Utrecht va construire le plus grand parking vélo au monde

La ville d’Utrecht aux Pays-Bas est actuellement en train de concevoir et de planifier sa nouvelle gare. Cette semaine, la ville a annoncé que la nouvelle gare permettra d’accueillir 12.500 vélos en stationnement sur plusieurs niveaux.

Avec un nombre très élevé de cyclistes aux Pays-Bas, les places de stationnement pour les vélos demeurent une préoccupation majeure pour de nombreuses villes néerlandaises. L’insuffisance du stationnement vélo provoque fréquemment le mécontentement des citoyens, tandis que les solutions proposées sont souvent inadaptées ou trop lentes à se mettre en place.

Malgré l’engagement d’Amsterdam et de La Haye pour améliorer les infrastructures cyclables, ce projet de gigantesque parking vélo place Utrecht bien en avance sur ses principaux concurrents. Le stationnement vélo sera réparti sur trois niveaux et offrira un accès direct à la gare.

Pour améliorer la sécurité, les concepteurs promettent que le stationnement comprendra un éclairage adéquat à tout moment.

Les planificateurs prévoient également la création d’une place urbaine arborée, avec terrasses de cafés et boutiques, située juste au-dessus de l’unité de stationnement pour vélos.

La station devrait être terminée d’ici 2018.

Source: http://www.iamexpat.nl/

Xavier

A propos de Xavier

Contributeur de Carfree France, correspondant en Hollande

7 commentaires sur “Utrecht va construire le plus grand parking vélo au monde

  1. Remi

    Effectivement, Ultrecht est tres portée sur le vélo. Beaucoup plus que La Haye ou Rotterdam.
    En attendant la gare est en chantier et ce n’est pas beau à voir. Le centre historique lui est blindé de vélos et ce grand parking n’y changera rien (memes problématiques qu’Amsterdam avec les canaux). Néanmoins il s’agit de problèmes mineurs comparé aux nôtres 😉

  2. Gilles Chomellecolomobile

    Je n’ai pas lu l’article mais, dès l’image, l’avantage d’un parking vélo saute à l’oeil par rapport à son homologue voitures, les voies peuvent être colorées.

  3. Pédibusdutheil

    Et si on n’attendez pas 2018 pour commencer à reconvertir des parkings souterrains en hyper centre ville, localisation incongrue pour faire venir et stocker des automobiles, histoire de commencer la transition des mobilités avant la transition énergétique et des modes de vie?

    Les vélos et les services associés aux mobilités actives y trouveraient une place de choix, et les abords très routiers de ces ouvrages pourraient être judicieusement requalifiés…

    Voici une critique très personnelle sur le stationnement automobile en ouvrage en centre ville:
    http://www.fichier-pdf.fr/2013/08/24/le-stationnement-en-ouvrage-en-centre-ville/

  4. Jean-Marc

    @Vincent
    solution intéressante dans peu de cas :

    dans le parking longue durée
    = soit au abords d’une gare/aérogare,
    soit aux abords d’un immeuble de logements (en remplacement d’un local à vélos, pour ceux qui laissent dormir leurs vélos pendant des mois… mais alors, seulement si ce parking est gratuit, comme le local vélo)

    mais, pour une courte durée, comme aller chercher son pain, devoir installer un « truc » sur la fourche de son vélo + devoir s’inscrire afin de prendre une carte (et payer je suppose) et garder cette carte supplémentaire, sont juste ultra rébarbatifs.

    Alors que partout en france, on trouve des places de parkings voitures (occupées en centre-ville.. mais c est normal : les places appèlent les voitures : plus il y a de places proches de l endroit où on va, plus on pense à utiliser sa voiture, en espérant qu’une d’entre elle soit vide).

    La question se pose, de son utilité pour les durées moyennes (aller voir un film / aller travailler) :
    Dans certains cas, c est intéressant : une place sécurisée est intéressante, plus notre vélo vaut cher et plus il y a de vandalisme/vols dans le quartier où on veut le laisser (bon, au japon… je crois que le vandalisme n est pas un grand pb, mais je peux me tromper)

    Ce système, au japon, existe aussi pour les voitures, avec de gigantesques tours de voitures… là, vu la place au sol occupée (8 à plus de 20* fois plus que celle d’un vélo), celà se justifie bien plus.

    *vélos à la verticale, attachés à un crochet au plafond par la roue avant

  5. Lubrez

    C’est intéressant et utile d’utiliser les vélos comme moyen de transport doux (pas de pollution par les gaz d’échappement, pas de pollution sonore, pas de piétons écrasés, pas d’embouteillages), bon pour la santé et neutre en carbone.
    Aller plus loin: comme le nombre de véhicules augmente sans cesse et nécessite de plus en plus de parkings partout, développer une nouvelle façon d’utiliser les vélos existants pour qu’ils servent plus: location, partage, mise à disposition gratuite ou à prix raisonnable.

Les commentaires sont clos.