Pétition pour une réduction de la vitesse de 10km/h et le développement d’alternatives au tout voiture

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, envisage un passage de 130 km/h à 120 km/h sur autoroute et de 90 km/h à 80 km/h sur nationale.

Rouler de moins en moins vite? Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, prépare doucement l’opinion à cette éventualité. Si pour l’heure, aucune décision n’a été prise officiellement, le ministre a jugé «inéluctable» la réduction des limites de vitesse «sur les routes, sur le réseau secondaire, sur le réseau principal, mais aussi en ville»…

« À chaque fois que nous avons baissé la vitesse, notamment sur le réseau secondaire ou en ville, nous avons obtenu des résultats. Quand on lève le pied, en revanche, le nombre de blessés et de morts augmentent.» Preuve que le ministre de l’Intérieur est déterminé sur ce dossier, il s’est dit «favorable» à une baisse de 80 à 70 km/h de la vitesse maximale sur le périphérique (Le Figaro).

Effet positif sur voies rapides

Selon les résultats d’une étude de l’Ademe, la situation la plus claire concerne les voies rapides (Actu-environnement).

Sur ces voies, une baisse de 10 km/h de la vitesse maximale permet de diminuer jusqu’à 20% les émissions d’oxydes d’azote (NOx), de particules fines (PM2,5) et de CO2, un gaz à effet de serre. Le succès de la mesure s’explique par le profil des émissions polluantes qui, à grande vitesse, associe une hausse de la pollution à l’augmentation de la vitesse des véhicules.

Au-delà de 80/90 km/h le lien est établi et tout abaissement de la vitesse est donc bénéfique.

« C’est la situation la plus évidente », estime Joëlle Colosio, ajoutant que les stratégies de réduction de la vitesse sur les autoroutes urbaines vont dans le bon sens. Néanmoins, la spécialiste de la qualité de l’air attire l’attention sur le fait qu’en deçà du seuil de 80/90 km/h, l’efficacité de la mesure « est moins évidente et dépend des types de véhicules qui circulent (poids lourds, véhicules particuliers..). Dans tous les cas des campagnes de mesures spécifiques à chaque situation sont nécessaires pour évaluer l’impact de la mesure ».

Question de fluidité

En ville, le passage de 50 km/h à 30 km/h permet d’obtenir « des résultats très variables voire contradictoires », explique Joëlle Colosio, avançant des évolutions allant d’une baisse de 10% à une hausse de 30% des émissions selon les polluants pris en compte et selon les études.

Dans les faits, l’amélioration de la qualité de l’air dépend surtout de la fluidité du trafic qualifiée d' »élément clé ». Il s’agit en particulier de tenir compte de l’ensemble des obstacles qui peuvent dégrader la fluidité du trafic (dos d’âne, coussins berlinois, chicanes, etc…).

Ces résultats contrastés s’expliquent par le profil des émissions qui fait apparaître des émissions polluantes importantes de 0 à 50 km/h et en particulier en phase d’accélération. « Les moteurs ne sont pas adaptés pour de telles vitesses », rappelle la spécialiste qui fait état « d’émissions élevées de CO2, de NOx et de particules fines ».

« Du point de vue de l’Ademe, la baisse des vitesses en ville, ne peut être qu’une mesure à la marge dont l’effet positif éventuel se limite à la proximité des zones 30 », conclut Joëlle Colosio, rappelant que « l’Agence n’a de cesse d’appeler le développement de solutions de déplacement gagnant gagnant pour la qualité de l’air et le climat qui permettent la mise en place d’offres de mobilité large depuis les modes « actifs » (vélo, marche) jusqu’aux services à la mobilité multiformes (autopartage, covoiturage, etc…) ».

IMPACT DE LA REDUCTION DE VITESSE SUR LA POLLUTION PAR L’ OZONE
http://www.atmopaca.org/files/et/101025_AtmoPACA_Impact_reduction_vitesse_ozone.pdf

Texte de la pétition

Pour réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes et diminuer la pollution, je dis oui à une baisse de 10 km/h à toutes les vitesses au-delà de 70 km/h alliée au développement de solutions de déplacement gagnant gagnant pour la qualité de l’air et le climat qui permettent la mise en place d’offres de mobilité large depuis les modes « actifs » (vélo, marche) jusqu’aux services à la mobilité multiformes (autopartage, covoiturage, etc…) »

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/reduction-vitesse-km-alternatives-voiture-642.html

Steve

A propos de Steve

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste du pic pétrolier et des questions d'étalement urbain et de consommation d'espace.

