Une espèce particulièrement précieuse pour la survie de l’humanité

Les piétons et les cyclistes sont comme les Indiens d’Amérique ou les noirs sud-africains du temps de l’apartheid. L’espèce dominante leur a piqué leurs terres, les tient pour des êtres inférieurs, des moins que rien, leur assigne des espaces trop étroits, un statut de  » non person « , ou de sous-hommes, leur vote des lois qui restreignent leurs mouvements, leur liberté. Lire la suite…

Rues aux enfants, Rues pour tous!

Après son travail sur la ville à 30km/h, sur les espaces publics ordinaires dans la ville périphérique et le PAMA 2 (Plan d’Actions pour les Mobilités Actives), la Rue de l’avenir s’engage en cette fin d’année 2015 au coté de l’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (ANACEJ), de CAFEZOÏDE, et de Vivacités Ile-de-France au sein d’un collectif afin de lancer au niveau national du 27 novembre 2015 au 15 février 2016, un appel à projets « Rues aux enfants, rues pour tous » destiné aux acteurs des territoires situés en particulier sur les sites politique de la ville (collectivités territoriales, comités de quartier, associations locales, structures d’animation socioculturelle, conseils de jeunes…). Lire la suite…

Pistes cyclables et trottoirs font mauvais ménage

A paris et ailleurs j’ai rencontré des pistes cyclables qui étonnamment se dessinaient sur une zone insolite ; prudemment je les ai suivies, pour me faire une idée de cette fabuleuse et fumeuse idée d’aménagement, dangereuse parmi tout, des pistes cyclables courant le long des maréchaux, le long des boulevards, mais à une place inhabituelle pour elles, sur les trottoirs… Lire la suite…

La mobilité, source de projets ?

carfree-co2-min

Groupes de « 4 façades » fleurissant dans la campagne, immeubles à appartements situés à deux kilomètres d’un centre-ville en bordure d’une voirie sans trottoirs ni accotements, centres commerciaux en-dehors des noyaux d’habitat, réaménagements de voiries oubliant les modes doux, … nombreux sont les « projets » qui font encore l’hypothèse implicite de la pérennité des schémas de transport actuels ou qui, du moins, n’osent pas la « rupture ». Lire la suite…

A Marseille, on construit des pistes cyclables interdites aux vélos!

piste-cyclable-prado

Cela se passe à Marseille et nulle part ailleurs… Il y a quelques temps, la ville de Marseille a souhaité créer une piste cyclable dans le centre-ville, avenue du Prado exactement. Et comme il n’était pas question de prendre de l’espace à l’automobile, la ville a créé un « espace partagé » vélo/piétons qui n’est en fait rien d’autre qu’une bande cyclable sur trottoir… Lire la suite…

Barcelone sans voitures… en 1908

barcelona-1908

Partout des trams, des vélos et des gens qui marchent : les rues sont des lieux de vie… ce film en noir et blanc est un bon témoignage de la vie avant la montée en puissance de la culture bagnole et peut nous inspirer pour un avenir sans voitures… Ce film montre les rues de Barcelone il y a un siècle; il a été tourné en 1908 depuis la fenêtre avant d’un tramway. Les rues de la capitale catalane apparaissent particulièrement vivantes, pleines de piétons et de cyclistes.  Lire la suite…

Le Gourou de la circulation routière

Si on vous demandait de nommer un célèbre ingénieur de la circulation routière dans un jeu-concours de bar horriblement foireux, il y a très peu de chances que vous hasardiez une bonne réponse. Si le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a bien suivi une formation d’ingénieur de la circulation routière, il ne tire pas sa notoriété du réglage des feux de Téhéran. Bill Gates a commencé sa carrière en mettant au point un logiciel commandant un appareil de comptage de la circulation des voitures, mais c’était un expert en informatique plus intéressé par la technologie que par la circulation routière. Votre mémoire risque de flancher si vous lui demandez de rechercher les noms de William Phelps Eno, « père » putatif des moyens de régulation de la circulation, ou de Henry Barnes, ancien pape de la circulation de New York à qui on attribue l’invention de la « Danse de Barnes » dans laquelle tout un carrefour, un temps, s’adonne au passage pour piétons dans quatre sens. Lire la suite…

Le concept d’espace partagé peut-il réconcilier les usagers de la rue?

Hans Monderman, décédé le 7 janvier 2008, était un passionné. Il avait une vision, et depuis les années 1980, il travaillait inlassablement pour son idéal : restaurer la dimension humaine à la rue et à la société. Dans ce sens, il a non seulement jeté les bases pour le Projet Européen du Shared Space (Espace partagé), il a aussi réussi à inspirer et à défier de nombreuses personnes à travers le monde à avoir un regard critique sur eux-mêmes et leur environnement. Souvent il pointait du doigt des lacunes et des erreurs que d’autres considéraient comme chose acquise sans la remettre en question. Et il n’a jamais été découragé par le scepticisme ou des réactions hostiles que son travail de pionnier suscitait. Lire la suite…