possible qui sait, mais au moins nous respectons l’air que vous respirez.
    Alors oui, définitivement la moto, la moto »-ça-pue-et-ça-pollue » et en plus ça fait du bruit.

  7. Corinne

    Oui,il faut interdire tout ce qui roule et qui pollue:
    les voitures,les trains ,les bus ,les motos,les camions ,les camions de pompiers ,les ambulances.
    Et puis aussi ce qui vole et qui pollue : les avions.
    Et puis aussi interdire les sirènes des pompiers,ambulances ,police et gendarmerie,on aurait des villes moins bruyantes.

    Plus sérieusement,ne croyez vous pas que l’on puisse trouver un juste équilibre sans vouloir toujours tout interdire?

  8. apanivore

    @Laurent qui dit « -Le motard est exposé aux intempéries et aux chocs comme un cycliste. Autant rester piéton. »

    C’est vrai que quand je suis à pied, miraculeusement il ne pleut jamais, ne neige jamais, ne gèle jamais. Il fait toujours 20°C et un temps radieux.

    😉

  9. Lee

    Ha un article de AUTOMINUS.

    Déjà faudrait savoir si les fidèles lecteurs qui commentent ont au moins lu l’article de « Le Monde », parce qu’AUTOMINUS a bien sur « détourné » l’article de référence.

    Dans l’article de « Le Monde », ils parlent d’autoriser la remonter des files les plus à gauches, pas de rouler sur les pistes cyclables etc…

    Ensuite le coup des onze qui ont filmé leur déplacements etc… ils ne préconisent pas de regarder les plaques d’immatriculations pour pouvoir les retrouver plus tard (c’est plutôt une pratique de piétons que l’on trouvé sur des sites anti-bagnole pour éventuellement foutre une plainte contre un automobiliste qui n’avait pas laisser traverser comme il le voulait), mais de regarder les roues du véhicule (qui permet de savoir si il va changer de file ou non) et de voir le conducteur (si il tourne la tête, regarde ailleurs etc…), chose que devrait faire aussi les piétons avant de traverser pour être sur que le conducteur l’ai vu, beaucoup plus efficace que de regarder la plaque d’immatriculation (tout en rêvant de l’indemnité qu’il pourrait toucher en cas de collision avec le véhicule).

    Donc comme d’habitude, un article provocateur, remplie d’information complètement inexacte, juste pour faire « des vues » et « des commentaires ».

  10. Tom34

    A la place de cet article polémique, rapportez-vous à l’original sur lemonde.fr http://www.lemonde.fr/mobilite/article/2012/12/10/les-motards-pourraient-etre-autorises-a-remonter-les-files-de-voitures_1804083_1653095.html

    Il est évident que les 2 roues doivent avoir le droit de remonter les files de voitures arrêtées (surtout en ville). Et les vélos sont encore plus agiles que les motos pour cela.

    Arrêtez d’opposez cycliste et motard. Un cycliste est un motard sportif, discrêt et lent. Un motard est un cycliste sans jambes, mais avec beaucoup d’argent 😉

    A+
    TOM.

  11. admiratif

    Les motards et pétrolettes, sauf une minorité respectueuse , c’est la loi de la jungle sur la voie publique, la loi du plus fort. J’ai déjà remarqué qu’apparemment les limitations de vitesse ne s’appliquent pas à eux. « Je ne reconnais plus personne sur ma Harley Davidson » , je crois que nombre d’entre eux en ont fait leur philosophie de vie…

  12. Lee

    C’est vrai que ceux qui sont en Harley Davidson on tendance à ne reconnaitre personne (sauf les utilisateurs d’Harley Davidson).

    Heureusement ils restent les utilisateurs de YAmaha, Suzuki, Honda, Triumph, Ducati, Apprillia, BMW, Moto Guzzi etc… qui reconnaissent les autres.

    🙂

  13. Jean-Marc

    « C’est vrai que quand je suis à pied, miraculeusement il ne pleut jamais, ne neige jamais, ne gèle jamais. Il fait toujours 20°C et un temps radieux. »

    Bien que ce soit ironique…. en fait, c est vrai !
    Enfin, il neige, pleut, vente autant pour le piéton… mais ce n est pas grave :

    entre un motard qui roule souvent au-delà de 90km/h,
    et un cycliste qui roule principalement sous 25km/h (30km/h s’il est pressé),
    il y a une grande différence :
    alors que le motard est souvent mieux équipé contre le vent/la pluie/la neige; vu sa vitesse, il souffrira plus du mauvais temps que le cycliste.
    Suffit de voir la disparition des motards par mauvais temps…
    alors que les cyclistes, même s’ils deviennent moins nombreux, continuent tjrs à être là.

    Pareil, pour la pluie/la neige/la grêle quand on est à pied : suffit d avoir un parapluie (voir un chapeau et une écharpe) dispo chez soi et à son boulot, et ce n est plus un pb.

  14. Nico

    @ Corinne: Il ne s’agit pas de tout interdire, mais lorsqu’une société veut évoluer dans un sens positif, elle doit répertorier ses habitudes et traditions les plus débiles pour les stopper: la moto en fait partie justement. Je rejoint vraiment les commentaire de Vincent et Aja.

  15. Alain

    Tiens? Les motards ne font pas déjà n’importe quoi avec leur machines à tuer?
    Un jour, lors d’une manif de motards contre le gilet jaune obligatoire voulait me donner un tract et m’interpelle sur le fait qu’il ne voulait pas mettre de gilet jaune. Je lui ai répondu que si il n’aimait pas le jaune, il n’avais qu’à en prendre un orange!
    Ce jour là, ils n’aimaient pas les gilets jaunes, mais qu’est ce qu’ils aimaient la bière, le bruit et les wheelings!!!

  16. bruno le hérisson

    Etre tolérant envers un motard est pour moi une chose impossible, j’ai observé le compotement vis à vis des autres des motards, ils méritent une seule chose pour le bien de tous : l’interdiction des motos sur notre territoire, cette machine de guerre n’apporte rien de bénéfique à notre société.

    Les nuissances sonores, les conduites aggressives, les mises en dangers des autres, c’est ce que j’observe.

    On ne peut pas en dire autant des bus, vélos, piétons et même des automobilistes.

  17. MOAMOA

    Anecdotes :

    Quotidiennement, j’emprunte une bande peinte en verte pour gravir les quelques 300m à 7% environ qui m’amèneront chez moi.

    A gauche de la bande peinte en verte, une double voie.
    C’est en centre ville. C’est limité à 50km/h.

    La montée (mais cela s’applique aussi, bien que moins souvent, lors de la descente ) :
    Quasi quotidiennement -quand il fait beau- les petits motards empruntant cette double-voie montante, accélèrent comme de gros gorets sur les 300 m de cette modeste côte… peut être avec l’espoir de s’envolée une fois en haut… je ne sais pas… mais ca ne se produit jamais car de toute façon, il y a un feu rouge, donc ils s’arretent… après avoir fait hurler leur motocyclette dans les 451 decibels. C’est en ville… la double voie montante où les petits motards font mumuse, est entourée d’habitation, d’immeubles.

