Le Diesel propre lave plus blanc que blanc

Incroyable, il paraîtrait que le diesel n’est pas propre? L’affaire Volkswagen, qui a quand même abouti à la démission de son président, jette une lumière crue sur les pratiques des constructeurs de voitures.

Si on résume le scandale en une phrase, Volkswagen est accusé d’avoir massivement triché sur les émissions toxiques réelles de ses voitures diesel. Dit autrement, certains découvrent que le diesel pollue!

Évidemment, nous savions bien sur Carfree France que le diesel pollue et tue, y compris les voitures diesel « de dernière génération ». Mais, les constructeurs comme Volkswagen essayent depuis quelques années de faire passer leurs voitures diesel pour toujours plus propres. Et le pire, c’est que ça marche! En dépensant quelques centaines de millions d’euros par an en publicités vantant les mérites du « diesel propre » et en comptant sur la naïveté profonde de beaucoup d’automobilistes, les constructeurs étaient presque arrivés à faire croire, avec la complaisance des médias, que le diesel d’aujourd’hui est la solution pour la pollution ou le réchauffement climatique.

diesel-propre
Le « diesel propre », un nouveau concept pour enfumer les consommateurs? Source: Bêtisier de l’automobile

Rappelons-nous les déclarations incroyables d’un Guillaume Faury, directeur recherche et développement de Peugeot PSA, le 17 septembre 2012: « L’air qui sort du pot d’échappement est plus propre que l’air qu’il absorbe. » Ces gens-là voudraient presque nous faire croire que leurs « diesel propres » nettoient l’air ambiant pollué par on ne sait qui, peut-être les piétons ou les cyclistes?

Patatras, tout le lavage de cerveau s’effondre d’un seul coup! Non, le diesel n’est pas propre. Non seulement il pollue, mais il est dangereux pour la santé et cause la mort de dizaines de milliers de gens tous les ans. Tous les soi-disant tests d’homologation sont pipés; quand ce n’est pas la méthodologie qui est en cause, ce sont les constructeurs qui trichent.

La vérité, c’est que la technologie ne suit pas les normes de plus en plus strictes concernant les émissions de polluants. Ou plutôt, il serait « techniquement » possible de respecter les normes, mais à un coût totalement prohibitif pour le consommateur. Et encore, on parle ici de respecter les normes européennes, qui sont en-deçà des exigences de l’Organisation Mondiale de la Santé, organisation qui a déjà reconnu le diesel comme « un cancérigène certain ».

Face au scandale, il fallait donc immoler un responsable, un « méchant »; ce sera donc le président de Volkswagen, qui prendra pour tous les autres. Enfin, rassurons-nous, il ne partira pas en prison ou en rééducation, mais seulement en retraite avec un petit pactole estimé à 60 millions d’euros… Dans le même temps, on apprend que Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan, devient le patron le mieux payé du CAC40… Cherchez l’erreur! Car, on peut d’ores et déjà faire une révélation que vous ne trouverez par sur les sites d’information: ils trichent tous!

En effet, qui pourra croire désormais que les diesel Peugeot, Renault et consorts sont des « diesel propres » si Volkswagen, le premier constructeur de voitures au monde, vend des « diesel sales »? On nous rabâche sans cesse que l’industrie allemande est la meilleure au monde et tout particulièrement les constructeurs de voitures allemands, vous savez la « Deutsche Qualität« , et pour une fois, on aurait des constructeurs français qui eux font réellement du « diesel propre »…

Par ailleurs, on peut même dévoiler un autre secret: en fait, même pas besoin de tests d’homologation pour savoir que les diesel français polluent et tuent! Il suffit juste de se balader dans nos villes aux heures de pointe pour le savoir…

Si vous lisez régulièrement Carfree France, vous savez déjà qu’ils trichent tous. Ils trichent sur la consommation de carburant de leurs voitures, sur leurs émissions de CO2, sur les émissions de Nox, sur les émissions de micro-particules, et même sur la sécurité de leurs voitures comme l’a montré l’exemple récent de General Motors aux USA. En fait, ils trichent sur toute la ligne! Et le pire, c’est qu’ils récupèrent en plus des subventions publiques pour maintenir l’emploi en France tout en délocalisant massivement.

