Les 10 mesures pour des territoires efficaces (+ un bonus)

Tu veux devenir président(e) de la République, mais tu n’as pas d’idées ?

« Si c’était un problème, ça se saurait ! ». Oui, bon. Mettons que nos concitoyens soient d’un coup devenus très exigeants sur le programme… Mettons que d’un coup, la pollution, le respect des engagements de la France à la COP21, leur santé, leurs finances, la qualité de leur cadre bâti, soient devenus prépondérants à leurs yeux. Mettons que tout le monde se mette à voter, même les blasés. Que faire?

Faire diversion en proposant la torture pour arracher le poil de la main de ces feignasses de chômeurs ? Faire poser une puce à tout bébé montrant des signes de radicalisation en refusant de finir ses pots de blédina ?

Oh là l’ami, pas besoin d’aller aussi loin dans la démagogie et le recyclage ! Pour toi, candidat(e) aux dents longues et aux idées courtes, que tu sois écologiste, socialiste de droite ou de gauche, gaulliste, libéral-trotskiste, bisounoursiste, ou tout simplement un peu énervé(e), j’ai concocté tout spécialement 10 idées à reprendre telles quelles, sans avoir besoin de changer une virgule ! Alors, à l’attaque  :

Territoire

La répartition des logements par rapport aux lieux de travail génère des besoins de plus en plus importants en transport. La pression immobilière est déraisonnablement forte en Île-de-France, obligeant les travailleurs à loger de plus en plus loin du centre. Alors que faire ?

Des transports encore plus efficaces et rapides ? Pour que les gens s’installent encore plus loin ? Alors là, non ! Et si on prenait le problème dans l’autre sens ? Deux mesures suffiraient à inverser la tendance de l’île-de-France à la boulimie, et celle du reste du territoire à l’éclatement :

  • L’inclusion du temps de transport dans le temps de travail rémunéré : cette mesure suffit à reconfigurer nos territoires autour de plus courtes distances domicile-travail. Elle serait mise en place progressivement sur 5 ans.

 

  • Le développement du réseau ferroviaire hors Paris, permettant des liaisons rapides entre villes secondaires, sans passer par Paris : Nantes, Bordeaux, Toulouse, Nice, Marseille, Lyon, Strasbourg, Lille, etc.

Bâtiments

Les aides aux travaux d’amélioration énergétique des logements n’ont fait qu’alimenter la hausse des prix des équipements et matériaux écologiques. Elles sont inefficaces et ont vocation à disparaître, car elles n’ont pas l’effet déclencheur de travaux qu’on attendait d’elles. D’autres mesures, bien plus motivantes, sont possibles :

  • L’inclusion dans les loyers des coûts de chauffage et d’eau chaude sanitaire (quantité au forfait/m2). Seraient favorisés sur le marché les logements les plus économes.

 

  • La limitation des loyers sur critères de confort, de proximité à une gare et de surface. Les loyers des logements en mauvais état seraient fortement baissés, incitant les bailleurs à rénover pour pouvoir les augmenter. Comme cela se fait par exemple à La Haye (Pays-bas), des agents visiteraient les logements sur demande des locataires. Aucune saisine ne serait nécessaire pour voir appliquer la loi.

 

  • Une pré-étude architecturale, énergétique et financière gratuite, financée par le budget des anciennes aides, accessible à toute personne désirant faire des travaux, pour pouvoir en évaluer le bénéfice et le retour sur investissement. Ces études seraient effectuées par des architectes employés par les CAUE. Ce dispositif existe déjà dans certaines régions et a vocation à être généralisé.

 

  • La TVA réduite pour tous les travaux réalisés sous la conduite d’un(e) architecte.

Le secteur du BTP, pourtant fortement contracté depuis la crise de 2008, peine toujours à recruter. Il est doublement dégradé et ne parvient pas à fournir une qualité constructive régulière. De nombreuses entreprises ne sont pas fiables. Cette fragilité du secteur et l’absence de vision de beaucoup de promoteurs immobiliers, produit un patrimoine bâti de mauvaise qualité, qui pèse sur les générations futures. Le même constat vaut pour l’industrie en général.