35 commentaires sur “Pétition pour une réduction de la vitesse de 10km/h et le développement d’alternatives au tout voiture

  1. Laurent

    Pour traverser la france en une journée par l’autoroute ça va devenir plus difficile (augmentation du nombre de morts par endormissement) .De plus l’alternative TGV expose son utilisateur à être pris en otage par les grévistes.
    Il faudrait pour que cette mesure soit cohérente que les moteurs soient bridés

  2. herve

    Hello,

    bien qu’étant favorable à une baisse des vitesses sur route, je ne signerai point car c’est en agglomération que la vitesse gène le plus pour un équilibre plus élevé de mobilité et de partage de la route/rue.

    donc OUI aux villes à 30km/h !!!

    pollution égale ou moindre, puisque du coup on peut diminuer les phases d’accélération… (plus besoin de feux/stop dans beaucoup d’endroit ! )
    moins de bruits !
    moins de stress des piétons et cyclistes !

    en dehors des agglomérations, à chacun de prendre ses responsabilités pour choisir son mode de transport le moins polluant et le moins dangereux pour les autres… en favorisant par exemple une augmentation du prix des énergies en rapport avec le nombre de kms effectués !

  3. LomoberetLomoberet

    C’est pourtant beaucoup plus distrayant de rouler en dessous de la vitesse MAXIMALE (c’est à dire à une vitesse autorisée non excessive)
    Il est inutile de faire très attention aux véhicules de devant.
    Par contre, le comportement des con . . ducteurs (trices) des véhicules qui suivent est franchement marrant.
    Les braves mères de famille, les petits vieux gâteux et tous les autres s’énervent, grimacent, secouent la tête dans tous les sens, tapent sur leur volant, puis dépassent en faisant hurler leur moteur et s’enfuient vers le prochain radar ou le prochain accident.

  4. Gilles

    Je ne signerai pas non plus.
    Réduire la pollution, c’est interdire la voiture en ville et des transports en communs réguliers. Pas de demi mesures en réduisant la vitesse, les voitures vont rouler moins vites, mais plus longtemps et tous les polluants seront alors émis pendant les attentes aux feux rouges.
    N’oublions pas non plus qu’en région parisienne, la source de pollution est le chauffage au bois.
    Sinon, après avoir suivi le reportage d’Arte « l’adieu au steak » , l’europe n’est pas prête à stopper une quelconque pollution….sauf si ça rapporte des sous.

  5. theron

    « pris en otage », faut arrêter avec cette expression… Une prise d’otage c’est un acte de violence extrême, et les clampins qui prennent le train ne sont pas menacés de mort, ce serait plutôt les grévistes…
    Quant à la pétition, je vais la signer, même si c’est « pisser dans un violon » car le sinistre actuel de l’intérieur, Valls, est une pourriture aussi raciste que Sarko, un type aux dents longues qui rayent le parquet tellement il se prend pour Sarko.

  6. Alain

    Gilles:
    La pollution en région parisienne, c’est le chauffage au bois? Alors qu’il me semble que les cheminées sont interdites à Paris par précaution des incendies.
    N’importe quoi. En fait, à Tours, on nous a fait le même coup face au capteur proche de l’A10. C’était plein de pollution, mais c’était à cause du chauffage au bois et de la pollution qui descendait de Paris. Mais, quand j’ai lu çà, j’ai pris mon tel parce que je connaissais le président de l’association qui gérait le capteur et je lui ai dit « tes mecs, ils nous prennent pour des cons? ». Le chauffage au bois et la pollution de Paris qui polluait un capteur à Tours situé tout proche de l’A10 et donc personne n’est capable de dire le nombre de camions qui passent devant journalièrement. Un foutage de gueule.

    Ca me rappelle aussi une personne d’Europe-Ecologie qui un jour m’a dit que les vélos généraient de la pollution parce qu’ils ralentissaient les voitures qui faisaient alors plus de pollution et de proposer une solution tout simple pour l’écologie: interdire le vélo à certains endroits de Tours.

    Tout ce qui freine la bagnole est positif, réduire la vitesse et foutre des radars partout pour prendre les connards à la gorge financière. Voilà comment réduire l’auto. Attendre qu’on interdise les autos ou faire des zones 30 que personne ne respecte, c’est sans résultat.

    Au Québec, les limitations sont fortement respectées par ce que çà coute un bras, en France, les flics laissent tout faire. Si les CRS passaient plus de temps à verbasiler qu’à taper sur les antinucléaires, les anti-ogm, et tout ceux qui se battent pour une société différente, on aurait nettement plus de résultat en terme de pollution. Il faut pourrir la vie des voitures.

  7. laurent

    Si le passager de la SNCF est considéré comme un « clampin » ce qui est un tantinet méprisant alors je ne comprends rien , comment voulez vous que quelqu’un qui n’a jamais fait de sport depuis qu’il a eu le permis et même avant se mette au vélo ou à la marche ? Personnellement dès que je fais plus de 5 mètres de dénivelé en vélo j’ai les jambes qui brûlent alors partir en vacances en vélo je peux en rêver mais ce n’est pas pour demain.

