Le tunnel de vent arrière

Voici un projet complétement improbable, d’une simplicité désarmante, avec ce qu’il faut de folie et de logique pure pour en faire un projet probablement génial.

Comme beaucoup de cyclistes le savent, le plus grand ennemi du vélo, ce n’est pas le froid, la pluie ou même la neige, mais le vent! Quand on doit supporter un vent de face pendant plusieurs kilomètres, même sur du plat, c’est rapidement très fatiguant.

Il fallait donc inventer le « tunnel de vent arrière » qui fonctionne bien évidemment à l’énergie éolienne. Mais attention, sans batterie polluante pour accumuler l’électricité. L’énergie éolienne est transmise directement à un ventilateur qui souffle un vent régulier dans le tunnel… pour avoir toujours le vent dans le dos!

C’est apparemment une invention allemande du nom de « Rückenwindtunnel », trouvée ici, que je suis incapable de vous traduire dans le détail, ne parlant pas un mot d’allemand. Mais le dessin parle de lui-même.

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

9 commentaires sur “Le tunnel de vent arrière

  1. Cyril

    Parmi les raisons pour les lesquelles cette magnifique idée ne verra jamais le jour, voici la n°122 :
    Les 2 roues motorisés empruntant les couloirs ventilés augmentent de 1900% le risque d’accident corporel et de 25000% celui d’incendie dans le tunnel.

  2. LomoberetLomoberet

    Cette magnifique idée verra certainement le jour, le jour où les petits rats cyclistes du dessin auront pris le contrôle de la planète.
    En attendant que la connerie humaine ne disparaisse en même temps que la triste espèce vecteur de cette connerie.

  3. BromptonAddictBromptonAddict

    Pour ceux qui veulent lutter contre le vent de face, il y a de mon point de vue le vélo électrique. Cela demande moins d’infrastructure, et on peut traverser les pistes cyclables « conventionnelles » (il faut penser aux piétons, et aux animaux aussi). Le concept n’est pas non plus forcément très esthétique, mais bon, c’est mieux qu’un échangeur autoroutier!

  4. axel

    Est ce qu’un simple tunnel sans ventilation ne permettrait pas de couper le vent ?
    Car entre un vent de face, un vent de dos et pas de vent du tout, il y a une différence…

    J’avais lu ici même il y a quelques jours une proposition « d’autoroute » à vélo justement avec un tunnel pour être à l’abri de la pluie (et du vent)… ça me semblerait déjà un bien grand pas !

    Axel

  5. olive

    Sur un paysage non urbain comme sur la photo, ça peut permettre des ballades dans la campagne par temps de pluie ou de fort vent (SUPER).
    Mais pour les déplacements urbains, faudra déjà trouver les éoliennes (qui fonctionnent sans trop de rafales)!

  6. Petit Frère

    Bonjour,
    Ci-dessous à la demande de mon frère les traductions :
    Rückenwindtunnel : le tunnel du vent dans le dos
    Wind : le vent,
    Windrat : l’éolienne,
    Übertragung : la transmission,
    Ventilator : le ventilateur,
    Windrator und Ventilator drehen sich je nach Windrichtung links oder rechts herum : l’éolienne et le ventilateur tournent suivant le sens du vent dans le sens horaire ou anti-horaire (littéralement vers la droite et vers la gauche. Je préfère sens horaire et senes anti-horaire. Plus compréhensible)
    Luft im Tunnel strömt immer gegen die Windrichtung : l’air dans le tunnel circule toujours dans le sens opposé à celui du vent.
    Verkehrleitsystem führt die Radfahrer bei Gegenwind in den Tunnel, bei Rückenwind auf den Radweg : Un système de gestion de la circulation envoie les cyclistes avec un vent contraire vers le tunnel et les cyclistes avec le vent dans le dos sur la piste cyclable.
    Übergangsstellen zwischen den Tunnelabschnitten : zones de passage inter-tunnels.
    Et sinon, un très bon site de traduction franco-allemand : http://dict.leo.org/frde?lang=de&lp=frde

Les commentaires sont clos.