Voitures et climat : les liaisons dangereuses

Environ 12% des émissions de CO2 (gaz à effet de serre) en Europe sont imputables à l’utilisation des véhicules automobiles. Et cette part va croissant depuis des décennies. Voici une donnée irréfutable qui ne fait guère plaisir au secteur. En effet, entre le respect de l’engagement à diminuer les émissions des voitures neuves (objectif : 140 g de CO2/km en moyenne en 2008/2009) et la mise sur le marché de véhicules plus lourds, plus puissants, plus rapides (… et sur lesquels les marges bénéficiaires sont plus importantes), les constructeurs automobiles semblent avoir, dans leur majorité, choisi la seconde voie. Et tentent, de ce fait, de minimiser le problème que cela pose en matière de lutte contre les changements climatiques.

Dans ce contexte, Inter-Environnement Wallonie et cinq autres fédérations/associations ont jugé utile de rétablir certains faits : une petite brochure de vulgarisation (« Voiture et climat : les liaisons dangereuses ») a été rédigée conjointement. On peut la télécharger en cliquant ici. Pour les organismes désirant en assurer la diffusion, des copies papier sont disponibles auprès d’Inter-Environnement Wallonie.

Téléchargez la brochure en pdf (506 ko)

Source : Fédération des associations d’environnement Inter-Environnement Wallonie

Voitures et climat

Iewonline

A propos de Iewonline

ONG environnementale belge regroupant plus de 150 associations actives en Belgique en général et en Wallonie en particulier