Novlangue en auto : « Clim’ est saine ».

WAR IS PEACE, écrit George Orwell dans son roman d’anticipation dépassée 1984. La novlangue est un bon moyen d’être acoquiné à des idées, sans les penser vraiment. L’écoblanchiment (greenwashing) est totalement dans ce registre. Le garage AD proposait donc, il y a peu encore, un forfait « qualité de l’air » pour 59 euros ; mais en quoi consiste-t-il donc, ce pack air pur ?Ce pack est une offre qui concerne la climatisation de votre véhicule. Le garage vous propose une remise à neuf de la climatisation. Une fois de plus, on vend le produit en le disant le plus beau, le plus fort, le meilleur. Mais surtout, ce qu’il faut voir, c’est qu’en utilisant la climatisation, l’air n’est pas aussi pur pour tout le monde.

La climatisation, qu’elle soit vendue pour un habitacle de voiture ou pour une maison, est une machine à consommer de l’énergie et à réchauffer le climat. Votre voiture avec la climatisation consomme plus d’essence que sans climatisation, à cause du poids du système de climatisation (on répète souvent qu’un moteur de bagnole a « besoin » de traîner plus d’une tonne quand les jambes du cycliste ne traînent que le poids supplémentaire du vélo) ; mais aussi votre climatisation chauffe-t-elle l’extérieur pour rafraîchir l’intérieur de l’habitacle… De même qu’un réfrigérateur chauffe la pièce dans laquelle il est branché, afin de refroidir son volume intérieur. Si vous ouvrez le réfrigérateur pour essayer de refroidir la pièce dans laquelle le réfrigérateur est branché, la consommation d’électricité augmente encore et vous contribuez à donner tort à Claude Allègre en accélérant le réchauffement climatique (de nature anthropique ou de nature réfrigérique ?).

La chaîne de garages automobiles AD vous propose donc de vous payer un petit luxe : de l’air pur dans votre habitacle pour que la climatisation achève le boulot commencé par la voiture en elle-même (même sans la climatisation, la voiture est déjà une aberration). La climatisation dans une voiture, c’est proposer de bichonner l’automobiliste qui paye au prix fort son écrin motorisé, en témoigne le slogan « Quand on aime sa voiture, on va chez AD ».
La voiture est si importante dans ma vie et dans l’image que je donne de moi, alors pourquoi transigerais-je avec le confort de celle-ci ?

Mon slogan Carfree serait « Quand on déteste les humains, on va partout en voiture » !

En attendant, AD ne propose pas un forfait « dégradation de l’air pour vos petits-enfants pour seulement 59 euros » ! Ce serait trop peu faire rêver que de dire la réalité !

A propos de Legeographe

Rédacteur du site Carfree France. En recherche d'un monde à construire autrement que dans un air climatisé.

7 commentaires sur “Novlangue en auto : « Clim’ est saine ».

  1. MOA

    Peux pas le lire tout de suite, mais je sens que je vais me régaler…. et que je vais le transférer pour ce loooong week end où-il-faut-partir-vite-vite-passqu’on-s’ennuie-chez-soi-et-que-si-tu-pars-pas-on-te-regarde-avec-un-drole-d’air-facon-ah-bon-tu-pars-pas-mais-kesse-tu-vas-faire-alors?

    Merci tassin.

  2. Greentif

    Sans parler des conséquences pour la santé…
    J’ai fait du covoiturage voici 6 jours avec une nana, clim à fond… et depuis, gorge enflée, nez qui coule, maux de crâne, bref je tombe malade comme un chien! Alors que ça fait plus d’un an que je ne suis pas tombée malade…
    Paraît que le nombre de maladies respiratoires augmente aussi depuis la banalisation des clims un peu partout…

  3. Legeographe Auteur

    @ Greentif : Oui, on peut penser la même chose de la clim’ au boulot : certains, exténués de leur longue journée au bureau sous clim’, s’en retournent chez eux avec la clim’ dans leur bagnole…

    Résultat des courses : on peut passer douze heures sur 24 avec une clim’ allumée sans pour autant en avoir une à la maison. Avec celle qui est à la maison, certains passent leur vie avec la clim’…

  4. MOA

    Classique jeu de lobby comme le souligne Hervé Kempf.
    Classique…
    Nous vivons dans un monde où le lobbying mène la danse et c’est classique. Comme il est classique que de vénérables institutions se laissent enfumer par ce lobbying… (enfumage facilité par quelques intérêts à gratter probablement).
    Classique.
    Et l’enfumage pourra ainsi se répandre auprès des citoyens-veaux.
    C’est triste… et classique.

    Grâce à ce genre d’individus (claude allegre), je comprends mieux l’invention du « goudron / plumes ».

Les commentaires sont clos.