L’industrie automobile est une industrie à la dérive, une industrie prédatrice au service des puissants, prête à tuer les gens pour continuer à faire des profits.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

15 commentaires sur “Le Diesel propre lave plus blanc que blanc

  1. Vincent

    « Industrie à la dérive », c’est peut-être un chouia exagéré, vu le chiffre d’affaires et les effectifs de cette industrie au niveau mondial.

    Mais on est sur CarFree, donc normal.

  2. gtherm

    Ok y’a trop de voitures. Mais ce moteur diesel qui a été conçu à la base pour tourner avec des huiles végétales puis qui a été adapté pour marcher avec des hydrocarbures, ne polluerait il pas infiniment moins en fonctionnant selon son concept original ? J’ai cherché mais j’ai du mal à trouver des études sérieuses sur le sujet.

  3. vu de sirius

    Oui il parait que dans certains pays (pas en France c’est interdit et lourdement sanctionné) certains adaptent leur motorisation diésel à l’utilisation d’huiles végétales, il parait que des huiles de friture » seraient ainsi recyclées, est ce vrai?

  4. Saadane

    Oui, le moteur diesel à été prévu pour les huiles végétales.
    Non on ne peut utiliser des huiles de fritures usagés mais par exemple de l’huile de colza même avec les moteurs de notre époque (le supportant plus ou moins, à traiter cas pas car)
    Est-ce ce que c’est plus propre au niveau des rejets ? Je ne sais pas.
    Est-ce legal ? Non, c’est sûrement pour le bien de l’industrie pétrolière mais cette interdiction est une bonne chose.
    Pourquoi ? Car ce serait la même chose que les biocarburants, c’est à dire LE MAL (Comme on l’a très bien expliqué sur ce site)

    Ah oui: certains constructeurs de voitures de sport proposent des modèles ecoboost. Ridicule non ? (si vous voulez la jouer écolo fallait pas mettre un moteur de 1200ch les gars, non mais!)

  5. Pédibuspedibus

    Oui mon vieux Sirius rétro-pédaleur qui pédale plus : non seulement c’est propre mais en plus on en mangerait! na!

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

    Et ce qu’il y a de plus tordant dans l’affaire, n’en déplaise aux technophiles qui pourraient traîner dans le coin, c’est que leurs techniques de filtrage à la mords-moi-le-jonc rend encore plus dangereuse la motorisation diesel!

    En effet il reste après « filtrage » les particules les plus nocives, puisque les plus fines…

    Pour le reste c’est du nanan cette pochade! Ils nous feront jamais autant chier qu’ils nous ont fait rigoler  (Cagouille le Charentais dans « Les poulpes », de Raymond Guérin, au sujet des kapos de l’oflag…) ces empapaoutés de la haute! Tout ce qui écornera la valeur symbolique de ce putain d’objet vénéré vénéneux vergeturé qu’est la bagnole est bon pour l’espoir du changement dans ces sociétés bloquées de chez pétrifié de chez momifié…

    Et ça commence de cette façon un déclin. La valeur automobile est attaquée sur le marché scrotumisateur boursier pipé de nos emberlificoteurs manipulateurs faiseurs d’opinion : parions qu’ils vont regarder à deux fois désormais avant de se lancer dans le grand jeu enjôleur.

    Vivement les prochains travaux des psychosociologues pour voir si vraiment la génération née après 1995 a pris ses distances vis-à-vis de ce mode de déplacement, au moins en zone OCDE, et si on est enfin capable de faire la part des choses pour ce qui concerne les effets de la crise phynancière mondiale…

  6. pim

    « Car, on peut d’ores et déjà faire une révélation que vous ne trouverez par sur les sites d’information: ils trichent tous! »

    Pas d’exagération quand même, car aujourd’hui, Reporterre publiait, preuves à l’appui qu’ils trichent tous.

    http://reporterre.net/Renault-depasse-tres-largement-la-limite-des-seuils-de-pollution
    « Le traficotage des émissions polluantes n’est pas l’apanage de Volkswagen. Une étude publiée en Allemagne, et que Reporterre révèle en France, montre que des modèles des constructeurs Renault, Volvo et Hyundai dépassent allègrement les normes de pollution automobile. Paradoxe : c’est légal. »

  7. Benoist

    Bonjour,

    Article intéressant s’il en est. Je ne suis pas un adepte du vélo, ni de la marche à pied. Ma moitié elle est une virulente opposante à la voiture. Je ne crois pas que tirer à boulets rouges sur l’automobile soit la solution. Quelles solutions alternatives réelles peut on apporter à la masse et en masse pour suppléer à l’automobile? remplacer en masse toutes les autos n’est elle pas une vision utopique avec à la clé un bilan carbone catastrophique car il faut bien fabriquer ces solutions alternatives? je pense que des solutions existent mais quelles ne sont pas encore assez abouties et recherchées. Mon petit cerveau d’automobiliste n’a certes pas toutes les bulles d’oxygène pur à sa disposition pour y penser à fond mais il y pense tout de même.

