La pollution c’est la faute à la météo… et à l’Europe

À Lyon, ça fait une semaine que les seuils d’alerte sont dépassés. Depuis janvier on en est à 62 jours d’alerte pollution.

Le chargé des émissions (si quelqu’un sait en quoi ça consiste ce poste) du Comité pour le contrôle de la Pollution Atmosphérique dans le Rhône et la région Lyonnaise (COPARLY) désigne les coupables.

Comme presque à chaque épisode de pollution, ce ne sont pas les sources de pollution qui sont visées, mais la météo. Cette vilaine météo qui empêche les polluants de « se disperser », qui nous empêche de polluer sereinement en se disant que de toute façon les polluants vont ailleurs.

Au lieu de prendre de vraies mesures concrètes pour réduire les émissions à la source, on en est réduit à recommander au gens de s’enfermer et de ne pas faire de sport, en attendant que ça passe.

Alors qu’on connaît en grande partie les causes:

L’air est essentiellement pollué par ces particules fines qui s’échappent des moteurs diesels non équipés de filtres.

(Certes mais le filtre à particules ne résout pas tout, c’est un autre débat.)

Et leurs conséquences sur la santé (évoquées quand même de manière évasive) :

Elles [les particules fines] pénètrent profondément dans le système respiratoire ce qui peut engendrer une augmentation des risques cardio-vasculaires et des accidents respiratoires.

Cette attitude (ces explications météorologiques) qui veut déculpabiliser tout le monde est totalement irresponsable, que ce soit de la part des pouvoirs publics, ou de la part des médias qui ne font pas preuve d’un grand sens critique sur le sujet.

Croire en une dispersion des polluants, comme seul remède contre la pollution, c’est être aveugle au fait que l’atmosphère, tous comme les océans, n’est pas une poubelle infinie. Oh elle est grande cette poubelle, mais elle a des limites.

On commence à s’en rendre compte pour les océans, avec les « continents » de déchets piégés par les courants. Mais dans le cas de l’atmosphère, la prise de conscience n’en est pas encore à ce niveau.

Le deuxième argument pour expliquer ces alertes pollution à répétition, c’est le seuil d’alerte plus strict, fixé par l’Europe c’est bien souligné.

Ce monsieur explique donc sereinement qu’avant on polluait autant et on ne vous le disait pas. C’est donc bien qu’il n’y a pas matière à s’inquiéter ou se remettre en question. C’est juste l’Europe qui nous impose des normes ridicules, qui nous obligent à vous parler de sujets qui ne vous intéressent pas, à part peut-être parce qu’on vous oblige à rouler moins vite, une honteuse remise en question de votre liberté de mouvement.

Parce que reconnaissons-le, la pollution de l’air ça n’intéresse personne, c’est un marronnier qui revient tous les ans, à cause de la météo, et comme tous les ans ça va partir et ça reviendra, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles et continuer à rouler en toute sérénité.

À lire : http://www.leprogres.fr/rhone/2011/11/19/pollution-aux-particules-sur-l-agglo-ca-s-installe-ca-s-aggrave-et-ca-va-durer

Crédit image: http://www.tabaconomia.com.br/?lang=pt

A propos de Apanivore

Rédacteur du site Carfree France

22 commentaires sur “La pollution c’est la faute à la météo… et à l’Europe

  1. Joshuadu34joshuadu34

    Si la pollution stagne, c’est la faute au temps qu’il fait…

    S’il fait ce temps, c’est la faute à la pollution…

    Donc, si la pollution stagne, c’est la faute à la pollution ! CQFD !

    Pour une fois, on sait qui, de la poule ou de l’oeuf, est cause de l’autre ! Ce qui est totalement hallucinant, c’est que, connaissant la cause du temps qu’il fait, pas besoin de réflechir longtemps pour arriver à une conclusion aussi logique ! Nos frères humains seraient donc si bêtes que les ficelles (que dis-je, les cordes) des camouffleurs ne leur sautent pas aux yeux ???

    Freud avait disserté sur la manipulation des esprits par une surmédiatisation abrutissante, et la perte de conscience qui risquait d’en découler, mais, dans le pire des scénarios qu’il avait imaginé, l’imbécilité humaine n’allait pas aussi loin que là ou elle en est… Triste pour qui voudrait croire encore que la réflexion est le chemin logique d’une sortie de cette crise humanitaire, sociale et environnementale dans laquelle nous plonge notre surconsommation, et surtout effrayant !!!

  2. pignouf

    Je suis impressionnée également du manque d’information et de réaction lors de pics de pollution.

    On demande aux crèche de ne pas sortir les enfants mais rien n’est fait pour diminuer la circulation.