  8. StruddelStruddel

    Je suis pour un abaissement de la vitesse en général, car il n’y a pas que la pollution à prendre en compte : moins de vitesse, c’est moins de danger.

    mais un abaissement des « limites » de vitesse, j’y vois peu d’intérêt : elles ne seront pas respectées, en France on s’estime libre de faire ce qu’on veut au volant.

    Allez, vous la connaissez tous cette phrase : « je pense que je suis beaucoup plus dangereux en respectant les limites de vitesse que quand je roule à la même vitesse que tout le monde ! »

    C’est ça en fait : plutôt que de pousser les gens à baisser leur vitesse, autant aller tous à toute allure, c’est sûrement la solution aux milliers de morts sur la route.

    La vitesse des voitures est un fléau et ce n’est pas près de s’arranger …

  9. Jean-Marc

    « mais un abaissement des « limites » de vitesse, j’y vois peu d’intérêt : elles ne seront pas respectées, en France on s’estime libre de faire ce qu’on veut au volant. »

    c est malheureusement partiellement vrai :
    la vitesse maximale autorisée en cas de bonnes conditions de circulation (densité de circulation, chaussée, visibilité, météo) est souvent prise comme informative.

    Mais, cependant, le passage d absence de limitation en ville au 60,
    puis de 60 au 50,
    même si elles ne sont pas respectées à la lettre, chaque diminution de la vitesse max autorisée s’est traduite par une diminution de la vitesse max moyenne des véhicules (vitesse max instantannée et vitesse moyenne).

    Par contre, au delà de 90km/h,
    le changement de vitesse n a que peu d influence sur le nombre de morts (pour le conducteur+passagers, les véhicules sont prévu pour permettre une survie, en cas d accident frontal dans un mur à… 53km/h; et 100% (moins epsilon) des piétons/cyclistes percutés par une voiture roulant au-delà de 70 meurent, c.f. http://antivoitures.free.fr/choc_pieton.jpg).

    Des personnes (une minorité…) survivent à des accident à 90 et au-delà, car elles ne se sont pas pris un mur :
    le véhicule à ralenti, soit par le freinage, soit par la glissade/les tonneaux qui ont suivis le choc, permettant une dispersion de l’énergie cinétique (donc une deccélération moins forte, encaissée par les passagers, que lors d’un choc frontal dans un mur).

    Les seuls intérêts de réduire les vitesses au-delà de 90, sont :

    – augmenter la fluidité (les camions roulent à 90, rouler à 130 ou au-delà crée des effets d accordéons : en roulant à 110 et en-deça, il y a bcp moins d effet d accordéon, d embouteillages, mais une vitesse moyenne PLUS élevées, plus fluide)

    – diminuer la consommation de carburants et le veillissement prématuré des mécaniques (il faut opposer une puissance permettant de contrer la pénétration dans l’air, une fonction au cube de la vitesse : avec une vitesse x2, la résistance à l’air augmente x8)

    – les morts (non non, je ne me contredis pas : la vitesse au-delà de 90 ne change pas grand chose au nombre de morts quand il y a un accident… PAR CONTRE, rouler moins vite, dans une circulation plus fluide, avec moins d écarts de vitesses entre les différents véhicules, permet d avoir moins d accidents… donc, indirectement, moins de morts)

    – la pollution (puisque, au-delà de 90, plus on va vite, plus on consomme de carburant, en vitesse stabilisée (autoroute, nationale), la pollution augmente en fonction de sa vitesse)

    Ainsi, avoir une réduction des vitesse serait une bonne chose.
    par contre, il ne faut pas faire une diminution de 130 à 120 sur autoroutes… mais à 110, comme celà a été fait sur l A31 (l autoroute la plus utilisée de france… et qui se porte bien mieux, depuis que la vitesse max a été abaissée)

    Et, pour les passages dangereux (ceux actuellement à 110), les laisser à 110, ou, si nécessaire, les descendre à 100 ou 90, en fonction de l environnement (par ex, dans une zone avec plein d échangeurs, descendre à 90 voire 80 ou 70, pour laisser le temps aux gens de lire les panneaux et de ne se pas se tromper d échangeur, tout en évitant que ceux connaissant leur chemin les doublent par la droite et la gauche à vive allure -autorisée-, ne serait pas à proscrire)

