Heureux sans son auto

Je ne suis pas un puriste, et je pense que la meilleure façon d’encourager les gens à réfléchir à leurs habitudes de transport n’est pas de les faire sentir coupable mais bien de leur montrer les nombreux avantages. Pour plusieurs personnes qui ont fait le choix, pour différents raisons, de vivre en banlieue, il est difficile (voire impossible à Québec) de se passer complètement de voiture.

La question importante alors, c’est comment puis-je réduire mon utilisation de la voiture dans mon contexte, en apprenant à faire la différence entre un besoin et une habitude?

Je crois que plusieurs familles pourraient améliorer grandement l’état de leurs finances (et faire leur part pour la qualité de vie ambiante) en se débarrassant simplement de la 2e voiture.

Évidemment, tout le monde est pour la vertu mais je ne suis pas un utopiste. Je pense qu’il est préférable d’améliorer les choses graduellement que de tenter de tout changer trop vite en visant la perfection (qui est bien subjective…), et de provoquer le braquage de ceux qui sont d’une opinion différente. Et pour ça, il est important de montrer les côtés positifs et pragmatiques du changement!

Source: http://www.michaelcarpentier.com/index.php/tag/vivre-sans-voiture/

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France