Les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements touristiques

A la veille d’un gros départ en vacances, il paraît intéressant de publier ce bilan d’étude de l’IFEN de 2008 basée sur des données 2006, mais hélas toujours aussi vraie en 2009 !

On y apprend que « Les déplacements touristiques des Français sur le territoire métropolitain sont principalement effectués en voiture (81% en 2006). Les voyages hors Europe sont presqu’exclusivement réalisés en avion (88%). A l’intérieur de l’Europe, 40% des séjours sont réalisés en voiture et 35% en avion. En 2006 toutes destinations confondues, l’avion est le mode de transport de 7% des séjours touristiques des Français ; il produit 62% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre dues aux déplacements touristiques. » La part des déplacements touristiques en voiture représente quant à elle 36% des émissions.

Depuis quarante ans,  la mobilité touristique en France s’est fortement développée. Entre 1964 et 2006, le taux de départ en vacances des Français est passé de 43% à 64% et le nombre de vacanciers a doublé, passant de 20 à 40 millions. Les déplacements touristiques des ménages français se sont par ailleurs diversifiés : des départs plus fréquents, pour des séjours plus courts et des destinations plus lointaines. Depuis le milieu des années quatre-vingt, les Français ont tendance à fractionner leurs séjours, prenant moins de vacances (séjours de plus de quatre nuits) mais plus de week-ends. Ils se tournent également de plus en plus vers les séjours à l’étranger et en outre-mer, qui ont augmenté de 25% entre 2000 et 2006. Ces changements de comportement ont pour effet d’augmenter l’intensité en transport du tourisme (plus de kilomètres parcourus par nuitée) et les émissions de gaz à effet de serre.

Les déplacements touristiques des Français sur le territoire métropolitain sont principalement effectués en voiture (81% en 2006). Les voyages hors Europe sont presqu’exclusivement réalisés en avion (88%). A l’intérieur de l’Europe, 40% des séjours sont réalisés en voiture et 35% en avion. En 2006 toutes destinations confondues, l’avion est le mode de transport de 7% des séjours touristiques des Français ; il produit 62% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre dues aux déplacements touristiques.

Emissions de CO2 du trafic aérien de la France

Indice base 100 en 1990

Note : Métropole, DOM et TOM ; les émissions du trafic international (liaison entre un aéroport français et un aéroport étranger) sont calculées à partir des consommations de carburant vendu en France, déduction faite de la part attribuée au trafic domestique.

Source : DGAC – Citepa, Format CCNUCC, décembre 2007.

Répartition des séjours personnels et des émissions de gaz à effet de serre selon le mode de transports en 2006

En %

Mode de transport

Destinations

Emissions de gaz à effet de serre (1)

France métropolitaine

Europe

Autres destinations

Ensemble

Voiture

80,6

40,0

5,7

75,0

35,9

Avion

1,4

35,0

88,1

6,9

61,6

Train

13,3

9,7

1,2

12,6

0,3

Autocar

1,3

10,9

0,8

2,0

0,7

Autres modes

3,3

4,4

4,1

3,4

1,5

(1) Calculées en équivalent CO2.

Source : Direction du tourisme – TNS Sofres, enquête SDT – Ademe – TEC.

Le trafic aérien international au départ de la France a augmenté de 80% entre 1996 et 2006. Le trafic des compagnies Low Cost, qui desservent l’Europe, est un facteur augmentant les émissions de gaz à effet de serre, dans la mesure où il suscite une nouvelle demande de transport aérien. Il a été multiplié par 8 depuis 2000, atteignant  plus de 16 millions de passagers en 2006. Ce type de trafic se caractérise par une forte intensité des émissions : courts séjours, allers-retours fréquents des résidents secondaires étrangers.

Distance parcourue par séjour pour 1kg d’émissions de gaz à effet de serre en 2006

Note : Ces résultats tiennent compte de la surface occupée par un siège. Pour un même espace, les compagnies aériennes font voyager plus de personnes en classe économique qu’en classe Affaire.