    La quasi totalité (je dirais 90%) des motards que je croise sur cette portion montante, agissent tel de gros cons égoïstes qui ne pensent qu’à leur puéril plaisir d’accélérer.

    Dans le sens de la descente les automobilistes (et les motards) ne sont jamais à 50km/h comme on peut l’imaginer… sans avoir besoin d’être doté d’une imagination débordante.

    Moi même en vélo je suis obligé de bien freiner et pourtant je frise les 35km/h… et je frise la mort aussi… puisque à ma gauche il y a donc la double-voie qui descend et à ma droite, de belles automobiles garées avec-portière-ouvrante-et-tout-le-confort. Avec très très régulièrement, au bout de l’avenue descendante, une belle automobile garée à moitié sur la bande peinte en verte (une raison supplémentaire pour ne surtout pas descendre à vélo cette pente sans freiner).

    De plus, le matin, en descendant, lorsque la double voie est saturée, les petits motards ne remontent pas la file à gauche… mais préfère emprunter la bande peinte en verte…. que j’emprunte aussi en frisant la mort….

  18. Jean-Marc

    « Moi même en vélo je suis obligé de bien freiner et pourtant je frise les 35km/h… et je frise la mort aussi… puisque à ma gauche il y a donc la double-voie qui descend et à ma droite, de belles automobiles garées avec-portière-ouvrante-et-tout-le-confort ».

    Si la bande est mal traçée, trop près des voitures garées,
    alors ne te mets pas en danger à rouler dessus :
    roule sur la voie « tous-véhicules » la plus à droite.

    Bien sûr, tu te prendras des coups de klaxons (comme moi, quand je le fais), et même parfois, des gens qui, en te doublant, t’indiqueront la bande cyclable à ta droite, avec un geste de la main, index tendu
    (voire, assez exceptionnel, un d entre eux ouvrira la portière et t insultera ou discutera avec lui : prépare la réponse, lui expliquant qu’il s agit d’une zone portière, d’une zone faite pour les chauffeurs garant leur voitures)

    Mais celà aura 2 conséquences essentielles :
    – tu n auras plus à craindre les portières NI les éventuels piétons « aparaissant » entre 2 voitures garées (pb récurent, quand on ne roule pas assez à gauche, pas assez loin du trottoir/des voitures garées)
    – tu aideras les automobilistes à avoir une vitesse qui se rapproche du 50km/h réglementaire

  19. MOAMOA

    Jean-Marc, c’est systématiquement ce que je fais quand la voie de droite tout véhicule n’est pas déjà saturée de bagnole quand je veux l’emprunter.
    Dans le cas contraire, je « n’ai pas d’autres choix » que de rouler sur la bande peinte en verte en risquant ma vie (mais je suis adroit en vélo, je fais gaffe)

  20. MOAMOA

    Pour terminer avec cette double-voie… montante cette fois ci.

    A noter que j’ai obtenu de la municipalité il y a 1 an environ l’installation de plots plastiques verts empechant les bagnoles de se garer sur la bande peinte en vert (particulierement dangereux car dans un virage. etc… Les automobilistes s’y garaient pour faire 3 courses « vite fait »)

    Pour obtenir ça, j’ai dû expliquer à l’annexe de la mairie puis à la mairie (vives voix puis par email avec A/R) que, en ne faisant rien, ils mettaient en danger la vie des cyclistes qui empruntaient cette voie.

    Cela a suffit (à mon grand étonnement). 3 mois après, les plots étaient présents.

    Je m’étais inspiré d’un commentateur ici même sur carfree qui avait obtenu le même type de chose.

  21. carl

    Très bien votre article.
    Nous nous sommes permis de vous citer sur notre blog.
    Dans le monde rural aussi les riverains sont de plus en plus inquiets…
    Dans le val de Loire, les habitants tiennent à leur tranquillité et réclament de vrais aménagements réducteurs de vitesse. Parallèlement les constructeurs fabriquent des « bombes » !

    http://bougezautrementablois.over-blog.com/article-les-motards-pourraient-ils-etre-autorises-a-faire-n-importe-quoi-sur-la-route-113614676.html
    cjl
    Blois

  22. benazech

    bonjour à tous,
    moi,c’est Dan, j’ai 50 ans et je roule à moto depuis plus de 25 ans,j’aime ça,et contrairement aux idées reçues,je ne roule pas comme un taré,n’accélère pas comme un goret(un goret, ça n’accélère pas,c’est un petit cochon,c’est trop petit pour monter sur une moto!),ne remonte pas les files comme un débile,et n’emprunte pas les voies peintes en vert comme un abruti de connard de guerrier,de vandale,de dégénéré,d’impuissant,et j’en passe…
    pourtant, j’ai plutôt une grosse moto sportive,mais étant conscient du danger,quand je veux m’amuser,je vais sur un circuit.Vous allez dire que je pollue,bien sûr que je pollue,avec ce que je consomme en une journée,plein gaz,un avion emmenant une centaine de passagers appareil photo en bandoulière et chemise à fleurs(ou à pois,c’est selon)
    à l’autre bout de l’europe,pour le weekend,pourrait faire au moins 250 mètres si ce n’est pas 300!
    Au niveau du bruit, elle est à 100 décibels à 4500 tours minute(451,c’est un chouia exagéré),alors regardez tous vos cartes grises,pour information,je possède aussi un fourgon trafic qui lui, peut arriver à 105 décibels pour le même régime moteur
    Enfin,pour finir,je suis au SMIC, alors tous les autominus,herisson,vincent,ajja,nico,alain,moa,essayez de vous renseigner avant de baver trop de conneries,vous risquez,avec de tels propos que la soit disant minorité de motards respectueux,en vous voyant,tombent 2 rapports et vous en mettent plein les oreilles

  23. Franck

    Bonjour, les dates des derniers commentaires de cet article me laisse penser que mon post restera sans suite mais bon, on ne sait jamais ! Tout d’abord à la lecture de certains d’entre vous, je tenais à dire que je suis stupéfait de voir que de tels clichés et de tels amalgames existaient encore sur les 2RM. (2 roues motorisés)

    En effet, on considère trois grandes catégories de 2RM, les cyclomoteurs (- 50cm3), les motos légères (de 50 à 125 cm3) et les motos lourdes (à partir de 125cm3)…
    Or, il convient de ne pas tout mélanger… En 2011, à l’échelle nationale, les conducteurs de motos légères ont représenté environ 11 % des tués sur la route parmi les 2RM avec 109 tués. Alors qu’ils représentent près de 60 % des immatriculations en Ile-de-France depuis 2006 pour les 2RM de plus de 50 cm3… Les cyclistes quant à eux ont été 141 tués.
    Le risque d’accident mortel en motos (et scooters, cela va sans dire) 125 cm3 et donc plus faible qu’en vélo… Je pense que ces chiffres vont en surprendre plus d’un, mais ce sont les données de la Sécurité Routière… L’argument sécuritaire pour ce type de cylindrée ne tient donc absolument pas !

