Longtails, les vélos allongés

Il y a une dizaine d’années, la société américaine Xtracycle lançait un accessoire de vélo assez révolutionnaire – l’extension de l’extrémité arrière de n’importe quel vélo, le transformant en un vélo-cargo. Désormais, ce concept de vélo entre lentement dans les mœurs, comme un outil de transport utile au quotidien, même si on en rencontre encore trop peu en France. Voici un aperçu.

Photo du haut: Vélo Madsen par Carfreedays sous licence Creative Commons

Vous pouvez vous demander à quoi servent ces vélos. (Vous pouvez également demander qui pourrait acheter des vélos si laids). Les deux questions peuvent être résolues assez simplement: Ils sont utiles. Ils peuvent transporter beaucoup de choses. Ils vous permettent d’utiliser votre vélo au lieu de votre voiture.

En premier lieu, comment appeler ces vélos? A vrai dire, la question n’est pas si simple car depuis une dizaine d’années, on constate une multiplication des types de vélos, des formats et des entreprises qui les fabriquent.

Da manière générale, on est dans la grande catégorie des vélo-cargos, en gros les vélos qui servent à transporter des charges plus importantes qu’un vélo classique. Plus précisément, il s’agit de modèles que l’on peut qualifier de biporteurs, sur deux roues donc, à la différence de tous les modèles triporteurs (chargement à l’avant) ou tricycles (chargement à l’arrière).

Et si on détaille encore plus, les modèles biporteurs peuvent avoir un chargement à l’avant ou à l’arrière. Dans le cas présent, on parle ici de biporteurs à chargement arrière, parfois appelés longtails, et qui consistent en un allongement de la partie arrière d’un vélo. Bref, ce sont des vélos allongés!

L’idée de cet article n’est pas de fournir un comparatif détaillé des différents modèles qui existent sur le marché, d’ailleurs existe-t-il?, mais de donner à voir l’étendue des possibilités en matière d’extension de vélo.

Ceci dit, on fournira malgré tout quelques éléments de comparaison pour les principaux modèles en fin d’article.

Surly Big Dummy
Le Big Dummy est un véritable vélo de transport. J’aime bien l’accroche commerciale trouvée sur un site qui vend ce vélo: « Tu aspires à une vie meilleure? Vends ta caisse et roule Big Dummy ! » Ce vélo est construit autour de la plateforme XTRACYLE, il est capable d’être chargé jusqu’à 90kg (en plus du conducteur bien sûr).

long-bigdummy2

Yuba Mundo
Ici, on entre dans la catégorie vélo-camion! Ce robuste vélo allemand peut gérer jusqu’à 200 kg de charge sur la roue arrière, avec un cadre très solide (et lourd).

long-yubamundo

Kona Ute
Il s’agit ici de la version 2009 du Kona Ute – la marque de vélos américains / canadiens la plus connue pour sa gamme de vélos de montagne est l’une des très rares sociétés traditionnelles avec un longtail prêt à l’emploi sur le marché. Apparemment pas compatible avec Xtracycle cependant.

long-konaute

Radish Xtracycle
Le pionnier du Longtail reste malgré tout Xtracycle qui a le mérite d’être la force motrice de ce mouvement, au moins sur le marché américain. Après dix ans de pratique dans le domaine du kit de conversion, ils ont sorti leur premier vélo longtail complet, prêt à l’usage.

long-xtracycleradish

Gary Fisher El Ranchero
Il ne s’agit ici que d’un prototype, montré dans les salons. Le El Ranchero devait sortir en 2010 en conformité avec le standard Xtracycle, mais apparemment le projet en est resté là, sauf indications contraires? Dommage en tout cas…

long-fisherelranchero2

Madsen
La gamme de Madsen est composée d’un seul et unique modèle, le kg271, soit la conversion en kilos de ce qu’il est capable de transporter : 600 livres… Le bac arrière peut accueillir trois enfants sans problèmes.

long-madsen

long-madsenbucket

Fietsfabrik pack Max Duo
Ce modèle spécial néerlandais est l’intrus ici, avec deux sièges enfant montés et prêts. Le marché néerlandais connaît de multiples modèles différents de vélos-cargo – mais celui-ci est l’un des rares qui placent la plupart des bagages à l’arrière.