    Enfin pour finir, je trouve que l’illustration si elle peut paraitre juste quand à l’image qu’elle donne de l’automobile n’en reste pas moins déplacée.

  8. Ritow

    Bonjour,

    Merci, ça ma plu de lire. Le texte fil vachement droit, pas de sujets annexes, un sujet développé d’une seule traite.

  9. Stephan

    Bonjour à tous,

    En réponse au dernier commentaire de Besnoit tout particulièrement. Il est étonnant et intéressant de constater qu’une certaine forme de radicalité dans la forme comme dans le fond dérange. Sans doute ne faut-il pas bousculer les habitudes et le politiquement correct pour rester crédible dans un monde qui vous somme d’être pragmatique.
    Je crois pour ma part que lorsque la radicalité dérange, c’est qu’elle est source de vérité et que si l’on étalait grossièrement sur le périphérique tous les corps des victimes du diesel chaque année, nous serions proche d’une vérité palpable et insupportable humainement. Mais voilà, le diesel ne foudroie pas, il tue à petit feu avec l’appui subventionné d’un Etat irresponsable qui demande à ses enfants de se calfeutrer chez eux en cas de pic de pollution.
    J’imagine que la question est : dans quel environnement souhaitons nous vivre ? Doit-on privilégier un modèle économique à la santé de ses citoyens ? Place t-on le pragmatisme avant le courage politique ?

  10. Benoist

    Bonjour,

    faire preuve de radicalisme n’est pas aussi dérangeant en soit. Je suis bien conscient que les moteurs diesels génèrent une pollution particulièrement nocive. Les moteurs à essence aussi sont polluants. De par le fait dès que l’on est en présence d’une combustion quelle qu’elle soit, il existe une pollution. Devons nous fermer les yeux et accepter cela? surement pas.

    Radicaliser n’est pas non plus synonyme d’une vérité qui dérange. Ce qui dérange c’est que dans ces éclats de voix ou d’actes il n’est pas proposé une réelle alternative.  Si demain nous devions nous passer de nos voitures diesel il faudrait alors plus de bus qui fonctionneraient au gaz? plus de train électriques qui fonctionneraient avec de l’électricité produite par gaz? nucléaire? charbon? les bicyclettes, ont les fabrique avec quelles matières vertes? quelle quantité d’énergie devons nous mettre en œuvre et quelle autre pollution allons nous générer pour remplacer l’existant?

    je reviens donc sur ma question ; qu’elles sont les solutions alternatives proposées ? je n’ai pas la capacité d’y répondre mais je suis tout à fait ouvert à la discussion.

  11. Stephan

    Les alternatives pour des déplacement MOINS polluants donc MOINS tueurs et gravement nocifs existent déjà :

    – En ville, point besoin de se déplacer en voiture: transports en commun, vélos sous toutes ses formes dont les vélos cargos qui permettent de transporter des charges lourdes et des vélos bus etc…. Le maillage en ville est suffisant pour ne pas prendre sa voiture.

    ‘ Sur les grands axes, obligation de covoiturage avec des stations partout sur le territoire, interdiction totale du diesel remplacé par des moteurs hybrides ou des essences peu polluants, financement massif du ferré et du navigable pour le transport du fret et des voyageurs, interdiction du low cost pour les transports aérien, développement de l’intermodalité afin de pouvoir transporter son vélo partout : bus, train, tramway….

    – Obligation de tests contrôlés et fiables avant toute mise sur le marché d’un véhicule à combustion, limitation de la vitesse et moteur bridé, financement massif de recherches sur des moteurs à combustible plus propre

    – Relocalisation de l’industrie, de la production alimentaire, barrières douanières dissuasives sur des produits aux normes environnementales et sociales pitoyables, financement massif des productions vertueuses etc… etc…

    – Interdiction totale de la publicité pour les bagnoles comme cela existe déjà pour le tabac.