    Certe la vitesse sur le périf est passée de 90 à 70 mais à par ça je ne vois aucune mesure de prise pour limiter le trafic.
    Le périf est toujours aussi bouché.
    On compte sur la bonne volonté des gens mais pas de mesure réellement efficaces.

    On est capable de retirer de la vente des produits supposés dangereux. Les particules de diesel on le SAIT que c’est dangereux mais rien n’est fait.

  3. lugdunum

    Article intéressant.
    Il soulève le delirium inculqué dans la tête des français moyens (les plus nbreux, plus de votes) à savoir que le CO2 est un polluant (ce qui était, est et sera toujours absolument faux) , et qu’il faut s’occuper d’un hypothétique pb de couche d’ozone au détriment des poumons des citoyens moyens (mais ne seront ils pas tous morts de cancers dus à la pollution atmo avant que le trou soit un problème ? voila une bonne question)

    En effet, la vraie pollution nocive et même mortelle pour moi, Etre humain, ce sont bien les NOx et les particules émises massivement par :

    – le gentil écolo-bobo qui se chauffe au bois (pas au nucléaire , non mosieur , c’est très dangereux ça ) dans sa vieille baraque ou son appart de 1950 rénové

    – le gentil francais moyen (ou CSP+, car tout le monde fait n’importe quoi en achetant un diesel aujourd’hui) qui utilise une diesel pour faire banlieue > centre, avec ou sans filtre , puisqu’avec, ça permet à des particules encore plus fines de passer

    – le gentil bobo, 30ans, sans enfant qui milite ardemment pour une multiplication des pistes cyclables sur l’espace routier, puisque c’est La Solution pour diminuer la pollution… !
    (faut il être suffisamment ignorant pour ne pas se rendre à l’évidence que ce n’est pas possible de faire circuler la majorité des personnes en vélo (exemple, le magasin ou le gentil écolo va faire ses courses , il est livré en roller peut être ?) , et que les villes qui on restreint de manière aberrante la circulation auto se retrouvent face à un risque de blocage complet, donc un arrêt de la circulation et donc une pollution infinie (si si , une voiture qui est arrêtée consomme de manière infinie et donc pollue de la même manière, quelle révélation ! sauf celles qui ont un start&stop, et qui ne sont pas diesel comme la mienne, mais c’est bien rare en France)

    Alors quelles solutions efficaces ?
    Et bien il y en a. Suffit de voir ce qui font les autres pays développés (comme les USA , UK , etc)

    1) interdire le diesel dans les zones urbaines. Le danger est tel qu’il ne faut pas tergiverser. Et dans 5 ans, la qualité de l’air sera conforme aux exigences européennes , les véhicules électriques (donc nucléaires 🙂 seront massivement utilisés (merci aussi pour la pollution sonore, parce qu’une voiture diesel question bruit, c’est vraiment polluant) . on peut inciter le remplacement du parc par de l’essence downsizé ou de l’electrique en modifiant les malus bonus, qui serait basé sur les particules et les NOx et plus du tout sur le CO2.

    2) refaire les grands axes pour permettre une libre circulation de ces véhicules non polluants (mais qui émettent du CO2 pour ce qui est des essences) . Donc, supprimer les trottoirs guillotines, supprimer les dos d’ânes (qui imposent une ré-accélération ) , élargir et multiplier les voies de circulations auto, et réservé la place aux vélo à la hauteur de ce que ce mode de déplacement peut vraiment … déplacer !

    3) limiter (jusqu’à interdire ? ) l’utilisation du bois pour le chauffage en zone urbaine et amender les utilisateurs de ces chauffages dans le cas de non respect des utilisations (deux sources d’air pour combustion des gaz et du bois par exemple) et entretiens ( et pourquoi pas ajouter une taxe pour l’utilisation des cheminées au bois ou au fioul qui sont massivement polluantes) remplacé par du chauffage solaire+eelctrique.

    Je me doute que tout ce que j’écris peut paraître aberrant et même fou dans la désinformation ambiante.
    J’invite ceux qui estiment que tout cela est idiot à vivre quelques temps aux USA, au japon, ou en Angleterre, et en ville .

    Revenez à Lyon et vous serez sidéré par la suffocation de l’air dans notre ville

    J’ai d’ailleurs bon espoir que certaines de ces idées soient appliquées ici dans les 10 ou 20 prochaines années.
    Je reste un incorrigible optimiste !

  4. pignouf

    LUGDUNUM, je suis d’accord avec vous concernant les méfaits du diesel par contre je suis assez en désaccord avec les reste du message.

