Finançons les bus, pas la LGV!

Les 26 millions d’euros provisionnés par l’agglomération Côte Basque Adour (Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau et Bidart) pour la LGV Tours-Bordeaux doivent servir à financer les projets de bus Chrono 1 et 2, pas la LGV!

10 ans de retard en matière de transports collectifs sur l’agglomération, ça suffit! Donnons un coup d’accélérateur au projet de bus Chrono 1 et 2!

Disons OUI aux BUS de proximité !

Signons la pétition en cliquant ici

26 millions d’euros ont été provisionnés par la communauté d’agglomération ACBA (Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau et Bidart) pour financer les travaux de la LGV Tours-Bordeaux.

Nous demandons qu’ils soient réaffectés immédiatement (c’est juridiquement possible) pour financer les projets de bus Chrono 1 et 2 sur l’agglo pour lesquels il manquerait environ 20 millions d’euros pour boucler le budget.

Ce que nous voulons, c’est plus de bus, rapides et pratiques, pas une voie nouvelle LGV !

Il est urgent d’agir pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre qui aggravent et accélèrent le dérèglement climatique en cours !

Soutenez cette demande en likant la page Facebook : http://bit.ly/nos26millionspournosbus

Rendez-vous Samedi 30 mai – Grande Vélorution pour appuyer cette demande – Toutes et tous à vos vélos ! Départ devant le siège de l’ACBA, avenue Foch à Bayonne, à 15h00.
Bizi ! (info@bizimugi.eu / www.bizimugi.eu )

Un petit clic pour les BUS de proximité, Une grande claque contre la LGV! Avec vous, nous gagnerons!

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_lagglomeration_Cote_Basque_Adour_Nos_26_millions_dEU_pour_plus_de_bus_sur_lagglo_pas_pour_la_LG/

Bizi!

A propos de Bizi!

Mouvement basque luttant contre le changement climatique et pour la justice sociale

4 commentaires sur “Finançons les bus, pas la LGV!

  1. Loic

    N’importe quoi ces LGV , alors que sont abandonnées les lignes de proximités.

    En plus va falloir créer des voies et des parkings pour que toi et moi on aillent aux rares gares desservies par le LGV….
    C’est bon pour les grosses entreprises du BTP et pour les constructeurs de bagnoles!

     

  2. Pédibuspédibus

    dommage, j’aurais demandé plus pour les transports urbains de Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau et Bidart et compagnie, et plutôt pour du tram et du tram train…

  3. Jean-Marc

    Pareil que Pédibus :

    La LGV n est pas une bonne solution.

    Mais en urbain, il faut savoir choisir les bons choix :

    Donc, vive le tram et le trolley, consommant moins d énergie par passager, et permettant de transporter plus de personnes, dans un meilleur confort, et sans consommer de pétrole comme carburant, que des bus.

     

    => je n ai pas signé.

    Si les villes/villages sont trop dispersés pour un trolley, alors il reste les TER

    (je n ai pas regardé sur une carte, si c est une vraie agglomération continue, ou une communauté de communes un peu dispersées; cependant, le terme employé est « agglomération Côte Basque Adour« , donc elle doit être suffisamment dense et ramassée, pour du VRAI Tec urbain, trolley ou tram)

  4. Pédibuspédibus

    ouch… pour la densité c’est bien compliqué… les seuls rapports européens machin truc pour la définir et à partir de là « l’étalement urbain » paraissent bien insuffisants; pour entrapercevoir la difficulté se rapporter à l’article récent de Florent le Néchet : http://cybergeo.revues.org/26753

    Pour le cas d’espèce basque, à la louche, une capture d’image de Google Map et les chiffres de population INSEE de l’aire urbaine AU, en tenant compte du débordement transfrontalier, nous laissent entrevoir la nécessité de construire au plus vite un vrai réseau de trams et trams trains pour espérer voir chuter la part modale auto du bassin de vie…

    https://www.google.fr/maps/@43.4843995,-1.4610646,22408m/data=!3m1!1e3

    https://www.google.fr/maps/@43.4843995,-1.4610646,179267m/data=!3m1!1e3

    Les chiffres ci-dessous montreraient que pour la seule unité urbaine UU la contribution extensive l’emporte sur la densification dans le croît démographique entre les deux derniers recensements. Toutefois la part de l’UU dans l’AU est forte en termes démographiques (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_aires_urbaines_de_France) : près de 80%, mais avec une aire urbaine de plus de  770 km2 (2007), soit une densité de 370 hab./km2, très problématique pour qu’une offre de transports publics puisse convenablement couvrir la couronne de l’AU…

    Nom de l’unité urbaine en 2010
    Population 1999
    Population 2010
    Nombre de communes en 2010
    Évolution de la population
    entre 1999 et 2010 en moyenne annuelle (en %)

    Délimitation 1999
    Délimitation 2010
    Gain total (1)
    Effet extension (2)
    Effet densification (3)

    Bayonne (partie française)
    178 965
    224 487
    27
    2.1
    1.2
    0.9

Les commentaires sont clos.