Un plombier gagne actuellement plus qu’un ingénieur commercial dans les services, avec un emploi garanti à l’issue d’une formation. Et pourtant, les familles des classes moyennes privilégient des formations non-manuelles pour des raisons symboliques et culturelles. Quelques mesures pourraient permettre d »inverser la tendance :

  • Inclusion des « humanités » (lettres, histoire, droit, langues, philosophie), dans le programme des formations techniques. Le diplôme validé aura aussi une valeur universitaire.

 

  • 1 stage en entreprise par an, depuis la 3ième jusqu’à la terminale, dont 1 sur 2 dans un métier manuel.

Transport

Le transport produit 1/3 des gaz à effets de serre émis en France, sans parler de la pollution directe (Nox, particules, etc) et de l’emprise foncière des véhicules immobilisés 97% de leur vie. Le renouvellement du parc routier par des véhicules électriques monopropriétaires pourrait prendre 15 ans. Pour quel résultat ? Une ponction et des pollutions inédites du fait des matériaux nécessaires à leur production, et un encombrement toujours aussi important.

La réduction des émissions de polluants passe par la réduction du nombre de véhicules en service et la rationalisation de leur usage. Ces buts peuvent s’obtenir en développant un transport intelligent, où les véhicules sont utilisés pour des distances optimales, seulement en cas de besoin, et au maximum de leur disponibilité :

  • Chaque gare ferroviaire devient un centre de fret et une station de véhicules mutualisés : transports collectifs à la demande, transports individuels, livraisons.

 

  • Règle des 1000 km : Suppression des vols intérieurs pour les distances inférieures à 1000 km et interdiction de nourrir des bêtes avec des aliments produits à plus de 1000 km du lieu d’élevage.

Tu as déjà tout lu ? Bravo ! Alors sache que ça ne suffit pas pour obtenir ma voix. Elle ira au programme qui prévoit ces 7 révolutions (parce qu’on peut être architecte et urbaniste, sans oublier d’être citoyen) :

Parce que trébucher sur des clodos alors qu’il y a 2.6 millions de logements vacants en France, et avoir besoin d’un doctorat en « relation avec les services publics » pour obtenir des aides légitimes, ça commence à bien faire :

  • Un revenu de base à vie, modulé en fonction de l’âge, inaliénable, en remplacement de toutes les prestations sociales, réductions ou gratuités, lié à un numéro de sécurité sociale. Pour les personnes venant de l’étranger, l’obtention de ce revenu est conditionnée à un emploi et au plafonnement du patrimoine de la personne. Ainsi, il n’y a plus aucun intérêt à employer quelqu’un illégalement puisqu’il/elle ne recevrait pas son revenu de base.

Parce que si l’impôt sur le revenu avait pu réduire les inégalités, et si les cotisations par tête favorisaient l’emploi, ça se saurait :

  • Une TVA modulée selon l’impact écologique du produit/service, remplaçant l’ensemble des impôts et cotisations (patronales et salariales) actuels.

Parce qu’il faut savoir ce qu’on veut : on est pour ou contre le mérite ? Naître avec une cuillère en argent dans la bouche, ça ne fait pas très « mérite » :

  • Un plafonnement de l’héritage et des dons perceptibles par une personne, sur les 10 dernières années. La partie dépassant le montant revient à l’Etat.

Parce que la lutte syndicale ne marche que pour certains : ceux qui ont un emploi à vie, tandis que les autres n’ont aucun moyen de donner leur avis :

  • Une démocratie paritaire au sein des entreprises : décisions à la majorité des actionnaires et à la majorité des employés.

Parce que tout le monde n’a pas envie d’être salarié(e), et que certains seuils sont stupides :

  • Attribution d’un numéro Siret à tous les majeurs de 18 ans, et suppression du seuil de recettes pour les autoentreprises.

Parce que la santé est un bien commun, pas individuel, et qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, surtout s’il s’agit de traiter une maladie qui peut s’aggraver :

  • Une Couverture Maladie Universelle pour tous et la généralisation des centres médicaux polyvalents.