    Les conducteurs de motos lourdes sont, il est vrai, beaucoup plus nombreux à décéder sur les routes. C’est bien pour cela qu’il convient de ne pas tout mélanger. Cependant, la forte mortalité des conducteurs de motos lourdes reste à pondérer notamment avec la baisse spectaculaire de près de 15 % en 2012 des décès en 2RM de plus de 50cm3. La baisse des décès en cyclomoteurs dépassent les 10 %. En revanche, les conducteurs de cycles ont connu une augmentation de près de 10 %.

    Néanmoins, afin d’éviter les foudres de nombre d’entre vous, je tiens à préciser que je ne suis absolument pas « vélophobe ». Je pense que c’est un moyen de transport agréable, ludique et particulièrement adapté à un usage urbain. Moi-même, j’en fais assez fréquemment.

    Cependant, je ne peux pas accepter l’attitude de certains d’entre vous notamment en ce qui concerne la sécurité routière des 2RM et le thème de cet article : la remontée de file. En effet, j’aimerais que l’un des détracteurs de cette proposition de loi vienne m’expliquer clairement en quoi, il est en désaccord avec cette dernière… Aux dernières nouvelles, celle-ci ne se ferait que sur voies rapides (là où vélos et piétons sont interdits de circulation). Et puisque vous souhaitez parler de sécurité routière, sachez qu’en 2011, à peine 1% des conducteurs de 2RM tués sont décédés en remontée de file, sans doute à cause d’une vitesse bien trop excessive ou à un fort abus d’alcool… Alors, en quoi ça vous dérange ??? Personnellement, conduisant un 2RM depuis près de 10 ans, et habitant à Paris, je pratique évidemment la remontée de file comme la totalité des autres motards franciliens… Seulement, cette pratique devra être bien encadrée : Vitesse limitée avec contrôles radars et enseignement dans les motos-écoles.

    En ce qui concerne la pollution atmosphérique, il est vrai, comme la totalité des moteurs thermiques, les 2RM équipés de ce type de motorisation émettent toutes sortes de polluants. Si nous prenons comme exemple la zone urbaine à l’intérieur de l’A86, on considère que les 2RM sont responsables d’environ 3 à 5 % des principaux polluants atmosphériques dues aux transports, alors qu’aux heures de pointe ils représentent près de 20 % du trafic…
    Malgré cette part particulièrement faible de la pollution, et pour vous prouver que les problèmes de santé publique m’intéressent particulièrement, je conduis quotidiennement depuis environ 1 an un scooter 125cm3 électrique. Je possède également une moto thermique 125cm3 de 1982 que je conduis uniquement lorsque je sors de Paris. Vous constatez donc, malgré le fait que je me déplace en 2RM (notamment 125cm3), que mon impact sur la pollution atmosphérique et sur l’environnement est tout de même particulièrement faible. De plus, le risque d’avoir un accident mortel est plus faible que celui des cyclistes…
    Donc, sauf si vous êtes d’une mauvaise foi indescriptible, je ne vois pas en quoi mon mode de transport serait polluant ou particulièrement accidentogène et donc dérangeant…

    En ce qui concerne le bruit de certaines motos, je reconnais volontiers qu’il est largement excessif sur certains véhicules. C’est pour cela que je pense, que l’on devrait rendre obligatoire le contrôle technique pour les 2RM toutes cylindrées confondues afin de pouvoir contrôler et régler correctement les véhicules ne respectant pas les limites…

    Enfin, vous stigmatisez les 2RM pour leur non respect du code de la route… Euh… Manifestement, on ne doit pas vivre aux mêmes endroits… Il est évident que les motards ne sont pas exemptés de tout reproche, mais admettez au moins que les cyclistes aussi ne sont pas parfaits ! En revanche, les conducteurs de 2RM peuvent, eux, être sanctionnés (amende + retrait de points), pas les cyclistes… A quel titre ? Personnellement, j’ai trouvé l’initiative de Strasbourg de sanctionner également les cyclistes lors d’infractions routières excellente. Encore une fois, je le précise, je ne suis absolument contre les vélos, mais je trouve anormal que certains conducteurs ne soient pas sanctionnés pour les infractions qu’ils commettent.
    De plus, vous dénigrez les 2RM avec cette histoire de gilets jaunes… Il serait peut-être tant que vous réfléchissiez de temps en temps… Nous étions contre à cause de son impact absolument inexistant sur la sécurité. Rien de plus. En revanche, des mesures comme l’obligation de porter des gants, ou d’une manière générale, une tenue adéquate à la conduite d’un 2RM, cela fait des années que les associations le réclament.

    Maintenant, je souhaiterais répondre personnellement à certains d’entre vous, car leurs élucubrations m’ont mis absolument hors de moi…
    Déjà à l’auteur de cet article, pourquoi l’avez-vous détourné ? Vous avez peut-être peur d’admettre la vérité ? Et puis, vous critiquez le travail de M. Guyot, mais avez-vous au moins lu son rapport ? Apparemment non. Vous savez, ces gens-là sont absolument neutres sur ce genre de sujet, s’ils prennent ce genre de décision, c’est en se basant sur de nombreuses données qu’ils leur permettent de prendre des mesures, pour ou contre… Ils n’ont aucun parti pris.
    Ensuite, je souhaiterais dire à « Bruno le hérisson », et je suis désolé si vous le prenez mal… Monsieur, quand on n’a pas d’argument, on ne dit rien ! Ou, au moins, merci de ne pas en inventer !!! « La moto a été inventée pour et pendant la guerre, ce sont des machines de guerre ». Waouh ! Pourriez-vous me dire où vous êtes allé chercher ça ? Pour votre information, la moto a été inventée par Perreaux, inventeur français, en 1867 comme moyen de transport qui n’avait aucune finalité militaire… Les conducteurs de 2RM ne sont pas des guerriers… (Et puis, si on suit votre raisonnement, un Vespa peut-être, selon vous, assimilé à une arme de guerre, un char d’assaut ??) Pour le CO2, sachez qu’un 2RM, en émet beaucoup moins qu’une voiture ! Surtout s’il est électrique !! Enfin, vous parlez de conduite agressive mettant en danger la vie d’autrui. Comme vous y allez… Le nombre d’accident mortels à cause d’un 2RM (surtout en 125cm3) est extrêmement faible notamment vis-à-vis des piétons et des cyclistes ! Arrêtez donc de divaguer !

    Enfin, à « Nico », en quoi ces « habitudes » doivent être supprimées ? Mon scooter 125cm3 électrique doit donc être interdit ??? Pourriez-vous me donner des arguments ?

