Annecy, ville la plus polluée de France?

Annecy : ses montagnes, sa vieille ville, son lac… et sa qualité de l’air particulièrement mauvaise!

Hier, le 14 décembre, Annecy connaissait sa 14e journée consécutive d’alerte pollution (particules PM10) (1), série en cours, et avait l’honneur d’être la ville la plus polluée de France (qualité de l’air à 96/100, Grenoble à 92, Lyon à 83, Paris à 64 !(2)).

Contrairement à d’autres villes connaissant ce phénomène, on note dans la cité lacustre une absence quasi-totale de réaction des élus. Il a bien été décidé la gratuité du réseau de la SIBRA, société de transport en commun de la ville et de son agglomération, mais de façon intermittente : une première fois du 7 au 11 décembre, puis cela a été suspendu, et de nouveau mis en place depuis le 14. On a connu mieux en terme de visibilité auprès des usagers !

Autre décision des plus courageuses, la signature par le maire d’Annecy et président de la communauté d’agglomération, M. Jean-Luc Rigaut, d’un communiqué (3) demandant « un arrêt temporaire du trafic international de transit des marchandises dans les vallées alpines ». Cela est cocasse : M. Rigaut est membre de l’UDI, parti qui ne brille pas vraiment par sa remise en cause du libre-échange, et donc de son corollaire : l’augmentation du trafic international…

On remarquera également la communication pour le moins légère de l’institution. Comme l’atteste les échanges sur le forum du site officiel de la Ville d’Annecy (4), il faut que des citoyens fassent remarquer l’absence d’information sur les sites internet officiels pour que des messages apparaissent. Serait-on tiraillé entre la tentation de ne pas renvoyer une image peu reluisante et la nécessité d’informer la population ?

Voilà pour les rares décisions à court terme. Passons au contexte plus général.

Chaque année depuis 5 ans, le parc automobile en Haute-Savoie s’accroît de 9.500 voitures particulières (5). Mettons cela en perspective avec l’augmentation de la population, d’environ 10.000 habitants par an : quasiment 1 voiture en plus pour chaque nouvel habitant : difficile de faire pire ! Terrible constat d’échec pour les politiques publiques en ce qui concerne l’aménagement du territoire et les transports en commun. Par ailleurs l’urbanisation, pilotée par les municipalités, est un désastre : entre 1991 et 2015, la surface urbanisée a progressé de près de 42 %, la surface agricole s’est vu elle réduite de plus de 5 % (6). L’artificialisation des sols atteint 11,5 % (9,5 % au niveau national) (7). L’étalement urbain participe pleinement à la perpétuation du tout-voiture.

Face à cela, les priorités des élus en 2016 étaient tout autre.

En juin dernier, le Département de la Haute-Savoie et la Communauté de l’agglomération d’Annecy ont signé une convention portant sur la réalisation de neuf projets routiers dans l’agglomération annécienne, pour un engagement total de 432 millions d’euros (8). Cela fera augmenter mécaniquement la circulation automobile et ses pollutions afférentes.

Toujours en juin dernier, l’urgence semblait être la mise en place d’une campagne d’affichage à destination des cyclistes, pour que ces-derniers respectent le code de la route (9). D’ailleurs, lors de la conférence de presse l’annonçant, des propos inacceptables avaient été tenus par M. Mercier Guyon, président de la Prévention Routière 74, sans réaction de M. Rigaut qui était à l’initiative de cet événement. De leur côté, les automobilistes attendent toujours leur campagne de sensibilisation. Cela ne serait pas du luxe au vue des infractions routières généralisées que l’on peut constater dans l’agglomération.

Et pendant ce temps, à La Clusaz, distante de 30 km d’Annecy, on s’apprête à recevoir la coupe du monde de ski de fond. Mais comme la neige est de moins en moins présente en cette période de l’année, du fait du dérèglement climatique, on ne trouve rien de mieux que… d’y aller à coup de camion (10) pour façonner un semblant de parcours avec ce qu’il est possible de récupérer comme neige à droite ou à gauche. Sûr que cela n’arrangera en rien la qualité de l’air du secteur et les émissions de gaz à effet de serre…

