Aéroport d’Auschwitz


A moins d’une heure de train de la capitale française se trouve un gigantesque camp d’extrémistes dont l’activité consiste à préparer un génocide. Comme tous les génocidaires qui les ont précédés dans l’histoire de l’humanité, ils ne vous diront jamais : “Je veux participer à l’assassinat de millions d’êtres humains”. Au contraire, ils inventent, comme leurs prédécesseurs, des excuses, plus infantiles les unes que les autres. Mais rationnellement parlant, la résultante prévisible de leur activité est la mise à mort de millions d’êtres humains.

Pour préparer ce génocide, ces extrémistes utilisent la machine la plus efficace qui soit pour détruire le climat de la terre, appelée “avion”. A moins de s’adonner à la pyromanie, ces criminels ne pourraient pas choisir une autre activité permettant de remplir de gaz la fine couche d’atmosphère au-dessus de nos têtes avec autant de mortelle rapidité (1). Or il est impossible de détruire le climat de la terre sans que cela ne provoque un génocide. Les extrêmes climatiques que préparent ces dépravés détruiront l’agriculture de pays entiers, et provoqueront des famines (2). Etant donné que ces dernières ne seront pas le fait de caprices de la nature, mais de choix opérés par une bande d’enfants gâtés immoraux, le mot “génocide” est adapté. Vous l’accepteriez d’autant mieux si vous vous trouviez du mauvais côté, et que les scientifiques vous disaient que le mode de vie choisi par les africains, en toute connaissance de cause, aura pour conséquence la mort de millions de français par famine, y compris vos enfants (3).

Les représentants de ce système génocidaire, quant à eux, ont perdu toute légitimité ; ils sont les restes anachroniques d’une idéologie de “croissance économique” qui, au XXIe siècle, signifie mathématiquement “Solution finale”. Ils font partie de cette caste qui larmoie sur les papillons et les grenouilles, et évite soigneusement de dire l’évidence : la principale conséquence de la destruction du climat de la terre sera la destruction de millions d’êtres humains. Les membres du gouvernement actuel ne peuvent plus l’ignorer, et il faudra tôt ou tard poser la question de leur procès pour complicité de génocide.

Le seul espoir qui nous reste, c’est que des milliers de Français basculent dans la Résistance. Je ne parle pas du théâtre pathétique auquel se livrent les “écologistes”. Je parle de “Résistance”, par des citoyens. Alice Daum, la sœur de ma grand-mère, m’a raconté il y a quelques années comment elle participa à la Résistance, comment elle fut arrêtée par la Gestapo, et comment son mari, responsable de la Résistance dans sa région, fut envoyé au camp de concentration de Buchenwald. Je n’ai pas le milliardième du courage d’Alice, mais je veux avoir la même réaction morale, face à des circonstances extraordinaires. En 1940, c’était l’invasion de notre pays par les nazis. En 2012, c’est la destruction du climat de la planète, et donc la préparation d’un génocide par une bande de criminels… dont certains se disent “écologistes”.

Il faut les bloquer, physiquement, mais sans violence. En 2012, toute personne qui aurait recours à la violence serait stupide et abjecte. Sans parler du fait que ceux qui utilisent l’avion n’attendent que ça : des actes violents qui leur permettraient de parler de tout sauf de l’essentiel (4). Les scientifiques nous disent “pas plus de 1,5 t de CO2 par personne et par an pour ne pas détruire le climat de la terre”. Un seul voyage Paris-Montréal, par exemple, pollue l’atmosphère avec plus de 2,5 t par personne… en quelques heures (5). La science est de notre côté ; si vous pensez que 2 + 2 = 4, alors il faut interdire cette machine immédiatement.

Dans quelques jours, pour la troisième fois, je vais pénétrer dans ce camp d’extrémistes situé près de Paris afin de bloquer une de leurs machines (6). Le risque de prison ferme – particulièrement après mon procès du 2 juillet – me fait peur. Mais j’ai appris une chose des livres d’Histoire, et des survivants des camps : le jour où un système idéologique préparerait à nouveau un génocide, il faut se battre. Ce jour est arrivé.

Pierre-Emmanuel Neurohr – Paris, le 8 juillet 2012

PS : merci de faire connaître cette lettre ouverte à d’autres citoyens, de l’envoyer à des journalistes, etc.

(1) http://parti-de-la-resistance.fr/?p=1258
(2) http://parti-de-la-resistance.fr/?p=369
(3) http://parti-de-la-resistance.fr/?p=414
(4) http://parti-de-la-resistance.fr/?p=511
(5) « Comment apprécier l’ampleur de l’objectif qui nous est ainsi assigné ? Une première approche simple est de considérer ce qu’il représenterait si on le partageait de manière égale entre tous les habitants de la planète. Nous limiter à 3 ou 4 Gt [gigatonne, ou milliard de t] de carbone par an, alors que nous sommes 7 milliards d’individus, signifie que chacun a le droit d’émettre annuellement une demi-tonne de carbone. », Nouveau climat sur la terre, Hervé Le Treut (l’un des principaux climatologues français), 2009, p. 203, une demi-tonne de carbone correspondant, grosso modo, à 1,5 t de CO2 ; « Pour que les concentrations en gaz à effet de serre arrêtent d’augmenter dans l’atmosphère, une règle de 3 relativement grossière entre l’absorption de dioxyde de carbone par les océans et la végétation (environ 10 milliards de tonnes de CO2) et la population mondiale actuelle (6,8 milliards d’individus plus ou moins gourmands en énergie) suggère qu’il faudrait rejeter au plus 1,5 t de CO2 par personne et par an en moyenne. Malgré la relative modestie des rejets de gaz à effet de serre français par rapport à ceux d’autres pays industrialisés, nos rejets pour le seul CO2 devraient être divisés par 4 à 5 pour arrêter l’augmentation (…) », Climat : le vrai et le faux, Valérie Masson-Delmotte (l’une des principales climatologues françaises), 2011, p. 69. Un A/R 2e classe Paris-Montréal pollue notre fine couche d’atmosphère avec 2,5 t de CO2 par individu (tableur Ademe V6.1, septembre 2010 ; un aller-simple pollue avec 1248 kg).
(6) Ce camp d’extrémistes est également appelé, de manière euphémistique, “aéroport Charles-de-Gaulle”.

Pierre-Emmanuel Neurohr

A propos de Pierre-Emmanuel Neurohr

Ancien fondateur et directeur du CNIID (Centre national d’information indépendante sur les déchets) et président-fondateur du Parti de la Résistance.

64 commentaires sur “Aéroport d’Auschwitz

  1. tichit

    Vous aurez l’air malin en prison.
    les mégalomanes dans votre genre n’ont pas dû être très utile à la Résistance.

  2. Pierre-Emmanuel NeurohrPierre-Emmanuel Neurohr

    J’aimerais vous répondre.

    Encore faut-il qu’il y ait quelque chose… à quoi répondre.

    J’avance des arguments, qui s’appuient sur des chiffres référencés : http://parti-de-la-resistance.fr/?p=1258

    Si quelqu’un veut bien lire les chiffres avancés, et expliquer en quoi ils n’amènent pas à la conclusion que la destruction du climat va provoquer un génocide, je suis carrément preneur…

    Cordialement.

    Pierre-Emmanuel Neurohr

  3. frinux

    Quand on regarde la définition du mot génocide (tirée de Wikipedia, qui cite : Définition donnée par le droit, d’après Le Robert, dictionnaire, édition de 1993.) :
    Un génocide est l’extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales.

    On est pas vraiment dans la définition du génocide quand il s’agit de « destruction du climat » comme vous dites. Je ne pense pas non plus que les évènements de la seconde guerre mondiale soient comparables au changement climatique.

  4. tichit

    Je ne conteste ni les chiffres ni l’importance de cette cause!!!
    Ce que je conteste c’est vos méthodes:

    1) Je suis tombé sur plusieurs de vos articles et à chaque fois vous ne pouvez vous empêcher d’employer un ton agressif et péjoratif dès qu’on ne se soumet pas à votre vindicte.

    2) Pourquoi parasitez-vous la légitimité de votre cause l’associant à un génocide qui n’a absolument rien à voir avec elle? En faisant ça vous brouillez les pistes et donnez des arguments à vos adversaires.

    3) Pourquoi jouez-vous le martyr? On dirait tout le temps que vous cherchez la gloire! Vous n’arriverez à rien tout seul et encore moins en jouant aux hurluberlus de service!