Source : Direction du tourisme – TNS Sofres, enquête SDT – Ademe – TEC.

Article complet disponible sur le site de l’IFEN, mis à jour en oct 2008

A propos de Pim

Co-administrateur et traducteur pour Carfree France

30 commentaires sur “Les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements touristiques

  1. CarFree

    Ce sont des informations qu’il est bon de rappeler de temps en temps… Nous sommes bel et bien carbono-dépendants! Ce qui me choque le plus, c’est la faible part du train, particulièrement en Europe (moins de 25% si j’ai bien compris) alors que le voyage en train à travers l’Europe est une expérience passionnante à vivre, en particulier avec les trains couchette…
    Sinon, un autre article sur les vacances avait été publié l’année dernière sur Carfree, plus spécifiquement sur l’impact des vacances en voitures:
    http://carfree.fr/index.php/2008/07/20/les-impacts-des-vacances-en-voiture/

  2. URB

    L’un des défauts du train reste quand même son prix, sa lenteur et le manque de mobilité qu’il oblige.

    Je m’explique (parce qu’il le faut bien) :
    Pour une personne seule ou un couple, le train est une bonne solution, vu que le prix de 1 à 2 places revient souvent égal ou moins cher qu’un trajet en voiture.
    Par contre dès que l’on commence à être 3-4, là c’est une autre histoire et le prix devient bien plus cher qu’une voiture.

    Pour ce qui est de la lenteur, cela dépends des trajets, rien qu’en France, prendre le train peux faire gagner du temps (Ligne TGV) ou n’apporte rien voir plus lent par rapport à la voiture.

    Pour ce qui est de la mobilité, ben là c’est assez clair, en train on va d’une gare à l’autre, c’est tout, pour les autres déplacements ben il faut soit prendre les TEC, prendre son vélo (pratique avec les bagages et les enfants), ou louer un voiture et là pas cool niveau budget.
    Alors que si on prends sa voiture, ben on se déplace sans trop de contrainte à part bien sur la circulation.

    Après pour ce qui est de l’avion, ben les avantages et désavantage du train sauf pour la lenteur.

    Voila.
    Bien sur je ne m’attends pas à ce que beaucoup ici comprennent, mais bon c’est toujours bien de donner son avis.

  3. CarFree

    oui c’est toujours bien de donner son avis, même et surtout si on est pas d’accord!
    quand tu dis que le train (hors-TGV) est moins rapide que la voiture, c’est très variable… je me rappelle avoir fait un paris-madrid et un paris-amsterdam en train couchette, je pense avoir été plus rapide qu’en voiture, et en plus on voyageait la nuit (en couchette) et on arrivait tout frais et propre le matin en plein centre de la ville!

    également, tu dis « si on prends sa voiture, ben on se déplace sans trop de contrainte à part bien sur la circulation. » Et là j’ai de nombreux et désagréables souvenirs de vacances en famille en bagnole quand j’étais petit où on se tapait les bouchons en allant à la plage, puis les bouchons en allant aux courses et les bouchons en rentrant au camping ou dans la maison de vacances… le tout avec la chaleur et pas de clim’ à l’époque!

  4. URB

    Et oui je sais c’est dur les traumatisme de la petite enfance, mais bon, maintenant il y a la clim’. 🙂

    Je sais pas bien d’utiliser la clim’, d’ailleurs la mienne est en panne et les fenêtres ouverte suffise.

    Pour les bouchons, c’est clair c’est énervant, mais bon c’est comme tout, ça a ces avantages et ces inconvénients.
    Tu as droit à un bouchon en allant faire les courses, mais au retour, si tu es à plusieurs km de ton lieu de résidence, c’est la voiture qui portent les courses.
    Quand tu vas à la plage, pareil, tu porte tout seulement de la place de parking à la plage, pas sur toute la distance.

    Bien sur je parle de transport avec enfants qui demande un peu plus de chose qu’un simple adulte.