Les élus de Haute-Savoie ne peuvent ignorer le danger qu’ils font courir aux populations locales par leur non prise en compte du problème. D’ailleurs, une étude menée par l’Agence régionale de santé et l’Institut de veille sanitaire Rhône-Alpes fait état de conséquences assez alarmantes. Les résultats, qui prennent en compte 10 des 13 communes de l’agglomération annécienne, sont publiés sur le site officiel de la ville d’Annecy (11) : « Cette étude fait apparaître que le respect des valeurs « guide » de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’ozone et les particules fines PM10 permettrait d’éviter chaque année 7 décès et 24 hospitalisations pour causes respiratoires et cardiaques. Il s’agit là d’un impact à court terme. À long terme, le respect de la valeur « guide » de l’OMS pour les particules fines PM 2,5 se traduirait par 70 décès évités par an, soit un gain moyen de l’espérance de vie de 11 mois à l’âge de 30 ans. »

Bien sûr, la volonté politique ne peut pas tout, et une prise de conscience générale des populations doit avoir lieu. Mais en ne faisant preuve d’aucune volonté, certains politiques sont pleinement responsables de la situation et des dégâts sanitaires liés.

Pour toutes ces raisons, soyons nombreux ce samedi 17 décembre à 14h pour un rassemblement (12) devant l’Hôtel de Ville d’Annecy !

Pensez bien sûr à venir à pied, à vélo, en train ou en bus !

Et signez la pétition relative à ce sujet :

https://www.change.org/p/pierre-lambert-pr%C3%A9fet-de-haute-savoie-pollution-de-l-air-des-actions-fortes-en-hte-savoie

1- http://www.air-rhonealpes.fr/pollutions/historique?field_dalia_area=All&depuis=01%2F12%2F2016&jusque=14%2F12%2F2016&field_alert_level=All&polluants=All

2- Données Air Rhône-Alpes et Airparif

3- http://www.lemessager.fr/faucigny/pollution-elus-et-associations-demandent-l-arret-du-ia933b937n173579

4- http://www.annecy.fr/TPL_CODE/TPL_MESSAGELISTE/TITRE/Pollution+Niveau+d%27alerte+1+ANNECY/PAR_TPL_IDENTIFIANT/66642/515-forum-de-la-ville-d-annecy.htm

5- http://stats-eco.com/haute-savoie/observatoire2016/0025.html

6- http://stats-eco.com/haute-savoie/observatoire2016/0028.html

7- http://stats-eco.com/haute-savoie/observatoire2016/0020.html

8- http://www.hautesavoie.fr/sites/default/files/cg74/Publications_officielles/HS_Mag/cd74-mag161_sans_coupon_bdef.pdf (pages 26 et 27)

9- http://www.roule-co.org/wp-content/uploads/2016/06/Article-DL-02juin16.pdf

10- http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/haute-savoie/serpent-neige-accueillir-coupe-du-monde-ski-clusaz-haute-savoie-1152295.html

11- http://www.annecy.fr/564-qualite-de-l-air.htm

12- https://grenelleannecy.net/2016/12/13/a-partager-a-commenter-a-diffuser-largement/

A propos de eunix

Contributeur de Carfree France

7 commentaires sur “Annecy, ville la plus polluée de France?

  1. Françoise

    Je n’habite pas la Haute Savoie mais j’avais été frappée il y a 3 ans, en y passant mes vacances d’été, de la mauvaise qualité de l’air dans la vallée de Chamonix. Le diésel des milliers de camions et véhicules qui s’engouffrent journellement dans le tunnel du Mont Blanc y rendent en effet l’air irrespirable. C’est encaissé et l’air stagne donc encore plus qu’ailleurs, mais, bien que beaucoup s’en plaignent,  personne ne semble se préoccuper d’y trouver sérieusement une solution…

  2. abil59

    Je suis né à Annecy mais comme mon pseudo l’indique je n’y habite plus… HEUREUSEMENT

    Mentalité de pédants de qui à la plus grosse voiture. Après c’est vrai que l’étalement urbain est aussi dégoulinant mais la Haute-Savoie a l’excuse du relief (difficile de faire 15 kms de vélos avec des côtes à 6ou 8% de moyenne). Raison de plus pour limiter drastiquement la création de zone urbanisée ce qui n’est pas du tout fait. Car quand on a l’argent on peut presque tout se permettre (terrassement d’une zone montagneuse pour sa villa, 15 kms de côtes à 6% avec son 4×4…).

    Cf stations de ski…toujours et encore plus, jusqu’au moment il n’y aura plus de neige!

  3. Thomas

    Bonjour,

    Le problème est que l’agglomération est très très mal desservie en transports en commun.

