Semaine d’actions pour la pollutaxe !

Semaine d’actions pour la pollutaxe : du samedi 26 avril au samedi 3 mai, organisons des actions “Masques blancs pour la pollutaxe” dans le maximum de villes de France.

La mission d’information parlementaire sur l’écotaxe poids lourds va auditionner la ministre de l’écologie, de l’environnement et de l’énergie Mme Ségolène Royal le mercredi 30 avril. Que fera alors le gouvernement ?

Continuera-t-il à plier au diktat des différents lobbies, entreprises de transport routier, FNSEA, grandes distribution ?

Ou appliquera-t-il enfin le principe du pollueur payeur en faisant payer aux poids lourds une partie de leurs nuisances : usure des routes, pollution de l’air, de l’eau, des sols, bruit, congestion…?

Et permettra-t-il ainsi de financer une partie des infrastructures de transports collectifs, permettant aux moins riches de se déplacer plus facilement, plus écologiquement et moins cher ?

Ne laissons pas les lobbies être les seuls à faire pression pour faire pencher le balancier dans le sens de leurs profits. Pesons de toutes nos forces dans le sens du combat contre le dérèglement climatique en cours et pour la transition énergétique, créatrice d’emplois nombreux et non délocalisables. Mobilisons nous pour exiger l’application immédiate d’une pollutaxe ambitieuse et solidaire !

Semaine d’actions pour la pollutaxe : du samedi 26 avril au samedi 3 mai, organisons des actions “Masques blancs pour la pollutaxe” dans le maximum de villes de France.

Il s’agit de poser un masque blanc anti-pollution à une statue de votre ville et d’y accrocher un panneau, une affiche ou une banderole disant “Pollueur = payeur ! Pollutaxe maintenant !“. L’action peut se faire à une ou deux personnes, ou en groupe. Il faut se prendre en photo devant la statue ainsi équipée, et poster les photos sur http://www.pollutaxe.org/envoi-photo/

Une fois choisie la statue, le jour et l’heure de votre action, inscrivez là sur: http://www.pollutaxe.org/ajout-action/

D’autres personnes voulant l’application de la pollutaxe pourront ainsi se joindre à vous.

De votre côté, vous pouvez annoncer le rendez-vous par les réseaux sociaux, par phoning ou mailing, par sms ou en posant des affichettes dans les locaux et commerces de votre ville.

Partout, bougeons nous et disons « Ça suffit ! La pollutaxe, maintenant ! »

Nous en avons assez de payer à la place des grandes entreprises de transport routier, de la grande distribution et de l’agro-alimentaire !

Ensemble, exigeons l’application immédiate du principe Pollueur = Payeur !

Nos poumons et nos enfants valent mieux que leurs profits et leur trafic insensé !

Moins de camions, plus de trains, de bateaux, de trams et de bus en site propre !

La pollutaxe maintenant !

http://www.pollutaxe.org/

Bizi!

A propos de Bizi!

Mouvement basque luttant contre le changement climatique et pour la justice sociale

Un commentaire sur “Semaine d’actions pour la pollutaxe !

  1. Epicture

    Merci pour cette action, je vais y participer à Toulouse le mardi 29.
    Je reviens quand même sur un point. Vous dites: « Nous en avons assez de payer à la place des grandes entreprises de transport routier, de la grande distribution et de l’agro-alimentaire ! »

    François ascher le dit, le phénomène d’externalisation de la production des entreprises (sous-traitance) et le développement du e-commerce augmentent drastiquement les flux de marchandise en ville. C’est pour cela que la fluidité des transport des marchandises devient de plus en plus nécessaire à la productivité des villes.
    Alors d’un coté, je suis d’accord pour dire qu’on est dans un cercle viscieux qui ne peut qu’empirer: plus on facilite les transport et plus le e-commerce et plus l’externalisation de la prod seront roi, et donc, plus les flux de marchandise en ville vont augmenter et mettre la ville dans un état lamentable.
    Mais de l’autre côté, c’est monsieur tout le monde qui consomme le fruit de cette production. Je doit avouer faire beaucoup appel au e-commerce moi-même… Après, je suis d’accord dans l’idée, pour payer une taxe lorsque j’achète en ligne plutôt que chez le commerçants du coin. Dans un sens, c’est normal.
    Après, cette phrase, citée plus haut, peut amener à confusion dans le sens où c’est nous autres petites gens qui allons payer la polutaxe en bout de chaîne production-consommation, car nous sommes et resterons toujours le dernier maillon. Après, comme dit avant, cela peut créer un report des achats faits aujourd’hui en masse via de e-commerce vers les commerçants de proximité. Et ce ne peut qu’être bon d’un point de vue urbain. Et après, l’acheteur a le choix de continuer à acheter en ligne (un peut plus cher du fait de la polutaxe qu’il va payer) ou en ville. Voilà, c’était juste un petit réajustement, j’aurais pu le formuler plus clairement, mais bon. Bonne journée

Les commentaires sont clos.