    Je suis une des « bobo écolos de 30 ans » dont vous parlez.
    J’ai 2 enfants en bas âge et pourtant je n’utilise la voiture qu’une fois tous les 15 jours environ.
    Le reste c’est à vélo avec un vélo brouette qui transporte nos 2 enfants et les courses.
    DOnc je pense que la part modale du vélo peut être largement plus importante si il y a une vrai volonté dans ce sens.

  5. Joshuadu34joshuadu34

    je trouve quand même lugdunum étonnant de mauvaise foi… prendre en exemple les USA, champions hors catégorie de la pollution, c’est fort !!! Mais n’est ce pas, un peu quelque part, se foutre de la gueule du monde ?…

    M’enfin, mieux vaut en rire !

  6. Zaph

    quel drôle (troll) de lugdumnum!

    vouloir  » refaire les grands axes pour permettre une libre circulation de ces véhicules non polluants (mais qui émettent du CO2 pour ce qui est des essences) . Donc, supprimer les trottoirs guillotines, supprimer les dos d’ânes (qui imposent une ré-accélération ) , élargir et multiplier les voies de circulations auto, et réservé la place aux vélo à la hauteur de ce que ce mode de déplacement peut vraiment … déplacer ! »

    C’est vouloir adapter la ville à la voiture. C’est ce qui a été fait pendant 50 ans et a abouti aux résultats que nous constatons aujourd’hui.

    Si la part modale vélo est ce qu’elle est aujourdh’ui c’est bien parce qu’elle n’est pas prise sérieusement en compte par les zélus et les zaméngeurs qui considèrent que sans voitures point de salut alors que tous les jours la preuve est faite de la pertinence de ce mode de déplacement.

    quand au fallacieux argument des livraisons en roller c’est du niveau collège !

  7. LEGEOGRAPHE

    L’article montre bien que les médias et les politiciens « modernes et modernistes » sont bien là pour parler de conjonctures et jamais de structures… Parler de la météo, c’est dire que tout est conjoncture… et se fourrer le doigt dans l’oeil…

  8. lugdunum

    Bonjour ZAPH et JOSHUADU34
    Je sais que ce que j’écris vous parait incroyable.
    C’est à contre courant médiatique , ça ne peut pas être vrai.
    Mieux vaut tourner en dérision plutôt que de réfléchir.
    Je sais que vous êtes persuadé à force de matraquage que notre problème de pollution d’aujourd’hui (aux particules) est un problème d’automobile au sens large et qu’en supprimant l’automobile on supprime le problème.
    C’est faux. Simplement faux.
    C’est ignorer les progrès technologiques. C’est ignorer la part de l’automobile dans la pollution, la vraie. C’est ignorer que lorsqu’on vous parle de pollution au sens large , on parle de CO2 pas de particule et de NOx. C’est ignorer que la France n’est rien en terme d’émission de CO2 sur la planète. C’est ignorer que le global warming a déjà eu lieu plusieurs fois .

    Alors plutôt que de polémiquer , pouvez répondre à ces questions :

    le CO2 est il un gaz polluant ?
    le CO2 est il nocif pour l’homme ?
    Quelle est la part du total CO2 émis dans le monde chaque année qui incombe à notre beau pays ?
    Au cours de l’histoire de la planète, combien y a t’il eu de réchauffements et de refroidissements ?
    Durant ces périodes , combien d’êtres humains habitaient la planète ?
    Quelle est la part de l’automobile dans le total des émissions de particule en France ?

    Ce que je vous demande concerne des faits . Des elements chiffrés et/ou irréfutables. Pas de pronostics ou des prévisions.

    Voyez vous, il ne faut pas juste répéter ce que vous entendez. Il faut réfléchir. Je sais que vous ne ferez pas l’effort de rechercher les réponses à ces questions.
    C’est dommage , mais vous êtes des électeurs comme les autres.Vous pesez aussi lourd que moi dans le choix politique qui dirige notre pays, notre cité.

    Et pourtant, vous avez tort.

    PS : je vous laisse au moins quelques elements de réponses concernant le terrible CO2, le pétrole, l’essence (et le charbon, qui pour votre connaissance médiatique n’est pas un sujet d’actualité, et pourtant ….) :
    http://www.bp.com/assets/bp_internet/globalbp/globalbp_uk_english/reports_and_publications/statistical_energy_review_2011/STAGING/local_assets/pdf/statistical_review_of_world_energy_full_report_2011.pdf

  9. apanivore

    Lugdunum, pourquoi dites vous que l’article révèle le « délirium inculqué dans la tête des français moyens à savoir que le CO2 est un polluant » alors que ni l’article du Progrès, ni cet article ne parlent de CO2 ?

    Je me pose plein de questions mais vous n’apportez aucune réponses. Apparemment j’ignore la « vraie » part de l’automobile dans la pollution aussi j’aurais aimé que vous éclairiez ma lanterne.