  10. Gari

    Toute baisse de la vitesse est bonne à prendre.
    Ce qui me gêne un peu dans le ton de l’article et des commentaires, c’est une prise de position totalement techniciste. On parle de nombre de morts et de pollution, en se battant pour savoir qui a les meilleurs chiffres. Ne peut-on pas voir les conséquences sociales, psychologiques de telles mesures ?
    Je pense qu’il faut penser à plus long terme, à la sortie de la société du tout automobile, et toute action qui vise à réduire ne serait-ce qu’un peu l’attractivité de la voiture est bonne à prendre. Il faut impérativement faire en sorte que la voiture devienne l’outil qu’on prend lorsqu’on n’a plus le choix (malade, handicapé ou chargé, pour donner trois exemples), et non celui par défaut.
    Oui au 30km/h en ville et au 60km/h hors-ville (respectivement http://fr.30kmh.eu/ et http://carfree.fr/index.php/2009/11/24/pour-une-limitation-universelle-de-la-vitesse-a-60kmheure/). La proposition actuelle du gouvernement va dans le bon sens (quelles qu’en soient les raisons réelles), ne boudons donc pas notre plaisir.

  11. Struddelstruddel

    « – les morts (non non, je ne me contredis pas : la vitesse au-delà de 90 ne change pas grand chose au nombre de morts quand il y a un accident… PAR CONTRE, rouler moins vite, dans une circulation plus fluide, avec moins d écarts de vitesses entre les différents véhicules, permet d avoir moins d accidents… donc, indirectement, moins de morts) »

    —> C’est précisément ce que j’entendais par moins de danger par une vitesse moindre.

    Je n’y connais strictement rien en automobile (et ça ne m’intéresse pas) donc je ne sais absolument pas quelles sortes de chocs est capable d’encaisser une voiture.

    En revanche, ce que je sais, c’est que plus on va vite, moins on contrôle son véhicule, plus les distances nécessaires au manœuvres augmentent, plus les distances de freinages augment également, plus le temps de réaction augmente et plus le champ de vision baisse.

    Alors peu importe qu’une voiture puisse encaisser un choc à delta pi epsilon machin truc, réduire la vitesse, c’est abaisser le risque de ces chocs, même (je dirais même surtout) au-delà de 90.

  12. Struddelstruddel

    Tout à fait d’accord avec Gari, même si je rajouterai TRÈS chargé dans le cas des nécessités, car les vélos cargo et les remorques vélo permettent de pratiquement tout transporter.

  13. Le cycliste intraitable

    Le problème n’est pas la limite de vitesse, c’est la culture de la vitesse. La norme sociale est de rouler à la vitesse limite, voire légèrement au-dessus, dès que c’est possible sans danger apparent. C’est ce qu’on apprend de manière plus ou moins officielle quand on passe le permis.

    C’en est à ce point une règle tacite que l’usager « lent » (engin agricole, camion poubelle, cycliste…) est considéré comme une gêne qui doit autant que possible s’effacer pour laisser passer les conducteurs d’engins motorisés qui ont de facto la priorité sur la route.

    Vu qu’en France les motorisés respectent guère les limites de vitesse, surtout en ville, l’effet de ces propositions est proche de celui d’un cataplasme sur une jambe de bois.

  14. GG

    Pour ma part, l’urgence est de diminuer, ne serais-ce que symboliquement, l’effroyable vitesse de 130 km/h sur autoroute. C’est cette mesure qui a le plus d’impact du point de vue consommation de carburants.

    Pour les autres situations, je pense qu’avant de réfléchir en terme de vitesse maximale pour des « types » de routes, il faudrait penser à moduler plus en fonction des sous-catégories. Je m’explique :

    – 50 km/h en ville n’est pas déraisonnable sur certaines voies de tous les points de vue : consommation, nuisances, pollutions, accidents. Par contre c’est une vitesse bien trop importante dans la plupart des rues. Donc l’enjeu est plutôt d’inverser la logique des zones 30 : limitation à 30 partout, sauf là où c’est clairement prévu pour rouler à 50. Et les zones des quartiers à 30 deviennent des zones de rencontre à 20 km/h maximum.

    – 90 km/h max, c’est actuellement valable aussi bien sur les bonnes nationales que sur les petites départementales tortueuses. Pour ma part, je suis amené à prendre le volant dans le cadre professionnel, et j’emprunte souvent des petites routes que je ne connais pas ; effectivement j’ai très souvent 5 ou 6 voitures collées derrière moi car je roule à 70. Il n’y a pas assez de signalisation limitant la vitesse sur les petites routes dans les zones de virage. Par contre, passer à 80 km/h sur des nationales bien droites me semble contre-productif : je préfère une route à 90km/h pour laquelle on n’hésiterait pas à réduire à 70 à proximité des hameaux, pour des raisons de bruit et de sécurité.