long-fietsfabrik

Bien, maintenant que vous avez une petite idée des différents modèles existants, voici un début de comparatif, réalisé par le site vélosuisse. Vous avez alors tout ce qu’il faut pour faire déjà beaucoup de choses! Pour vous faire une idée du budget on peut résumer comme ça:

Transporter 2 enfants en bas âge Transporter 2 enfants d’au moins 3 ans Transporter tout sauf des enfants
Kit Xtracycle 500€ 500 500
Kick Back 150€ 150 non
Sièges enfants 2 sièges : 200€ non non
Abaisser le centre de gravité pour plus de stabilité Une roue arrière 24 pouces, un frein à disque : 100-200€ 100-200 Pas indispensable
Total 850€ ou 950-1050€ (pour un vélo plus stable) 650 ou 750-850 500
Poids Environ 26kg Environ 20kg Environ 19kg
Yuba mundo

Impossible d’abaisser le centre de gravité

Vélo : 1500€

Béquille : 85€

Sièges : 200€

Poids : 31kg

Vélo : 1500

Béquille : 85

Poids : 25

Vélo : 1500

Béquille : 85

Poids : 25

Big Dummy Vélo : 2200€

Kit xtracycle : 330€

Sièges : 200€

Kick back : 150€

Poids : 26kg

Vélo : 2200

Kit xtracycle : 330

Kick back : 150

Poids : 21

Vélo :2200

Kit xtracycle :330

Poids : 20

Kona Ute

Impossible d’abaisser le centre de gravité (qui est haut : roues 700c)

Vélo : 1000€

Sièges : 200€

Poids : environ 26kg

Vélo : 1000€ – Poids : environ 20kg Vélo : 1000€ – Poids : environ 20kg
Hollandais allongé

Impossible d’abaisser le centre de gravité (qui est haut : roues 700c). Pas de sacoches

Vélo : 1000

Sièges: 200

Poids : 35kg

Vélo : 1000€ – Poids : 29kg Vélo : 1000€ – Poids : 29kg
Bakfiets Vélo : 1500€ – Poids : 35kg Vélo : 1500€ – Poids : 35kg Vélo : 1500€ – Poids : 35kg

Sources:
http://bysykling.blogspot.fr/
http://velosuisse.wordpress.com/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

12 commentaires sur “Longtails, les vélos allongés

  1. Vincent

    Merci pour la liste.

    Si quelqu’un roule avec un vélo allongé, ça donne quoi au niveau de la stabilité d’avoir autant de poids loin derrière?

    Et quid du poids en charge, vu l’absence d’assistance électrique?

  2. Struddelstruddel

    Un vélo peut toujours ‘électrifier après coup au pire si le besoin s’en fait sentir.

    Merci pour cet article, j’ai longtemps hésité à sauter le pas pour le kit Xtra Cycle, mais je trouve le triporteur plus simple d’usage : stabilité à l’arrêt en cas de lourde charge, chargement à l’avant donc vue direct sur celui-ci (y compris quand ce chargement n’est autre que les enfants).

    Pour les avantages que je voyais sur les longtail : chargement simple d’objets longs (planches de meubles, , transport d’autre vélo, etc.), avantage du vélo classique en ville (plus facile pour doubler en ville ou pour tenir sur les pistes cyclables étroites, pilotage se rapprochant du vélo comme les biporteurs type bakfiets), plus léger qu’un triporteur.

    Au rayon des inconvénients de l’ensemble des vélos cargo : rayon de braquage plus grand qu’un vélo classique, impossibilité de les embarquer dans les transports en commun, pas évident à stocker chez soi en l’absence de garage).

    Source : expérience perso sur deux ans de triporteur et 3 mois d’essai du surly big dummy.

  3. Pédibuspédibus

    Voilà sans doute la solution pour convaincre « maman taxi » ou « papa courses hebdo à la supérette » que l’automobile n’est pas indispensable…

    Pour les configurations super lourd, genre cargaison de compost ou chargement de bois ou de légumes, j’aurais un a priori pour la traditionnelle remorque à roues de récup. de mobylette…

  4. Nikocib

    Moi ce qui me désole c’est le prix de ces bestioles, ça devient un vrai luxe de rouler à vélo, la bagnole va-t-elle bientôt devenir un mode de transport moins cher que la bicyclette??? Je me le demande sérieusement!!!