    J’ignore tout des progrès technologiques alors j’aimerais bien également des explications. Quels sont ses progrès ? Que nous apportent-ils ?

    Par contre je suis certain que quand je parle de pollution je ne parle pas que de CO2.

    D’ailleurs cet article ne parle ni de CO2, ni de changement climatique. (désolé je me répète)

    Il met aussi l’accent sur un certain aveuglement sur ce qui ce passe « ailleurs ». Et vous vous montrez vous même un bel exemple en citant à plusieurs reprises « la France », « notre beau pays », qui ne polluerait pas tant que ça. C’est du chauvinisme mal placé.

    Le reste de vos interventions est un troll en bonne et due forme. Il y a bien quelques morceaux de vérité mais tellement noyés dans un tissu d’ineptie qu’elles en sont discréditées, c’est fort dommage.

    J’ai du mal à saisir votre 2ème proposition ou d’un côté vous voulez « refaire les grands axes pour permettre une libre circulation de ces véhicules non polluants » et « réserver la place au vélo à la hauteur de ce que ce mode de déplacement peut vraiment … déplacer » (au passage je trouve ça courageux de vouloir donner toute sa place au vélo sur des grands axes) et de l’autre « élargir et multiplier les voies de circulations auto ». Satisfaire ces 2 exigences ça va faire des rues extrêmement larges ! Si on réserve tout l’espace pour se déplacer, où va-t-on s’asseoir ?

  10. Joshuadu34joshuadu34

    et ou avons nous parlé de dioxyde de carbone ??? Par contre, le monoxyde de carbone (CO), produit, lui aussi, par la combustion automobile (entre autres) est un gaz à effet de serre, et est, lui aussi, comme lors de toute combustion, produit par la voiture, la voiture est meme la première source de production de CO en France (de l’ordre de 40 % environ). Pour info, on retrouve aussi, en plus, de l’oxyde d’azote (NO et NO2), des résidus gazeux de carburants et, comme dans toute combustion chimique, tout un tas de joyeusetés plus ou moins cancérigènes et toxique… Question de physique élémentaire…

    Vous voulez parler de physique, tentez, au moins, de vous renseigner avant de sortir de telles conneries !

  11. Pim

    -Bientôt lugdunum nous dira que « CO2 is green » http://co2isgreen.org/ ce fameux lobby américain!
    -Et puis c’est vrai aussi que la France ne pollue pas tant que ca hein! Il suffit de regarder ces Chinois! Ha les gros dégueulasses, qu’est ce qu’ils polluent…. pour fournir la France l’Europe et les USA en plastiques, textiles, hi tech et autres joyeusetés jusqu’à plus soif!
    -Et allez pour finir, enlevons les ralentisseurs en ville pour laisser filer les voitures! Ca fera quelques centaines de piétons morts en plus par an

    Lugdunum : Bienvenue au XXè siècle

  12. Pim

    Et pour répondre à Lugdunum sur le nucléaire qu’il avait l’air de beaucoup apprécier (Saint Areva priez pour nous), je citerai Wikipédia :
    « Dans le cas de l’hypothèse basse [des besoins en Uranium], les mines existantes additionnées à celles prévues et envisagées devraient permettre de satisfaire la demande jusqu’en 2035, mais ne permettraient pas de répondre à l’hypothèse haute (79% des besoins de l’hypothèse haute en 2035) […]Ainsi Georges Camus, expert auprès de Areva, et le réseau Sortir du nucléaire arrivent à la même conclusion, à savoir qu’une tension sur le matériau uranium est quasiment certaine au milieu du xxie siècle »
    Finalement, nos voisins Allemands sont peut être moins bête que ce qu’en disent les Français

  13. Chibibo

    @Lugdunum, Je ne sais pas si tes sources sur les CO² sont vraiment sûre. Oui « c’est vrai » que les États-Unis n’ont pas beaucoup de CO2 dans leur atmosphère, mais c’est parce que se sont des régions balayées par de grand vents. Toute cette pollution monte au Canada. Ils font la pollution et ne s’en rende pas compte. Conséquence, on se coltine de plus en plus d’alerte au smog sans en être totalement responsable. De plus, au Japon, n’est-ce pas à cet endroit que porter des masques est considéré comme normal? N’est-ce pas une preuve de cette pollution?

    Dommage, qu’en Europe, les élus ne pense pas encore à demander de réduire la circulation automobile et à tout mettre sur la météo. Ici (Québec), on commence tout juste à demander de travailler à la maison ou sinon de prendre le transport en commun.