Et parce que la « démocratie représentative » n’est pas toute la démocratie :

  • Mise en place de votations d’initiative populaire, de la démocratie directe par le web et des jurys citoyens tirés au sort. Moins de carrières politiques, plus de politique !

 

https://martinlucasblogg.wordpress.com/

Photo: Ton futur carrosse. (Musée des carrosses, Lisbonne, Portugal, 2016, Photo : ML)

Martin Lucas

A propos de Martin Lucas

Architecte DPLG - Urbaniste

15 commentaires sur “Les 10 mesures pour des territoires efficaces (+ un bonus)

  1. Oe

    Le plus tragique quand on lit cet article c’est que, oui, c’est aussi facile que ça.

  2. Cartigny

    Le revenu universel est une belle utopie , mais comment la financer?

  3. Vincent

    C’est indiqué dans l’article : ça remplace toutes les aides sociales actuelles.

    Après, est-ce que c’est suffisant?

    Et comment faire effectuer les boulots pas top, qui le sont actuellement par des gens qui n’ont pas le choix? Oui, je sais, c’est cynique, mais c’est la réalité.

  4. Françoise

    Ce programme est excellent. Pour ma part je voterai sans hésiter pour le candidat qui le présentera !

  5. alain

    Plusieurs choses:
    L’inclusion du temps de transport dans le temps de travail rémunéré
    A la charge de qui? Les petites entreprises déjà prises à la gorge puisqu’on n’aide que les grosses apprécieront. Comme si c’était de la faute aux entreprises si les gens se foutent loin de leur lieu de travail et comme si c’était à elles d’en payer les frais.
    Ne parlons même pas de la spéculation sur l’habitat autour des bassins d’emploi.

    L’inclusion dans les loyers des coûts de chauffage et d’eau chaude sanitaire.
    Sur quelles bases de t° et combien de douches autorisées?

    Un plafonnement de l’héritage et des dons
    Ben voyons. C’est toi qui décide des héritages, des dons qu’on fait et si on a envie de laisser sa maison à sa famille. Veux-tu que moi je m’occupe de ta vie et de l’avenir de tes proches en te ponctionnant ce qui m’apparait surperflu.

    La partie dépassant le montant revient à l’Etat.
    Ah l’état!!! On est bien en France. Ponction obligatoire pour tout le monde, destination du fric volé par la loi: Paris!!!

    suppression du seuil de recettes pour les autoentreprises
    Pourquoi? Est-ce que tu connais les pbs avec le RSI quand on est artisan ou commerçant? Il est vrai que cela doit être secondaire, mieux vaut aider les auto-entrepreneurs qui ne payent que par rapport à ce qu’ils gagnent alors qu’un artisan ou commerçant doit payer chambre de métiers, chambre du commerce, RSI avant même d’avoir un euro. Tu ne connais pas le monde du travail indépendant, çà se voit. Ta proposition est pauvre et loin de la réalité, la planète ne tourne pas autour des autoentrepreneurs.

    démocratie directe par le web
    La démocratie directe par le web avec son portable ou son ordinateur. Tu parles d’une démocratie à la con. A base de quoi? Mac OX 10.12 obligatoire? Non compatible Win95?

     

    Ouf, les plombiers gagnent plus que les ingénieurs? C’est grave? Ah mon avis, les magasins de vélos en Hollande ont plus la côte qu’un ingénieur auto? Que faire pour inverser la tendance???

    Une pré-étude architectural
    Je suis contre une pré-étude architectural obligatoire, même gratuite. On n’a pas forcément besoin d’un architecte pour faire bien les choses.

