Croissants et pignons 2013 (avec nos artisans boulangers)

Du 1er au 7 avril 2013, c’est l’opération Croissants et Pignons qui recommence dans l’agglomération toulonnaise, à l’initiative de la Masse critique, le collectif pour l’essor du vélo à Toulon. Cette édition 2013 sera à la hauteur du Talent du vélo qui nous fut décerné par le club des villes et territoires cyclables pour l’édition 2012.

Il nous faut aussi célébrer avec dynamisme la 11eme édition de la semaine du développement durable, axée sur la sobriété énergétique des particuliers.

Comment ne pas penser à ce propos aux générations futures qui seront par force plus sobres que leur parents et qui nous interpellent:

Si on y va à bicyclette,
est-ce que c’est mieux pour la planète ?

La question vaut que l’on y réfléchisse, de fait elle interroge nos habitudes, nos choix en matière de transport quotidien. Ce sera donc le slogan de l’édition 2013 des « croissants et pignons ».

Les boulangeries de nos quartiers sont le symbole des filières de distribution courtes producteur/consommateur, de l’ artisanat local non délocalisable et des petits commerces. Les artisans boulangers portent haut les valeurs du savoir faire, de la tradition et du goût. Ils perpétuent naturellement dans leur travail une démarche respectueuse du temps, c’est là un point commun avec les cyclistes qui se déplacent vite mais roulent lentement.

Voila pourquoi les artisans boulangers partenaires seront nombreux cette année encore à inciter les clients à enfourcher les bicyclettes. Ils offriront en récompense un cadeau de leur choix.

Les générations futures devraient apprécier. Nous associerons symboliquement des écoles à notre démarche pour que les enfants soient eux mêmes les messagers de la question: « Si on y va à bicyclette, est-ce que c’est mieux pour la planète ? » Le débat ainsi ouvert dans les familles induira t-il des changements?

Toutes les mairies de la communauté d’agglomérations TPM seront sollicitées pour être partenaires de cette édition 2013.

Si vous habitez sur TPM nous aurons besoin de bonnes volontés et de quelques paires de mollets pour démarcher nos artisans boulangers, faites vous connaitre. Les enseignants qui aimeraient surfer sur ce thème avec nous et avec leurs élèves seront la clef de la réussite de cette édition 2013. Nous aimerions aussi exporter le concept au delà du Var, si vous êtes intéressés contactez-nous à l’adresse suivante: pignons83@free.fr.

http://lamassecritique.fr/

Gilles

A propos de Gilles

Animateur du « Collectif pour l’Essor du vélo à Toulon »

13 commentaires sur “Croissants et pignons 2013 (avec nos artisans boulangers)

  1. Lamassecritique

    Merci de parler de notre opération croissant et pignon (talent du vélo en 2012), on espère que cette opération sera reprise par d autres collectifs ou associations pour faire un jour une opération nationale!!!!
    Alors vous aussi organisez votre opération croissant et pignon dans votre ville, on est dispo pour vous donner des renseignements pour l organiser
    Merci carfree

  2. JM

    C’est une belle initiative, à pérenniser et à exporter dans d’autres villes.
    C’est long de faire bouger les mentalités, mais c’est avec des actions pleines de bon sens comme celle-ci que l’on peut y arriver !

  3. Gillesgilles

    Merci à CARFREE de se faire l’écho de notre opération phare.

    Nous pensons déjà à l’édition 2014 qui pourrait bien s’ouvrir à tous les petits commerces de la communauté d’agglomération toulonnaise .Cela serait une manière de souligner l’intérêt des circuits de distribution courts .Les métiers de bouche notamment , traiteurs ,bouchers , boulangers , qui « pâtissent » de la concurrence des grandes surfaces ont une belle carte à jouer en accueillant au mieux les cyclistes urbains,cela ne peut que dynamiser les quartiers .L’actualité « lasagne » devrait nous inciter à reconsidérer la manière de nous approvisionner en privilégiant les rapports humains .

    Nous serions heureux de voir le concept repris par d’autres, les coûts de cette opération sont dérisoires et l’écho qui en est fait dans les médias est de nature à fertiliser le terrain (les mentalités) .Cela devrait à terme favoriser l’essor du vélo.

    Nous avons d’autres idées dans nos cartons en voici quelques unes :
    -Sur le thème des circuits courts organisation aux beaux jours d’un bus cyclable vers un marché de producteurs locaux situé sur la commune d’Ollioules.
    -Concernant les nouvelles technologies en matière de vélos électriques. Nous aimerions faire découvrir les VAE aux jeunes qui pensent qu’il est toujours indispensable d’avoir un permis VL en poche pour trouver un boulot situé à plus de 15 km du domicile. Pour cela nous concoctons un salon du vélo électrique dont le concept particulier serait d’être itinérant sur quelques communes (en particulier sur celles qui nous soutiennent déjà pour les « croissants et pignons ». Les dates ne sont pas encore prévues ça pourrait être la semaine de la mobilité 2014.
    Appel lancé aux constructeurs de VAE pour étudier ensemble les possibilités de prêt d’un parc de VAE en démonstration.
    N’hésitez pas à nous contacter en passant par le site: lamassecritique.fr.