    Pour finir, à « ajja », vous savez, le fait que vous soyez en vélo ne vous donne pas le droit de ne pas respecter le code de la route… En disant ce que vous dites, c’est les cyclistes qui ont le droit de tout ! Je n’ai pas à respecter les feux rouges, les stops… En effet, je ne pollue pas ! Votre argument ne tient pas ! Comme je le disais plus haut, le contrôle technique doit être obligatoire pour les 2RM, afin qu’ils fassent moins de bruit et moins de pollution… Ou bien devrait-on inciter les gens à acheter un 2RM électrique surtout en ville…
    En revanche, les remontées de file pour les vélos devraient être aussi clairement autorisées.

  24. Jean-Marc

    Houlala, du lourd….
    tout d abord, tu parles de chiffres de la sécurité routière, mais sans donner tes sources, pour qu’on ne puisse rien vérifier de ce que tu dis, pratique…
    et en plus, tu mélanges les torchons et les serviettes, et ne sait pas interpréter des données de façon globale…

    bon, reprenons bout par bout (juste la partie intéressante, celle truffée de contre-sens ou de données partielles ) :

    En effet, on considère trois grandes catégories de 2RM, les cyclomoteurs (- 50cm3), les motos légères (de 50 à 125 cm3) et les motos lourdes (à partir de 125cm3)…
    Très bien, je les appelerai : 49.9 – 50à125 et 126+

    Or, il convient de ne pas tout mélanger… En 2011, à l’échelle nationale, les conducteurs de motos légères ont représenté environ 11 % des tués sur la route parmi les 2RM avec 109 tués. Alors qu’ils représentent près de 60 % des immatriculations en Ile-de-France depuis 2006 pour les 2RM de plus de 50 cm3…
    Les 50à125 = 11% des tués des [49.9+50à125+126+]
    = 0.6x[50à125+126+]

    (donnée annexe : 109 = 11% des morts en 2RM donc (109/0.11), on a eu 990 morts par 2RM
    donnée donc ininterprétatble…si tu as 11% de français cardiaques dans un un bateau, et que, dans le groupe francophone de ce bateau (suisse + belge + français + luxo), il y a 60% de français, tu ne peux rien en déduire….
    ces 60% des français du groupe franophone peut très bien représenter 1.1 personnes du bateau, si les non francohones sont 99%.
    (si tu avais sourcé tes info, avec les données brutes, au lieu de %ages, tu aurais pû tirer des vraies conclusions… soit identiques, soit différentes… mais basé sur autre chose que du vent)

    Les cyclistes quant à eux ont été 141 tués.
    Oui, et ?
    Les automobilistes sont 3500 environ.
    141 morts, alors qu’ils sont plus nombreux que les 49.9+50à125+126+, en fait, çà fait très peu : ils meurent entre 6 à 7 fois moins que ce qui devraient, s’ils étaient 2RM (les 3 mélangées)
    (6 à 7 fois moins : 141 morts, face à 990 morts, c est 990 morts représentant….MOINS de déplacements)

    Le risque d’accident mortel en motos (et scooters, cela va sans dire) 125 cm3 et donc plus faible qu’en vélo…
    Faux, c est l’inverse…
    La seule chose que 141 morts vélo/109 mort 50à125 indique, c est que, si tu apprend la mort d’un inconnu, dont tu ne connais pas le mode de déplacement, et qu’on te dis qu’il est mort, soit à vélo, soit en moto légère, alors, il a 100×141/(141+109) de échance » d être en vélo, une chance supérieure à celle d être en moto légère.

    Je pense que ces chiffres vont en surprendre plus d’un, mais ce sont les données de la Sécurité Routière…
    Des chiffres mal int »éprétés, induisant un idée contraire à la réalité des chiffres? ben non… celà ne me surprend, bcp de journalistes sont des spécialistes des effets d annonces, et du travail mal documenté.

    L’argument sécuritaire pour ce type de cylindrée ne tient donc absolument pas !
    ah? regarde les chiffres bruts de la sécurité routière…

    Les conducteurs de motos lourdes sont, il est vrai, beaucoup plus nombreux à décéder sur les routes. C’est bien pour cela qu’il convient de ne pas tout mélanger. Cependant, la forte mortalité des conducteurs de motos lourdes reste à pondérer notamment avec la baisse spectaculaire de près de 15 % en 2012 des décès en 2RM de plus de 50cm3. La baisse des décès en cyclomoteurs dépassent les 10 %. En revanche, les conducteurs de cycles ont connu une augmentation de près de 10 %.

    Je savais, que cette hausse de 10% aller sortir un jour ou l autre… vu qu’elle est crétine
    (elle est réelle… mais elle induit une mauvaise interprétation, si la personne qui la donne n a pas bossé son sujet, et fait un vrai travail de recherche et de statistique).

    J ai trouvé ce chiffre de 10% ici :
    http://www.20minutes.fr/societe/1086807-mortalite-cyclistes-inquiete
    chiffre donné sans aucune interprétation, comme il se doit…
    Mais on y lit une donnée brute intéressante :
    vélo en IDF :
    300 000 déplacements quotidiens à vélo en 2001
    700 000 en 2010
    soit, il faut prendre la racine de 9 de [700/300] pour avoir l augmentation annuelle moyenne du nombre de déplacements quotidiens à vélo (j aurai bien pris la donnée sur l augmentation par rapport à l année dernière, pour comparé avec l augmentation des morts… mais cette donnée n est pas fournit :()
    soit 1,0987182,
    soit, une augmentation moyenne, chaque année, de 9,872%
    en sachant que la hausse de mortalité des cyclistes n est pas de 10, mais de 9.9 (donnée du ministère de l intérieur :
    http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Manuel-Valls/Interventions-du-Ministre/Bilan-2012-de-l-accidentalite-routiere
    celle des cyclistes augmente, quant à elle, de 9,9%
    c est plus fiable que les données d’un journal vivant en grande partie des pubs auto… mais là non plus, ces données ne sont disséquées)

    Sur 9 ans, une augmentation moyenne de la pratique du vélo (en idf) de 9.872 %
    Et, cette année, après une année de baisse de la mortalité cycliste, une augmentation de 9.9%
    Soit, une parfaite égalité entre l augmentation de la pratique et l augmentation du nombre de morts…
    « parfaite », à 0.02%
    (~150 morts, différence de 0.03, soit différence de 0.02%)

    N.B. malheureusement, j ai les chiffres des morts sur la france, et les pratiques en Idf… et sur 1 an pour l’un, et 9 ans pour l autre…mais si qq un a les chiffres des pratiques sur la france, et l évolution par rapport à l année dernière, je suis preneur.