    Pourquoi tu ne parle pas du prix du train ?
    Tu approuve ce que j’ai mis la dessus ?

  5. CarFree

    Pour le prix, ça se discute aussi… pour Paris-Madrid par exemple, tu ne le feras pas d’une traite en voiture, il faut donc penser à l’hôtellerie, la restauration, etc. Avec des enfants, les prix montent vite aussi…
    Pour le train, en partant par exemple avec les enfants, tu pourras avoir des tarifs préférentiels…

  6. URB

    Bah pour ton exemple que t’aime bien Paris-Madrid :
    En train c’est pour une personne en 2ème classe dans les 130 € pour 12h de trajet.
    En voiture c’est environ 180 € de carburant + péage pour une à 4 personnes, avec 12-14h de trajet.

    C’est vrai que la différence n’est pas énorme 🙂

  7. Pimousse3000

    Pour la rapidité, je me rappelle avoir fait aix en provence — douai, soit près de 1000km, en 5H porte à porte… et c’était surement pas en voiture!
    Pour le prix, avec un peu d’organisation à l’avance on trouve des Prem’s etc… Là encore un exemple perso récent : 19 eur paris-marseille. Même à 4 personnes, ca revient moins cher que la voiture.

    Sinon, je t’accorde que de manière plus générale, si tu comptes exclusivement le carburant+péage, la voiture est moins chère. Si tu comptes le « Vrai » prix de revient de la voiture (0.49 eur/km en moyenne en 2009 pour les francais), ça change la donne!
    Enfin, je me sens beaucoup moins stressé pendant mes quelques heures de voyage en train, où je peux lire, jouer, écouter de la musique, dormir..Tout ca sans le stress de la route. Bref, un confort bien supérieur! C’est aussi beaucoup moins dangereux!
    Pour finir, concernant les derniers déplacements « dans le trou du cul du monde », on peut louer une voiture depuis la gare… Mais ca a un prix, environ 30 à 40 eur/j + essence…. A comparer aux 0.49eur/km

  8. LGV

    Pour moi qui voyage tout les ans jusqu’en Asie et qui me prétend écolo, ça fait mal à l’égo ! Je ne peut me résoudre de ne plus aller dans ces pays que j’aime, et le voyage en voiture ou en vélo est plutôt long (bien que très intéressant). Surtout que maintenant j’ai une petite famille, alors dilème, que faire. Mon projet est pour l’instant de m’installer là bas, mais dans ce cas, c’est ma famille et mes amis qui viendront. Alors que faire, aidez moi svp !

  9. pimousse3000 Auteur

    @LGV : concernant l’avion contre la voiture. Sans avoir les chiffres en tête, un éco comparateur t’explique qu’à partir d’une certaine distance, l’avion est moins polluant que la voiture.De mémoire, le Paris Toulouse suffit. Bien sur, il s’agit d’une voiture « moyenne » remplie par 1 passager en comparaison d’1 passager en avion.

  10. URB

    @Pimousse3000 > oui je ne compte que le carburant et le péage.
    Pourquoi ?
    Parce que tout simplement parce que si tu as une voiture à toi (et non une location) que tu prenne le train ou la voiture, des frais comme l’assurance, le parking pour chez toi, tu le paye quand même, donc ça ne compte pas dans le prix du trajet.
    La seule chose qui peux varier le prix, on va dire le coût de l’usure des pneus et des plaquettes de frein. Pour les liquides on va dire que tu utilise ou pas la voiture, vaux mieux les changer à intervalle régulier.