  4. gedeon rabier

    Bravo aux 5 municipalités sur 12 qui jouent le jeu…Honte à celles qui n’ont même pas répondu alors que toutes ont été contactées

  5. Charly

    Et pour ceux qui ont un porte-vélo sur la voiture et que le matin ils prennent la voiture (avec le vélo) chercher leur pain, qu’ils s’arrêtent au coin de la rue, descende le vélo et finissent la route (10-15 mètres) en vélo, ils auront aussi leur cadeau ?
    🙂

  6. MOA

    Bien vu la promotion simultanée des circuits courts et de l’utilisation du vélo ! simple, évident mais encore fallait-il avoir l’idée et monter l’intiative ! un grand bravo !

    Par contre, la promotion des VAE, en tant qu’ancien utilisateur de VAE, je peux dire que ça ne sert quasiment à rien(*)… et même s’il faut éviter de généraliser… et bien… je généralise quand même… en tout cas pour les jeunes et pour des trajets de 15 km (vos « cibles » a priori).

    En fait, je soupçonne le VAE de n’avoir qu’une utilité psycholgique :
    1- pour franchir le pas d’une utilisation quotidienne du vélo (tellement formaté-e-s par la société de la bagnole et du moindre effort, que nous sommes).
    2- pour se donner une image de winner « je monte sur un vélo tous les jours, oui… mais je ne suis pas un looser car c’est un super vélo high tech !!  »

    Au final, il ne sert qu’à se rendre compte qu’il ne sert à rien et qu’il a beaucoup d’inconvénients et quasi aucun avantage quand on l’utilise au quotidien.

    Le VAE a un léger avantage en cas de fort vent de face et de côtes à répétitions… ce qui est assez rare.
    Pour les personnes ayant des troubles cardiaques, pbs de genoux, etc… il doit être utile aussi.

    Mais sinon ?… sert à rien !

  7. Gillesgilles

    De Moi à Moa

    En Provence pays de grosses chaleurs ,le vrai problème au delà de quelques km c’est la sueur. Le VAE est une réponse. Nous avons aussi le mistral et pas mal de collines donc le terrain nous semble favorable à la création d’un salon du vélo électrique. Ce type de vélo étant accessible dès l’age de 12 ans il y a aussi l’opportunité d’éviter le scooter vers 14 ans avec tous ses dangers. Une fois l’habitude en place pourquoi passer à la bagnole arrivé à 18 ans, surtout si c’est pour traverser Toulon. Voila le pourquoi d’un salon du VAE…. Mais pour revenir à l’affaire qui nous intéresse à savoir « croissants et pignons » nous sommes en phase de démarchage des artisans boulangers ,donc si vous avez des relations dans la communauté d’agglomération toulonnaise qui pétrissent notre pain quotidien n’hésitez pas à leur faire par de cette opération afin qu’ils nous contactent. Nos petits mollets sont parfois à la souffrance quand il faut se rendre à Hyères et en revenir avec le fameux mistral dans le nez. On a beau être au bord de la mer tirer des bords à vélo est un art délicat.

  8. Struddelstruddel

    Belle initiative et bon courage, Toulon n’est pas réputée pour être très bike friendly …

  9. Lamassecritique

    Toulon devient de plus en plus cyclable suite à la mobilisation des cyclistes toulonnais mais encore beaucoup de travail. On attend encore les velibs promis en 2008!! Et des communes comme la seyne, la Valette… On encore beaucoup d effort à faire!!
    Et il faut changer les mentalités des français

  10. Jean-Marc

    On attend encore les velibs promis en 2008!

    Ne pas avoir de Vélib, pour moi, c est plutot un très bon point :

    Un vélib coûte, en moyenne, tout compris, 3 000€ par en :

    c est un gouffre qui bouffe tout le budget vélo.

    Pour CHAQUE vélib, on peut offrir, chaque année, 60 chèques de 50€, sur des vélos neufs ou d occase.

    50€, c est peu pour du neuf, mais énorme sur de l occase…
    (75 sur neuf / 25 sur occase donc, avec l occase pris dans un atelier-vélo)

  11. Struddelstruddel

    J’ai 4 vélos, il m’arrive pourtant fréquemment d’utiliser un vélo partage, quand je vais à la gare pour prendre un train ou pour rejoindre mon vélo accroché quelque part quand j’ai pris plusieurs lignes de transport en commun avec des amis au cours d’une journée.

    Ce système m’a évité 30 min d’attente dans le froid cette nuit à 00h30.

    Ce système permet également aux touristes d’éviter de prendre leur voiture lorsqu’ils visitent une ville dans laquelle ils sont venus sans vélos.

Les commentaires sont clos.