  5. Velosuisse

    Merci Velove pour le lien vers mon tableau, en espérant qu’il soit toujours à jour mais ça n’a pas dû trop changer!
    Ce que j’appelle le « hollandais allongé » est donc le Fietsfabrik.
    Bonne pédalade à tous

  6. Jean-Marc

    Nikocib ::
    énorme différence :
    entre une épave d’une auto à 200€ (ayant réussit le CT à 60€) et un vélo-cargo à 3 000€,

    tu es obligé d assurer ton épave au 1/3 + de lui faire un CT tous les 2 ans + de payer l essence

    et son entretien + pièces va te coûter +/- 50 fois le prix de l entretien+ pièces d’un vélo
    => entre une caisse pourrie moins chère à l achat, et un beau vélo, le vélo te revient très vite moins cher :

    l un est une gouffre financier, l autre est un investissement à frais de fonctionnements quasi nuls

    (par ex, pneus, (chambres à air,-rustine), plateau(x), chaine, cassette, tous les ans, si tu roules +/- 3 000km/an, et cablage tous les… 3 ans ?)

    tu ne seras même pas au 10ième plein de ton épave, que tu auras dépensé autant pour l achat+usage pour tes kilomètre, que si tu avais acheté un super vélocargo…
    Et chaque kilomètre supplémentaire fera que tu perdras de l argent, pas rapport à la solution ultra-solide, ultra-durable, et ultra-économe du vélo
    et (ceci, sans parler des soins médicaux moindres, et des journées d arrêt pour maladie moindres…et, bien sûr, de ta santé et de ta qualité de vie améliorées…)

  7. Christophe

    Salut tout le monde,

    voilà, j’ai découvert l’xtracycle il y a 7 ans en bossant dans une boite de livraison vélo à Toulouse.
    Je m’en suis fabriqué un pour moi, 6 mois plus tard car c’était beaucoup plus pratique pour faire de la récup comparé au vélo/remorque.
    En effet, plus pratique dans les petites rues ou en sens inverse, plus pratique pour s’arrêter et garer l’attelage et aussi dans la circulation. Et quasiment la même capacité de transport en poids et volume.
    Voici des infos sur cette première réalisation : http://wiklou.org/index.php?title=V%C3%A9lo_cargo

    Puis, à la suite du vol de ce xtravélo, je m’en suis fabriqué 2 autres mais sur le modèle du Yuba (j’utilisais aussi des Yuba pour les livraisons).
    Le premier je l’utilise tout le temps en ville. Le deuxième est pour le prêt.
    Je me suis aussi fabriqué une remorque (plusieurs en fait) que j’utilise très rarement, quand c’est plus pratique que le longtail.

    Alors pour répondre : 1000 balles c’est cher mais une caisse coûte plus je pense et surtout en frais d’utilisations.
    Je passe rarement par la case « achat », d’abord par la case « pas besoin » puis « récup » puis « construis le »… et pour le longtail, c’est pas très compliqué, deux vélos et des tubes suffisent. Soudé ou vissé !!
    Y’a des exemples sur le net et surtout ici : http://www.bikeforums.net/utility-cycling/377128-home-built-xtracycle-20.html

    Comment se comporte un longtail ?
    C’est comme un vélo « classique » (contrairement au Baskfiet qui avec sa petite roue avant demande un petit apprentissage). L’écart entre les deux roues est plus important donc c’est plus stable et ça équilibre mieux la charge du cycliste sur les roues. En fait le poids n’est pas loin derrière mais au dessus de la roue arrière et le cycliste, lui, est vraiment au milieu des deux roues.
    Pour le poids mes longtails font entre 20 et 25 kg. Vous allez dire : « c’est lourd ! ». Et je répondrais : « Non », comparé à un vélo/remorque qui en plus a 4 roues donc 2 fois plus de frottements sur le sol. Et j’ai déjà porté deux copains donc plus de 200 kg sur les deux roues, sans problèmes.
    Pour le train je n’ai jamais testé mais je sais que cela passe… pas dans tous les trains. Le « parking » peut se faire à la verticale.
    Ça passe partout en ville, comme une autre bicyclette, même chargé, entre les voitures et ça se gare super facilement en bord de chaussée ou sur le trottoir contrairement au triporteur.
    Ça braque presque aussi bien qu’une bicyclette contrairement au Baskfiet ou au triporteur.
    Pour la stabilité, le secret, s’il y en a un, c’est qu’il faut bien équilibrer son chargement sur chaque côtés et que le lourd doit se trouver le plus en bas, sur les plateaux des deux côtés. Du coup le chargement est plus complexe que pour un triporteur ou une caisse de Baskfiet mais ça laisse plus de possibilités (grandes longueurs de planches, tuyaux…).
    Je transporte du compost dans des sacs (6 sur le vélo) de supermarché que les gens achètent puis jettent, des vélos (2 entiers et 3 autres en pièces), des palettes (4 à 6 suivants le modèle)….