    – la consommation et les nuisances sonores ne dépendent pas que de la vitesse max mais aussi des brusques accélérations. L’esprit automobiliste étant obnubilé par l’accélérateur, les panneaux devraient indiquer comment accélérer, par exemple, en sortie d’agglomération il faudrait un panneau 60, puis 70, puis 80, puis enfin seulement 90… Ca fait beaucoup de panneaux, on peut les faire plus petits éventuellement…

    – enfin, il faut remarquer que la proposition de limiter la vitesse est une proposition POLITIQUE, soumise au débat démocratique. Tout le monde y va de son avis. Il faut néanmoins garder à l’esprit que dans la mise en oeuvre concrète (l’exemple type étant les routes à 110, dont la vitesse max est souvent modulée suivant des critères peu compréhensibles par le quidam), il s’agit de décisions TECHNIQUES, faites par les services de la DDE. On peut tout aussi bien imaginer une ville où il n’y a aucun panneau de limitation fixe, mais seulement des panneaux à LED qui évoluent en fonction d’un tableau de bord des enjeux réévalués en temps réel. Le maire fixe les grands principes, dans un cadre légal qu’il ne peut outrepasser, puis les services techniques de la mairie régulent la vitesse en temps réel (jour/nuit, Etat de la chaussée, météo, évènements divers…). Pour avoir assisté en temps réel à un carton sur trois piétons, dont l’un a été salement amoché, par une voiture circulant à pas plus de 30 km/h, mais un jour de fête de la musique… je ne peut m’empêcher de souhaiter que les limitations de vitesse soient effectivement un peu plus « informatives » qu’elles ne le sont actuellement.

  15. Gari

    @Le Cycliste Intraitable :
    « Vu qu’en France les motorisés respectent guère les limites de vitesse, surtout en ville, l’effet de ces propositions est proche de celui d’un cataplasme sur une jambe de bois. »
    D’accord avec ça, avec deux bémols cependant :
    – Si les automobilistes ne respectent pas les vitesses, ils se basent quand même sur la vitesse autorisée pour savoir grosso modo de combien la dépasser. Autrement dit, une limitation de vitesse qui passe de 90 à 70 va peut-être réussir à faire passer la vitesse de certain de 110 à 90…
    – Ceux qui décideront de respecter la vitesse effective ne se feront pas emmerder (pousser au cul, klaxonner) par les autres, et forceront de facto les fangio à respecter ladite vitesse.
    Autrement dit, la baisse de la limitation de vitesse a tout de même des avantages, certes limités, qu’il ne faut pas bouder. Il est bien évident cependant qu’il ne faut pas se contenter de cela…

  16. Struddelstruddel

    De Gari « Ceux qui décideront de respecter la vitesse effective ne se feront pas emmerder (pousser au cul, klaxonner) par les autres, et forceront de facto les fangio à respecter ladite vitesse. »

    A moitié vrai, car c’est déjà le cas : à vélo d’une part, à 32/33 km/h dans les zones 30, les voitures me collent et me dépassent en trombe en me rasant (double peine : un cycliste donc il FAUT doubler, et 30 km/h dans une zone 30 « c’est pas assez rapide », faut doubler), or je fais exprès de dépasser la limite de 2 ou 3 km/h pour ne pas importuner les voitures qui respectent les limitations !

    En voiture d’autre part, lorsqu’on respecte les limites de vitesse , de façon générale on observe les gens s’impatienter et doubler à toute vitesse dès qu’ils le peuvent.

    De GG « Par contre, passer à 80 km/h sur des nationales bien droites me semble contre-productif : je préfère une route à 90km/h pour laquelle on n’hésiterait pas à réduire à 70 à proximité des hameaux, pour des raisons de bruit et de sécurité. »

    Je ne vois pas en quoi c’est contre-productif, quel est l’intérêt d’aller si vite ? La perte de temps est insignifiante, il suffit de partir un peu plus tôt.

    En revanche, qui dit moins rapide dit plus grande maîtrise de son véhicule, etc. (voir un des commentaires précédent)

  17. Phil

    C’est tout simplement du foutage de gueule et l’hypocrisie de baisser les vitesses!!!!

    A 120km on mourra pareil qu’à 130, c’est vraiement nimporte quoi!!
    Moi je dis restons chez nous car si on depasse les 10 km /h quelque osirt le moyen de transport on risque de mourrir…mais le risque est peut être là quand on vi c’est de mourrir..

    De plus qu’on arrete de prendre les gens en otage avec la pollution!! Culpabilité innutile!
    Faux problème ca ne change rien que je roule à 50 ou à 120, si il y a une grosse rampe sur la route je dois enfoncer plus mon accelerateur et que ce passe t’il alors? D’apres les cartographie du vehicule je dois envoyer plus de carburant afin que le moteur est plus de force pour maintenir ma vitessse!! Donc même polution àvitesse differente!! On se fout de notre tronche quelque chose de bien!!
    Moi je dis si on veut arreter de polluer on a arrete tout ce qui est combustion, on arrete les clim etc..ce n’est pas que la voiture, on arrete les avions etc..mais il est tellement plus facile de tapper sur le peuple..