  11. pimousse3000 Auteur

    Et voila pourquoi lorsqu’on possède une voiture, on en devient l’esclave : on cherche à s’en servir au maximum, pour tout, même le superflu …… parce que ca coute cher au km, et que ca revient encore plus cher au km « si on n’a pas roulé assez « !
    On en a soi disant besoin pour bosser, alors on fait un crédit pour se la payer, on bosse pour la rembourser et entretenir cette pompe à frique!
    Cecidit, URB, il n’est pas absurde de compter tes frais fixes/km à la fin de l’année pour comparer le prix du voyage! Bref, combien as tu dépensé en 2008 pour ta voiture? pour combien de km? Je t’invite juste à y réfléchir…..pas forcément à y répondre publiquement 🙂

  12. Robin

    Naturellement prendre le train en famille change un peu les habitudes. On ne transporte pas exactement la même chose. Cela dit, nous nous y sommes bien habitués et nous préférons maintenant nettement cette formule, beaucoup moins stressante pour tout le monde.

    Par contre, je voulais rectifier l’histoire du coût du déplacement en train.
    Pour nous, même à 4, le transport en train pour cet été est bien moins cher :

    – AR en train Arras-Cahors : deux adultes + deux enfants + 2 vélos = 330€ (sans prendre de prems, juste la carte de réduction avec enfants)
    – AR en voiture : 750km x 2 x 0,50km (coût réel d’une voiture au km, barême du fisc qui cherche plutôt à rembourser au minimum, sans compter les péages) = 750€

    Bref, même à 4, le train est deux (voire trois si on compte les péages) fois moins cher…D’autant plus que j’économise aussi les frais de santé pour l’accident que je n’aurai pas commis en m’endormant au volant…

  13. URB

    Bah tu sais, même si ça coûte de l’argent, je le reconnais, ça rends bien des services.

    Mais nous n’avons pas tous les même besoins.

    Pour mon cas, la voiture est bien utile, bien plus que le bus ou le vélo, simplement parce que je suis dans une zone relativement mal desservie par les bus et que pour se déplacer avec 2 enfants (1 de 3ans et l’autre de 7 mois) ce n’est pas le top, sachant que tu as des contraintes horaires.
    Et en plus à l’endroit ou je suis, l’accessibilité à pied ou en vélo n’est pas évidente car pas mal de dénivelé quelque soit la route.

    Pour les frais fixe, ben tu les connais et tu fais avec, tu fais beaucoup de kilomètres, ben le prix au km baisse, mais ce n’est pas pour autant que l’on roule (ma femme et moi) juste pour le plaisir.

    Mais juste pour savoir, quel est pour toi la valeur de ton temps libre ?

    Je demande ça, car quelle est la valeur, vu que l’on parle argent, du temps gagné par la voiture (ou la moto pour moi aussi) par rapport au TEC et vélo quand tu as des enfants ?

  14. Antec

    Je suis encore jeune et n’ai pas d’enfant mais mes vacances se font en train + velo…
    Et quand ma situation changera je m’arrangerai toujours pour que ça reste ainsi…

    Je fais déjà trop de voiture pour le travail (hélas) alors ce n’est pas pour y retourner les week end et en vacance…

    Et je ne comprend pas trop cette envi d’aller je ne sais où dans quel pays exotique… nous avons la chance d’habiter un magnifique pays où l’on vois de tout, pareil pour nos pays voisins. Et puis ça sera bon pour le commerce local !

  15. URB

    @Robin > tu arrête de payer ton assurance voiture pendant tes vacances ?
    Si tu as un crédit pour ta voiture, il est suspendu pendant tes vacances ?
    Tu paye une place de parking que tu ne paye pas pendant tes vacances ?

    Donc à part si tu as utilise des voitures de location, tu peux rajouter l’assurance, le crédit de la voiture, la place de parking etc… ne rentre pas en compte du prix au km, parce que t’utilise ou pas ton véhicule, tu le paye quand même.

    Donc les seuls frais réels sont le carburant, le péage et l’usure.

  16. URB

    @Antec > ha les gouts et les couleurs…

    Mais c’est aussi bon pour le commerce local de ces pays.
    On peux aussi extrapoler ça à chaque région, pourquoi aller dans une autre région quand notre région est si belle. En plus c’est bon pour le commerce local.