    A bon entendeur!

  5. Pierre-Emmanuel NeurohrPierre-Emmanuel Neurohr

    @ Frinux : Visiblement, d’après votre réponse, seul un acte qui répond à la définition du Robert peut être qualifié de génocide ? Je pense que toute personne honnête comprend cela en lisant votre post.

    Donc, de manière logique, les massacres de grande envergure qui ont été commis avant même que le mot ne soit dans un dictionnaire ne peuvent être qualifiés de « génocide » ?

    J’applique votre raisonnement, je ne le pousse même pas à bout, je l’applique. Vous rendez-vous compte du problème que cela pose par rapport à certains évènements ayant eu lieu durant le XXe siècle ?

    Là où je veux en venir, c’est que dans l’histoire de l’humanité, ce ne serait pas la première fois que le monde réel imposera certaines évidences aux définitions des académiciens, qui sont par essence des gens en retard sur la société.

    Pensez également, s’il vous plaît, au fait qu’un dico reflète les parti-pris d’une société. Si vous étiez en Turquie, le dico vous expliquerait doctement qu’il n’y a pas eu de génocide arménien. En France, pays riche qui détruit plus particulièrement le climat de la terre, le dico n’en parle pas…

    Encore un exemple. Il n’y a pas si longtemps, il y a eu un débat sur le fait de savoir si les femmes devaient avoir le droit de vote ? Fallait-il y réfléchir avec un esprit ouvert ? Mais non ! Il suffisait d’ouvrir un dico et de lire la définition d' »électeur », et on aurait vu qu’une femme n’est pas un « électeur »… Et je pourrais donner un milliard d’exemple, par rapport au statut de l’homme noir par exemple, tout ça pour que, peut-être, vous compreniez une chose : ce qui est marqué dans un dico change avec les connaissances et les repères moraux…

    Cordialement.

    Pierre-Emmanuel

  6. Pierre-Emmanuel NeurohrPierre-Emmanuel Neurohr

    @Tichit

    « en jouant aux hurluberlus de service »

    Je ne cesserai jamais de sourire en voyant la facilité avec laquelle certains internautes invectivent sans apporter d’arguments de fond et encore moins de références. Alors qu’a priori, ils seraient – relativement – polis s’ils étaient face à la personne qu’ils invectivent avec tant de facilité par internet.

    Il va de soi que je ne réponds pas à des gens qui sont incapables de se contenir… parce que la personne ne se trouve pas en face d’eux. D’autant plus quand ces gens, dans un premier temps et avant qu’on ne le fasse remarquer au moins, ne signent pas… 🙂

    Pierre-Emmanuel Neurohr

  7. tichit

    @Pierre-Emmanuel Neurohr qui est plus fort que le dico, les academiciens, les prix Nobels, Jean Moulin alias Max et même Lance Armstrong réunis…

    Beau numéro d’esquive…
    Si vous voulez tester ma politesse en face à face, rien ne vous empêche de contacter carfree pour avoir mon courriel.

  8. psychelau

    Cher Pierre-Emmanuel,
    J’espère que vous ne m’empêcherez pas de prendre mon avion la semaine prochaine… je pars en écosse, pour des raisons amoureuses… C’est pas encore le paris New York, ouf.
    Sinon je fais 24km de vélo par jour A/R pour aller bosser, je suis végétarien, j’achète mes légumes dans une AMAP, je n’achète plus rien de neuf (sauf les chaussettes), je ne prends que deux douches par semaine (toilette à l’ancienne les autres jours). J’ai deux enfants élevés selon les mêmes principes et je ne ferai pas de 3ème. Voilà je ne sais pas si cela fait de moi un génocidaire, un tartuffe, qu’en dites-vous M Neurohr?

    Vous êtes toujours bien seul à l’aéroport ou dans votre « parti »; il convient donc de vous poser la seule bonne question: pourquoi? Soit vous êtes le seul et l’unique à avoir compris (et alors on pourra vous qualifier d' »illuminé »), soit votre méthode n’est pas la bonne, tout simplement. A priori j’opte pour la 2nde solution.

    Cependant je vous reconnais un mérite (et un seul): celui d’ancrer votre action dans le réel, et ne pas vous cantoner à être un mlitant/résistant virtuel…

    N’allez pas à l’aéroport, car vous irez en prison pour rien, et sans générer de la sympathie.

    Amicalement,

  9. Pierre-Emmanuel NeurohrPierre-Emmanuel Neurohr

    @Tichit

    Nous ne devons pas avoir la même notion du mot « esquive » 🙂 🙂 🙂 Vous devriez changer de pseudo, et choisir « James Bond ». Quelle transparence ! Dernière réponse de ma part, l’échange avec vous continuant à être à côté du fond du problème, ce qui est triste.

    @Psychelau
    Vous pourriez être la personne la plus écolo dans tous les gestes de la vie courante de toute la planète, cela ne sert strictement à rien si vous décidez – en même temps – d’utiliser LA machine la plus polluante du climat qui soit.

    Le climat se fiche pas mal de votre vélo, ce qui compte, c’est combien de gaz à effet de serre vous « lui » envoyez dans la gu… par an, par exemple. Or un seul voyage en avion du type dont vous parlez va polluer le climat avec environ une tonne de CO2 en quelques heures. Les kilomètres de vélo qui auront précédé n’y changeront strictement rien.

    Amicalement.

    PE

  10. tichit

    Oui vous esquivez mais votre égo est trop démesuré pour admettre qu’il est peut être inapproprié d’illustrer vos propos par des images de camps d’extermination nazis, ou qu’il est peut être inutile d’aller courir après des avions…
    PS: Tichit est un nom de famille, celui de ma grand mère disparue.

  11. Gwenael

    Concernant la définition de génocide, l’invention du terme est encore récente. Mr Neurorh peut donc contribuer effectivement à élargir sa définition à partir du moment où la gravité du phénomène que recouvre ce mot reste comparable à celle pour laquelle on l’a créé et sous réserve bien évidemment de rester dans le respect de son étymologie.
    Du substantif grec to genos qui signifie « tout être créé, toute réunion d’êtres créés (race, genre, espèce) » et du verbe kèdo « blesser, tuer » (in Bailly). L’intention n’est pas présente dans l’étymologie, si c’est cela qui inquiète les détracteurs de Mr Neurohr. Il s’agit cependant bien d’une menace d’éradication de l’espèce humaine par recours à une technologie extrêmement agressive et puissante.
    Pour ce qui est de juger que la méthode soit bonne ou non, les objecteurs de croissance n’ont pas plus d’audience à cent dans leurs colloques d’été que seuls ou seul sur le terrain. Par contre le risque encouru par Mr Neurohr peut forcer l’admiration et remporter l’adhésion par son panache. Un homme en piste faisant front contre un avion qui s’apprête à décoller symbolise la fragilité de l’humanité devant la puissance de la machine et incite le spectateur à prendre parti. La vertu du symbole est de rester gravée dans les mémoires plus longtemps. Le mouvement de la décroissance a besoin de cette force pour contrer son effacement par les médias.
    N’en déplaise d’ailleurs au journal du même nom qui donne ce mois ci à Mr Neurohr le piteux conseil d’aller manger un steak.
    Le courage de Mr Neurohr devrait être un exemple pour tous.

  12. Pierre-Emmanuel NeurohrPierre-Emmanuel Neurohr

    @Tichit

    Décidément, vous n’en ratez pas une. Ce n’est pas moi qui ai fourni l’image qui illustre l’article sur ce site, je ne savais même pas qu’il serait publié ici. Et à nouveau, je me retrouve à discuter avec vous de tout et n’importe quoi, sauf du fond du problème, c’est vraiment désolant.

  13. tichit

    Vous n’êtes pas responsable de la photo, mea culpa (donc je dois adresser cette critique a carfree?), mais vous utilisez la comparaison à de multiples reprises dans vos articles, assumez le!

    Ensuite je ne pense pas qu’il soit superflu de réfléchir à d’autres moyens d’action. C’est même le plus important dans l’histoire, vous avez les études scientifiques avec vous, le plus dur donc reste de savoir comment convaincre les gens. Et comme le dit bien psychelau, pour etre efficace il faut apprendre à faire aimer aux gens un autre style de vie plutot que de donner des leçons.

  14. Lee

    Heu peut on parler de génocide quand dans l’histoire on se tue aussi à petit feu ?

