L’angle mort des camions n’est pas une fatalité

L’angle mort constitue un facteur déterminant dans les accidents mortels impliquant un camion. Or, comme le démontre Transport & Environment, ce n’est pas une fatalité: les constructeurs sont actuellement en mesure de concevoir des camions sans angle mort, mais il n’existe pas encore de standards européens à ce niveau.

Alors que les camions de livraison les plus performants n’ont pas d’angles morts, d’autres en cumulent trois, dont certains peuvent atteindre 1,9 mètre : c’est ce que révèle l’analyse de Transport & Environment, qui a comparé plusieurs modèles.

« L’étude démontre que la taille des angles morts est principalement liée à la hauteur du chauffeur par rapport à la route, mais la conception de la cabine a également un effet significatif. Réduire la hauteur à laquelle le chauffeur est assis, combiné à l’amélioration du vitrage et à un meilleur design de l’intérieur de la cabine, peut grandement réduire la taille des angles morts, et sauver des centaines de vie. »

accidentsanglesmorts Les accidents de camions sont en effet responsables, à l’échelle européenne, de 4000 décès par an : un quart des victimes sont des usagers vulnérables (cyclistes, piétons…). Mais les différences de performance des camions en matière de visibilité directe démontrent le peu de cas que font certains constructeurs de la sécurité des cyclistes et des piétons lorsqu’ils conçoivent de nouveaux véhicules.

Une législation qui tarde…

La Commission européenne compte légiférer : des normes relatives à la visibilité directe seront imposées aux nouveaux modèles de camions… mais pas avant 2028 ! Un délai que nous ne pouvons nous offrir, alors que les constructeurs sont capables, à l’heure actuelle, de produire des camions sans angles morts, rappelle encore T&E.

Source: http://www.gracq.org/

En savoir plus…

Gracq

A propos de Gracq

Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens (Gracq) en Wallonie et Bruxelles

Un commentaire sur “L’angle mort des camions n’est pas une fatalité

  1. anarkocyclo

    ouais mais n’oublions pas que l’angle mort n’est pas un être vivant diabolique ou un virus mortel! c’est le chauffeur qui crée avant tout l’accident, et c’est la structure urbaine mal pensée qui crée l’accident en mettant des personnes vulnérables à proximité de gros camions…!

Les commentaires sont clos.