  14. cycliste alcoolique

    J’ai vecu en Amerique du Nord pendant 7 ans, pays developpe comme vous dites mon cher Lugdunum.
    Ils ont elargi les autoroutes, 7 ans apres, plus de SUV hybrides,4×4 vert fluo, mais toujours autant de bouchons.
    Ca ne marche pas.
    Par conter vivre sans voiture meme avec enfants, aller faire ses courses a pied ou a velo. Ca marche.
    J’ai 40 ans, pas du tout sportif, et je peux vous dire que faire qques km par jour (entre 30 et 50 dans mon cas) est accessible a n’importe qui.

  15. Alain

    Ah le bon Lugdunum!!!
    J’ai de la belle famille au Québec et quand j’y vais, dès les premiers mètres sur les voies rapides, à la sortie de l’aéroport de Montréal, ça pue le pétrole. ca prend à la gorge, c’est dégueu.
    A part çà, y’a pas de pollution en Amérique du Nord? Montréal très souvent pris dans ce qu’ils appellent le smog, c’est quoi?
    Des autoroutes à l’infini, des voitures énormes, des mémés qui vont faire leur courses avec un Hummer, et les gens qui font 300m pour aller se chercher un beigne chez le marchand… Les 300m, ils te déconseillent de les faire à pied, parce que c’est l’hiver et qu’il y’a de la glace. Tu pourrait tomber. L4auto est plus sûre? Pour eux, oui. Alors on fait 300m en auto. Et on laisse tourner le moteur pour qu’il y fasse bien chaud le temps de l’arrêt.

    Mon pauvre Lugdunum, t’as pas du souvent aller en Amérique du Nord, ou si tu uy’as été, t’as rien vu du tout.
    Moi, j’y vais très peu souvent mais ce que j’y vois: c’est la société du gaspillage permanent.

  16. lugdunum

    Quelques réponses pour expliquer le rapport CO2, particules notamment à apanivore :
    l’article du progrès montre bien à quel point on se trompe gravement de problème en ciblant le CO2 pour qualifier le niveau de pollution en général. Car c’est bien en partant de cette jolie hypothese que l’on a définit des règles , des incitations , qui ont conduit au déséquilibre actuel (diesel pour VL et diesel pour PL ) plutôt que ce qui devrait être normalement le cas (et ce qui reviendra dans les années à venir) à savoir essence pour VL et diesel pour PL. Ce sont bien ces incitations financières de l’etat qui ont conduit les français à acheter 80% de diesel et donc a multiplier la pollution au particules telle qu’on la voit aujourd’hui. Je pense que vous comprenez mieux pourquoi je vous parle de CO2. Car c’est cette erreur qui conduit à la pollution aux particules. Il ne fait aucun doute que si les vehicules citadins etaient à 80% essence, la pollution aux particules et la pollution à l’ozone (issu des NOx bien plus dangereux et spécialité des autoallumage comme vous le savez tous) serait beaucoup moins le fait des transports.

    Ceci est contrebalancé par les progrès technologiques. Et en matière d’automobiles , ils sont considérables. explications :
    Regardez les consommation / cylindrée d’un gabarit de véhicule donné il y a 10 ans et la même chose aujourd’hui : injection directe, allégement des équipages mobiles, hausse de l’efficacité énergétique des périphériques, apport synthétique des turbines, alternateur-demarreur etc… tout cela améliore considérablement le rendement énergétique des véhicules. On est souvent au delà de 30% de gain ! Et biensur, je ne parle même pas de ce qui constitue le présent et le futur proche, c’est a dire l’électrique sous toutes ses formes , qui impactera, surtout surtout en ville, et surtout s’il est aidé par l’état comme le gazole ou les voitures diesel l’on été au détriment de nos poumons.

    ensuite vous dites « Par contre je suis certain que quand je parle de pollution je ne parle pas que de CO2. » MERCI ! je suis ravi que vous ayez au moins compris cela ! mais mes bras m’en tombe , j’ai du mal a y croire : Donc vous pouvez me certifier que vous ne considérez pas le CO2 comme un polluant ? Si c’est le cas, je vous souhaite bien du courage auprès des citadins bobo écolos (voyez la réaction de PIM « Bientôt lugdunum nous dira que « CO2 is green » »qui fait des moulinets quand je lui ecris que le CO2 n’est pas un polluant !!)
    Vous aurez autant de mal que moi à lui faire comprendre cette réalité et les liens manichéens qui existent entre les vrais polluants et le CO2.