    Il est marrant le P-E.N
    « PS : merci de faire connaître cette lettre ouverte à d’autres citoyens, de l’envoyer à des journalistes, etc. »
    Ben vas y débrouille toi tout seul.

  15. Jean-Marc

    Exemple d’un autre mode d action :
    http://carfree.fr/index.php/2010/01/18/objection-de-conscience-contre-agrocarburants/

    L action judiciaire… mais elle demande de bien connaitre la loi,
    et de bien savoir préparer le dossier du point de vue du droit.

    Le plus efficace étant le harcellement judiciaire
    (attaquer l’Etat sur l exonération de TIPP dont bénéficie l aviation, par exemple…
    puis l attaquer sur les boutiques sans taxes des aéroports (avec soutien des petits commercants du centre-ville),
    puis l attaquer sur…
    puis l attaquer sur…)

    En fait, avant le jugement (qui risque d être une esquive : le tribunal se déclarant incompétent sur un tel sujet), c est surtout la médiatisation que peut entrainer un tel sujet… en periode électorale, qui peut être intéressant.
    (donc bien choisir le moment de son dépôt de plainte est essentiel)

    C est compliqué, long, celà demande une préparation importante… et sans garantie de succès…

    Mais celà me semble plus efficace que le blocage très temporaire d’une piste d’un aéroport.
    (des étudiants en droits peuvent être intéressés, pour se faire un CV)
    Surtout au moment où un nouvel aéroport risque tjrs d être construit… (c.f. notre dame des landes)

  16. CarFree

    Apparemment ça dégaine dans tous les sens! Keep cool…
    Pour la démarche de PE Neurorh, je ne suis pas spécialement convaincu de son bien-fondé, pas sur le fond bien sûr (car il a parfaitement raison sur ce point) mais sur la forme. Je rejoins donc certaines critiques qui sont faites ici, quand elles sont mesurées dans le propos. Or, je constate que Tichit commence bille en tête par traiter Neurorh de « mégalo » pour ensuite lui reprocher d’employer « un ton agressif et péjoratif »! En fait, tous les reproches faits à Neurorh sont contestables: pour la question du génocide, je rejoins Gwenael, cette notion reste encore largement à définir. Pour l’aspect « martyr » ou « seul contre tous », on peut effectivement invoquer la mégalomanie ou la « recherche de la gloire »… Mais j’ai une question: l’homme qui s’était interposé devant la colonne de chars Place Tian’anmen était-il mégalo, recherchait-il la gloire? Probablement non, mais sa seule action isolée a eu un retentissement international. Le pouvoir d’une seule image, d’une seule action peut parfois être plus important que l’action de milliers de militants. D’ailleurs, si j’avais un conseil à donner à PE Neurorh, c’est de se faire accompagner par un bon photographe lors de ce type d’action afin de faire l’image idéale, celle qui marquera les esprits et pourra peut-être, au bout du compte, changer les choses.

    Enfin, je voudrais également intervenir car je suis semble-t-il mis en cause dans le choix de l’image illustrant l’article. Qui a parlé de « camps d’extermination nazi »? Comment peut-on croire que la photo représente un « camps d’extermination nazi »? (sauf à ne pas vouloir voir). Tout le monde voit bien qu’il s’agit d’une photo récente (l’avion le prouve). L’inscription sur le portail est « Fliegen macht frei » (Le vol rend libre), c’est une allusion à l’inscription qui est sur le portail d’Auschwitz, « Arbeit macht frei » (Le travail rend libre). En fait, cette photo a une histoire et mon erreur est peut-être de ne pas l’avoir livré par exemple en bas de l’article. Elle a été prise à l’aéroport de Trévise en Italie et a été mise là par le responsable de l’aéroport en signe de protestation contre une nouvelle réglementation obscure de l’aviation civile italienne, ce qui a bien entendu suscité un tollé de la part d’anciens résistants anti-fascistes. Vous trouverez toutes les explications ici:
    http://www.lejdd.fr/International/Europe/Actualite/L-aeroport-de-Trevise-s-approprie-le-slogan-d-Auschwitz-235137
    J’ai trouvé qu’elle illustrait parfaitement bien un article intitulé « Aéroport d’Auschwitz »… En tout état de cause, elle ne représente absolument pas un « camp d’extermination nazi »…

    Enfin, (désolé mais mon commentaire est un peu long), je voudrais faire un parallèle avec un autre article publié hier: « Nazisme, communisme et automobilisme ». Suite à cet article nous avons reçu un tweet, non pas de Valérie Trierweiler, mais d’un pseudo site écolo spécialisé dans le greenwashing au nom imprononçable du type Econocologie qui nous déclarait en substance: « aie aie aie, pas très bon comme comparaison pour la crédibilité du discours écologique… » Je lui ai répondu: « Et vous, quelle est votre crédibilité écologique? »

    Je trouve cela assez remarquable, quand on dit les choses clairement, sans fard, on se heurte surtout à des gens qui tentent eux de faire du business avec l’écologie. En fait, je crois avoir compris que l’esprit de son tweet était en fait un truc du genre: « aie aie aie, pas très bon comme comparaison pour la crédibilité de notre business écologique… »

  17. Raghnarok

    Moi je la trouve très bien la photo, bien en accord avec l’article à mon avis.

    Sinon je rejoins Gwenael pour la définition du mot génocide, mais au final, qui sommes nous pour jouer sur les mots? En utilisant ce mot, qui est peut-être pas dans la définition à 100%, tout le monde a bien compris ce qu’il voulait dire, du coup où est le problème?

  18. Nico

    Je cite carfree « D’ailleurs, si j’avais un conseil à donner à PE Neurorh, c’est de se faire accompagner par un bon photographe lors de ce type d’action afin de faire l’image idéale, celle qui marquera les esprits et pourra peut-être, au bout du compte, changer les choses »
    En effet, si vous allez sur cette piste, il vous faut absolument produire de l’image, car à l’époque de l »internet et du numérique, les gens veulent voir de l’image & vidéo. Une bonne image qui circulerait sur le net, ou une bonne vidéo pourrait donner un impact 1000 fois plus fort et plus durable à votre action. Sans image, votre action restera inconnue du grand public. S’il vous plaît, si vous n’avez pas de moyen d’image, attendez et réfléchissez à en trouver un, au lieu d’agir seul dans l’ombre, et de vous retrouver en prison en toute discrétion.

  19. Zoop

    Cet article fait un parallèle de très très mauvais goût et le choix de la photo est aussi de très mauvais goût m^me si on peut le considérer comme pertinent. Je pense que vous discréditez votre démarche et votre site. La provocation est intéressante, car elle permet de capter l’attention des gens. Encore faut-il respecter des limites si on veut rester crédible pour faire passer des messages. Sans crédibilité vous prêcherez dans un vase clos, donc en quelque sorte dans le vide.

  20. Nico

    @ Tichit:
    je vous cite: « pour etre efficace il faut apprendre à faire aimer aux gens un autre style de vie plutot que de donner des leçons ».
    Je pense que si la cause est fondée et que si la destruction du climat approche, l’un n’empêche pas l’autre.
    Le climat est comme un ivrogne qui dort: tant qu’il dort, pas de problème, mais si vous le réveillez, il se lève en titubant, et un cercle vicieux s’en suit. Croyez vous comme la presse optimiste bien pensante occidentale que seuls les pays du sud seront bouleversés, mais que dans le Nord, il fera plus beau pour aller à la plage?? Et que dans ce cas, il suffira de fermer les frontières pour empêcher 2 milliards de réfugiés climatiques venir se planquer au Nord??
    Le climat actuel est une exception temporelle miraculeuse dans l’histoire de la Terre, et il repose sur une base aussi complexe que fragile et instable. une augmentation de la température de 3 ou 4° risque d’entraîner à son tour par effet domino d’autres fortes hausses de température et autres modifications, et ainsi de suite: par conséquent, pour le 22ème siècle, tous les scénarios deviennent possibles: par exemple un climat aux vents violents permanents dans une température moyenne de 75°…La Terre a déjà connu des époques aux vent permanents de 300 km/h…

    Faire aimez aux gens un autre style de vie que l’avion?? En Europe peut être que quelques très rares écolos peuvent l’admettre,et encore pas tous; mais et dans les pays du sud en boom économique? j’habite en Afrique, et je n’y ai jamais rencontré quelqu’un qui soit carfree ou contre l’avion: ce sont des idéologie aujourd’hui inexistantes et inconcevables dans la volonté africaine de développement économique, tant dans le peuple que chez les élites. Bientôt les Africains seront 2,5 milliards, motivés pour atteindre le niveau de vie à l’occidentale…Et je ne parle pas de l’Inde ni de la Chine.
    Vu l’imminence et l’ampleur des désastres écologiques globaux qui s’annoncent, vouloir « faire aimer aux gens un autre style de vie » est insuffisant et tardif, voir dérisoire: il est urgent que des leaders justement donneurs de leçons apparaissent ou tout au moins essaient. Gandhi n’était-il pas un donneur de leçons?