  25. Jean-Marc

    (ci-dessous, dans le 1er paragraphe, avant le lien de la sécu routière, mes chiffres sont faux, ils sont là pour illustrer le raisonnement)

    Le grave problème des données de la sécu routière,
    c est qu’elle nous expliquent que 10% des morts sont saoûls, ou roulent la nuit, ou roulent avec un pull rouge ou…

    mais qu’ils ne font pas de corrélation avec la conduite, avec l ensemble des conducteurs non accidentés.

    savoir que 10% sont saoûls, c est intéressant
    … si on sait que 90% des gens roulent bourrés…
    donc que les gens bourrés ont moins de risque d avoir un accident…

    Pour les cyclistes, ou les moto, c est pareil.

    Tiens, voici des chiffres de la sécu routière :

    http://www.securite-routiere.gouv.fr/content/download/4889/44266/version/1/file/Bilan+SR+2011_+chapitre+6_donnees+detail+acci.pdf

    Comme j ai l’évolution de la pratique du vélo, de 2001 à 2010 en IDF (+ 133,33%)
    je vais regarder ces 2 dates (page 3 du PDF) :

    nombres de morts 2001/2010 – évolution :
    piéton : 832 / 485 -42%
    vélos : 259 / 147 -43%
    cyclo : 455 / 248 -45.5%
    moto : 1081 / 704 -35%
    VT : 5343 / 2117 -60.4%
    VU : 80 / 146 : +82.5%
    PL : 144 / 65 -55%
    TEC : 14 / 4 -71%
    (remarque : les TEC sont la seule catégorie à 0 morts en 2011 !)

    La seule augmentation, celle des morts en VU, doit s expliquer par la mode des gros SUV, considérés comme des VU?

    La plus faible diminution, est celle des moto… tiens, bizarre… Franck, tu es là ?
    Mais il faut reconnaitre que l’usage des 2RM a légèrement augmenté : le mp3 a désenclavé l’usage du « 2 »-RM de ses utilisateurs habituels.

    Les vélos ont une diminution +/- normale (équivallente à celle des piétons et cyclo), intermédiaire entre les moto et les auto.

    La plus forte diminution, concerne les véhicules deja les plus sûr (ramenés au kilomètreXpassager), les TEC :
    Si vous tenez à la vie de vos enfants, vous savez, entre un 50cc et un abonnement aux TEC, ce qu’il convient de faire…
    Surtout si votre enfant est un garçon (les garçons de 18 à 24 ans est la population qui meure le plus d accident de la route, en 2RM et en voiture)

    Les vélos ont une diminution « normale »… mais qui se passe alors que leur usage a explosé, sur la même période…
    donc, ramené au kilomètreXpassager, leur mortalité par déplacement s est bien plus réduite.

  26. MOA

    benazech : « Enfin,pour finir,je suis au SMIC, alors tous les autominus,herisson,vincent,ajja,nico,alain,moa,essayez de vous renseigner avant de baver trop de conneries, »

    Vous êtes au SMIC et donc il faut qu’on se renseigne avant de parler motocyclette ???
    Curieux comme raisonnement. Si vous pouviez expliquer.

    Pour le reste (y compris les petites menaces)… bof…

  27. Franck

    Bonjour Jean Marc,
    Vous avez tout à fait raison, j’aurai du citer mes sources… Je vais vous les présenter une à une…
    En ce qui concerne les chiffres de la Sécurité Routière, je me suis servi du fameux rapport Guyot…
    http://www.moto-net.com/images/rapport-guyot-2013-01-epi.pdf
    p.16
    Vous vouliez les données brutes, vous les avez toutes !
    Vous avez également raison de dire que les données de la Sécurité Routière sans aucune interprétation n’ont aucun sens… A vrai dire, j’attendais que vous en parliez… Vu que mon commentaire était déjà d’une taille respectable, je préférais développer ce sujet dans un autre !

    Voici mes calculs, en effet, comme vous le disiez, ces chiffres n’ont aucun sens s’ils ne sont pas mis en relation avec le nombre de kilomètres parcourus ainsi que le nombre de déplacements de chaque type de véhicules…
    En effet, en Ile-de-France, en 2011, il y a eu 652000 déplacements quotidiens à vélos représentant chacun en moyenne 1,9km…
    http://paris-ile-de-france.france3.fr/2012/09/20/652-000-deplacements-quotidiens-en-velo-en-ile-de-france-90421.html ainsi que le lien suivant pour le kilométrage moyen.

    Sur la même zone et en 2009 (je n’ai pas trouvé de données plus récentes, mais je ne pense pas que les infos aient beaucoup changé depuis…), il y a eu 422000 déplacements toutes cylindrées confondues et 331000 pour les plus de 50cm3 en 2RM dont 40 % sont en 125 cm3 soit 132400. (Pour les 40 %, c’est sur 125 magazine de l’hiver 2010, désolé mais je n’ai pas de scanner)…En moyenne chacun d’eux (2RM de plus de 50cm3) ont eu une portée moyenne de 8km…
    Avec ces données, nous avons le nombre de kilomètres total parcouru quotidiennement pour chaque moyen de transport… Cela représente respectivement pour les cyclistes et les motos légères 1238800 et 1059200 km… (En multipliant le nombre de déplacements par le nombre de kilomètres réalisés lors de ces derniers)
    http://www.iau-idf.fr/fileadmin/Etudes/etude_607/securite_routiere_et_usage_des_deux-roues_motorises_en_IdF_avec_signets.pdf
    p.31 + p.33

    Les cyclistes parcourent donc, un kilométrage supérieur de 17 % par rapport aux conducteurs de motos légères.
    A partir de cela, admettons donc une hausse des kilomètres parcourus en motos légères de l’ordre de 17 %, nous arrivons à 1239264 km. Vous constaterez donc qu’avec cette hausse du kilométrage, nous arrivons à un nombre de kilomètres parcourus quasi identiques entre cyclistes et les motocyclistes légers… Nous allons donc pouvoir calculer et donc comparer l’accidentologie entre vélos et 125 au plus juste, car celle-ci se fera en fonction du kilométrage total parcouru.
    Nous augmentons donc de 17 % la mortalité des motocyclistes légers ce qui représenterait 127,5 décès. (Si on prend les chiffres brutes de 2011) Donc, mes affirmations ne peuvent pas être remises pas en cause…

    Vous dites également, « Les cyclistes quant à eux ont été 141 tués.
    Oui, et ?
    Les automobilistes sont 3500 environ.
    141 morts, alors qu’ils sont plus nombreux que les 49.9+50à125+126+, en fait, çà fait très peu : ils meurent entre 6 à 7 fois moins que ce qui devraient, s’ils étaient 2RM (les 3 mélangées)
    (6 à 7 fois moins : 141 morts, face à 990 morts, c est 990 morts représentant….MOINS de déplacements) »