    Ensuite vous dites :
    « Et vous vous montrez vous même un bel exemple en citant à plusieurs reprises « la France » (ndr :combien de reprises ? faut il seulement faire des formules ou peut on être sérieux ?) , « notre beau pays », qui ne polluerait pas tant que ça(ndr :??? voir plus loin les explications) . C’est du chauvinisme mal placé. »
    Aie , comment vous dire sans vous froisser. Je vais être le plus basique possible : la France dont je vous parle , c’est celle qui utilise massivement du diesel . Parce qu’ailleurs (dans de petits pays comme les USA , UK , japon , emergents etc… représentant disons autour de 40 fois plus d’habitants qu’en France) il n’y a quasiment pas de diesel pour les VP… Comment faisons nous pour avoir raison contre tous ??!!
    C’est exactement l’inverse du chauvinisme !! Vous avez compris complétement à l’envers ce que je vous écris !!!
    Par contre , les rois de l’antivoiture (sauf vous) brandissent souvent l’argument du CO2 pour justifier la croisade contre l’automobile. Alors je vous montre par A+B que cet argument est mauvais. Pourquoi ? Parce que la France représente 1% et quelques du total CO2 émis sur la planète !!!! Or le global warming , contrairement aux particules, est (une hypothese) comme son nom l’indique planétaire !!
    Alors , même si on divisait par deux les émissions de CO2 des 66millions de français en 1 an (parce que dans 3 ans , nous représenterons bien moins de 1% , ce sera encore plus insignifiant !) , ca n’aurait absolument aucun effet sur le climat !!! Avez vous conscience de cette réalité mathématique !! Le total de nos émissions de CO2 est de l’ordre de l’erreur de calcul !
    Et bien évidemment , ce sera pire pour nous si pour diminuer les émissions de CO2 , on utilise des véhicules diesel !

    Concernant votre paragraphe bien populiste sur la place de la voiture /
    vélo, rien à dire sur la largeur des rues , si ce n’est qu’il faut partager l’espace la ou il est et donner la place au moyen de déplacement en fonction de son importance. Croire qu’en faisant des 2 fois 3 voies de vélos avec terre-plein central et barrière sur de grand axes urbains (type avenue qui traverse nord sud ou est ouest pour que vous compreniez) de 2 fois 2 voies auto qui deviennent des 2 fois 0.80 voies est une solution est illusoire (pollution infinie etc…) . Pas plus que le péage urbain (voir l’exemple de Londres) . Le confort le progrès et la liberté amenés par l’auto sont tels ( ça permet de choisir la ou l’on veut vivre, ou on travaille, ou on achète, ou on voyage !) que l »immense majorité des citoyens de pays avancés ne pourra accepter de s’en passer . Et ça fait rêver les milliards de chinois et indiens qui ne peuvent pas développer leur qualité de vie car ils n’ont pas cette liberté de déplacement que nous apporte l’automobile à nous les nantis.
    C’est pour ça que ces aménagements sont des erreurs monumentales.

    Pour répondre à PIM :
    je passe sur les petites phrases sans réflexion .
    Je passe sur le CO2 est dangereux.
    Concernant la chine :
    oui les chinois qui sont beaucoup plus nombreux , polluent beaucoup plus que nous aujourd’hui. Et non ce n’est pas fini , la pente sur laquelle se situe la Chine étant vertigineuse. Lisez une minute le xls et vous verrez que ce qui se développe le plus en terme d’énergie fossile , ce n’est pas le pétrole, votre emblématique objet de croisades , mais … le charbon !!
    REVELATION ! Et oui les chinois veulent avoir chaud, veulent avoir de la lumière et des progrès dans leur vie quotidienne et pour cela ils utilisent des centrales à charbon. Parce que d’une , c’est facile , de deux il y ont des réserves astronomiques , de trois c’est pas chère !
    Manque de chance, faire bruler du charbon , ça pollue plus que faire bruler un carburant à base de pétrole par énergie produite (incroyable non ?!)

    Concernant le nucléaire, et les prévisions des spécialistes sur le stock de matières premières dispo, je ne dirais qu’une chose :
    ça fait 10 ans (au moins) qu’on nous dit que le pétrole va disparaitre (comme on disait en 1989 que les maldives allaient disparaitre en 2000 à cause du rechauffement climatique !! voir
    http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/CAB89027040/rechauffement-terre.fr.html)
    que le pic oil est passé etc etc … La aussi , avez vous lu le xls que je vous donne ??
    Pas vraiment , car vous y verriez que finalement on a pas vraiment fait le tour des gisements de pétrole . On en découvre de nouveaux. Et oui , encore une REVELATION ! les réserves prouvées de pétrole ont augmentées de 30% depuis 1990 !! dingue non ? Alors imaginez pour l’uranium ou tout autre matière première de l’industrie nucléaire ! Vous croyez sérieusement qu’on connait aujourd’hui tous les gisements de la planète ??!! Vous rêvez . Je suis tranquille en vous affirmant qu’en 2035 , on ne manquera pas d’uranium. J’ai statistiquement plus de chances d’avoir raison que vous, puisque je sais que nous n’avons pas fait le tour ne serait ce que du dixième des sous sols de la planète.