    Nos routes vieillissent et sont moins bien maintenu qu’auparavant car plus de tune: donc il faut rouler de toute facon moins vite à moins de casser la voiture et risquer un accident (si on limite à 10 de moins on s’autojustifie c’est top)
    Les radars sont dejà tout pret pour prendre les gens qui rouleront encore à 130 car nos routes etaient faites pour ca…contrairement aux autoroute d’ailleurs , je pense à l’Espagne ou vue les virages on ne peut maintenir ni des fois rouler à 120!!!

    On va s’endormir car evidement que ca change tout de rouler à 130 ou de rouler à 120!

    De plus j’ai l’impression que nos amis de la securité routiere confondent volontairement car de meche politique: ils confondent la vitesse et la vitesse de conduite qui consistes à reagir et à prendre des decisions trop vite!! Ce qui n’a rien à voir avec la vitesse d’un vehicule, je peux rouler à 30 et prendre des décisions de depasssement sans regarder mon retro car trop stressé et trop rapide et du coup avoir uin accident..et le rapport avec la vitesse du vehicule est ou la dedans?

    A mon avis les accidents sont rarement causé avec des gens qui sont à 130..ca change quoi? vraiment du FOUTAGE de GUEULE!

    A la place de voir la conduite des gens on diminue des vitesses, en voilà une solution des plus simple et debile! Mais plutot que de jouer les hypocrite qu’on nous interdise de prendre la route !
    Si conduit tue! Ben laissons nos voiture au garage mais par contre mettons y de l’essence ca peut servir à l’etat pour que les membres du gouvernement puissent prendre leur voiture à nos frais et roule rau dela des limitations sans contrainte….

  18. Jean-Marc

    PHIL :
    « Mais plutot que de jouer les hypocrite qu’on nous interdise de prendre la route ! »

    tout à fait d’accord avec toi, Phil :
    c est 10 000 fois plus intelligent de rendre certaines rues piétonnes, et donc sûres;
    que de simplement diminuer la vitesse légale qui leur est associée… ce qui est largement moins efficace niveau sécurité, niveau pollution, et niveau développement des modes actifs.

    Mais bon… comme je suppose que nos politiques ne vont pas multiplier les rues piétonnes (alors qu’elles sont plébiscitées par les citoyens : le prix au m² d’une rue qui devient piétonne explose… au contraire, l’installation d’un échangeur autoroutier fait chuter la valeur de l’immobilier proche);
    alors, la baisse de la vitesse légale est une moindre amélioration, en espérant un jour mieux.

    (par contre, je n ai pas lu le reste de ton texte, vu que tu dis « A mon avis
    et que les avis… chacun en à un. Seuls les faits, comme les chiffres de la sécurité routière ou du minitère de l’intérieur, sur la mortalité routière en fonction de la vitesse des voies, m’intéressent.
    Puis les analyses et conséquences découlants de ces faits.

    Mais renseigne toi quand même sur la résistance à l’avancement de l air, quand on se déplace à 30 ou 120km/h, et, conséquence, sur la consommation d’une voiture à 90, 120 et 150km/h sur une même route… tu risques de découvrir des choses surprenantes, vu tes avis.

    ou, simplement, monte sur un vélo :
    passer de 0 à 10km/h est très facile,
    de 10 à 20km/h, est très facile
    si la résistance à l air n’intérvient en rien, une fois à 20km/h, rien ne t empêche de rouler à 30,
    une fois à 30, rien… 40.. une fois… à 50.. une fois… à 60
    et ainsi, si la distance d accélérération est suffisante, alors, de proche en proche, à vélo, on atteint (puis dépasse) la vitesse de la lumière)

  19. StruddelStruddel

    PHIL, sans jugement par ailleurs car ne te connaissant pas, ton commentaire résume l’avis du français moyen avec toutes ses certitudes : on en veut à son argent, la vitesse ne représente aucun danger, et de toutes façons, lui, il maîtrise très bien sa voiture, alors autant le laisser à une vitesse meurtrière et dangereuse.

    Plus de 3300 morts et plus de 72700 blessés ces 12 derniers mois sur les routes de France (source : ONISR), les français maîtrisent leur voiture, encore une jolie preuve, autant les laisser monter à 130 sur l’autoroute, aucun danger qu’on vous dit.

  20. Phil

    Le fait de mettre des panneaux partout ne change rien…

    Celà ne fait qu’assister trop l’automobiliste..

    Sous pretexte de « securité et notre confort » on rajoute des assistrance, mais ajouter tous ces apnneaux empeche aussi de reflechir!

