Sarko, l’écolo-escroc

Quand Sarko se met à défendre la nature, il pourfend la décroissance : « Quand j’entends nos écologistes parfois dirent qu’ils vont faire campagne sur le thème de la décroissance… Est-ce qu’ils savent qu’il y a du chômage, de la misère dans le monde et qu’il y a près d’un milliard de gens qui ne mangent pas à leur faim? Est-ce qu’ils savent que la décroissance ça veut dire plus de misère pour tous ces gens-là? »

Sarko sait-il que la décroissance c’est autre chose ?
– Réduire sa facture d’électricité.
– Réduire sa facture de chauffage.
– Prendre son vélo.
– Manger moins de viande, plus de légumes et plus de fruits.
– Refuser l’agriculture intensive.
– Prôner le recyclage et le partage.

Sarko sait-il lui aussi que des gens ont faim et que pendant qu’il distribue l’argent de tous aux plus riches (bouclier fiscal), il y en a qui dorment dans la rue et ne mangent pas à leur faim ? Sarko sait-il que des entreprises ferment alors qu’elles amassent des profits énormes et que la seule réponse présidentielle n’est pas de lutter contre ce chômage malsain mais juste d’envoyer quelques cars de CRS taper sur le prolo ou le paysan ?

Quand Sarko se met à défendre la nature, il ne sait qu’inventer des taxes (taxe-carbone) ou mieux, payer un avion à sa femme.

Sarko n’aime pas la décroissance, car il serait affecté. Un des principes de base de la décroissance, c’est l’instauration d’un salaire MAXIMUM avec une distribution plus juste. Tout le contraire de son idéologie.

La décroissance, c’est refaire les liens, et une forme de lien possible, c’est aider à l’installation d’AMAP là où c’est possible. Chose que fera Vélorution Tours samedi prochain en allant défendre avec l’association ARIAL un projet d’AMAP à Saint Pierre Des Corps. Sarko sera t-il là? Non et c’est tant mieux car la vélorution n’est pas ouverte aux menteurs.

Sarko est pour la croissance verte, celle de Mc Donald qui repeint son enseigne du rouge en vert par exemple.

La sainte consommation verte ne serait-elle pas juste de la sainte consommation?

Source: http://velorutiontours.over-blog.org/


Contre le capitalisme vert par mattlouf

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).

13 commentaires sur “Sarko, l’écolo-escroc

  1. CarFree

    Perso, je considère comme une grande victoire le fait qu’un président de la république parle de décroissance, même et peut-être surtout en cherchant à la déconsidérer… C’est donner un formidable écho aux thèmes de la décroissance. Qu’un homme du passé comme Sarkozy parle en mal de la décroissance montre à mon avis surtout qu’il s’agit d’une idée d’avenir…

  2. martoni

    Ça n’est pas sarko qui a inventé la taxe carbone. C’est une idée qui traine depuis bien longtemps et qui est prônée par beaucoup d’écologistes rationnels.

  3. Robin

    Merci beaucoup pour cette vidéo, elle m’avait échappé.

    Enfin (grâce à la technique de l’acceléré) j’ai réussi à suivre un discours de M. Sarkozy jusqu’au bout !

    En tous cas il révèle sa vraie nature : « je ne laisserai personne critiquer la civilisation de l’automobile »… (05:40 sur la vidéo)

  4. Pim

    Carfree, il est bien vrai que rien que le fait que Sarko parle de la décroissance, même en n’ayant rien compris est un grand pas en avant! Tant mieux.