    Il faut, de plus, arrêter de croire qu’il faut réformer le bati sous couvert d’écologie à tout va pour faire des réductions de blablabla. Pendant des siècles, on a chauffé les maisons à 17-18° et maintenant, il faudrait tout réformer dans tous les sens alors qu’on chauffe à 22° partout. Quand je regarde les maisons autour de chez moi, je vois les chaudières à condensation sortir de la fumée des évacuations dédiées. Pendant le même temps, ma chaudière ne tourne pas. Et je me dit bien souvent « regarde tous ces cons chauffer à 22° toute la journée »… J’ai un ami qui a un thermostat réglé à 22° du matin au soir, il braille sur sa facture de chauffage mais est incapable de me donner un semblant de consommation par mois. On voit tous les soirs des maisons où les volets ne sont jamais fermés (ne parlons même pas des volets électriques en métal qui n’ont aucune faculté d’économies d’énergie). Alors, les discours comme cet article me font bien rire. Il suffirait déjà de chauffer moins et de fermer ses volets ou les rideaux et on changerait beaucoup de choses sans avoir à venir piquer l’argent dans la poches des gens (cf. les dons, les héritages et les architectes obligatoires).

    En fait, on connait très bien les pbs: trop de personnes sur la planète et trop de bagnoles. Cet article ne s’attaque pas frontalement à ces 2 pbs.

  6. fabien

    Dommage que le programme mélange bonne idées et préjugés.

    Coté impots sur le revenu :
    _ Aussi imparfait qu’il soit, il réduit les inégalités : (voir par ex : http://www.lesechos.fr/16/11/2011/LesEchos/21059-026-ECH_l-impot-sur-le-revenu-reduit-moins-les-inegalites.htm ) Il est vrai que cet outil a été volontairement affaibli depuis une quinzaine d’années (diminution du taux des dernières tranche et bouclier fiscal par ex )

    _ Dans le batiments, plutôt que des mesures ajoutant de nouvelles lourdeurs (charges d’eau et d’energie partiel sous forme de forfait à partager entre locataire et proprétaires) ; inclure à la mesure duflot d’encadrement des loyers, une décote obligatoire suivant la qualité des logements. (10% par tranche pour l’exemple). Tous les élements de calcul (bilan énergétique) étant obligatoire, cela ne change pas les lourdeurs actuels, mais un logement de type D sera loué forcement 30% moins cher qu’un logement classe A équivalent au même endroit.

    <strong>Attribution d’un numéro Siret</strong> à tous les majeurs de 18 ans, et <strong>suppression du seuil de recettes</strong> pour les autoentreprises. ==> Cela mérite grandement d’etre expliqué. Il y a plein de conséquences à cela, de choix possibles et c’est pas forcément pour un mieux écologique ou social.

    Au vu des critères de calcul évoqué dans votre revenu de base, je pense qu’il sera lié à son n° fiscal. Est-ce que je me trompe ? Ensuite, je ne voie pas pourquoi vos (lourdes) règles d’attribution serait un frein au travail dissimulé ?

    <strong>Une Couverture Maladie Universelle pour tous</strong> ==> Pas mal, à rapprocher du changement complet de paradigme pour les entreprises. Mais conséquences probables :
    _ fusion des différentes caisses (RSI, MSA, CPAM pour les plus connues)
    _ 3 millions de changement de status (quasiment chaque entreprise sera concerné) à considérer en même temps. à mon avis, mal préparé, c’est un joyeux bordel.

    Quant au Libéral (au sens anglophone) Alain :
    _ la très lourde taxation de l’héritage était en pratique en Françe jusqu’a très recemment. c’est pas idiot à priori de vouloir la remettre en place avec des modalités proches.
    _ Grogner contre la pré-etude architecturale et donner des exemples la mettant en valeur est assez contradictoire.

  7. alain

    Voilà que je suis libéral. Je serais plutôt anarchiste, c’est à dire que je refuse l’état et le socialisme qu’induit ce programme détaillé.

    Mais, nous sommes en France encore une fois. Tout doit être étatique. Et comme tjs, il faut pomper les poches des gens. On s’en fout bien que la ponction des héritages existait avant. Les empereurs romains ont existé pendant des siècles, on les remet aussi?

    Regardez donc le monde actuel. Les projets qui poussent dans toute les villes ne font pas la part belle à l’écologie, sont moches et sont fait par…. des architectes. Nous serons donc  sauvés par les mêmes qui détruisent les villes?