    Sans compter , la aussi, les progrès technologiques considérables.

    Bref,
    je sais pertinemment que je suis sur un blog de tenants du : « la voiture est le responsable de tous nos maux en ville, la voiture c’est mal , c’est le satan ». Mais soyons serieux ; parlons en adulte intelligent et responsable .Si ces voitures polluaient 10 fois moins, serait il aussi populaire (populiste) et concret de vouloir exclure les voitures des villes ?? Or c’est bien ce vers quoi on se dirige avec les hybrides et la maitrise de la combustion ! Ce n’est pas une hypothese, c’est la réalité (un exemple : un gros moteur mercedes de 3.5litres fait aujourd’hui 165gr de CO2 pour 306ch alors qu’il faisait 232gr pour 280ch il y a … 2 ans !! voyez le progrès que cela représente ! et c’est un moteur atmosphérique ! imaginez en le downsizant et en le turbocompressant , la marge de progression encore possible !! il existe aujourd’hui des clio à 89gr/km ! regardez il y a ne serait ce que 5 ans !! tout ceci est un tout petit peu technique mais ça se comprend tout de même )

    Il ne s’agit pas de stigmatiser les voitures , ça n’a pas de sens. Il s’agit de trouver des solutions réalistes et applicables. Et la technologie humaine en a . On ne peut pas demander aux communes, département, régions, états surendettés de multiplier les transports en commun au simple motif que c’est en commun donc mieux que privé !! C’est faux et encore une fois les autos dans 10 ans ne seront pas a l’origine de la pollution. La vraie . A condition de ne pas se laisser aveugler , et de faire les bons choix , en tenant compte de ce qu’est aujourd’hui la technologie .
    Sur ce , bonne nuit à tous !

  17. lugdunum

    Pour chibibo ,
    quand les japonais mettent des masques, ce n’est pas pour se protéger de la pollution , c’est pour protéger les autres quand ils sont malades.
    Et oui , la société japonaise est ainsi faite qu’elle privilégie le groupe à l’individu . C’est culturel. Et pas facile à comprendre pour nous autre occidentaux !

  18. CarFree

    Comment résumer les assertions d’un Lugdunum en un seul mot? Négationnisme!
    Quasiment tout ce qu’il dit est soit faux, soit approximatif soit hors-sujet…
    le tout dans un savant mélange destiné à embrouiller tout le monde. C’est un classique du genre…
    Juste quelques précisions. En gros, il dit que « tout est la faute du diesel qu’on a massivement développé en France »… Sauf qu’il faudrait expliquer alors pourquoi dans tous les autres pays où le diesel est très peu développé, la pollution automobile tue aussi massivement…
    voir ici: http://carfree.fr/index.php/2011/03/08/aphekom-une-etude-europeenne-qui-montre-que-la-pollution-automobile-tue/
    Alors oui, le diesel provoque l’émission de micro-particules et surtout nano-particules que même les filtres à particules ne filtrent pas, mais il est faux de penser que la suppression du diesel entraînerait la suppression de la pollution automobile! J’aime bien le « dans 10 ans la technologie aura trouvé les réponses »… C’est ce qu’on nous dit depuis des décennies…
    Sinon, il faut aussi dénoncer les manières de faire de Lugdunum, en particulier quand il minimise la part des transports dans les émissions de particules, en demandant plusieurs fois « savez-vous quelle est la part… » et sans jamais donner de chiffres précis ou de sources bien sûr (à part une source provenant du pétrolier BP mais sur un autre sujet! Quelle rigolade!). Alors, pour permettre d’améliorer le niveau de connaissance de Lugdunum et lui permettre de mieux connaître les sujets qu’il aborde sur les forums internet, je vais citer la seule étude officielle sérieuse sur le sujet en France ces dernières années, à savoir l’étude CITEPA: « 40 à 70 % des émissions de particules fines proviennent du secteur des transports en ville, en grande partie imputables au moteur diésel. »
    Plus d’info ici: http://carfree.fr/index.php/2011/02/10/40-000-morts-par-pollution-de-lair-le-diesel-responsable-mais-pas-coupable/
    Enfin, sur le CO2, c’est tout simplement pitoyable… Lugdunum a trouvé l’argument ultime: « nous les petits français, on représente rien du tout à l’échelle mondiale, alors on peut y aller sur le CO2 »
    Mais tu sais que c’est tout à fait vrai ce que tu dis, je propose même que l’Etat français, pour fêter ça, offre un 4×4 à chaque français pour le remercier de représenter si peu dans les émissions de CO2 à l’échelle mondiale. Et même, je propose qu’on interdise la voiture en chine car ils sont quand même plus d’un milliard ces salauds! Y Zont Qu’a Faire du Vélo, eux!
    Et pour finir, juste une info de la part d’un taliban antivoiture, même si la Technologie pour laquelle tu te prosternes nous développait des voitures qui roulent à l’eau claire, le problème automobile à l’échelle mondiale serait très loin d’être résolu…

