Se prendre pour une voiture

Je suis sur mon vélo. Un automobiliste me klaxonne parce que je le ralentis. Je me mets sur le côté pour le laisser passer. Par la fenêtre baissée il me lance : « Tu te prends pour une voiture ou quoi ? ! »

Je souris devant tant de clairvoyance. Nous nous retrouvons une centaine de mètres plus loin arrêtés à un feu. Puis cinquante mètres plus loin, au feu suivant. A chaque nouvel arrêt je le regarde et je sais bien que ça l’énerve. Cent mètres plus loin le voilà retenu par une camionnette de livraison et je prends durablement l’avantage.

Ce monsieur est seul dans sa voiture, il ne va pas plus vite que moi, mais lui ne se prend pas pour une voiture, il EST une voiture. Il l’a achetée des dizaines de milliers d’euros. Et elle lui coûte encore très cher. Il a dû passer un diplôme pour avoir le droit de la conduire. Et moi je circule sur un jouet pour enfant qui vaut 150 euros et n’émet ni gaz d’échappement ni nuisance sonore. Et en plus je me prends pour une voiture.

Proposition dérisoire destinée à calmer nos amis automobilistes : tous les véhicules motorisés seront désormais équipés d’un avertisseur « ding-ding » du type sonnette de vélo. L’usage du klaxon est réservé aux cas d’urgence (en théorie c’est déjà le cas). Ça paraît absurde mais les autobus sont déjà équipés de ce système d’avertisseur. Bon, évidemment, le problème c’est que les automobilistes n’accepteront jamais. Ils diront qu’il n’y a que les gens polis qui vont s’en servir. Et c’est vrai, on imagine mal un concert de « ding- ding » dans un embouteillage et encore moins un «ding-ding» suivi du traditionnel « Dégage, pédé ! ».

« Eteignez les klaxons »
Par Gilles MARCHAND
Libération Week-End

velovoiture

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.