    C’est bien un changement de paradigme profond et une refonte de nos manières de produire, de nous déplacer et d’interagir qui permettra de stopper cette gabegie et ce gâchis humain et environnemental….

  12. Patrick F

     
    Bonsoir,
    Pour répondre à Benoist, sachant que je ne suis pas un écolo de la 1ère heure, et pendant longtemps un cycliste occasionnel (disons de loisirs..)
    Il m’a fallu attendre, et je n’en suis pas fier, l’âge de 45ans environ, pour essayer de trouver une alternative à mes 30 kms quotidiens pour me rendre à mon travail, le plus souvent seul dans ma voiture. Il m’a suffit de me rendre à la gare, il y a 10 ans environ, pour m’apercevoir qu’en sacrifiant environ 1/2h de mon temps à chaque trajet, je pouvais prendre le train, à condition d’y adjoindre le vélo. Donc, en ce qui me concerne, l’alternative existait depuis longtemps, mais j’ai manqué de motivation, peut-être d’information, ou bien de me sentir suffisamment concerné ? (J’ai de plus des horaires de travail que je croyais incompatibles avec un transport en commun). Bref, les excuses ne manquaient pas…
    Il ne s’agit là que d’un exemple et de mon cas perso, mais je reste lucide, cela n’est pas possible pour tout le monde et partout, en attendant, à chacun de s’interroger sur ses choix et ses habitudes, sachant qu’il y a un « prix » à payer, un effort à faire et qu’il faut arrêter de chercher à gagner sur tous les tableaux !
    « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir »
    Quant à comparer l’énergie et les matières premières utiles à fabriquer puis recycler 1,2 ou 3 vélos, à celles utiles à fabriquer et recycler une seule voiture, sans être un technicien, je crois qu’il n’y a pas photo (ou alors j’attends qu’on me fasse la démo), et je ne parle pas de l’énergie nécessaire à la faire rouler…
    Les exemples de situation sont parfois plus parlant que des discours théorisants, que j’ai du mal à tenir ou à comprendre parfois, et qui ne manquent pas sur carfree… vous m’en excuserez…mais c’est vrai qu’il en faut pour tous les goûts !

  13. Serious DD

    On m’aurait menti?
    J’achète une voiture diesel qui pollue à l’insu de mon plein gré?

    Nan mais sans blague?
    Maintenant que les scientifiques et les analystes posent sur la table les chiffres des dangers que représente le tout voiture en terme de santé et d’environnement il nous faut un bouc émissaire.

    Ouvrez grand vos oreilles : c’est le diesel qu’est le coupable car il est pire.
    Okay…
    Et c’est pas les utilisateurs en tort parce qu’on leur a dit que c’était propre le diesel. C’est la faute aux capitaines d’industrie.
    Okay…

    Alors on va virer le patron de la voiture du peuple et c’est réglé. Et puis ça tombe bien il avait envie de partir en retraite donc tout le monde est content. Affaire classée, vous pouvez continuer à bagnoler…

  14. Henry

    Salut Marcel Robert ! Tout est dit !!!!!

    Je le voyais de mes yeux et je le soutenais que les diesels même les plus récent c’était de la merde. Content que ce scandale éclate enfin . Mais bon tant que les gens raisonneront comme des commerciaux ( c’est à dire en croyant qu’ils font faire des économies en achetant un diesel ) l’enfer continuera. Moi je suis pro vélo et même pro moto . Si toutes les bagnoles étaient remplacées par des 125cm3 qui consomme 2litre de super au 100Km les cycliste respireraient mieux.

    Quelqu’un peu me dire pourquoi on a jamais vu de pub pour les motos 125 de chez yam ou hond à la télé ?

  15. L'intégriste ferroviaire

    @Stéphan

    Et dans le financement massif du ferroviaire, bien sûr inclure a minima les reconstructions de lignes à voie normale supprimées.

    @Benoist

    Faut-il encore enfoncer des portes ouvertes ? On dirait. Un moteur de bus diésel est évidemment plus gourmand qu’un moteur de bagnole, mais ce qui compte c’est le ratio émission/voyageur ! Et cela s’applique à tous les transports en commun. De plus un gros moteur diésel qui tourne en continu  est proportionnellement moins nocif qu’un petit moteur qui redémarre de nombreuses fois. L’argument « le bus pollue aussi » relève alors de la bêtise ou de la mauvaise foi.

Les commentaires sont clos.