    Moi je vais un peux faire travailler le commerce local de la Corse dans pas longtemps, ce n’est pas si loin de chez moi quand on y pense, mais bon il faut quand même y aller, il y a bien le pédalo mais ce n’est pas très raisonnable alors tant pis, je prendrais le NGV.

    C’est comme l’Italie, c’est juste à côté, comme quoi aller à l’étranger ce n’est pas le bout du monde.

  17. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    «Les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements touristiques»: C’est pas pour rien que j’ai créé un site sur le « tourisme piétonnier » 😎 (le meilleur tourisme, croyez-moi):

    http://www.LecoLomobiLe.fr

    Récemment j’ai entendu Jack Lang (qui parle beaucoup) dire, alors qu’on
    l’interrogeait sur son loisir préféré, qu’il aimait faire des randonnées urbaines consistant à traverser à pied une ville de part en part: je partage son goût de cette forme de tourisme urbain.

  18. sautter

    « Donc les seuls frais réels sont le carburant, le péage et l’usure. »

    C’est un peu comme les gens qui disent qu’ils ont le téléphone gratuit avec internet ce qui est faux : non seulement leur budget communication est plus élevé qu’avant mais en plus ils perdent un temps fou au téléphone au lieu de vivre des relations réelles.

    Pour l’auto, je ne fais pas le même calcul sur mon budget puisque nous avons vendu notre voiture il y a 3 ans (mes deux enfants ont aujourd’hui 5 et 1 an). A l’époque nous avions acheté une voiture parce que l’on croyait qu’il fallait faire comme tout le monde et qu’avoir un enfant signifiait avoir une voiture… (mais comment l’humanité a-t-elle fait jusqu’à il y a 50 ans?).

    Evidemment nous avons adapté notre mode de vie, en choisissant d’habiter pas trop loin du centre ville, en cherchant du boulot proche et en partant en vacances avec peu de bagages. Je ne dis pas que ce serait possible pour toi du jour au lendemain. Mais ce mode de vie est extrêmement bénéfique pour nous : plutôt que de chercher à gagner du temps en prenant la voiture, j’essaye de vivre le temps présent.

    Accompagner mon enfant à l’école à pied est une partie de plaisir et bien meilleur pour lui que le transport par container avec ceinture et toute la dépendance à l’adulte que cela nécessite.

    Faire les courses à vélo, avec le vent dans le nez et l’enfant qui chante sur le siège derrière.

    Partir en vacances, avec peu de bagages et l’esprit libre.
    Pouvoir lire et jouer avec mes enfants pendant le déplacement (dans la voiture tu fais comment quand tes enfants pleurent? Tu t’arrêtes et tu « perds » du temps. Dans le train, non.)

    Ne pas avoir un crédit auto sur les épaules et donc le besoin de travailler plus pour gagner plus et stresser plus.

    Bref, plutôt que de chercher à gagner quelques heures de temps libres, je préfère vivre libre tout le reste du temps

  19. Alain

    Est-ce qu’on pourrait bloquer les ébats numériques de URB qui nous bassine avec ses exemples du présent sans réfléchir au futur?

    Les bloquer le temps qu’il s’instruise sur les concepts de « monopole radical » d’Ivan Illitch afin qu’il comprenne que sa voiture n’est pas le centre du monde ou le temps qu’il lise un livre de Serge Latouche afin qu’il s’imprègne des concepts de décroissance?

  20. URB

    @Alain > Pourquoi de la censure ?

    Qui a dit que la voiture était le centre du monde ?
    Il faut un peu arrêter et enlever les œillères de temps en temps.
    Dès que l’on parle de la voiture en positif, hop tout de suite on prends la voiture pour le centre du monde.

    C’est n’importe quoi.
    Ha le passage « afin qu’il s’imprègne des concepts de décroissance ».
    Toi tu les applique c’est sur, à tout les niveaux, même intellectuels. 🙂

    Au fait, tu as réussi à lire un livre en entier ? Trop fort.
    Heu tu l’as compris ?
    Non parce que savoir lire c’est bien, mais comprendre c’est mieux.