  21. tichit

    @carfree
    Sur la photo de l’article « appel aux climatologues français » du 5 juin 2012, n’est ce pas un camp nazi? Pour ce qui concerne la photo ci dessus, je parle allemand et je sais bien qu’il s’agit d’un détournement du sens initial. C’est justement le motif de mes critiques successives (au risque d’être lourdingue). Avez-vous lu « si c’est un homme » de Primo Lévi? ou encore la bd Maus? Ces récits m’ont bouleversé et je ne supporte pas qu’on réduise la vérité des camps à un vulgaire comparatif dont le procédé me rappelle les codes de la publicité.
    Ça me choque d’autant plus que je crois dans l’importance des idées qui circulent sur ce site et que, d’une manière générale les articles font appel à l’intelligence des lecteurs. C’est donc un problème de fond, n’en déplaise à Neurohr.

    Enfin, désolé si j’ai commencé bille en tête (l’expression est marrante) mais c’est mon tempérament. Je ne veux insulter personne, mais il est parfois important d’accepter des contradictions. Certains diront même que c’est à cette vertu qu’on reconnait la valeur d’un individu.

    @nico
    Je voulais insister sur le fait qu’il me parait plus efficace d’utiliser « l’effet d’inertie » plutôt que « le choc des images ». Les coups d’éclats à la greenpeace finissent toujours par être récupérés, je crois plus dans le partage de valeurs sur le terrain.
    Je suis conscient d’être un gros pollueur (puisque relativement riche) mais j’essaie chaque jour de « convertir » des gens au cyclisme, aux plaisirs simples…en échange ils me convertissent là ou je pèche encore par mon ignorance. Très souvent, j’apprends l’écologie par des personnes agées qui ne sont même pas conscientes de l’enjeu écologique! Ils ont juste un mode de vie écolo qui ne demande qu’à être transmis aux jeunes, en toute simplicité. Vous me direz que c’est peut être trop tard étant donné l’urgence du désastre climatique, mais je crois dans la faculté d’adaptation de l’espèce humaine.

  22. CarFree

    Oui j’ai lu Primo Lévi, la bd Maus, ou la destruction des juifs d’Europe de Raul Hilberg… Je ne vois vraiment pas où est le problème. Et cet article fait justement « appel à l’intelligence des lecteurs », peut-être même beaucoup plus qu’un autre.

  23. Pim

    @Zoop : oh la la oh la la, My god, Mon dieu.. On a parlé de nazisme. Bouh, c’est choquant et politiquement incorrect et de mauvais goût. Aie Aie Aie.
    Perso, je pense que l’anologie est intéressante, bien qu’évidemment provocatrice. Et la photo illustre bien le sujet.
    Si j’avais du répondre au sujet de philo du bac 2012: « qu’apporte le travail », je pense que j’aurais usé de la citation « arbeit macht frei » à l’intérieur, parlé des STO, et peut etre meme aurais je cité ‘travail famille patrie’. Crois tu que ce que cela m’aurait pénalisé, dès lors que c’est bien argumenté? Ou alors c’est trop tabou et il faut se voiler la face?

    perso, je trouve beaucoup plus gênant et choquant la publicité (mensongère par définition) qui montre de belles images, des familles épanouies et libre, de la verdure partout etc. pour vendre des tas de ferraille.

  24. sqoia

    @PE.Neurhor, je pense que vous n’avez pas compris l’argument de PSYCHELAU (le végétarien à vélo). L’important n’est effectivement pas l’outil avec lequel on détruit le climat mais dans quelle mesure on le détruit.
    Si vous mangez de la viande plusieurs fois par semaine vous aurez à la fin de l’année produit probablement autant de CO2, que Psychelau et son voyage en Irelande en avion… Le fait de prendre l’avion ou un taxi ne fait pas d’une personne un assassin.

    Pour moi l’avion n’est qu’un symptôme de notre débauche énergétique. S’attaquer à lui a une forte valeur symbolique mais ce n’est pas une fin en soi.

    De quelle utilité serez-vous à la cause lorsque vous serez en prison ? Les médias vont faire un article pour le scoop puis on en parlera plus.

    (Soit dit-en passant, vous serez forcé de manger de la viande industrielle en maison d’arrêt, et plus généralement peut-être d’avoir un style de vie moins sobre qu’à l’heure actuelle)

  25. sqoia

    J’en remet une petite couche…
    Avez vous calculé le surcoût en CO2 d’un hypothétique séjour en prison, par rapport à votre mode de vie actuel ?
    Ce surcoût correspond à un vol en avion jusqu’à quelle destination ?

  26. tichit

    @carfree
    Dans ce cas je ne peux rien faire pour vous, restez figé dans vos certitudes. Ce n’est pas ça qui vous empechera pas d’avoir une pensée pour les victimes du vel’d’hiv, c’est le principal.
    PS: Si vous avez des critiques concernant un certain article, je prends.

  27. Harry

    « restez figé dans vos certitudes. »
    Ben c’est ce qui se passe sur ce style de site, ça ne démords pas leur certitudes.
    On se demande même pourquoi il y en a qui postent, c’est juste pour s’auto-congratuler.

    Au fait P-E N., fait attention quand tu envoie du courrier, choisi bien le timbre, ça serait dommage que ton enveloppe prenne l’avion.

  28. CarFree

    @tichit
    J’ai des « certitudes » parce que je ne pense pas comme vous? ça va être difficile de dialoguer…

    « Ce n’est pas ça qui vous empechera pas d’avoir une pensée pour les victimes du vel’d’hiv, c’est le principal. »

    Je ne comprends pas cette phrase.

    « PS: Si vous avez des critiques concernant un certain article, je prends. »

    Je ne comprends pas l’allusion. De quel article s’agit-il?

  29. Pierre-Emmanuel NeurohrPierre-Emmanuel Neurohr

    Mon appel à discussion calme et argumentée était une sorte de test. Avec des amis, nous nous demandions s’il est possible de débattre sérieusement avec des internautes qui laissent des messages suite à mes deux actions de blocage d’un avion.

    Le résultat est sans appel, surtout quand on doit lire cela :

    « Avez vous calculé le surcoût en CO2 d’un hypothétique séjour en prison, par rapport à votre mode de vie actuel ? Ce surcoût correspond à un vol en avion jusqu’à quelle destination ? »

    Désormais, je me contenterai, au mieux, de mettre une phrase du style : « Si vous souhaitez lire l’argumentaire concerné… avant de le crtiquer, vous pouvez vous informer ici : http://parti-de-la-resistance.fr/ »

    Il est désolant de voir que des gens a priori adultes ne sont pas capables de se comporter en tant que tels. Nous pensons que la possibilité qu’offre Internet de se cacher derrière un pseudo encourage les gens agressifs à dire des choses qu’ils n’oseraient pas dire en face de la personne attaquée.

    D’ici quelques jours, comme annoncé, j’irai sur la piste de l’aéroport Charles-de-Gaulle pour bloquer une machine qui produit des gaz dont la science nous dit qu’ils détruiront le climat. Et si vous pensez qu’il est possible de détruire le climat sans provoquer de génocide, vous êtes dingue.

    Pierre-Emmanuel Neurohr

  30. Jean-Marc

    Ma proposition de faire, à la place, des procédures judiciaires, est très sérieuse :

    Les municipalités, les collectivités, l’Etat, les entreprises ont signé des engagements,

    par exemple, l agenda 21; des contraintes datées les obligeant à adopter des Plan de Déplacement Urbain; l’obligation, lors de TOUTE restauration ou création de voies de circulation, de prendre en compte la circulation des cyclistes (une obligation dont ils ne tiennent, en général, aucun compte);…

    Obliger une municipalité à faire une piste cyclable, ou un parking à vélo, qui resteront pendant des années et des années, aura plus de conséquences positives, à long terme, que de bloquer pendant 1 à 2 minutes une piste d envol.

    Après, c est ton choix…


    Par ex, je n ai jamais fait de procès à aucune municipalité…
    J’ai tjrs eu autre chose à faire.

