Volib’ prêt à prendre la suite d’Autolib’

Alors que la fin du service Autolib’ se profile, les abonnés parisiens vont devoir trouver d’autres solutions de transport. Des services en free-floating, sans borne, comme Volib’ par exemple, pourraient se développer dans la capitale.

La startup Volib’ incubée par Carfree France est en effet prête à prendre la suite d’Autolib’ afin d’offrir une solution de mobilité innovante aux abonnés actuels d’Autolib’.

Volib’, c’est le premier service de vol de voitures en libre-service sans retour obligé au point de départ. C’est du free-floating total et c’est un nouveau service de mobilité écologique au service des habitants de Paris et de la grande banlieue, une innovation dans les modes de transports à la fois simple d’utilisation, pratique, économique et écoresponsable au niveau de l’environnement qui ne peut que vous séduire.

Voici une révolution de vos modes de transport qui vous apporte liberté et sérénité. Avec Volib’, vous braquez une voiture dans les 46 communes de la région Île-de-France pour circuler facile dans Paris. Simple et écologique.

Volib’: comment ça roule?

Vous achetez un pack volib’ avec votre carte bancaire (Carte Bleue, Visa, Mastercard). Après validation de votre transaction, la borne vous délivre un Pack personnel vous donnant accès au service Volib’:

– le Pack Petit joueur pour voler une petite cylindrée: 25 euros/jour. Le pack contient un tournevis, une cagoule et un mode d’emploi pour voler une voiture de pauvre.
– le Pack Racaille Premium pour voler une grosse cylindrée: 50 euros/jour. Le pack contient une télécommande universelle permettant de débloquer toutes les grosses bagnoles, une paire de lunettes noires et un gyrophare pour brûler les feux.

Une fois la voiture volée, vous pouvez l’utiliser dans toute la région Île-de-France et quand vous en avez marre, vous la garez en vrac n’importe où.

Le service Volib’, c’est aussi des options permettant de se débarrasser de la voiture volée avec classe:

– Avec l’option « wash and go », vous pouvez couler la voiture dans un étang ou dans la Seine (39,99 euros).
– Avec l’option « burn out », vous pouvez brûler la voiture sur un parking (49,99 euros).

Un concept écolo-destroy

Volib’, c’est un service de mobilité particulièrement écologique au niveau de l’écologie. C’est de l’autopartage 2.0 en open-share, free-floating et écolo-yaourt. C’est écolo car vous n’êtes pas obligé de tourner des heures pour garer la bagnole. Vu qu’elle est volée, vous la garez n’importe où.

C’est une révolution dans la mobilité, vous n’avez plus besoin de posséder une voiture, vous en volez une quand vous en avez besoin. Volib’, ce n’est pas quelques centaines de voitures disponibles comme le proposent nos concurrents, c’est plus de 2 millions de voitures à disposition immédiate dans la région!

Optez pour la volib’erté!

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

6 commentaires sur “Volib’ prêt à prendre la suite d’Autolib’

  1. Prolo

    « Volib’, c’est un service de mobilité particulièrement écologique au niveau de l’écologie.  »

    En la brûlant ou en la jetant dans un fleuve, pas sûr : le recyclage n’est pas parfait mais un peu moins pire que ça.

  2. AxelosAxelos

    Bien souvent les « remakes » sont moins intéressants que les orignaux, la magie de l’inconnu ayant disparu.

    Mais heureusement, malgré ces 6 ans passés, on en rigole encore !

  3. Pédibuspedibus

    AutoMinus sacré empereur starteupeur de l’année par ma Kronkrounette… !

     

    Prix : un volant en or (4 kg) ; à revendre, en n’oubliant pas de faire un don, pour la moitié de la somme, au profit de l’incubateur Carfree…

    … et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !

     

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

  4. Bernard

    Je crois que ça ne va pas du tout dans le sens de la baisse de la circulation automobile globale, cette idée.

    M’enfin, c’est vrai, si au lieu de marcher on saute dans la première voiture garée et on la met en route, ça va pas le faire.

  5. Bernard

    Non, je crois pas que ce soit une bonne idée pour diminuer la circulation automobile globale, votre truc.

    Au lieu de marcher, on saute dans la première voiture garée.

    Au lieu de rester garée 95 % du temps une voiture va être empruntée par des péquins qui auraient pu continuer à marcher

    Au lieu d’être « pas trop mal garée de peur du PV » les voitures vont être abandonnées n’importe où (trottoir, piste cyclable, place publique, zone piétonne …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.