    S’il déforme complètement l’idéologie décroissante (« Est-ce qu’ils savent que la décroissance ça veut dire plus de misère pour tous ces gens-là? »), ce n’est pas une raison pour en faire autant dans l’article. La critique est parfois gratuite.
    En tout cas, il est clair que la « consommation verte », c’est du flan…

  5. Tassin

    « – Réduire sa facture d’électricité.
    – Réduire sa facture de chauffage.
    – Prendre son vélo.
    – Manger moins de viande, plus de légumes et plus de fruits.
    – Refuser l’agriculture intensive.
    – Prôner le recyclage et le partage. »

    Ça c’est de la simplicité volontaire, la décroissance c’est le programme politique qui va avec, c’est à dire réorganiser la société productiviste pour qu’elle ne sombre pas dans le chômage généralisé (et donc le chaos). Enfin c’est une des conditions nécessaires.

  6. Gari

    @Martoni:
    La taxe carbone telle qu’elle a été appliquée est une vaste blague (à mon sens). Se contenter de faire cracher au bassinet les gens n’est absolument pas suffisant. Il faut accompagner cette taxe par une réelle politique commune d’amélioration des transports publics et de réduction de la consommation énergétique.
    C’est un peu facile d’augmenter le prix de l’essence tout en créant des autoroutes et détruisant des lignes SNCF…

  7. Tassin

    @ GARI :

    Tout juste!! La taxe carbone pourrait être une excellente chose mais en version UMP c’est un impôt de plus, inefficace écologiquement et nuisible socialement.

  8. Cleripage

    Puisque l’on parle de taxe carbone …
    Je trouve cela particulièrement injuste et destructif.
    Injuste parce que celui qui a de l’argent pourra continuer à polluer à gogo en se donnant bonne conscience, alors que lui a les moyens de s’équiper avec les technologies les moins polluantes, tandis que celui qui a des moyens modestes et qui ne peut remplacer ses équipements va en plus devoir payer des taxes qui vont l’appauvrir un peu plus.
    C’est destructif pourquoi ? On a vu que pour ceux qui n’ont pas de gros moyens, ils vont devoir réduire leur consommation mais uniquement sur le superflus, or ce sont eux qui ont le moins de superflu. Les autres vont payer la taxes et ne pas réduire leur consommation et donc leurs émissions. En conclusion le taux d’émissions risque de ne pratiquement pas diminuer, mais les citoyens auront bonne conscience, ils ne chercheront pas à faire plus d’efforts. Et le gouvernement pourra trouver de l’argent pour éventuellement réduire ses déficits, mais certainement pas pour financer des projets pour notre planète … On peut me taxer (encore !!) de faire un procès d’intentions mais l’expérience me dit que je ne dois pas être loin de la vérité.

  9. valentin

    Prôner la décroissance au journal de 20h le lundi puis parler comme solution à de sortie de la crise mondiale une croissance supérieure à +1.5% au 20h du mardi seul Nico peut le faire car le lundi il est écolo, le mardi ultra libéral, le mercredi il fait du social….

  10. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    La photo est vraiment excellente.

    Je suis personnellement assez d’accord avec une certaine forme de décroissance: appelons la « sobriété » ou « frugalité », mais je pourrais être d’accord avec Sarko pour certains excès des altermondialistes quand ils combattent les OGM:

    Oui à la décroissance à condition de ne pas la confondre avec l’obscurantisme scientifique.

  11. Alain

    Combattant anti-OGM, je tiens à dire que OGM et science n’ont rien à voir pour moi. Je considère les OGM comme une atteinte sans retour en arrière possible contre dame nature et l’alimentation raisonnable.
    Les arguments scientifiques des OGM dans les champs tombent les uns derrière les autres (faim dans le monde par exemple).
    Je ne considère pas obscurantiste mais éclairé par le mensonge et désabusé par des speudo-scinetifiques qui bafouent tout sur leur passage: terre, animaux, insectes, plantes. BRef, tout ce qui fait que le monde est le monde. Non à un monde stérile type « soleil vert » ou « THX 1131 », bref ce vers quoi les OGM nous entrainent.

    Je te conseillerais vivement de regarder le documentaire « alerte à Babylone », preuve tangible que la science nous conduit dans le gouffre.

Les commentaires sont clos.