    Je reprend le cas de l’Espagne: Sur autoroute: 1 panneau à 120 puis plus rien…à nous d’adapter notre vitesse, ca ne veut pas dfire qu’il faudra rouler à 120 partout mais qu’il faut moderer sa vitesse en fonction de la route…

    Quand j’ai pasé mon permis on me rabachait « adapte ta vitesse à la rue! » la rue était limié à 50 ce qui ne veut pas dire rouler à 50 partout!

    Hors ajouter des panneaux laisse à dire que la moindre limitation de vitesse à une vitesse inferieure qui serait oublié et donc un panneau qu ine serait pas là serait pretexte à garder la derniere vitesse mentionée et à renverser tout ce qui bouge?
    On oublie que conduire n’est pas que regarder une partition de musique ou les notes serait les panneaux! Il y a aussi l’adaptation à la route, des reflexions à faire en temps reel en fonction des situations!!

    Quand aux gens qui dsent je roule à 70 on me colle, il y a des gens derrieres, je trouve ca innadmissible et se sont des dangers! On oublie aussi que la sous limite peut être dangeureuse ca on n’en aprle jamais!!!!

    Si tu vois qu’il y a 15 bagnoles derriere toi c’est peut être que tu fais ch…les autre alors un peu de civisme si tu veux rouler moins vite soit!! mais rabas toi quelque instant, laisse passer les gens qui eux aussi on le droit de rouler plus vite et repart..

    Pour moi le civisme va dans les deux sens… je veux rouler à la limite mais quelqu’un me gene, je reste derriere loint et j’atds pour depasser ou je roule en sous vitesse et je vois que je gene donc je laisse passer en rabatant un instant, celà vaut aussi pour les gens qui traficote leur GPS ou telephone à 2 à l’heure!!

    Mettre des panneaux partout c’est aussi empecher les gens de reflechir et de faire des choix…bientot on mettra des panneau pour nous dire quand peter ou respirer? c’est quoi ce delire!

  21. Phil

    Strudell,

    Je comrpends ton desaroi, je ne suis pas un super conduteur je fais des erreur comme tout le monde…PAr contre reduire les accidentnt au simple fait que c’est trop vite donc on diminue je trouve ca un peu facile!

    LA responsabilité des conducteurs ne se resume pas à la vitesse mais aussi et surtout à la prise de decision au volant, au regard etc…

    Reduire les vitesses change quoi au fait que le conducteur est inciviste et egoiste et ne pense qu’à lui sur la route? RIEN! Car ce type de conducteur conrtinura

    Excuse moi mais quand j’ai passé mon permis on m’a plus appris à regarder autour du vehicule et appris à anticiper, appris à analyser des situations qu’à passer des vitesses …ou regarder en permaence des compteur..même si aujourd’hui j’ai appris une methode de regard de compteur pour ne passer des passer les limites…

    Donc avant de reduire les vitesse je pense qu’il y a plus une campagne du attention à l’autre qu’il faut faire…en gros du civisme!! et non du chacun danssa petite voitrure qui fait ce qu’il veut là ou il veut…

    Les accidents sont souvent causé par des oublies de prise d’info dans les retro ou angles mort aussi…

    La vitesse est la consequence de la mort mais excuse moi si tu prends le train tu as des risque, la seul difference c’est qu’il y a plusieurs cerveau qui conduise des outils dangeureux mais le risque je l’ai accepté en acheetant ma voiture, va t’il falloir ecrire sur les voitures: Conduire tue?

    Mais dire que la vitesse tue est à mon avis trop moyen et trop facile!!
    Ca n’est pas la cause!! reduire et tabasser les gens avec des pv ne change rien et on le sait!!

    Tu sais bien que aquand tu as achet ta voiture tu t’es peut être dit que tu prennait un risque, oui conduire est un risque que les gens qui ont des voitures prennent tous les jours…

    Interdire tout et ni

  22. noxyvelo

    @Phil: pauvre petit conducteur maltraité par les limitations de vitesses, les radars, les autres automobilistes qui ne savent pas conduire…

    La vitesse ne fait pas tout, c’est sur, mais une erreur à 30km/h, à 50, ou plus, n’a pas les mêmes conséquences.

    Sinon rouler à 120 au lieu de 130 ça fait une différence de moins de 40mn au bout de 1000km, et rouler à 80 au lieu de 90 moins de 30mn sur 250km… pas énorme quoi.

    Quand à ton acceptation du risque, très bien pour toi. Mais qu’en est-il du consentement des autres usagers: piétons, cyclistes ?
    Qu’en est-il de la pollution générée et des morts qui en résultent ?
    Qu’en est-il de toutes les terres agricoles stérilisées par la construction de nouvelles routes ? ça se mange le bitume ?

