Des stations-essence « cyclistes bienvenus »

Chers cyclistes, vous pouvez entretenir votre vélo ici. Il vous est possible de gonfler vos pneus et de laver votre vélo et, à l’intérieur du magasin, vous pourrez emprunter gratuitement un kit “vélo” contenant de l’huile, des démonte-pneus, des clés Allen, etc. Bon amusement!”. Ce message, vous pourrez le lire dans une… station-essence. Mais une station-essence de Copenhague, bien sûr !

Copenhague, la ville des cyclistes… S’il était encore besoin de le prouver, voici quelques images qui devraient vous en convaincre.

PHOTOS: MADS ODGAARD

À côté des pompes à essences, un espace largement signalé invite les cyclistes à bichonner leurs deux-roues. Tout le matériel nécessaire pour laver et réparer les vélos est mis gratuitement à disposition.

À l’origine de cette initiative : un comité local qui a soumis son idée de “service cycliste” à la compagnie Statoil. Celle-ci a accédé à la requête en équipant – jusqu’à présent – cinq stations de la métropole avec tout l’équipement requis. Ces stations-essence proposent désormais à la vente des accessoires pour vélo: pompes, éclairage, kits de réparation… Au final, un accord gagnant-gagnant qui ravira tout le monde, les cyclistes en premier lieu !

Florine Cuignet

Source: Copenhagenhize

“Document issu du site internet du GRACQ – Les Cyclistes Quotidiens ASBL – www.gracq.org – Les droits de reproduction sont réservés et limités”.

Gracq

A propos de Gracq

Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens (Gracq) en Wallonie et Bruxelles

4 commentaires sur “Des stations-essence « cyclistes bienvenus »

  1. JiBOM

    Magnifique ! Il ne reste plus qu’à y interdire l’accès aux voitures et normalement, elles devraient disparaitre assez rapidement de la circulation ! (bon… et puis aussi les camions, les motos et surtout les mobylettes qui font un boucan du tonnerre)
     
    En attendant, on est loin d’être débarrassés de cette imprégnation cultu(r)elle automobile que sont les stations-sévices !

  2. Tassin

    @ Lécolomobile :
     
    C’est totalement vrai mais ce n’est pas du seul fait de la bagnole. Cherchez du côté de la prévention situationnelle. Ça fait des années que le mobilier urbain set redessiné pour empêcher toute rencontre dans l’espace public. Les derniers exemples en date ce sont les équipements anti-SDF qui fleurissent un peu partout.

Les commentaires sont clos.