    Déprécier le batiment avec des mauvaises performances énergétiques. Que fait-on des maisons en pierre qui dont toute la qualité architecture de la France et où des millions de gens ont vécu? On les détruit? A bas la pierre et vive le béton? Adieu l’architecture de qualité et bonjour la merde vite faite mal faite? Pourrais-je avoir une réponse?
    Le monde gaspille l’énergie et voudrait se donner bonne conscience énergétique en faisant fi du passé?
    La démocratie par la web est-elle une démocratie? La centralisation parisienne est-elle la réponse démocratique participative? D’ailleurs, les idées annoncées là ont-elles été vu dans un groupe de démocratie participative? La démocratie participative est-elle possible à l’échelle d’un pays?

    Je sais qu’en ce moment c’est Nuit Debout mais quand même…

  8. Eunix

    Attention, quelques mesures (très) libérales se sont glissées dans ce programme !

     

    1) « Un revenu de base à vie » : comment détruire toute la solidarité basée sur les cotisations sociales et des organes de redistributions (CAF, Pôle Emploi, caisses de retraite, etc.) et offrir tout cela aux assurances privées ! C’est bien pour ça que cette mesure est soutenue par des gens comme Alain Madelin, Christine Boutin, Frédéric Lefebvre, Bruno Lemaire, le Centre des Jeunes Dirigeants, Alternative libérale, etc.

    2) « Une TVA modulée selon l’impact écologique du produit/service, remplaçant l’ensemble des impôts et cotisations (patronales et salariales) actuels » : Donc on finance la protection sociale par la consommation. Plus on consomme, mieux on est protégé ! Curieuse logique. Et on remplace des cotisations payés par les travailleurs, et ce d’autant plus qu’ils ont un gros salaire, par l’ensemble des consommateurs…

    3) « Attribution d’un numéro Siret à tous les majeurs de 18 ans » : Là, ça se passe de commentaires, c’est dans le programme de Jean-François Copé pour 2017. Vive l’uberisation !

     

    Y’a pas plus urgent à faire que de casser le salariat ?

  9. alain

    Pour le « revenu de base à vie », on en parle de plus en plus parce que le monde va se remplir de robots plus intelligents que les humains et on va se trouver avec des masses et des masses de pauvres. Leur filer un revenu de base à vie, c’est avoir la certitude que le pauvre mangera et ne rebellera pas.
    Un TVA modulable sur le produit. Ca veut dire quoi? Qu’on va taxer les vélos à 5% et les voitures à 33% et çà changer quoi? Une voiture, c’est des milliers d’euros et un vélo quelques centaines. Y’a tjs autant de bagnoles. (???)
    Et puis on peut toujours moduler le prix d’un isolant écologique ou d’un produit bio, mais comparé à de la vulgaire laine de verre ou de ma bouffe de supermarché, même avec 0% de TVA, les produits pourris sont tjs moins cher et la France, c’est le pays du low-cost. Les français ne veulent jamais payer le prix des choses. Il leur faut toujours moins cher, les supermarchés leur ont foutu çà dans le crane depuis 40 ans.

     

    Un numéro de siret pour tout le monde. Normal. On pourra tous devenir auto-entrepreneur. On casse l’école, les diplômes, les formations qualifiantes, les métiers réglementés. Un monde de merde où tout le monde peut faire n’importe quel métier. Pile poil ce qui se passe en ce moment. Et hop!! continuons les conneries puisque personne ne se rend compte que tout le monde peut maintenant devenir chef d’entreprise. Et puis, hop, on fait de la sous-traitante en contrat pour des grosses sociétés qui externalisent leur pbs: plus de salarié, et plus de responsabilité sur le boulot: vive l’auto-entrepreneur qui s’est fait couilloné.

    Pour reprendre l’article:

    Une pré-étude architecturale, énergétique et financière gratuite, accessible à toute personne désirant faire des travaux, pour pouvoir en évaluer le bénéfice et le retour sur investissement

    C’est aussi le gros mythe libéral: ta maison, c’est du capital, il faut donc un retour sur investissement quand tu fais des travaux. C’est le discours que tiennent tous les démarcheurs à la porte de chez moi. Faut pas laisser ta maison « s’abimer » parce que sinon je vais perdre de l’argent qu’ils disent. Ouais… disons que çà marche si t’as l’intention de vendre, mais si t’as envie de mourir devant, tu fais comme tu veux et l’investissement c’est de la connerie pour vendeurs/acheteurs. Le monde capitaliste à la con où tout se vend et tout s’achète et tout se compte en investissement.