    =======================================

    @SAUTTER > On peux dire que les frais réels sont le carburant, le péage et l’usure, bien sur dans le cas ou tu es propriétaire d’une voiture et que tu t’en sert pour partir en vacances, mais ça je l’ai déjà dis (bien que beaucoup oublie, ça arrange).

    Ton logement, tu continue à le payer même quand tu pars en vacances.
    Est-ce que tu rajoute les frais du logement dans le calcul de tes vacances ? Non je ne crois pas.

    Pour les frais fixe comme l’assurance et le crédit d’une voiture, c’est pareil, alors pourquoi les compter dans le coût des vacances ?

  21. Philippe Schwoerer

    Je reviens de vacances. Personnellement, malgré notre volonté de privilégier le train, nous avons encore pris notre ancienne voiture au GPL. A 4, c’est environ 80 euros AR pour faire les 1.400 km. Bien sûr, ce n’est que le prix du carburant, etr donc pas le « vrai prix ».

    Pour le train aussi, il y a un « vrai » prix qui n’est quasiment jamais prix en compte. Il devrait tenir compte du bus ou du taxi à utiliser pour aller à la gare et rejoindre sa destination, des équipements à acheter en double (les vélos pour les enfants par exemple lorsque le train, le bus ou le taxi ne permettent pas de les acheminer).

    Comme URB, je pense que les frais fixes n’ont pas à être systématiquement comptés dès lors que le véhicule est déjà là, tout simplement parce que dans certains lieux de résidence (dans le rural par exemple), l’auto est actuellement difficilement contournable.

    Chacun cherchera toujours à minimiser le coût réel de ce qu’il défend et augmentera exagéremment celui de la solution à discréditer. C’est ainsi, hélas.

    Pour le coût réel, on pourrait tout aussi bien éplucher la part des impôts réservés aux infrastructures jusqu’aux centrales et traitements des déchets nucléaires pour faire avancer les trains ou éclairer les routes.

    Reste que l’impact écologique des vacances d’été de masse est catastrophique… Le transport n’en est pas la seule cause. A côté de cela, nombre de ville, département ou région les attendent pour faire vivre différents sites, en créant des emplois de service nécessaire à bien des points de vue…

    « Dis-moi ce que tu fais de tes vacances, et je te dirai qui tu es… »

  22. pimousse3000 Auteur

    @Sautter : merci pour ce témoignage. Ce serait pas mal de concaténer un peu toutes ces expériences persos sans voiture. Ca permet d’éviter un peu les clichés du style : « j’ai des gosses, donc je dois absolument avoir une voiture à moi, et bla bla bla… »

  23. pimousse3000 Auteur

    citation URB : « Donc à part si tu as utilise des voitures de location, tu peux rajouter l’assurance, le crédit de la voiture, la place de parking etc… ne rentre pas en compte du prix au km, parce que t’utilise ou pas ton véhicule, tu le paye quand même. »
    Rien à voir avec la voiture, mais ce type de raisonnement me fait penser au principe des cartes de fidélité des magasins…
    Genre si tu achètes le produit XXX à 9 eur, on te propose de mettre 1 eur sur ton compte fidélité. Tu annonces fièrement : » j’ai payé mon produit XXX 8eur. Quelle affaire »
    La fois d’après, tu paies tes courses (total 50eur) et tu utilises ton compte fidélité, et tu dis tout content, « j’ai payé mes courses 49eur grâce à mes points fidélité! »
    Bref, avec ce système, on donne l’impression aux gens de faire des économies deux fois!
    (C’était un commentaire gratuit)

  24. URB

    @Pimousse3000> c’est un commentaire gratuit ?
    Cool parce que si il fallait payer se serait du vol 🙂

    C’est bien ce que je dis, vous ne prenez que ce qui vous intéresse.
    Donc reprenant Philippe Schwoerer, dans le trajet en train vous ne prenez que le prix du train, alors qu’il faut rajouter les frais pour aller jusqu’à la gare, pour se déplacer sur le lieu des vacances etc…

    Mais bon je suis sur que vous habitez tous à côté de la gare, que pendant vos vacances vous n’avez aucun frais de déplacement.

