Rétractation de la banquise: merci les automobilistes!

N’en déplaise aux climato-sceptiques, la rétractation de la banquise s’accélère à chaque saison comme en témoignent ces clichés satellites tirés d’un article sur fr.msn.com.

De tous les comportements courants des citoyens français, c’est celui de conduire une voiture particulière qui contribue le plus au réchauffement climatique. Aussi, pour essayer de retarder cette catastrophe écologique, la première urgence devrait être de renoncer à se déplacer en voiture, surtout si on est seul à bord.

Une des premières mesures que devrait prendre le gouvernement devrait être d’interdire la publicité automobile et même d’interdire de montrer des voitures au cinéma comme cela s’est produit en son temps pour la cigarette dans les films.


GC (www.LecoLomobiLe.fr et CrypText.fr)

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

9 commentaires sur “Rétractation de la banquise: merci les automobilistes!

  1. Raghnarok

    Juste pour situer, je suis profondément anti-bagnole, maintenant je ne suis pas convaincu qu’à l’échelle planétaire la bagnole soit tant devant les autres sources de pollution…
    Je pense qu’il faut faire attention à ne pas taper simplement sur un unique protagoniste, si le problème du réchauffement climatique s’avère être lié à la production de gaz à effet de serre humaine alors il faut taper sur l’automobile mais il faut autant taper sur l’avion, sur la production d’énergie, sur le production alimentaire, sur la surconsommation de viande, sur la surconsommation d’électronique, etc.
    Bref, tapons oui, mais tapons intelligemment.

  2. Joshuadu34Joshuadu34

    Bien entendu que l’automobile n’est pas la seule responsable. Mais je reprend (je l’avais déjà dit en com’ sur un vieil article) futurascience :

    « En France, les émissions du transport représentaient 34% des émissions de CO2 de 2007. 93,6% de ces émissions sont le fait du transport routier, tandis que les missions des autres modes de transport sont négligeables en comparaison. Ainsi, le trafic aérien compte pour 3,3% des émissions du secteur des transports, le transport maritime pour 2,2% et le transport ferroviaire pour 0,4%. »

    Le deuxième point de production de co2 concerne l’énergie (malgré la priorité donnée au nucléaire en fRance et au chauffage électrique, ce qui est une hérésie écologique), à 2 ou 3 % près. Suivent enfin la production de biens puis la construction en 4ième position. On le voit, les 4 principaux points portent principalement sur notre mode de vie et de consommation… (en 5ième, et derniers point significatif, on trouve l’agriculture)

    Juste pour signaler, alors que l’Europe voit ses emissions de co2 baisser de près de 16 % (en 10 ans), la fRance fait figure de mauvais élève en Europe avec ses + 8%. Et on ne parle pas des USA…

    Concernant la répartition de cette production de co2 par ménage, on constate qu’alors que les 20 % des ménages les plus pauvres ne produisent « que » 11 % du co2, les 20 % les plus riches en produisent, eux, 29 %. C’est une mise en lumière du fait que la production de co2 est fonction du niveau de vie (à rapprocher des styles de consommation, plus de biens « jetables » achetés par les ménages les + riches, plus de « débrouille » et de récupération chez les + pauvres… Logique). Par profession, le plus pollueur est… l’agriculteur, ce qui ne surprendra pas grand monde !

  3. Legeographe

    Pour ma part, je trouve quand même la photo parlante.

    Ensuite, parlant avec mon coloc géographe (lui aussi) de formation, on s’étonne de ce qu’un tel portfolio peut véhiculer comme imprécisions géographiques jusque dans les définitions les plus élémentaires des termes.

    Parler de « continent arctique » (image 8 sur 12) est abusif :
    National Geographic parle aussi d’un continent, mais seulement dans le titre, avant de parler de territoire arctique (ce qui est plus sage !) :
    http://www.nationalgeographic.fr/actualite/arctique/7912953/

    Enfin, parler de partie orientale ou de partie occidentale de l’Antarctique (image 11 sur 12) est un peu étrange… Il y a une partie plus à l’ouest du méridien de Greenwich ou plus à l’est, certes, mais ce n’est pas dit comme ça… Manque de clarté.

  4. nico

    Evidemment, le potentiel de destruction de la voiture est colossal, mais rappelons que l’élevage est le premier destructeur du climat, à cause du méthane. http://www.viande.info/elevage-viande-gaz-effet-serre
    Et aussi le premier destructeur des forêts et des sols, le plus gros gaspilleur d’eau douce, le plus gros consommateurs de céréales (70% de toutes les céréales cultivées), le plus gros destructeur des paysages naturels, en somme le plus gros destructeur de la biosphère; ce sont des faits.
    Et à mon avis perso les abattoirs sont les lieux les plus répugnants et ignobles de toute la France en ce début de 21ème siècle.
    Et le comble, c’est que l’élevage est au moins aussi inutile que la voiture.
    Au fait, je ne souhaite pas un retour aux cavernes ni à l’âge de pierre, mais déjà, d’arrêter les plus énormes conneries que nous avons en France:
    -l’élevage
    -la voiture individuelle

    Vive le Car free & le bio veganisme!…

  5. bikeman

    +1 avec Joshuadu34 et nico .
    Manger local, c’est surement + respectueux de l’environnement que le fait de rouler en bagnole, car les produits acheminés en camion et provenant de tataouine, ça pollue à mort!

    Pour ma part, je ne roule qu’a vélo ou utilise les TEC, et consomme des produits qui viennent de France principalement.
    Et encore, peut mieux faire, car le France c’est déjà trop large.
    Pour bien faire, il faut s’arrêter à un périmètre de 200 km max.

    Après, on peut essayer de manger moins de barbac, car c’est vecteur de maladies plutôt qu’autre chose, comme l’explique ce petit reportage :
    http://www.dailymotion.com/video/x4l6nk_la-viande-rend-malade_news

    En +, contrairement aux idées reçues, on trouve autant voire + de protéines et vitamines dans certains végétaux…
    Je ne suis pas VG mais franchement ils ont tout compris.

    Après, juste un point par rapport aux stats de Joshuadu34 .
    Elles sont très intéressantes mais datent de 2007.
    A mon avis, la part de la pollution générée par le transport aérien est bien + importante que 3.3%!
    Ou alors Pierre-Emmanuel N. s’est trompé de combat!

  6. Legeographe

    @ Bikeman :
    (a propos du combat anti-avions)
    On peut se battre contre une injustice qui n’est le fait que des nantis…

    En l’occurence, peu de personnes prennent l’avion dans le monde… mais parmi les hommes qui ont le privilege de voler (reve de l’homme depuis longtemps), il n’y a que des nantis… Eh oui, meme moi, qui ai deja vole !

    Alors, dans une reflexion decroissante, forcement qu’on est en mesure de dire « stop a ce privilege » ! Un privilege n’est pas moins injuste parce que tres peu ont ce privilege…
    C’est meme l’inverse…

    Cf. la question des ZAPA. Si l’on interdit la voiture a ceux qui ont des vieilles caisses, eh bien on n’est pas dans une mesure politique decroissante… du tout !
    Et l’injustice de voir rouler les nantis pourra continuer… Voila pourquoi, selon moi, la fin de la voiture (quelques decennies) devrait s’accompagner en fait d’une reflexion sur la question « qui a plus droit qu’aux autres a la voiture ? »…

    Les services publics ? Les services d’urgence ? Les PMR (personnes a mobilite reduite) ? Tous ceux-la a la fois, peut-etre…

Les commentaires sont clos.