Message à l’automobiliste qui a fui son humanité

Voici un message émouvant trouvé sur un vélo le 5 juin 2019 et signé « un usager de la route parmi tant d’autres. »

Source: https://twitter.com/AnnecyAVelo

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

8 commentaires sur “Message à l’automobiliste qui a fui son humanité

  1. vince

    Quel message touchant et plein d’humanité.

    On ne parviendra jamais à réguler l’agressivité routière, celle-ci est inhérente à la voiture, un besoin de démonstration, de puissance , de vitesse qui s’expriment chez nombre d’automobilistes. Un siècle d’éducation n’a pas réussi à réduire d’un pouce. Ce n’est pas un cas isolé.

     

    On ne peut que réguler le trafic.

  2. Patrick Lahais

    Vous oubliez l incorrection des cyclistes : non-respect du code de la route et de sécurité. Ce n’ est pas toujours l automobiliste qui tue ou blesse. Mon fils est décédé le 18 décembre 2017 à cause d une cycliste ayant commis plusieurs infractions : aucun éclairage, ni catadioptre, aucun gilet, n à pas pris la piste cyclable existante et n à pas respecté un marquage STOP. Aucun remords aucune excuse……Mon fils de 15 ans conduisait un 50cc à 45km/h….. Pour essayant d éviter cette cycliste il a percuté un bus arrivant en face… No comment

  3. Letard

    Bonjour à tous,

    J’en ai assez que ce soit toujours les victimes qui paient. Les responsables doivent payer pour ce qu’ils font ou font faire, pas les victimes qui, souvent, paient à leur place leur mauvaise conduite, donc la mauvaise conduite de responsables.

    Pour les accidents automobiles, les « responsables » essaient de rester dans l’anonymat, par exemple, par un délit de fuite.

    Mais, aujourd’hui, il existe une solution pour les identifier ou qu’ils soient, ses responsables et même en délit de fuite, c’est l’installation et l’utilisation d’un obu (on board unit) ou d’un dispositif similaire en fonctionnement correct obligatoire pour avoir le droit de circuler en véhicule motorisé sur une voie publique, comme c’est déjà le cas, en Belgique au moins, pour les camions de masse maximale autorisée de 3,5 tonnes ou plus sauf pour des véhicules utilisés pour le transport rémunéré de personnes, comme des cars) couplé à une série de radar de type « lidar » qui peuvent lire des plaques d’immatriculation, pourraient rendre identifiable toute personne coupable d’un accident automobile en délit de fuite.

    Mais des propos fallacieux sur la vie privée comme surveiller mes déplacements en voiture est une atteinte à ma vie privée (est-ce que vous allez au WC, aux toilettes avec votre voiture? donc, elle ne suit pas toujours le même chemin que vous. Si il y a une atteinte à la vie privée, c’est celle de la voiture, mais en a-t’elle une?) rendent, pour le moment encore lointaine l’usage de l’OBU ou d’un système similaire obligatoire pour les véhicules motorisés privés qui circulent sur la voie publique.

    Donc, grâce à des responsables qui me semblent agir comme des irresponsables, l’impunité de délits de fuite restera possible longtemps encore, comme le démontre cet article.
    Qu’en pensez-vous, s’il vous plaît ? Merci.
    A votre service.

  4. vince

    @ Patrick Lahais

    Monsieur, infiniment désolé pour votre fils, perdre un enfant est une absolue tragédie. Cependant bien rares sont les pistes cyclables obligatoires, le gilet ne l’est pas non plus, les catadioptres et les éclairages le sont mais leur présence n’auraient hélas sans doute pas pu changer grand-chose (sauf s’ils s’agissait d’une scène de nuit avec un bus de nuit).

  5. Sanchez

    Les vélos

    Les trottinettes

    Ne respectent ni feux.  Se faufilent entre les véhicules.  Roulent sur couloirs de bus. Et le pire bordeaux où ils ont des voies à contre sens des véhicules ….

    Voies en sens unique pour les automobilistes. …

  6. jol25

    Je ne défendrai pas les cyclistes qui jugent bon de ne pas respecter le code de la route. Je ne répèterai jamais assez qu’alors le cycliste se met en danger, rarement les autres (l’accident décrit ci-dessus est le parfait contre-exemple, toutes mes condoléances).

    Toutefois le dernier commentaire m’interpelle!

    « Ne respectent ni feux. » -> certains feux ont des panneaux permettant aux cyclistes de passer outre (R415-15)

    « Se faufilent entre les véhicules. » -> autorisé si les autres véhicules sont à l’arrêt, un vélo peut remonter une file continue (R414-4, R414-15)

    « Roulent sur couloirs de bus. » -> ça fait mal aux fesses du bagnolard, mais là où il est hors la loi, le cycliste est en général autorisé (un panneau ou un marqueage au sol le signale)

    « Et le pire bordeaux où ils ont des voies à contre sens des véhicules Voies en sens unique pour les automobilistes » -> Ca s’appelle le double-sens cyclable (L411-1), automatique en zone 30, possible si signalé en zone 50. Et en plus le vélo est prioritaire s’il y a obstacle (R414-2) Et c’est partout en France!

    Enfin, gilet jaune, piste cyclable : ni l’un ni l’autre obligatoire (gilet : hors agglomération ou mauvaises conditions)

    Il y a aussi le sas cycliste qui existe… Ca fait perdre de la place aux bagoles aux feux, intolérable.

    Révisez le code de la route !

    Les vélos ont leur place sur la chaussée, n’en déplaise aux bagnoles. Si c’était la loi du plus fort, je pense que les 38t s’amuseraient bien…

  7. Prolo

    @Sanchez :

    Les automobilistes ne respectent pas non plus grand chose : limitations de vitesse, distances de sécurité (axiale avec le véhicule devant, latérale en dépassant un cycliste), indication des changements de direction..

    Et ce,  dans un environnement conçu pour eux.

  8. G-déon

    @Sanchez

    C’est un peu fort de café de venir ici pour dire que les vélos ne respectent rien, sur un article qui parle d’un automobiliste qui a pris un rond point à contre sens…

Les commentaires sont clos.