    Déjà, je n’ai jamais dit que les 2RM, en règle générale, étaient moins accidentogènes que les vélos, je parlais SEULEMENT des motos légères…
    Et puis, si on prend les données que j’ai présenté ci-dessus, les cyclistes font peut-être plus de déplacements que les 2RM (toutes cylindrées confondues) mais ces derniers parcourent plus de kilomètres lors de leurs déplacements…
    En effet, 422000 X 7,2 = 3038400 km parcourus quotidiennement pour les 2RM toutes cylindrées
    652000 X 1,9 = 1238800 km parcourus quotidiennement pour les cyclistes
    Cela pondère quelque peu les choses, non ?
    Pour la mortalité en – de 50cm3, vous avez raison, l’accidentalité est trop importante notamment, je pense, à cause de l’absence de permis à points pour ce type de cylindrée et du débridage encore trop fréquent… Mais les 50cm3 n’étaient pas le sujet de mon commentaire…
    Quand je donne les données de la mortalité des cyclistes, c’est juste à titre d’information, les 10% sont à mon avis, du à un usage de plus en plus important du vélo, mais là, je vous avoue, je n’ai aucune source !
    Vous me présentez, à juste titre, que les motards ont subi la plus faible diminution de la mortalité… Déjà, il y a une diminution… Seulement, les 2RM n’ont pas eu les améliorations sécuritaires nécessaires à leur conduite… En effet, les voitures, il y a eu les ABS, ESP, une meilleure formation des conducteurs… Les autocars, le port de la ceinture de sécurité, les cyclistes, le développement des pistes cyclables, les motards… pas grand-chose. Néanmoins, cela devrait changer notamment avec les recommandations de M. Guyot…
    Enfin, vous dites également :
    « Le grave problème des données de la sécu routière,
    c est qu’elle nous expliquent que 10% des morts sont saoûls, ou roulent la nuit, ou roulent avec un pull rouge ou…
    mais qu’ils ne font pas de corrélation avec la conduite, avec l ensemble des conducteurs non accidentés.
    savoir que 10% sont saoûls, c est intéressant
    … si on sait que 90% des gens roulent bourrés…
    donc que les gens bourrés ont moins de risque d avoir un accident…
    Pour les cyclistes, ou les moto, c est pareil. »
    Je suis bien d’accord avec vous, mais je pense que les données présentées donnent malgré tout une bonne petite idée de l’accidentologie…

    Pour la pollution, voici également ma source : http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/zapa-rapport-121119.pdf

    Pour finir, si vous êtes d’accord, je souhaiterais discuter seulement des motos légères, je n’ai JAMAIS dit que les deux autres catégories de 2RM étaient moins accidentogènes que les vélos… Bien au contraire… Je vous remercie.

    Si vous souhaitez connaître mes autres sources sur un autre sujet, pas de problème !

  28. Monsieur S

    Bonjour,
    J’ai suivi les articles de AutoMinus depuis quelques temps (on s’occupe comme on peut), et je me suis rendu compte que beaucoup d’entre eux traitaient des dangers de la moto, et des comportements immatures de leurs pilotes. J’en ai donc déduit que AutoMinus a eu à un moment de sa vie une expérience malheureuse avec un (voir plusieurs) 2RM.
    Du haut de mes 19 ans, titulaire du permis B depuis plus d’un an et tout récent motard (ah le sale petit con qui va devenir un danger public !), je manque d’expérience me direz vous. Certes, mais apparemment j’en ai un peu plus que vous, la question que je me pose c’est : avez-vous déjà fait de la moto ?
    Dans un autre article, écrit par vos soins et détruisant méthodiquement les motards (un peu méchamment je trouve), vous nous qualifiez d’êtres dénués de sens civique. Certes, on est tous les cons de quelqu’un, et puis si ça peut vous faire du bien de défouler vos pulsions sur nous, qu’il en soit ainsi, on peut voir ça comme un moyen de compenser un certain manque . Dans cet autre article donc, vous demandiez pour quelles raisons choisir la moto :
    – C’est beaucoup plus pratique que la grosse tuture, plus facile à contrôler, ça coute moins cher (essence, assurance…) et on a un rapport avec notre environnement qu’on a pas quand on est enfermés dans un habitacle avec des sièges en cuir et un chauffage.

    Ensuite quelqu’un est intervenu en signalant que les motos sont des machines de guerre… Je me rappelle que c’est un certain Mr Hitler qui a dessiné une des voitures les plus populaires du monde (la coccinelle). Donc je préfère ma machine de guerre à ça, vous m’excuserez.

    Aussi je pense (c’est mon point de vue personnel), qu’interdire la moto n’est pas une solution, en effet, si la moto était un tel cancer pour nos route, pourquoi diable la gendarmerie nationale en utiliserait-elle pour une catégorie définie par elle-même d’élite ?

    Quoiqu’il en soit, vous pouvez toujours dire que le jeune con il se la ramène et qu’il y connait rien avec ses 19 balais et qu’il se croit tout permis. Bien sûr vous aurez raison ! Je suis un jeune con et je l’assume entièrement, mais je suis quand même choqué que les personnes sensées donner l’exemple à ma génération et à celles à venir se montrent aussi intolérantes.

  29. Jean-Marc

    « Aussi je pense (c’est mon point de vue personnel), qu’interdire la moto n’est pas une solution, en effet, si la moto était un tel cancer pour nos route, pourquoi diable la gendarmerie nationale en utiliserait-elle pour une catégorie définie par elle-même d’élite ? »

    Le reste de vos dires peuvent entrainer une discussion constructive, mais ce passage est un non-sens complet :

    Les gendarmes qui escortent les camions de la brinks à la banque de france ont des famas, pourquoi diable la gendarmerie nationale en utiliserait-elle s’ils n’étaient pas dangereux ? pourquoi interdire à un citoyen de pouvoir en utiliser pour se défendre contre un voleur … pardon (si on se réfère aux statistiques d’usage d’une arme à feu personnelle), pourquoi interdire à un citoyen de pouvoir s’en servir contre sa femme ou ses enfants ? ? ?
    Précision : ce type d argument est réellement avancé par des membres de la NRA, pour expliquer qu’ils ont besoin d avoir un fusil d assault pour se défendre.

    Mieux que les gendarmes,
    les miltaires de l armée de l air ont des rafales,
    ourquoi diable l’armée française nationale en utiliserait-elle pour une catégorie définie par elle-même d’élite, si c’était si dangereux, et si un simple citoyen ne peut les utiliser ??? »

    En fait, cet argument pour défendre la moto, est un sérieux argument… contre la moto :
    on ne va pas autoriser ni les centrales atomique individuelle, ni la possession de rafale…

  30. Monsieur S

    Mais il ne s’agit ici que de cas précis, pour l’escorte, je pensais plutôt au patrouilles de motards qui veillent au bon respect du code de la route et a la sécurité de tous, ensuite, je vois mal comment vous pouvez comparer une moto à une centrale nucléaire ou à des avions de chasse, cet argument non plus n’a aucun sens.
    Ensuite, certes, une moto est une arme, au même titre que la voiture, vous pouvez toujours dire que cet argument est « bateau » mais il n’en reste pas pour autant vrai.

