À poil pour la sécurité routière

Dans le Haut-Doubs, on paye de sa personne pour sensibiliser aux dangers de la route. Le maire du Touillon-et-Loutelet (Haut-Doubs), Sébastien Populaire et ses conseillers municipaux se sont déshabillés devant l’objectif pour sensibiliser leurs administrés à la sécurité routière. Avec en  guise de cache-sexe, des panneaux routiers indiquant une vitesse maximum de 30 km/h.

« Nous avons décidé de passer la vitesse dans la commune à 30 km/h. Comment communiquer? La sécurité routière fait des campagnes chocs. Mais nous ne voulions pas blesser« , explique  Sébastien Populaire dans L’Est Républicain.

L’effet de surprise ménagé

Dans ce petit village de 250 habitants, il n’y a pas de trottoir dans la rue principale et une soixantaine d’enfants de moins de onze ans y résident. D’où la détermination du maire à assurer la sécurité des piétons.

Cette campagne insolite est « le projet le plus fou » que le maire a eu à traiter selon lui. Un projet qui a été tenu secret jusqu’au bout, pour ménager l’effet de surprise auprès des habitants. La banderole a été apposée dans la nuit de dimanche à lundi, histoire de cueillir les habitants au réveil. Un effet réussi.

Ce n’est pas la première fois que des élus lancent une campagne iconoclaste sur le sujet. Dans le village de Bretenière (Côte-d’Or) avait été installé en 2014 un panneau pour le moins surprenant portant cette inscription: « Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer. »

enfants-a-ecraser
Six mois environ après la mise en place du nouvel affichage, l’élu se félicite de cette « autre forme de communication« , et précise que « celle-ci doit, bien sûr, être prise au second degré. » Sans toutefois indiquer si une réelle diminution de la vitesse a été constatée, Hervé Bruyère semble satisfait de ce nouveau panneau qui, « une chose est sûre, est vu et fait parler. Contrairement au précédent. »

www.ruedelavenir.com

Rue De L'Avenir

A propos de Rue De L'Avenir

Association généraliste en matière de déplacements urbains qui a pour objectif de contribuer à transmettre aux générations futures une ville plus sûre, plus solidaire et plus agréable à vivre.

8 commentaires sur “À poil pour la sécurité routière

  1. emmp

    Si l’idée permet de faire du bruit dans le bon sens, pourquoi pas ? Mais il va quand même falloir progresser vers la parité, les gars…

  2. Loic

    C’est dingue qu’on soit obligé d’en arriver là pour que la loi soit respectée.

    Bravo à cette équipe Municipale pour l’action , mais que fait la police ou les responsables de l’aménagement.

  3. Vincent

    > Le maire du Touillon-et-Loutelet (Haut-Doubs), Sébastien Populaire et ses conseillers municipaux se sont déshabillés devant l’objectif pour sensibiliser leurs administrés à la sécurité routière

    Homo Festivus. Niaiserie généralisée.

    > « Nous avons décidé de passer la vitesse dans la commune à 30 km/h. Comment communiquer? La sécurité routière fait des campagnes chocs. Mais nous ne voulions pas blesser« , explique  Sébastien Populaire dans L’Est Républicain.

    Ah ben non, un automobiliste, c’est si fragile.

    Que ces communes co-financent le développement d’une solution de vidéo-verbalisation (en open-source, ça réduira le coût), ce qui permettra, en plus de ralentisseurs, de régler le problème.

    Et, en amont, consulter des experts comme Claude Got ne peut nuire.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Traffic_enforcement_camera

  4. Jean-Marc

    Passer à 30km/h, pour la sécurité, c est très bien

     

    faire une campagne, pour que les utilisateurs quotidiens de cette rue se rendent compte de ce changement de vitesse maximale légale autorisée, c est très bien (plus tu fais souvent un trajet, moins tu remarques les micro-changements, car tu passes en mode automatisme = si un sens unique change de sens, tu le prendras sans difficulté dans l ancien sens/dans le mauvais sens…)

    Par contre, la meilleure façon de faire respecter cette vitesse de sécurité pour la population, c est de modifier la voirie, pour que cette vitesse devienne une vitesse normale de déplacement, vue la configuration (au lieu d espérer compter sur la bienveillance des conducteurs, avec une voie adaptée au 90 voire au 130km/h) :

    rétrécissements  général des voies + voies moins droites + chicanes + ronds points, un en entrée et un en sortie du village (voire entre les 2, à chaque carrefour, si le village est étendu, s’il contiens des croisements), cassant la vitesse, et permettant une hausse d el attention des conducteurs.

     

  5. jean-marc

    Ben je suis quasi certain que certains automobilistes enragés de du champignon ,  se feront un malin plaisir de prendre le message au premier degré , juste par provoc.

  6. jean-marc

    ça ne solutionne rien, c’est du mercurochrome sur une jambe de bois, on ne traite pas le problème à sa base comme d’habitude , qd on roule en Suisse on comprend toute la différence entre la mentalité  helvétique et celle du français moyen  ! Dans les  villages , on ne verra  aucun panneau de limitation de vitesse , juste un message à l’entrée  » adaptez votre vitesse » ! Et ça marche, les gens roulent au pas sans radars ou humour noir au second degré ! C’est une affaire d’éducation , de civisme et de responsabilité de l’individu. En France, il n’y a que le système de répression qui fonctionne .. c’est lamentable ..  ça ne doit pas être si compliqué sur le plan technique de brider ou de limiter la puissance des moteurs !  Même chose avec la vente libre d’alcool .. on sait les conséquences que cela peut avoir sur la conduite , mais on continue à en vendre ..

  7. Pédibuspédibus

    mais non mon vieux Rétropédaleur qui pédale plus : tous avec feu le général Bigeard!:

    à poil les élues!

    Ségolène la première…

    bon le niveau baise, je vais finir ma crotenbourg à la mémoire de feu Cabu…

Les commentaires sont clos.