  10. Pédibuspedibus

    Alain au pouvoir!

    et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite

  11. emmp

    Bonsoir à tous,

    Un petit conseil pour vous mettre les oreilles sur le front : pour ma part, j’ai beaucoup réfléchi aux effets pervers de certaines idées qui semblent bonnes au premier abord après avoir écouté l’émission de Ruth Stégassy dimanche dernier. Les invités étaient « Pièces » et « Main-d’œuvre », et ils expliquaient, entre autres, les racines perverses de l’invention du revenu pour tous, avec des arguments proches de ceux d’Alain. Aussi : les militants « connectés » ne sont ni l’un ni l’autre. Je ne peux pas tout résumer, et c’est plutôt bon signe, je trouve ! Mais sur d’autres points, j’ai eu un peu froid dans le dos.

    Allez écouter, si ça vous tente : http://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/transhumanisme-0

  12. Pédibuspedibus

    vite emmp!

    qu’on me transmute humanistement deux jambes de plus…

    pour ressembler à une voaaaaaaaaaaaaaaaature!

  13. emmp

    Une ouature qui ferait booooaaaaaa au lieu de faire vroum, ça me donne envie d’essayer !

  14. Haricophile

    « L’inclusion dans les loyers des coûts de chauffage et d’eau chaude sanitaire (quantité au forfait/m2). Seraient favorisés sur le marché les logements les plus économes. »

    … comme on dit l’enfer est pavé de bonnes intentions. Je ne connais pas la formule idéale, mais dans un cadre d’une location, il faut motiver le propriétaire ET LE LOCATAIRE, le chauffage collectif avec un prix partagé ça a existé et ça existe encore, et je peux vous garantir que ça a l’effet strictement inverse de votre objectif, avec radiateur à fond + fenêtre ouverte, robinet et chasse d’eau qui fuient etc.

    Assimiler propriétaire = grand méchant  c’est un raccourcis un peu rapide, il y a aussi des locataires qui sont la huitième plaie d’Égypte, en emmerdant un nombre considérable de gens, en coutant une fortune à la collectivité et au bailleur, et capables de pourrir totalement un logement en en temps record. Évitons les généralisations.

    En cas général, un locataire qui n’est pas directement responsable financièrement de ses consommations n’est que trop souvent pas meilleur qu’un bailleur qui traite ses clients comme des pigeons. Ils ont en commun l’absence totale du sens de l’intérêt collectif et une vue très courte qui ne dépasse pas le bout du nez.

    Pour finir, il faut cesser avec le mythe du moins cher pour les plus pauvres, c’est le plus sûr moyen de développer la pauvreté, pour faire moins cher on fait des économies en amont… sur le dos des plus pauvres. Il n’y a aucune raison technique pour que dans nos pays riches il y ait encore des gens qui aient des difficultés à se loger. Je suis certains que vous partagez cette opinion, mais ne vous trompez pas de cible en examinant un problème de manière partielle, unilatérale ou hors de son contexte. On laisse trop souvent son raisonnement enfermé dans une boite comme le démontre le petit casse-tête :

    Relier les points avec 4 segments de droites sans lever le crayon :

    x    x    x

    x    x    x

    x    x    x

    La réponse, pour les nuls 😉 est http://bric-a-brac.org/enigmes/geometrie/9points_4segments.php

  15. Sam

    Parce que tout le monde n’a pas envie d’être salarié(e), et que certains seuils sont stupides :

    Attribution d’un numéro Siret à tous les majeurs de 18 ans, et suppression du seuil de recettes pour les autoentreprises.

    C’est d’une grande bêtise. Je rejoins Alain et Eunix sur ce point.

    Le salariat déguisé est déjà en train de faire des ravages dans la livraison à vélo, pourquoi en vouloir plus ??

    http://www.humanite.fr/lesclavage-moderne-livre-domicile-605275

Les commentaires sont clos.