    Et, surtout, il existe un principe, que tous les publicitaires connaissent :

    parlez de moi/de ma marque/de mon produit en bien,
    parlez de moi/de ma marque/de mon produit en mal,
    mais, SURTOUT,
    parlez de moi (et pas de mes concurrents, ou -encore moins- de produits alternatifs).

    (c est le pb classique des panneaux « ne fumez pas », ou, en fin de mail, du « n’imprimez pas », qui donnent envie de fumer, voire d’imprimer pour archiver, à certains qui n’y avaient même pas pensé avant).

    Ainsi, faire du bruit sur le vélo,
    sur les loisirs de proximité (woofing, par ex, même s’il ne s agit pas vraiment de loisir-repos-tranquille)
    peut être plus positif, que d avoir les mots « avion » et « aéroport » qui apparaissent dans des articles de journaux te concernant.

  31. tichit

    @carfree
    Je vois que je dois expliquer mes propos:

    1) » restez figé dans vos certitudes » est peut être un peu dur à accepter mais j’ai essayé de dialoguer avec vous en expliquant que les comparaisons avec la Shoah était racolleuses et desservaient vos arguments, et d’après les commentaires je ne pense pas être le seul à refuser ce type de méthodologie. Cela n’a rien à voir avec un soit disant « tabou » (PIM vous n’avez pas compris), mais plutôt avec une recherche d’efficacité rhétorique. Le but c’est de convaincre les lecteurs refractaires non? En réponse je n’ai eu que des propos esquivant le problème. Je suis donc déçu que des problème d’égo nuisent au débat.

    2)« Ce n’est pas ça qui vous empechera pas d’avoir une pensée pour les victimes du vel’d’hiv, c’est le principal. » Cette phrase n’avait rien d’ironique, Je ne vous connais pas personnellement pas mais d’après vos commentaires je sais que vous avez de l’empathie envers les victimes de ces crimes.

    3)« Si vous avez des critiques concernant un certain article, je prends. » était une réponse à votre propos: « Et cet article fait justement appel à l’intelligence des lecteurs, peut-être même beaucoup plus qu’un autre. »
    Je ne rêve pas, c’est vous qui êtes resté évasif, c’est de la mauvaise fois…

    @Neurohf
    Dans toutes les critiques qui vous sont adressées, certaines son
    peut-être loufoques, mais d’autres sont très constructives. A vous de faire le tri. Mais je vous assure que le ton et les mots que vous utilisez n’aident pas à la nuance des commentaires. A titre personnel je suis un adulte capable de discuter, et si je me cache derrière un pseudo c’est aussi pour éviter qu’on tombe sur ce genre de combat de coq en tapant mon nom sur google dans quelques années (quand j’aurai un gros 4X4*)…
    *un peu d’humour vous connaissez?

  32. tichit

    2) j’ai oublié de dire: c’est les 70 ans du vel’d’hiv en ce moment, d’ou ma remarque

  33. psychelau

    @ Neurohr: comment expliquez vous votre incapacité à ce que les gens vous rejoignent dans votre combat, à la différence des déboulonneurs, des faucheurs d’OGM, etc etc? Pourquoi êtes vous tout seul?

  34. LomoberetLomoberet

    Pierre-Emmanuel n’est pas tout seul.
    Il n’est que la partie émergée de l’iceberg.
    Il y a de nombreuses personnes anonymes mais responsables qui n’utilisent pas l’avion, ni la voiture en encore moins les 4 x 4.
    De plus, c’est bon pour le porte-monnaie

  35. Harry

    « Il y a de nombreuses personnes anonymes mais responsables qui n’utilisent pas l’avion, ni la voiture en encore moins les 4 x 4.
    De plus, c’est bon pour le porte-monnaie »
    Tu veux dire que toutes ces personnes sont membre du parti-de-la-résistance ?
    Il doit être content, il n’est plus tout seul d’un coup.

    Perso je n’ai pas de 4×4 et je ne prends pas l’avion, j’en fais parti ?

    ça me rappelle l’article du gars qui croyait, que du fait que l’article avait eu 500 vues (ou plus je ne sais plus), ils y auraient 500 manifestants de plus à la manifestation du sujet de l’article.

  36. psychelau

    @ Lomoboret, je parle du type d’action qu’il fait, et pour lesquelles il est bel et bien tout seul…

    @harry, je vois l’article dont tu parles, à propos des « 700 » fantomes », et ben justement, c’est lui même l’auteur! Grosse désillusion que d’apprendre qu’on peut lire un article sans pour autant approuver…

  37. Nico

    à Psychelau:
    je vous cite:
    « @ Neurohr: comment expliquez vous votre incapacité à ce que les gens vous rejoignent dans votre combat, à la différence des déboulonneurs, des faucheurs d’OGM, etc etc? Pourquoi êtes vous tout seul? »

    Pourquoi au Moyen âge Copernic était tout seul à défendre sa cause? La Terre tournait autour du soleil?
    Pour répondre à votre question, la publicité intempestive rebute facilement l’individu moyen, tout comme les OGM réputés dangereux. L’avion, bien au contraire est la réalisation époustouflante du rêve d’ Icare: l’un des plus vieux rêves de l’humanité!! Qui d’entre nous, dès son plus jeune âge n’a pas été fasciné en regardant un avion voler dans le ciel??
    Les hommes ont besoin de rêver: si les plus riches possèdent leur jet privé, les plus pauvres rêvent tous de monter dans un avion au moins une fois dans leur vie.
    Aujourd’hui, PE Neurohr vient affirmer brutalement que le rêve se transforme en cauchemar, par une théorie simple: »Les scientifiques nous disent “pas plus de 1,5 t de CO2 par personne et par an pour ne pas détruire le climat de la terre”. Un seul voyage Paris-Montréal, par exemple, pollue l’atmosphère avec plus de 2,5 t par personne… en quelques heures ».
    La théorie a beau être simple et quasiment irréfutable, elle est inacceptable.

    « Même si l’on est une minorité d’un seul homme , la Vérité EST la Vérité »
    Gandhi.

  38. psychelau

    le calcul donne une MOYENNE de 1,5t… ce qui veut que l’on peut être au dessus ou en dessous… est ce que Obama, Hollande, Mandela sont des criminels ou des génocidaires? Bien sur que non, on accepte qu’ils prennent l’avion de par leur fonction
    N’oublions pas qu’une immense majorité de terriens ne prend et ne prendra jamais l’avion dans sa vie…
    A l’échelle des émissions globales sur la planète, les avions ne produisent que 3% du CO2.
    A ce jour, le problème de l’agriculture carnée et des véhicules automobiles est hélas bien plus important et pas seulement en terme de CO2.
    Car ce n’est pas l’outil en soi qui est problématique mais l’extension de son utilisation.Sinon, Neurhor peut aller directement à Kourou en guyane (en bateau) pour stopper les fusées et leurs astronautes!
    Maintenant, le fait que les chinois et les indiens veulent tous leur véhicule, ca c’est un problème.
    Le fait que les indiens, dont une large majorité sont végétariens, se mettent à manger de la viande pour ressembler aux occidentaux, ca c’est un problème.
    Si M Neurhor souhaite limiter l’expansion des avions, qu’il aille rejoindre la lutte à Notre dame des landes, car l’avenir se joue là bas, dans les territoires vierges sque l’on cherche à détruire pour batir un nouvel aéroport; pas à roissy!

  39. CarFree

    Tichit,

    En fait, si je comprends bien, le problème c’est que selon vous toute allusion/comparaison à la Shoah, Auschwitz, le nazisme, le génocide, etc. est forcément « racoleuse et dessert nos arguments ». Et pour appuyer votre raisonnement, vous réalisez une sorte de mini-sondage de qui s’exprime sur ce fil pour en conclure que tout le monde est d’accord avec vous et donc que j’ai tort.

    D’une part, je pense que le sujet est beaucoup plus partagé que vous ne le pensez, d’autre part, je pense que le nombre est hors de propos dans le cas présent. Ce n’est pas parce que « tout le monde » serait de votre côté que vous auriez pour autant raison. Sinon, les automobilistes ont largement raison d’automobiliser et les minoritaires que nous sommes avons juste le droit de fermer notre gueule… Au passage, je constate que vous mettez donc « de votre côté » quelqu’un comme Harry »…

    Mais venons-en au coeur du sujet. Selon vous, « le but c’est de convaincre les lecteurs réfractaires ». Et vous pensez donc que toute allusion au génocide, à la shoah, etc. va forcément les effrayer, les faire fuir, etc. et au bout du compte « desservir » notre propos.