    Il me reste cependant toujours ces questions sans réponse : pourquoi cet acharnement sur les motard ? Et avez-vous déjà conduit une moto ?

  31. Jean-Marc

    « Aussi je pense (c’est mon point de vue personnel), qu’interdire la moto n’est pas une solution, en effet, si la moto était un tel cancer pour nos route, pourquoi diable la gendarmerie nationale en utiliserait-elle pour une catégorie définie par elle-même d’élite ? »

    Le reste de vos dires peuvent entrainer une discussion constructive, mais ce passage est un non-sens complet :

    Les gendarmes qui escortent les camions de la brinks à la banque de france ont des famas, pourquoi diable la gendarmerie nationale en utiliserait-elle s’ils n’étaient pas dangereux ? pourquoi interdire à un citoyen de pouvoir en utiliser pour se défendre contre un voleur … pardon (si on se réfère aux statistiques d’usage d’une arme à feu personnelle), pourquoi interdire à un citoyen de pouvoir s’en servir contre sa femme ou ses enfants ? ? ?
    Précision : ce type d argument est réellement avancé par des membres de la NRA, pour expliquer qu’ils ont besoin d avoir un fusil d assault pour se défendre.

    Mieux que les gendarmes,
    les miltaires de l armée de l air ont des rafales,
    ourquoi diable l’armée française nationale en utiliserait-elle pour une catégorie définie par elle-même d’élite, si c’était si dangereux, et si un simple citoyen ne peut les utiliser ??? »

    En fait, cet argument pour défendre la moto, est un sérieux argument… contre la moto :
    on ne va pas autoriser ni les centrales atomique individuelle, ni la possession de rafales…

  32. Jean-marc

    oups pardon pour le doublon : j’ai cru que mon message n’était pas passé
    (mauvais rafraichissement de page)


    « je pensais plutôt au patrouilles de motards qui veillent au bon respect du code de la route et a la sécurité de tous »

    Ces même service de patrouilles du code de la route utilisent des hélicoptères autorisés à survoler des zones interdites de survol aux avions, hélico et ULM civils.

    Le fait que des services de l’état utilisent certaines machines, n’est toujours en rien un argument pour qu’elles soient mis à la disposition d’un citoyen lambda.

  33. Monsieur S

    « Le fait que des services de l’état utilisent certaines machines, n’est toujours en rien un argument pour qu’elles soient mis à la disposition d’un citoyen lambda. »

    Mais dans ce cas autant interdire les voitures, qui sont plus utilisées par les services de l’état. Et donc au final on tourne en rond.

    Ah oui, aussi, je suis allé lire l’article sur le monde et c’est assez marrant les petites transformations qu’il a subit :
    voici la version d’autominus :
    « (…) ont ainsi expliqué qu’avant de faire n’importe quoi sur la route, ils observent attentivement les plaques des voitures pour pouvoir retrouver éventuellement les automobilistes en cas de problème. Ils essaient d’être visibles en donnant de grands coups de pied dans les portières de voitures, et vérifient qu’ils ont bien été détectés en cassant les rétroviseurs des voitures. »

    Et celle du monde :
    « ont ainsi expliqué qu’avant de s’engager entre deux files, ils observent l’orientation des roues de la voiture qui les précède, ainsi que les gestes du conducteur, dont ils craignent un déboîtement intempestif. Ils essaient d’être visibles en activant leurs warnings (feux de détresse) ou en faisant des déplacements latéraux, et vérifient qu’ils ont bien été détectés en cherchant le regard du conducteur dans son rétroviseur. »

    Et j’attend toujours une réponse a mes 2 questions 🙂

  34. Jean-marc

    « Mais dans ce cas autant interdire les voitures, qui sont plus utilisées par les services de l’état. Et donc au final on tourne en rond. »

    Je ne voit pas en quoi,
    le fait qu’une machine soit utilisée ou pas par les membres de la fonction publique n est en rien une raison de les utiliser ou pas.

    Leur dangerosité, leur coût en pertes humaines, leur coût pour la sécu, leur encombrement au sol, leur pollution sonore et pollution de l air, leur coût pour la compétitivité du pays, la dépendance énergétique qu’ils induisent, la balance commerciale déficitaire (par la consommation de pétrole) qu’ils induisent…
    Ce sont des raisons de ne pas les autoriser partout, par exemple, en leurs interdisant les centre-villes, les parcs nationaux ou autres endroits naturels.


    « Et j’attend toujours une réponse a mes 2 questions 🙂 »

    Toutes personnes intéressées par tes questions peut te répondre.

    La pollution sonore, le bilan en vie, la dépendance au pétrole des 2RM restent des réalités pour la société, qu’on soit motards ou pas.

    Je vais quand même répondre à une de tes questions :
    aucun acharnement contre les motards de ma part,
    et je n ai pas remarqué d acharnement contre les motards :

    Lis voir un peu plus carfree, tu verras que la voiture et les conséquences de son usage massif y est bien plus abordée (la voiture sous TOUTES ses motorisations, pas seulement les grosses berlines et gros 4×4 diesel).

  35. admiratif

    La vérité c’est que les motards « en colère » et les 2 roues motorisés (au pot d’échappement généralement trafiqué) sont intouchables , en France ce sont des vaches sacrées (moi je préfère les vaches).
    Je viens de séjourner dans un pays où il y a trés peu de motos . Il y a certes du trafic automobile, et des camions, eh bien vous me croirez si vous voulez (je circulais à vélo, il y avait beaucoup de pistes cyclabes car zone touristique), c’était EXTREMEMEMENT AGREABLE et il y avait beaucoup moins d’agressivité; ce qui m’amène même à penser que la circulation automobile est MOINS dangereuse pour les vélos que les 2 roues motorisés (sans parler des décibels).

  36. benazech

    mr admiratif,
    vous avez peut etre trouvé la silution,quand on séjourne dans un pays ou il y a trés peu de motos,et qu’ou trouve cela EXTREMEMENT AGREABLE,autant y rester!!