  19. Alain

    Le pauvre Lugdunum nous annonce qu’il y’a encore plein de pétrole et qu’on en découvre autant come autant. Mon dieu!!! Faut-il le renvoyer vers un site d’un journaliste qui suis les histoires de pétrole et qui donne à lire des infos dont certaines doivent rester secrétes et qui montrent que le pétrole, on est au bout:
    http://petrole.blog.lemonde.fr/
    Et oui, mon bon Lugdunum: que ce soit EDF, Total, les services secrets américains, des rapports secrets anglais et touti quanti, chaque parti cité ici dit que le pétrole, c’est terminé. Plus que quelques années et adieu.

    Quant à sa vision nord-américaine de choses, ça ne tient pas la route. A croire qu’il n’y a jamais été.
    Mais bon, y’en aura toujours pour refuser la vérité. Faut les laisser faire: ils finiront comme nous: dans la pénurie. Nous, on le sait et on ne sera pas surpris. Eux, le nient mais la subiront quand même.

    Ils vont dire: ‘pffff. N’importe quoi ».
    Bon, comme j’ai vécu 22 ans au coeur du système: Assistant logistique dans une usine sous traitante de l’industrie auto, j’ose dire que:
    – Les matières premières augmentent parce qu’elles commencent à manquer. C’est le cas du cuivre, du zinc. Tous les produits basés sur le pétrole sont aussi à la hausse: huiles diverses, poudres epoxy..
    – Que l’industrie automobile ne fait aucun effort: Elle jette des voitures entières pour des pbs futiles parce que ça coute moins cher de la jeter que d’avoir un service qui reprend les pbs sur le bord de la chaine.
    – Que l’industrie automobile ne sait pas vivre sans pétrole: Les projets électriques n’ont jamais été une priorité même dans leur perspective à 10 ans.
    – Que même si Renault ou Peugeot avaient un soupçon d’intelligence pour se réformer, le tissu industriel des sous-traitants ne sauraient pas suivre (trop pris à la gorge par les prix pour changer leur modèle industriel).

  20. Pim

    @Alain : « Que même si Renault ou Peugeot avaient un soupçon d’intelligence pour se réformer, le tissu industriel des sous-traitants ne sauraient pas suivre (trop pris à la gorge par les prix pour changer leur modèle industriel). »
    Qu’entends tu par là?
    Je ne suis pas sur que ca change grand chose d’un point de vue production industrielle, si les constructeurs autos se recyclaient un peu vers le transport en commun. D’autant plus que les besoins explosent dans les villes en ce moment.
    Mais c’est vrai qu’à regarder l’industrie auto, ils n’ont quand meme pas bcp évolué depuis 20-30 ans! les voitures des années 90 sont les memes qu’aujourd’hui. Rien de très novateur. Certes, plus de confort, de volume de poids, mais une conso du meme ordre de grandeur, des technologies identiques, et toujours autant de matraquage marketting pour nous faire croire que c’est incroyablement nouveau!. En un mot, ca reste le même objet quoi!

  21. Joshuadu34joshuadu34

    @pim
    Quand tu dis que ces 20-30 dernières années les voitures n’ont pas beaucoup évoluées, je mettrais un bémol, puisqu’il y a quand même une évolution majeure pour les constructeurs : le regroupement de plusieurs pièces en une seule ! Financièrement, c’est une avancée extraordinaire pour les constructeurs !!! Ainsi, et sous contrôle d’un cousin garagiste, je peux affirmer qu’un embrayage qui coutait environ 4000 francs (600 euros), il y a quinze ans coûte maintenant, sur une même gamme, plus de 2000 euros ! La faute à l’inflation ? Ben non, même pas ! juste que, il y a quinze ans, tu changeais juste la boite de vitesse, maintenant, tu as, greffé dessus, l’arbre moteur et autres… Bref, tu change, en même temps, des pièces qui n’ont pas besoin d’être changées ! Et qui c’est qui, comme ça, s’en fout plein les poches ?

    Bah, tant qu’il reste des crétins pour payer, polluer et réclamer, en plus, qu’on leur laisse la « liberté » de choisir leurs chaines…

Les commentaires sont clos.