Bikes

Après « Cars » et « Planes », qui racontent les gentilles péripéties d’une bande de pollueurs motorisés, voici « Bikes », le dernier opus produit par les DisneyToon Studios et distribué par Walt Disney Pictures.

Bikes raconte l’histoire d’un petit vélo qui va perdre la course de lenteur organisée avec ses copains et prendre la tête de la ville après de nombreuses péripéties.

Dédé Croissant est un petit vélo dont le quotidien est routinier : il doit faire face tous les jours aux dangers de la circulation routière, aux voitures garées sur les pistes cyclables et à la pollution automobile. Dédé a un souhait : que sa ville devienne vivable et qu’il puisse se déplacer en toute sécurité. Mais Dédé se trouve bien seul dans les rues, et… il a peur des voitures.

Il demande donc de l’aide à sa bande de copains rencontrés au hasard de ses pérégrinations dans la ville polluée. Il y a Rudolfo, le fixie qui roule sans freins parce que « ça déchire », Junior le BMX qui n’arrête pas de faire des acrobaties, Martin le VTT qui préfère la campagne et Maxou, le vélo de course.

Dédé veut défier les voitures sur leur terrain en organisant une course de lenteur. Avec ses quatre copains, ils réunissent tous les vélos de la ville pour organiser une grande course de lenteur sur le périphérique un soir de semaine.

Bien évidemment, les voitures gagnent la course de lenteur car elles sont toutes bloquées dans les embouteillages à l’heure de pointe. Dédé et ses quatre copains laissent alors les voitures engluées dans les bouchons et vont voir le maire de la ville, Renault le gros 4×4, pour le féliciter de la victoire des voitures à la course de lenteur.

Renault prend alors conscience qu’il y a comme un problème… Il donne sa démission et Dédé Croissant devient le nouveau maire de la ville.

Sortie prévue dans tous les cinémas le 9 décembre 2113

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

3 commentaires sur “Bikes

  1. Struddelstruddel

    Je propose également une saga Slow & Appeased en suite à la saga Fast & Furious, dans laquelle les protagonistes auraient réfléchi après leur folle jeunesse.

  2. bruno le hérisson

    De manière plus générale dans les jouets pour enfants, il y a un choix considérable de petites voitures mais aucun vélo, cela n’est pas lié au problème d’équilibre du petit vélo, puisqu’il existe aussi des petites motos.

    C’est surtout pour le marché des garçons pour dès leur jeune age les rendre accros. Pour les filles la voiture est un accessoire rose de la poupée mannequin.

    CARS est un cas très intéressant, un scénario du néant avec des dialogues pauvres, le film existe pour ensuite vendre des produits dérivés du jeu vidéo, dévédé, pyjama, trousse … Un max de blé pour du moche pour que les petits profitent de capitalisme libéral.

  3. Struddelstruddel

    Idem dans les imageries pour bébé, l’objet voiture est omniprésent, mais on voit très peu le bus, le tramway ou le vélo.

    Je me souviens d’un modèle réduit de bus parisien à l’ancienne (ceux qui avaient la chaîne et qui étaient ouverts à l’arrière pour les attraper en cours de route) qu’on m’avait offert quand j’étais gamin (parmi je ne sais combien de petites voitures bien évidemment), on trouve de jolies choses :

    http://staticclub.caradisiac.com/private/1/modelisme-modele-reduit/achats-vg-bourses/photo/hd/345645345/1642816e73/achats-vg-bourses-autobus-renault-atlas-big.jpg

Les commentaires sont clos.