Bordeaux bordel, dernières nouvelles de la ville « écolo »

Vous demanderiez-vous s’il y a « quelque chose de pourri au royaume de la bagnole »… ? Eh bien telle est la bonne question à se poser dans la bonne ville de Bordeaux !… chez les « écolos »

Ecolos… de salon ou de terrain, peu importe de savoir exactement de quel pédigrée relèvent les élus du coin, mais force est de constater qu’ils gardent bien le système automobile.

En ce moment, par exemple, la principale voie cyclable et piétonne de la ville, sur les quais de la Garonne, a dû céder la place aux aménagements dédiés au rugby pour deux mois (!) sur un bon tronçon de son itinéraire.

Sur une largeur d’espace public de quatre-vingts mètres on aurait très bien pu ménager une espèce de couloir de servitude, de quatre à cinq mètres de large, dévolu aux cyclistes et piétons: eh ben non !… tout est barricadé pour soixante jours… jusqu’au misérable corridor piéton, sur des planches pourries jamais réparées, le long des garde-corps qui protègent le passant de la rive du fleuve, au prétexte de trouver la place pour installer les arcs-boutants d’une clôture provisoire…

Quelques photos pour planter le décor :


Neutralisation de l’espace piéton, quais de la Garonne, côté rives du fleuve


Neutralisation du second espace piéton, quais de la Garonne, côté autoroute urbaine


Neutralisation de la piste cyclable, vue globale


Neutralisation de la piste cyclable, cycliste casqué piégé


Neutralisation de la piste cyclable, panneautique

Et pour le tram et le reste me direz-vous ? A Bordeaux et dans son interco les transports en commun c’est la grande catastrophe, avec aucune volonté politique pour continuer le développement du tram, avec trois lignes et demi actuellement, complètement insuffisantes pour répondre aux besoins de déplacements de plus de trois-quarts de million d’habitants…

Lesquelles lignes ont un tracé qui a bien su éviter de gêner la circulation des bagnoles, d’où un tracé rallongé en baïonnette…

La raison de cette absence de volonté politique a une cause très bassement politicienne, au prétexte du choix programmatique électoral d’un certain Vincent Feltesse, ex conseiller de l’ex (Hollande), qui au cours des élections locales de 2014 a décrété qu’il fallait arrêter tout investissement dans de nouvelles lignes de tram (décision du retour du tram à Bordeaux par le maire de droite Juppé au tournant des années 2000), qui ne consistait en fait qu’à poursuivre les extensions dans les vignes et la pinède, au nom d’une certaine « cogestion » des communes de l’interco…

Et ceci au détriment des investissements là où les besoins sont les plus criants, à savoir la commune centre et sa première couronne. Exit donc le projet d’une ligne circulaire sur les boulevards en bouclage avec la rive droite, par exemple, malgré le bouleversement électoral de 2020, avec la mairie de Bordeaux en vert et la majorité intercommunale socialo-écolo…

Lire aussi :  Après le GreenWashing, les constructeurs nous font le coup du "PédoWashing"

Pour bien analyser la situation locale on peut avantageusement consulter le blog « Transport Urbain », avec deux de ses articles et les commentaires qui vont avec:

« Bordeaux renonce à développer le tramway »
http://transporturbain.canalblog.com/archives/2021/09/12/39131129.html

et la dernière velléité en date, pour un tout petit tronçon : « Bordeaux : un tram sur le pont Chaban-Delmas? »
http://transporturbain.canalblog.com/archives/2023/07/12/39962371.html

Quant aux promesses du RER, à une échelle plus large donc, on reste toujours accroché aux promesses de l’Etat et le contenu du dispositif théorique de la LOM (sans financements de prévus)…

A l’échelle d’analyse la plus fine, celle du piéton, la situation désastreuse – et qui s’est détériorée entre 2020 et 2022… – peut être illustrée par les résultats du « Baromètre des villes et villages marchables – Édition 2023 »:
https://www.placeauxpietons.eu/barometre-des-villes-et-villages-marchables-2023-les-resultats/

Une fois sur le site, activez « report (sphinxonline.net) » après la ligne « Retrouvez les résultats nationaux, de votre commune, département ou région via notre plateforme en ligne et en open data  »

Résultat des courses pour la commune de Bordeaux, près de 400 avis fortement négatifs, où sont dénoncés les encombrements de trottoir, avec les habituelles plaintes contre vélos, trottinettes et autres gyropodes, mais surtout le laxisme municipal complet à l’égard du stationnement automobile à cet endroit…

Vous avez dit « pollution visuelle » … ?

Vous aimez les grosses bagnoles électriques, hyper extractivistes, non moins encombrantes, dangereuses et nécro-sociétales que leurs cousines thermiques… ? Eh bien vous allez être servi!

Et pour commencer entonnons la belle formule suivante : « Vivez d’amour et de voiture fraîche ! » Non, ça ne vient pas de moi, mais des derniers fils de pub et manipulateurs de symboles, auteurs du fabuleux message, sorti de leurs synapses encore fumantes…

La chose est exposée à l’aide d’un panneau publicitaire géant, sur la place la plus prestigieuse de la ville de Bordeaux, vous savez cette ville « écolo »… Belle illustration de notre fameuse « dissonance cognitive » chez les élus écolos…

Là aussi quelques photos, pour donner l’ambiance, dans le contexte « journée sans voitures 2023 » :

Pub géante vantant une grosse bagnole électrique en fond d’image


Gros plan sur la pub géante précédente…

3 commentaires sur “Bordeaux bordel, dernières nouvelles de la ville « écolo »

  1. pedibus

    petit problème d’accès aux résultats du « Baromètre des villes et villages marchables – Édition 2023 » :

    une fois sur le site de « Place aux Piétons » avec le lien
    https://www.placeauxpietons.eu/barometre-des-villes-et-villages-marchables-2023-les-resultats/
     
    activez « report (sphinxonline.net) » après la ligne « Retrouvez les résultats nationaux, de votre commune, département ou région via notre plateforme en ligne et en open data  » :
    consultez, téléchargez, faites connaître à un maximum de personnes autour de vous… et faites chier vos élus, à l’occasion de cette belle Journée mondiale sans voiture du 22 septembre 2023 !

     

     

  2. Letard

    Bonjour à tous ou toutes,

     

    Certains elus ecolo me semblent agir en Tartuffe ou en pharisien de l’écologie (hypocrite ou menteur).

    Vous semblez me fournir des preuves dans votre exposé.

    A votre service.

  3. Adri1

    La seule vision de cette pub géante pour un tank urbain électrique -donc ayant de fortes chances d’avoir été fabriqué au charbon ailleurs et de voir pourtant ses mérites « écologiques » vantés ici- emportant 500 kg de batterie et avec un potentiel d’écrasement du piéton, cycliste et autre poussette non-négligeable, donne la nausée dés le matin.

    The show must go on : vous avez aimé la bagnole à jus de sous-sol ? Vous adorerez le SUV « écolo » qui bouffe à lui tout seul 50 tonnes de planète terre & 500 000 litres d’eau à l’unité, et permet au bourgeois rupin de se payer une bonne conscience toute de vert repeinte grâce à un objet lourd, laid, encombrant, et qui délocalise la pollution ailleurs loin des yeux du richard en question.

    On va mettre tout ça en musique si vous permettez :

    https://youtu.be/OdL13XzEm-0?si=-zbDbPJ9sHB36IDp

     

    A bon entendeur !

Les commentaires sont clos.