    C’est votre liberté de penser cela, (et remarquez que je ne dis pas que vous êtes « figé dans vos certitudes »), mais je ne partage absolument pas cette logique, qui est celle soit-dit en passant du politiquement correct en matière de mobilité: [violons] « Ne dénigrez surtout pas les automobilistes, mais faites leur voir comment sont belles les alternatives » [/violons]

    C’est ce qu’on fait peu ou prou depuis plusieurs années, et on voit les résultats extraordinaires que cela apporte: c’est bien simple, il n’y a quasiment plus de voitures en circulation!

    Je pense au contraire que toutes les options conciliantes avec l’automobilisme ont été testées sans beaucoup de succès. En outre, je partage l’analyse de Randall Ghent concernant la théorie du tape-cul:
    http://carfree.fr/index.php/2008/04/07/l%e2%80%99equilibre-de-randy/

    C’est une erreur fondamentale pour des militants d’opter pour une position moyenne, au bout du compte très proche de la position des pouvoir publics, car cela ne fera pas peser la balance en notre faveur.

    Notre rôle est d’aller plus loin que les positions béni-oui-oui en matière de mobilité. Il nous faut provoquer, dénoncer, surtout quand on dit juste la stricte vérité (climaticide, génocide, etc.). Il faut appeler un chat un chat et mettre les automobilistes face à leurs responsabilités.

    Et cela n’a pas de sens de dire que l’on fait « fuir les automobilistes » car ils fuient déjà depuis des années!

    Et vous concluez en disant, si je résume, « que j’ai un problème d’égo »… Ne pas être d’accord avec vous, c’est donc faire preuve de mauvaise foi et avoir un égo démesuré?

    Enfin, pour le quiproquo sur l’article, jamais je n’avais pensé à votre ou vos articles! Mon expression, que vous jugez évasive, disait simplement que l’article de Neurorh faisait justement « appel à l’intelligence des lecteurs », probablement plus que n’importe quel autre article de Carfree France. Vous en tirez la conclusion bien évidemment que je suis « de mauvaise foi »…

    Je remarque juste que vous avez l’insulte facile (« figé dans ses certitudes », « mégalomanie », « mauvaise foi », « problème d’égo ») pour au bout du compte défendre une position moyenne très proche de celle des pouvoirs publics. Et je trouve assez comique de vouloir donner des cours de rhétorique quand on ponctue ses commentaires d’insultes.

  40. Nico

    @ Psychelau
    « N’oublions pas qu’une immense majorité de terriens ne prend et ne prendra jamais l’avion dans sa vie… »
    Connais-tu un riche qui n’a jamais pris l’avion? Penses-tu que les pauvres n’ont pas envie de devenir riche et de prendre un avion?
    En ce moment, les pauvres luttent à mort pour devenir riches à leur tour, et pouvoir ENFIN prendre l’avion, d’où le boom actuel du trafic aérien.

    « A l’échelle des émissions globales sur la planète, les avions ne produisent que 3% du CO2. »
    Oui, tant que les pauvres ne peuvent pas encore prendre l’avion.

    « A ce jour, le problème de l’agriculture carnée et des véhicules automobiles est hélas bien plus important et pas seulement en terme de CO2. »
    d’accord avec toi, je suis moi aussi végétarien depuis 18 ans et à VTT depuis des années: ce sont des causes justes aussi, je pense bien. Tout comme la cause que défend Neurohr: en matière d’écologie, il y a des centaines de causes à défendre, Neurohr a choisi la sienne.

    « Car ce n’est pas l’outil en soi qui est problématique mais l’extension de son utilisation.Sinon, Neurhor peut aller directement à Kourou en guyane (en bateau) pour stopper les fusées et leurs astronautes! »
    A mon avis, il n’aime sûrement pas non plus la pollution des fusées, mais il ne peut pas être partout à la fois. Il se concentre sur la cause qu »il a choisi de défendre, près de chez lui.

    « Maintenant, le fait que les chinois et les indiens veulent tous leur véhicule, ca c’est un problème. »
    C’est exact! Mais vous croyez qu’ils ne veulent pas prendre l’avion? Qu’ils ne veulent pas visiter Paris? Visiter les USA? Partir en vacances dans un hôtel au bord de la mer?

    « Le fait que les indiens, dont une large majorité sont végétariens, se mettent à manger de la viande pour ressembler aux occidentaux, ca c’est un problème. »
    Entièrement d’accord que l’élevage pose d’énormes problèmes: regardez le compte rendu d’action que j’ai écrit, là:
    http://www.ivu.org/africa/ghana-2009.html
    La biosphère est en voie de destruction par plusieurs fléaux en plein boom: élevage, voitures, avions, plastiques, prolifération nucléaire, destruction des sols par les engrais….Et tout simplement la démographie galopante.
    Pour qu’il y ait une prise de conscience globale, et espérer peut être un changement avant qu’il ne soit trop tard, chaque fléau doit rencontrer des adversaires courageux qui rament à contre courant des normes établies. Neurohr s’inscrit dans cette adversité.

  41. tichit

    @carfree
    Oui je pense que toute comparaison avec la Shoah est racolleuse. Avant de mourir, Ces gens ont subi des humiliations qu’on n’oserait même pas infligé à des rats de nos jours. Donc c’est grave de réduire cet épisode à un nombre de victimes. Ce qu’il faut retenir avant tout de la Shoah, c’est la faculté des hommes à devenir des monstres, à deshumaniser d’autres individus, pour ensuite ne pas assumer les crimes et accuser d’autres responsables.

    Je ne demande pas qu’on pense comme moi mais qu’on me donne des arguments prouvant la nécessité d’utiliser des comparaisons simplistes qui réduisent l’Histoire à une bouillie sans interêt. Or vous n’en donnez aucuns. Pire vous en remettez une couche en comparant mon opinion sur l’utilisation de la Shoah dans vos articles avec la logique du politiquement correct qui caresse l’automobiliste dans le sens du poil tout en lui vantant les alternatives écologiques. Vous êtes le roi des comparaisons fallacieuses!

    Je n’ai jamais dit qu’il fallait être conciliant avec les automobilistes! Que vous le vouliez ou non, Il est plus efficace (et plus intègre), lorsque l’on veut dénoncer quelque chose, de s’en tenir aux faits directement reliés au problème.
    Les provocations ou les coups d’éclat, surtout quand on agit en « héro solitaire » plutot qu’en groupe, ça ne mène à rien. Moi aussi je voudrais bloquer le périf, construire des murs la nuit pour fermer des voies, mais vous savez que le message sera récupéré (j’entends déjà la vindicte contre les bobos etc). La vision de Jean Marc a du sens, mais je ne suis pas assez calé pour procéder comme ça pour l’instant.
    Ensuite, mon but est bien de mettre de mon côté des gens comme Harry ou d’autres, vous avez une drole de conception du débat, pour vous il y a deux camps qui s’affrontent c’est ça? je ne suis pas du tout en accord avec cette conception du monde, désolé, je préfère être un militant moyen à l’insulte facile.

  42. CarFree

    Vous semblez apte à donner des cours de Shoah à tous ceux qui osent faire des comparaisons. Je vous remercie mais je pense connaitre assez bien la question. Vous voulez des « arguments » pour qu’on puisse utiliser des comparaisons avec votre définition de la Shoah.
    A vrai dire, nous ne nous comprenons absolument pas. Bien sur que le génocide de 6 millions de juifs est horrible. Il est d’autant plus horrible que nous le connaissons maintenant relativement bien, grace aux témoignages, aux historiens, etc. Mais qui parle des milliers d’hommes et d’enfants qui meurent de faim chaque jour, du fait du dérèglement climatique ou du développement des agro-carburants? Est-ce moins horrible? Je crois surtout que c’est beaucoup moins documenté, et donc moins connu. Et pourtant, c’est exactement une « faculté des hommes à devenir des monstres, à deshumaniser d’autres individus, pour ensuite ne pas assumer les crimes et accuser d’autres responsables. » L’automobiliste
    qui fait le plein avec ses 10% de « biocarburant » n’est pas perturbé plus que ça par les enfants « qui crèvent comme des rats » à l’autre bout de la planète.
    Ah mais pardon, ça ce n’est pas un génocide, le terme est déjà pris. Inventez autre chose!