  37. Monsieur S

    Bien sur, sur le site, c’est assez égal, mais je parlais de cet auteur en particulier, et j’en déduis par l’ignorance de la seconde question : « êtes-vous déjà monté sur une moto, ou en avez-vous déjà fait ? » répond d’elle même, ainsi, moi même je n’irais pas parler d’un sujet que je ne connais pas pour ne pas me ridiculiser par mon ignorance et reprendre des articles de journaux sérieux et les changer juste pour passer le temps, même si ça doit être follement amusant, je pense aussi que ni moi ni personne n’arriverait a vous faire relativiser. Même à seulement 19 ans j’ai l’impression d’être plus tolérant envers les autres que vous puisque j’essaye de comprendre le point de vue des autres et non pas d’imposer le mien en me braquant dans mon petit univers confortable.
    Ainsi je souhaite bonne chance à mes compagnons, motards, cyclistes, piétons, aviateurs, pilotes de caisse à savon, qui tenteront de vous faire comprendre l’intérêt d’accepter les choix de tous (en gros le but est de vivre en harmonie dans une démocratie, c’est l’idée principale), et je vous souhaite une bonne continuation dans votre marche pour faire comprendre à la population a quel point les motards sont aussi dangereux que des centrales nucléaires (dixit jean-marc), et une bonne perte de temps, puissiez-vous un jour avoir une personne de votre entourage qui se mette à la moto 😉

  38. alain

    On a pas fait de moto, donc on est ignorant du sujet? Faut-il avoir un famas pour avoir un avis sur la guerre, faut-il avoir violé une femme pour avoir un avis sur la question, faut-il avoir un avion pour avoir un avis sur Notre Dames Des Landes, faut-il foutre ses déchets à l’air libre pour avoir un avis sur la question, faut-il consommer comme des cons pour avoir un avis sur la surconsommation?

    Merde, alors, on ne peut pas avoir d’avis sur les motos, vous savez ces fameux engins polluants, roulant trop vite. On en a jamais fait, alors taisons-nous?

  39. Jean-Marc

    « et j’en déduis par l’ignorance de la seconde question : « êtes-vous déjà monté sur une moto, ou en avez-vous déjà fait ? » répond d’elle même »

    répond d elle-même ?
    donc j en déduis que vous avez fait une déduction fausse…
    mais mon ex-pratique n a que peu d importance, sur un problème de société.

    « Même à seulement 19 ans j’ai l’impression d’être plus tolérant envers les autres que vous puisque j’essaye de comprendre le point de vue des autres et non pas d’imposer le mien en me braquant dans mon petit univers confortable. »

    Oui, c est bien une impression : aucune raison d en faire une certitude.
    La tolérance se vit vis à vis des gens, et vous ne connaissez pas ma tolérance vis à vis des gens (comme je ne connais pas la votre).

    Par contre, il ne faut pas confondre la tolérance vis à vis de personnes, avec une soit-disante tolérance vis à vis de pratiques :

    Si mes voisins du dessus font un bruit d enfer à 4 heures du mat., sans qu’il y ait de raison particulière (c est différents s’ils m’ont avertis qu’ils allaient fêter leur crémaillère/bac/thèse/mariage/naissance/…),

    Je monterai les voir, qu’ils soient blancs, jaunes, verts ou rouges à poids bleus, et qu’ils soient hétéro, homo, polygame ou de simples branleurs…

    Une pratique qui empêche mes voisins, ma famille et moi de dormir, je vais intervenir;
    de même pour une pratique qui mets la vie et la santé de gens en danger, je vais essayer de faire en sorte qu’elle devienne moins problématique :

    « Soit le changement que tu veux voir dans le monde » Ghandi

    Être tolérant ne signifie pas être indifférent, être un dégonflé, ou être inactif, passif.

    Ghandi était très tolérant….
    (musulmans, hindous, membres des différentes castes, hommes, femmes : il les écoutaient tous, et espérer les voir se rassembler)

    Par contre, les anglais ont eu du mal à le considérer comme inactif, dégonflé ou non impliqué
    (bien sûr, mon action n a pas la portée de celle de Ghandi).

    « dans votre marche pour faire comprendre à la population a quel point les motards sont aussi dangereux que des centrales nucléaires »
    Je ne sais pas où tu es allé chercher celà, vu que je ne parlais que du non-sens de ton « argument » de comparer la pratique de membres de l’état dans leur métier, et de citoyens lambda dans leur vie de tous les jours.

    mais peut-etre qu’Areva fera un jour cette comparaison…
    d’autres (des fabricants de cigarettes) ont bien comparé la dangerosité d’un gâteau à celui de la cigarette, sur leurs influence sur certains cancers.

    La liberté des uns s’arrête où commence celles des autres :
    si « ta liberté » mets des vies, des villes, l’indépendance énergétique d’un pays, sa sécurité sociale,…, en danger, alors tu as outre-passé ta liberté, pour t’imposer, sans tolérance, sur tous les autres.

  40. motard du Nord

    Bonsoir Jean Marc.
    La liberté des uns s’arrête où commence celles des autres :
    si « ta liberté » mets des vies, des villes, l’indépendance énergétique d’un pays, sa sécurité sociale,…, en danger, alors tu as outre-passé ta liberté, pour t’imposer, sans tolérance, sur tous les autres.

    Que voilà un raisonnement bien dangereux… et qui s’applique à quasi tout le monde !!
    les fumeurs, ceux qui boivent un petit coup de trop le samedi soir,
    les skieurs, ceux qui mangent trop gras ( malaise cardiaque=accident des fois…).
    Cerise sur le gateau, les vélos….en appliquant tes critères bien sur.
    mais aussi le skate board, etc, etc

    Quant à l’indépendance énergétique, que voilà de biens grands mots !
    les 2RM, de plus de 50cc, représentent peu ou prou 5% des véhicules en France ! c’est sur , nous mettons en danger….
    N’oublions pas qu’à un moment donné de notre vie , nous sommes tous l’emmerdeur pour quelqu’un d’autre….
    ça s’appelle le vivre ensemble…
    maintenant pour vous tous, si vraiment tout ça vous casse les…, mais bon sang, barrez vous à la campagne, tranquillou, un petit boulot, un lopin de terre pour faire vos légumes bio, des poules en plein air, et comme nuisances, le coq du voisin ! c’est pas votre bonheur ??
    vous préferez rester en ville et geindre contre les autres, TOUS les autres ? je ne comprends pas là….

    bonne soirée

  41. Alain

    Voilà le motard de base qui vient nous dire que les 2RM ne représentent que 5% des véhicules et qui nous dit qui faut aller vivre à la campagne si on n’est pas content.
    Tiens, tiens, voilà qu’un motard vient de passer sur la voie proche de chez moi, facilement à 90 kms/h (dans une zone 50) et dans un bruit d’enfer. Un? Disons, plusieurs, car à Tours, y’a un salon de la moto, alors ils sortent plein d’adrénaline et se prennent alors pour MadMax sur l’avenue. Merde, vite, faut que j’aille à la campagne?

    Vous voulez une bonne nouvelle? Le marché de la moto est en chute libre depuis 2007 (grosso-modo de -25%). Leur avenir est compté. Tant mieux! On aura finalement pas besoin d’aller à la campagne.

    C’est donc Motard du nord qui ne va pas être content. D’ailleurs, faut le comprendre…. Faut émigrer à la campagne mais quand on veut leur interdire une voie à la campagne (cf. La route des vosges), ils se mettent en colère, les motards…. Alors, à part çà. C’est nous qui geignons???

Les commentaires sont clos.