  23. Tassin

    L’intérêt de la baisse de vitesse n’est pas tant technique, elle est surtout la condition nécessaire au commencement de la relocalisation de nos vies sociale et économique.
    N’oublions pas que nos sociétés fonctionnent à temps de trajet identiques depuis des siècles. En moyenne les gens habitaient à 30 minutes de leur lieu de travail au moyen-âge et c’est encore le cas aujourd’hui.
    Ce qui a changé, c’est la distance parcourue à cause de l’augmentation de la vitesse par le vélo puis la voiture, aujourd’hui le TGV et même l’avion pour certains commuters aux états-unis. On est passés de mémoire en France de 1km à 30km en moyenne.

    C’est bien pour celà qu’il faut réduire les vitesses : c’est ainsi que nous réduiront les distances parcourues, et donc la consommation. Tout en rendant de plus en plus faisables ces trajets en transports non-motorisés.

  24. Pédibusdutheil

    Après les poules pour réduire les déchets fermentescibles des ménages – http://m.courrier-picard.fr/region/les-poules-composteuses-font-leur-entree-ia174b0n151197 – vivent les canards ralentisseurs d’Apanivore!

    Si on pouvait réintroduire quelques bisons d’Europe – http://fr.wikipedia.org/wiki/Bison -, à laisser divaguer sur les routes connues pour les pratiques automobilistes trop véloces, ont pourrait alors peut être escompter une pacification de la mécanique, au vu du risque encouru pour la carrosserie: la bestiole étant considérée comme le plus gros mammifère d’Europe…

  25. Jean-Marc

    La limitation de vitesse par les animaux n est pas nouvelle :

    les cerfs, biches, daims, chevreuils… renards et hérissons la pratiquent… mais sans succès :
    ils n abiment pas assez les voitures pour induire une réduction de vitesse, pour induire une meilleure attention des automobilistes;

    MAIS les sangliers réussissent à faire suffisement de degats, pour que leurs morts (sur le coups, ou après, par hémorragies internes multiples) soit une menace sur l’intégrité de la voiture,
    et ainsi, qu’ils induisent un très léger changement de comportement à l approche de forets et champs, de certains automobilistes

    (changement insuffisement… vu qu’il continue à y avoir des animaux écrasés en chaîne… ce qui n est pas du tout un bon signe pour les cyclistes et piétons sur les départementales et nationales… »tiens, j ai un bruit… j ai du rouler sur qq chose… fait chier, celà va encore faire des frais »)

    c.f. http://www.maliki.com/strip.php?strip=252

    (en Corse, les cochons et d autres animaux, la pratiquent aussi, avec succès)

  26. Enkyno

    Encore un qui comprend rien plus ont roule vite plus nous somme attentif.
    Pour lui pas de problème il a un chauffeur ça va encourager de roulé sans permis pour une fois il faut faire comme l. Allemagne

  27. Struddelstruddel

    Et encore un qui n’a lu que la description de l’article dans Google et qui a tapé sa réponse à la va vite sans même lire ce que les autres en pensent.

  28. Gari

    @Struddel : vu les arguments développés (ahem) et le niveau d’orthographe sidérant du monsieur, je dirais qu’il s’agit d’un troll de compét’ (mais manquant un poil de subtilité, cela étant).

  29. Pédibuspédibus

    boaaaaa

    Encore un qui s’emm… sur 40 millions de pétainistes et qui est venu se perdre chez nous.

    Du reste « Enkyno » ça veut pas dire enquiquine… à la va-vite?

  30. Zeed

    Ca m’est arrivé souvent ( et très souvent même ) en respectant la limitation de vitesse,d’avoir la pression de la part d’automobilistes derrière moi.Mais je les regardais dans le rétro en disant: »Non je ne roulerai pas plus vite pour ton plaisir,abruti! »
    Je ne vois pourquoi il faudrait rouler plus vite pour les autres furieux,ni même se ranger pour les laisser passer.
    Dès qu’ils ont une possibilité ils dépassent,laissons-les se mettre dans la merde tous seuls,point barre.
    Et il faut parler de civisme?Laissez-moi rire!
    A ce rythme là,ce n’est pas du civisme de rouler plus vite à cause des autres qui collent au cul ou se ranger pour les laisser filer:c’est devenir complice de leur folie,voire même faire du social avec les délinquants de la route.

  31. Struddelstruddel

    Ça ne m’étonne pas, et je trouve vraiment hallucinant qu’en roulant à allure légale, on ait la pression des autres automobilistes, c’est simplement scandaleux.

    Une amie à moi qui déteste conduire et qui doit conduire une fois l’an roule toujours à l’allure indiquée, et les autres automobilistes la colle sans arrêt avant de la double dès qu’ils peuvent en faisant rugir leur moteur d’agacement …

Les commentaires sont clos.