  43. Nico

    @ Tichit: « Ce qu’il faut retenir avant tout de la Shoah, c’est la faculté des hommes à devenir des monstres, à deshumaniser d’autres individus, pour ensuite ne pas assumer les crimes et accuser d’autres responsables. »

    justement, c’est exactement le principe de la destruction du climat par les hommes: presque personne ne veut assumer.
    Tichit, j’apprécie assez vos points de vue, mais, je pense que pour le climat, vous n’arrivez pas encore à réaliser l’enjeu: comme je l’ai déjà rappelé + haut sur cette page dans mon 2ème post du 14/07, la destruction du climat risque d’être fatale au 22ème siècle: vous n’aurez pas 6 millions de morts, mais, jusqu’à 10 à 15 milliards, + tout ou une grande partie des autres espèces vivantes sur la Terre.
    La Shoah a été terrible, j’ai visité Auschwitz en juillet 1992, et c’était un vrai cauchemar, mais ne croyez pas qu’elle est le mal ultime: il peut bien y avoir 1000 fois pire au 21è siècle, ou au 22ème, (ou 23ème, peut importe): elle n’est malheureusement qu’un échelon élevé – mais pas le dernier – du potentiel destructeur de l’Homme. Relisez « l’humanité disparaîtra », de Yves Paccalet, ou regardez encore le film prophétique « Soleil vert ».
    Cela dit, je ne suis pas 100% pessimiste, nous avons encore une petite chance d’échapper à cette destinée.

  44. tichit

    Qui vous a parlé de hierarchisation des souffrances? cette discussion n’a pas de sens tant vous répondez toujours à côté du sujet.

    Oui c’est une forme de monstruosité que de consommer du pétrole tout en sachant que ça tue des gens et met en péril les générations futures, ça s’appelle l’appat du gain, la néocolonisation, les inégalités de classe, la lacheté de ceux qui ont le confort matériel, tout ce que vous voudrez… des gens le dénoncent très bien sans pour autant nous replonger dans les annees 40.
    Le nazisme ce n’est pas tout ça.

  45. Nico

    Tichit,
    je vous comprends, votre opinion est respectable, tellement vous souhaitez respecter les victimes de la shoah.
    voici mon opinion en résumé sur ce sujet précis, et sans vouloir poursuivre un débat sans fin:

    la nature exacte de la catastrophe m’importe moins que la quantification de son résultat.

    Pour avancer: et vous, défendez-vous une cause écologique en particulier?

  46. tichit

    @nico
    Avec des amis nous avons participé à des appels à idée concernant certains quartiers de Montréal. Le maire du Plateau (un ancien arrondissement ouvrier de la ville) avait comme nous une vision de la ville combinant mobilité douce, permaculture, compostage, espaces collectifs,etc. Malheureusement il s’est heurté à une levée de boucliers lorsqu’il a projeté de fermer quelques rues à la circulation auto. Le problème est surtout venu de la population de la banlieue residentielle qui traverse chaque jour le quartier en bagnole. Cette même population exerce aussi une pression immobilière sur ce quartier en pleine gentrification. Et bien sur ils veulent tous un garage. Il fallait les entendre insulter le maire à la radio, c’était autre chose que mes insultes 😉 Même la premier ministre du Canada, ce (…. .. ….) de Harper parle des gauchistes du Plateau!
    Globalement il se passe beaucoup de choses là bas, je pense à ceux qui militent pour faciliter la porosité urbaine (il y a des voies ferrées industrielles privées qui traversent le ville, les trains sont rares et plutot lents donc tout le monde traverse à pied ces voies, devenues avec le temps de veritables parcs linéaires, au risque de prendre de grosses amendes. Cette cause me touche particulièrement parce qu’elle témoigne bien du mépris envers le piéton, qu’on veut obliger à emprunter des tunnels glauques comme s’il était une sous classe.

    Je me suis aussi beaucoup intéressé au méthodes de construction écologique (en particulier la terre, le pisé) mais dans une société aussi indidualiste, ça reste marginal. je pense quand même que c’est un enjeu crucial que la population réapprenne à construire (ou tout du moins à entretenir) ses propres lieux de vie. Cela permettrait de s’affranchir de grands groupes industriels de la construction.

    Aujourd’hui, à de très rares exceptions, je n’utilise jamais la voiture en ville, je fais tout en vélo, en transport en commun ou à pied (même pour le boulot, même pour transporter du lourd), quand je me retrouve dans le junk space des banlieue, j’essaie de le prendre avec philosophie, il y a toujours quelque chose à découvrir dans ces espaces rédiduels même si l’on se sent tout petit. J’essaie d’éviter la nourriture industrielle, de ne limiter la viande qu’aux grands repas, de ne pas acheter trop de produits à durée de vie limitée, d’acheter du recyclé ou du local, de composter quand je peux, et de parler aux gens dans la rue (ça aussi c’est écolo non?) et Bien sûr pas de low cost en Europe…
    En gros je ne suis pas très bon pour la croissance. Mais je suis quand même un gros pollueur comparé à mon cousin du massif central.

    Voilà c’est un peu brouillon, mais vous avez raison il vaut mieux parler de ça. Et vous, quelles sont vos principales préoccupations écologiques?

  47. Pim

    quoting Nico :

    « Tichit, j’apprécie assez vos points de vue, mais, je pense que pour le climat, vous n’arrivez pas encore à réaliser l’enjeu »

    Réaliser l’enjeu de cette destruction (du moins les conséquences, son caractère monstrueux, destructeur donc « déshumanisant ») est bien plus difficile que la Shoah. Pour comprendre l’horreur d’Auschwitz, pas besoin de beaucoup de pédagogie, ni de réflexion, ca se comprend tout seul, c’est visuel, sensible, « sensoriel » car bien bien dégueulasse ; bref : évident.

    Celui (le caractère monstrueux) du ‘climaticide’ est beaucoup plus pervers. On présente des « progrès technologiques » créées par des « bienfaiteurs de l’humanité ». Ces inventeurs de BIO(encore un concept positif pour la planète)-carburants, pour facilité la vie des gens en voiture, pour rallier plus vite les villes en avions, pour communiquer et « rapprocher les hommes » grâce au téléphone portable etc etc etc prétendent améliorer la qualité de vie. C’est vrai dans une certaine mesure, un contexte très précis, à petite dose/échelle. Mais on omet souvent le revers de la médaille, les conséquences néfastes. On les nie même tellement les enjeux financiers et économiques sont importants.
    Au final, c’est bien l’utilisation de masse de toutes ces technologies qui sont néfastes, mais qui voudra demain les abandonner?

    Conclusion et retour à la métaphore : dans la Shoah, il n’y a rien de positif à tirer. Dans le progrès, responsable de la destruction du climat, on nie tout en bloc en ne présentant que l’aspect positif.

  48. admiratif

    Vous avez raison , il ne faut pas se laisser conditionner par le système, moi j’ai été condamné (rappel à la loi-payant- de 200 €) car « casseur de pub »j’avais dégradé un panneau publicitaire, d’autre part je milite contre l’invasion des déchets. Votre combat est noble, j’aime bien l’avion pourtant (je le prends trés peu, rassurez vous).
    Bon courage et ne vous laissez pas décourager, nous vivons dans une société de plus en plus orwellienne et totalitaire, et quand nous serons 10 milliards dans quelques décennies ce sera encore pire…

  49. bikeman

    Tout à fait PIM, « Dans le progrès, responsable de la destruction du climat, on nie tout en bloc en ne présentant que l’aspect positif » : c’est toute la puissance destructrice du marketing et de la capacité des compagnies à nous endormir…

    Sinon, j’ai lu ça qq part… ça semble cohérent : »Un voyage en avion correspond à l’utilisation d’un véhicule pendant 1 an. »

    Après, bien entendu et comme le rappelle Psychelau et Sqoia, la problématique est à prendre dans son intégralité : mode de déplacement, mode et type d’alimentation contribuent bcp au bilan carbone également.

    Il faut aussi admettre que faire changer les petites habitudes des gens par un beau discours… C’est très difficile.
    Le conformisme semble être la norme en France!!

    Donc une action franche, directe, médiatisée bien comme l’envisage Pierre-Emmanuel Neurohr, peut porter ses fruits.

    Nico a raison, dans notre monde actuel de l’image, d’Internet et la Vidéo, cet outil semble indispensable pour relayer l’info et l’action menée.

    Maintenant, sur le moyen ou long terme, nous pouvons penser, comme le souligne Sqoia, que cette action soit trop vite oubliée.