    Conclusion : le longtail, c’est le meilleur moyen de transport des marchandises en ville.

    Voilà, au plaisir si besoin de plus d’info et pour les Toulousains je peux prêter un longtail,

    tchuss,

    Christophe.

  8. MOA

    Un petit hors-sujet…. anti-gaspillage.

    Jean-Marc « par ex, (…) plateau(x), chaine, cassette, tous les ans, si tu roules +/- 3 000km/an »

    oula !… tu les achètes en carton? 🙂
    Pour ma part, pour une utilisation citadine de mon vélo, je les change entre 10 000 km et 15 000 km (pour info je fais 5000 km / an)

  9. Jean-Marc

    Mon but est de rappeler qu’on a peu de changements à faire, à vélo.
    (« frais de fonctionnements quasi nuls »)

    Donc, afin de ne pas enjoliver les choses, je donne des changements supérieurs à ceux que je fais,

    Et, malgré celà, même en changeant souvent pour du neuf, celà fait peu et coûte très peu, par rapport à de l entretien auto.

    [pour ma part, en 4 ans de vélo quotidien à 3 000km/an (avant, pendant 2-3 ans, c etait plus intermittant… 300km/an), si j ai deja acheté deux chaines et une cassette neuves, je n ai jamais acheté de plateau, mais juste une fois, mis un plateau d occase en meilleur état]


    En sachant que je n ai pas penser à tenir compte de la forme du vélo :

    en fait, sur un longtail,
    on va moins changer sa chaine (plus de maillons, donc usure répartie);
    par contre, je ne sais pas si on use autant, ou légèrement moins ou légèrement plus ses plateau(x) et cassette que sur un vélo classique.

  10. Nikocib

    Merci pour vos réponses!!
    Jean-Marc, tu prêches un convaincu, à 85% mes déplacements se font à vélo, entre 300 et 600km/mois. Mon vélo à 7 ans et ne m’a coûté pour l’instant qu’une paire de pneus et quelques patins de freins. Il n’empêche que les magasins de vélos que je vois fleurir prés de chez moi vendent des bicyclettes dont les prix, ainsi que les accessoires, casques, capes de pluie, antivols etc… me font dresser les cheveux sur la tête et me dire qu’il faut que je fasse attention à ne pas plier mon vélo car je ne suis pas certain de pouvoir m’en racheter un de bonne qualité qui est capable de tenir le rythme, heureusement, il reste l’occase. Ce que je crains c’est que ce mode de déplacement devienne rédhibitoire pour de nouveaux adeptes que l’on a déjà bien du mal à convaincre. Pour le commun des usagers, devant un vélo à 1500 boules et une bagnole à 500, même si elle est pourrie et avec toutes les conséquence que son achat entraîne, j’ai bien peur que le choix ne soit vite fait. Il est certain, aussi, que l’achat de ce type de vélo s’adresse quand même à un public d’initiés et comme le dit Christophe, il reste l’alternative du système D pour s’en bricoler un soi même.
    Salut et bonne route
    Niko

  11. Jean-Mi

    Le EdgeRunner d’Xtracycle est enfin disponible en Europe depuis août 2014. Il s’agit d’un vélo « entier » (dont pas le kit habituel Xtracycle) construit autour d’une petite roue arrière de 20″ solide et réactive et d’une roue de 26″ à l’avant.

    (ceci n’est pas une pub mais une information).

  12. Fatout

    Bonjour, manque dans la liste le Velonom Prana, jumeau du Yuba ,excellent longtail très solide, version de base environ 800 euros, je l’ai équipé d’un kit électrique en 400watt , résultat, l’engin roulant citadin optimum! Alternative totale à la bagnole, 2 enfants 5 et 9 ans ,nous roulons à 3 sans problème voire 4 avec leur mere!!! Ce vélo est totalement addictif!!! Marseille en Long et large, mistral et côte, nous passons partout, je reve qu’ils se multiplient dans nos villes…

Les commentaires sont clos.