Douze idées reçues sur la voiture

Au cours des dernières décennies, deux modifications importantes sont intervenues dans l’organisation sociale: l’éparpillement de l’habitat et des lieux d’activités sur tout le territoire et plus dans les seules villes et agglomérations; la flexibilisation massive des horaires de travail (développement des temps partiels, des horaires flexibles, etc.).

Ces changements structurels ont été accompagnés d’une évolution des mentalités et des modes de vie, de plus en plus individuels. De nouvelles obligations en matière de mobilité en ont résulté : les enfants vont à l’école dans un coin, les parents travaillent dans des lieux différents, les loisirs se passent encore ailleurs,… Pour effectuer ces déplacements, plus nombreux et plus complexes, la voiture s’est peu à peu imposée comme la solution la plus simple, voire la seule. Le parc automobile a connu une croissance spectaculaire.

Les transports publics ne peuvent plus répondre à toutes les attentes des citoyens : ils sont – ou semblent être – trop peu souples, pas assez fréquents, pas assez rapides, pas assez confortables, … sans même évoquer le déplacement à vélo ou à pied !

Tous ces éléments confortent l’idée que, souvent, le choix n’existe plus et que le déplacement seul en voiture, l’autosolisme, s’impose comme l’unique manière de se déplacer.

Aujourd’hui, plusieurs éléments remettent ce mode de fonctionnement en question. D’une part, il est nécessaire de maîtriser les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports. D’autre part, l’augmentation sensible et irréversible des prix des carburants et du coût de la voiture en général, rend tout aussi nécessaire le passage à un autre modèle de mobilité.

Assurer un fonctionnement socio-économique durable compte tenu de ces éléments nécessite de trouver des solutions qui ne créent pas de nouveaux « exclus » de la mobilité (zones rurales) ni n’accroissent les inégalités en termes de droit au déplacement.

C’est dans ce contexte que les cellules de mobilité des organisations syndicales (FGTB et CSC) et d’Inter Environnement Wallonie ont décidé de mener une réflexion commune, en analysant quelques idées reçues en matière de mobilité.

La présente brochure est le fruit de cette collaboration. Elle s’adresse à toutes et tous les citoyen(ne)s, dans toutes leurs dimensions: travailleurs, parents, consommateurs,… Parce que se déplacer est aujourd’hui pour toutes et tous une nécessité. Et qu’il est de notre responsabilité de le faire dans les meilleures conditions de solidarité envers les générations présente et futures.

Cette publication, fruit d’une première expérience de rédaction à trois, démontrera, nous l’espérons, le bien-fondé de notre démarche et ouvrira la porte à d’autres expériences similaires.

http://www.iewonline.be/

Télécharger au format pdf la brochure « Douze idées reçues sur la voiture »

Iewonline

A propos de Iewonline

ONG environnementale belge regroupant plus de 150 associations actives en Belgique en général et en Wallonie en particulier