    Pas évident de trouver le bon équilibre dans les actions…

    En tant que Vélorutionnaire, bien entendu nous bloquons le trafic automobile qq minutes pour faire passer un message, mais la plupart du temps les automobilistes ne comprennent pas, et on droit à des « c’est de la prise d’otage », ou « vous nous faites ch… avec vos vélos »…
    C’est terrible d’entendre ces choses là!

    Donc bien sûr on peut bloquer un avion ou une piste d’aéroport, à mon humble avis malheureusement le résultat sera le même.

    L’enjeu climatique est en effet très important mais la nature égoïste de l’Homme lui permet probablement de passer outre ces considérations qui semblent ne pas le concerner sur le très court terme, et surtout qui remettent en cause son confort acquis.
    C’est stupide car nous sommes tous concernés et nos enfants le seront bien davantage encore.

    Certaines personnes (riches?) partent du principe (je vais être crû dsl) que nous sommes trop nombreux sur la terre et qu’il n’est pas envisageable de partager les ressources équitablement…
    Et donc justifie leur gaspillage d’argent et de ressources…
    C’est lamentable, mais comment faire?

    Encore hier j’ai vu des gens faire du Jet-ski sur l’océan, ça puait l’essence à fond, tout ça pour aller… nulle part, mais obtenir une petite sensation…
    Avec ces gens là, la discussion est-elle possible? Je crois qu’ils savent pertinemment qu’ils détruisent la planète, mais s’en fichent royalement.

    Bref, c’est un combat de fond et continu que nous devons mener, sur la méthode, chacun est libre de choisir, à partir du moment où il mène ce combat altruiste et extrêmement honorable, tout est bon à prendre.

    Et si qqun connait la recette miracle, nous l’attendons avec impatience! 🙂

  50. psychelau

    a voir sur son site, il aurait recidive le 19 juillet, puis garde a vue pour comparution immediate. aucune nouvelle depuis, peut etre purge-t-il sa peine, ce qui serait etonnant car j’avais cru comprendre que les peines legeres n’etaient plus effectuees compte tenu de la surpopulation carcerale.

  51. admiratif

    @ PSYCHELAU : il la purgera peut être, pour les vrais opposants au Système, la République sait ouvrir large les portes de ses geôles (Etat français condamné à de nombreuses reprises par la Cour de Justice européenne de Luxembourg).

  52. Pim

    en tout cas, rue89 lui a consacré un presque vrai article : http://www.rue89.com/2012/07/20/lhomme-qui-voulait-arreter-les-avions-mains-nues-234002

    et d’apres google news, il a recommencé le 18 juillet puis amende en correctionnel le 19.

    « air-journal » titre avec condescendance « Roissy : l’écolo tente à nouveau de bloquer un avion », tout comme « deplacements-pros » : « L’écologiste anti-avion à nouveau sur les pistes CDG »
    sous entendu : ecolo=connard.

  53. admiratif

    De toutes façons, on est foutus. Ce que fait PEN, c’est du don quichottisme, sympathique certes, mais pas nouveau : les actions agit’prop’ existent depuis la fin des années 60.
    Le scéario des futures centaines d’années est évident :
    – augmentation de la température qui fera monter le niveau des mers, qui recouvriront de vastes plaines inondables, peuplées, et productives (industries, agriculture)
    – peak oil : aprés avoir saccagé les mers et les pôles à la recherche d’énergie fossiles, il faudra bien se rendre à l’évidence : plus de pétrole
    – explosion démographique : les prévisions les plus modestes donnent 10 milliards d’habitants en 2100
    – comme il faudra bien nourir ces masses incommensurables, l’espace qui aurait pu être dévolu aux agrocarburants devra être consacré aux cultures céréalières, mais du fait de l’impossibilité d’utiliser les machines du fait de la pénurie de carburant (moissonneuses batteuses) et de l’épuisement accéléré des sols, les rendements chuteront vite,

    Bilan : l’humanité ne disparaitra pas (elle est trop résiliente pour celà), mais ce sera le retour à un mode de vie médiéval (déjà prôné du reste par certains alternatifs), donc in fine la Planète aura triomphé de l’Homme, ce qui à titre personnel (et en plus je serai mort depuis longtemps) me convient parfaitement, c’est une conclusion trés morale, au fond!

  54. CarFree

    En fait, je reviens sur la définition du mot « génocide », car celle donnée par wikipédia, apparemment en provenance du Robert, ne semble pas correspondre à la réalité historique du terme.

    Le concept de génocide est né le 9 décembre 1948 lors de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide. Cette convention est un traité de droit international approuvé à l’unanimité le 9 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations unies. Elle est entrée en vigueur le 12 janvier 1951.

    La Convention définit précisément à quoi correspond le crime de génocide dans son article 2 :

    « Dans la présente Convention, le génocide s’entend de l’un quelconque des actes ci-après, commis dans l’intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :
    a) Meurtre de membres du groupe;
    b) Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe;
    c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle;
    d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;
    e) Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe. »

    Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_pour_la_pr%C3%A9vention_et_la_r%C3%A9pression_du_crime_de_g%C3%A9nocide

    On n’est plus vraiment dans la définition du Robert, en tout cas celle-ci me paraît beaucoup plus large.

    Pour la petite histoire, il semblerait en outre que lors des discussions préalables à l’adoption de la Convention par l’ONU, l’URSS, pour des raisons assez évidentes, s’opposa à l’inclusion du groupe « politique » parmi les qualificatifs du crime. (Source: Livre Noir du Communisme)

  55. Theron

    Si tu veux qu’on s’associe pour des actions contre les aéroports va donc faire un tour à Notre-Dame-Des-Landes et vient à toulouse à la vélorution, qu’on parle alternatives et moyens de luttes, même en taule… J’en connais un rayon !

  56. admiratif

    Je prendrai certainement contact avec toi en passant à Toulouse et en attendant je te souhaite beaucoup de courage, il en faut!
    de mon côté, je fais mes petites actions individuelles (nettoyage des espaces verts pollués).
    Cordialement!

  57. Jean Sonnier

    De toutes façons Monsieur Neurohr je vais vous décevoir, mais il est plus que probable que nous allons brûler toutes les réserves d’hydrocarbure de la planète, et plus vite que nous ne l’imaginons. Même si une prise de conscience permettrait de réduire les émission de nos pays riches, il resterait les pays « en voie de développement » comme on disait: Chine, Inde, Brésil,…. Dès qu’ils le peuvent ceux-ci s’empressent d’acheter une voiture et de se balader en avion.

    Et je ne crois pas qu’ils voient nos leçons de morale sur le CO2 d’un très bon oeil, leur parents sortant à peine de ce mode de vie éco-responsable qui étrangement ne leur convenait pas.

  58. legeographe

    Bonjour à tous.
    Ce n’est pas du tout de la provocation que je viens faire ici, mais du relais d’info… puisque le journal Le Point laisse la parole à la célébrité Hubert Reeves sur le sujet suivant :
    « faut-il refuser de prendre l’avion ? »

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/hubert-reeves/hubert-reeves-faut-il-refuser-de-prendre-l-avion-17-02-2014-1792388_1914.php

    La réponse sera mi-figue mi-raisin, mais elle aura été posée dans « Le Point » (nouvelle référence des références en écologie militante ???? ^^)

  59. Pédibuspédibus

    En tâchant de ne pas instrumentaliser outre mesure la Shoah une réaction… mais sans les avions se propulsant suivant cette technique, en encourageant nos leaders et faiseurs d’opinion à continuer de s’exprimer, dès qu’il s’agit de maintenir l’esprit en alerte pour ce que comportent comme danger socio environnemental certaines pratiques quotidiennes ou de loisirs.

    Donneur de solutions autant que de leçons moralisatrices qu’on me permette ici de faire cette suggestion, particulièrement pour ce qui engendre le plus de mouvements aériens, le tourisme, lequel est désormais depuis quelques années au-delà du milliard de consommateurs annuels (OIT):
    qu’on réinvente l’éloge de la lenteur, et que les croisières maritimes reprennent le large, histoire aussi d’être obligés de se « poser » quelques instants. Une prolongation du concept Cittaslow pour ceux qui connaissent : http://carfree.fr/index.php/2008/03/04/cittaslow-les-villes-lentes-contre-la-frenesie-automobile/

    Et histoire à mon tour de croiser les ressources de notre noble entreprise avec les contributions sur Carfree…

Les commentaires sont clos.