    Donc comme j’ai dit plus haut, l’assurance, le parking, le crédit, tout ça c’est comme les frais pour le logement, est-ce que ça se rajoute aux coût des vacances, ou bien ça fait partie des dépenses fixes ?

    Alors une réponse ?

  25. sautter

    @URB
    ceci est ma dernière intervention puisque j’ai l’impression de discuter avec un mur…

    Comme je l’ai dit, quant on n’a pas de voitures à l’année, il n’y a pas de frais fixes.
    Pour moi le logement est essentiel, la voiture c’est du luxe, un luxe qui pourrit ta vie et celles des générations futures. Donc STP, ne compare pas les deux.

    Ensuite je comprends bien que tu sois dépendant de ta voiture et que tu ne vas pas t’arrêter du jour au lendemain. Ta présence sur ce forum montre que tu nous envies mais que tu n’as pas le courage de passer à l’acte. Quel est ton idéal de vie ? Celui de conduire le plus possible ? Celui de chercher à détruire les idéaux des autres?

    Ta vie ne dépend pas de ta voiture. Ta vie ne dépend pas de tes biens. Ta vie ne dépend pas des économies que tu va faire ou ne pas faire en prenant le train. Ta vie dépend du sens que tu lui donnes.

    Ta vie dépend des idéaux qui t’animes. Pour l’instant à part celui de défendre la voiture à tout prix et de foncer dans le mur, je ne vois pas quels sont tes idéaux.
    Coupe le moteur, écoute ton coeur.
    Lâche le clavier et ton agressivité.
    Et vis.
    Ciao

  26. URB

    Et moi je donne mon exemple quand on a une voiture à l’année, suffit de relire, si si c’est vrai.
    Donc assurance, crédit, parking = frais fixe au même niveau que le logement.
    Et si on n’as pas de voiture à l’année et que l’on prendrai la voiture pour les vacances, il faudrait rajouter le prix de la location, à part bien sur si on nous prête la voiture.
    /***** NOTE ADMIN : MERCI, JE CROIS QU ON A TOUS COMPRIS TON AVIS SUR LE SUJET. SANS AUTRE NOUVEL ARGUMENT, MERCI DE NE PAS INONDER LE FORUM AFIN DE FAIRE AVANCER LE DEBAT *****/

    Pour le reste je suis content pour toi que tu puisse avoir réussi à avoir un travail à côté de ton logement, qui lui est à côté d’une maternelle, de bientôt une école primaire, qui sera suivi par un collège et tout ça avec les commerces à proximité.
    Mais pense tu que cela puisse être le cas pour TOUT les français ?

  27. Christophe

    – Ne plus voyager, ne plus bouger de chez soi (« c’est bon pour notre commerce local »)

    – concepts de décroissance (qui quand on le pousse à bout, induit aux contrôle des naissances)

    bouh, ça fait froid dans le dos, relents de nationalisme, totalitarisme…

  28. Antec

    En vélo j’ai pu faire 3 pays étrangers en 2 semaines, retour en train.
    Et je suis bien content d’avoir dépenser mes sous dans les campings, gites, parc, brasseries, cafés, épiceries du coins (800 kms). Plutôt que dans du Kerozen pour un hôtel climatisé dans je ne sais quel pays chaud.

    Mais les goûts et les couleurs…

  29. pimousse3000 Auteur

    @Antec : [mode snob] c’est sur que sur ton vélo de pauvre, tu n’as pas pu contempler la blancheur du sable de l’ile maurice et siroter des martini à volonté! En plus le barman, il était trop top! muahahahahaha[/mode snob]
    Serieusement, ca peut etre sympa sillonner un pays à vélo. Si tu as un carnet de voyages, blog etc… n’hésite pas à partager

Les commentaires sont clos.