Faites-vous plaisir, pétez des vitres !

Que faire lorsque un animal est enfermé dans une voiture en plein soleil ? Selon le ministère de l’Intérieur, il est possible de péter les vitres de la voiture en respectant certaines conditions.

Un véhicule garé en plein soleil peut être un piège mortel pour un animal.

La température dans l’habitacle peut atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes. En cas de canicule, le mercure peut osciller autour des 60° en seulement 15 minutes. Cela peut être fatal pour l’animal qui s’y retrouve enfermé.

Comment réagir ?

Vérifiez que les maîtres ne sont pas aux alentours.

Si vous ne les trouvez pas, appelez rapidement la police ou la gendarmerie locale. En effet, l’article 20 de la loi du 6 janvier 1999 vous permet de faire procéder à l’ouverture du véhicule stationné en plein soleil lorsque la vie de l’animal est en danger, en présence d’un gendarme ou d’un policier.

Si vous estimez que la situation est urgente et que vous ne pouvez pas attendre les secours, vous pouvez prendre la décision de briser une vitre pour porter secours à l’animal en détresse. Il est recommandé de s’entourer d’au moins deux témoins qui pourront attester de la bonne foi si une action par le propriétaire de la voiture est intentée par la suite.

Cette décision est néanmoins difficile à prendre, car le propriétaire pourrait porter plainte pour dégradation d’un bien appartenant à autrui (Article 322-1 du code pénal). Néanmoins, s’il est évident que la vie du chien est menacée (inconscience, animal qui halète frénétiquement, langue de couleur sombre, comportement anormalement agité, etc.), la loi vous protège (Article 122-7 du code de procédure pénal). Cet article précise que « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien« .

En cas d’intervention

Placez l’animal à l’ombre, rafraîchissez-le avec de l’eau pas trop froide et donnez-lui bien sûr à boire, mais par petites quantités. Une visite chez le vétérinaire est conseillée lorsque le chien semble avoir récupéré.

Quelle que soit votre décision, n’oubliez jamais d’avertir les forces de l’ordre.

Source: https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Que-faire-lorsque-un-animal-est-enferme-dans-un-vehicule-en-plein-soleil

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

4 commentaires sur “Faites-vous plaisir, pétez des vitres !

  1. Pédibuspedibus

    une illustration d’un cas flagrant d’état de nécessité qui a beaucoup de chien…

     

    …diable si tout le monde prenait conscience du péril socioenvironnemental que fait encourir le comportement autocentré de garer sa merde sur les trottoirs… :

    dès lors on se fendrait d’une petite dépense  avec ce truc-là pour tirer les caisses sur la chaussée :

    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/32/3/1533763369-capture.png

    moins de 300 balles TTC pour déplacer jusqu’à 2500 kg de ferraille et changer radicalement la vie quotidienne des pédibus, sauf peut-être ceux trop âgés et qui ont dû renoncer à mettre le nez hors de chez eux à cause de ça…

    il faudrait monter une asso dans chaque ville avec cette raison sociale : libérer les trottoirs, pour marcher à tous les âges librement, commodément et en toute sécurité…

    succès médiatique garanti, pédagogie maximale, gratification symbolique des membres de l’asso assurée… :

     

    qui se lancera le premier…? 

  2. Anne-Lise

    Et si c’est une araignée, une guêpe, une abeille, une mouche coincée dans la voiture, ça marche aussi ? parce que les insectes sont aussi une espèce en voie de disparition, aux dernières nouvelles, et la nature n’est-elle pas notre bien le plus précieux ? 😉

     

  3. kw

    Si on n’extirpe pas de sa voiture une personne obèse manifestement en manque d’exercice physique et risquant ainsi un AVC ne risque-t’on pas d’être accusé de non assistance à personne en danger ? Qui plus est si c’est un enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.