    Quand on habite, comme moi, à l’autre bout de la ville et qu’on travaille à l’opposé, c’est très difficile de se passer de sa voiture. J’entends beaucoup de bien pensants dire qu’ils font le trajet à pieds ou en vélo, mais c’est facile quand on habite à maxi quelques kilomètres de son lieu de travail. Pour ma part, 2×25 bornes à pieds ou en vélo par jour, ça commence à faire pas mal. Et pour le bus, c’est plus d’une heure de trajet quand on compte le temps d’attente (j’habite à la campagne) et les multiples échanges à faire à la gare, etc.

    Cela dit, il faut croire que l’idéologie de créer plus de routes pour plus de fluidité à la peau dure. C’est une illusion car il y aura toujours des goulets d’étranglement qui causeront des bouchons quelque part en ville. Comme il n’est pas possible de revoir la totalité de l’infrastructure de la ville, il ne reste que l’option du vélo pour ceux le peuvent et l’option transports en commun efficaces pour les autres.

    L’urgence doit donc aller vers la création de transports en commun plus efficaces (train urbain ou autre, je n’en sais rien) pour que se passer de voiture devienne une véritable option. Sans cela, on aura toujours les mêmes problèmes de bouchons en ville, sur la A41 le matin etc.

    Bonne journée.

  4. Antoine

    À l’évidence les élus ignorent volontairement la situation de saturation de l’agglomération d’Annecy. C’est la politique de l’autruche, accompagnée de l’illusion que l’automobiliste finira par rendre spontanément les armes en lui rendant la vie impossible par l’accroissement des difficultés de circulation et de stationnement. C’est une politique de lâches, matinée d’une insupportable langue de bois. Car la situation exige des mesures fortes et courageuses pour redonner de l’air à l’agglomération. Ces solutions existent, elles sont testées ou mises en œuvre partout dans le monde, avec courage et détermination. Avec une vision à long terme. Quelle est la vision de nos élus de notre ville dans 20 ans? Quelqu’un a entendu quelque chose sur cette question ? Pendant que des sommes considérables sont investies pour construire une piste cyclable autour du lac, on laisse des milliers d’automobiles converger vers le centre ville les samedis et dimanches de décembre, tourner pendant des heures pour se garer dans un centre qui n’offre qu’une ridicule capacité de stationnement, et asphyxier impunément la ville sans qu’une seule voix ne s’élève pour réclamer une halte au feu à ce désastre environnemental qui se déroule sous nos yeux. L’illusion encore qu’Annecy se mérite et que la beauté du site suffit à réguler miraculeusement les conséquences de l’évolution démographique. La ville se meurt sous le regard inerte des politiques qui n’ont pas compris qu’il ont été élus pour agir pour le bien commun. Il n’ont eux-mêmes aucun problème de stationnement le samedi sur le parking privé de la mairie. Cela aide à ne pas voir la sordide situation qu’ils laissent se développer au détriment de la santé de leurs administrés. Des solutions fortes et radicales, voilà ce dont l’agglomération a besoin. Comme Strasbourg a réagi il y a 20 ans, comme Bordeaux s’est prise en mains depuis longtemps, comme Tokyo a décidé de se remettre à respirer… De l’air, de l’air. C’est ce qu’il nous reste à dire à ces élus archaïques aux prochaines élections.

  5. Bruno

    Bravo antoine, tout est dit! Les élus ne font rien vu qu’ils n’ont pas les mêmes problèmes que nous… annecy et ses environs deviennent de plus en plus inaccessible… On supprime les places de parking, ils faut tourner un moment avant de trouver une place et ce partout! A côté de ça je tiens à citer un truc qui m’a choqué c’est que l’alerte pollution a été déclenchée comme par hasard le lendemain de la foire st André… et pas avant… coïncidence??? Tout n’est que financier de toute façon….financièrement

  6. bernina

    Souvenir d’Annecy été 2015. Une semaine vélo (4 personnes de 14 à 69 ans) sur la via Rhôna entre Genève et Lyon avec des détours, dont le lac d’Annecy. Arrivée par Chaumontet, des itinéraires cyclables et des indications, oui, mais dans la zone d’activité cela finit par être très discontinu et mal indiqué, et au final pas mal d’incertitudes. Sous un ciel menaçant et voyant nos hésitations, un sauveur passant par là nous a guidés jusqu’au lac par tout un tas de détours « plus cyclables que les routes/rues voisines », itinéraire que nous n’aurions jamais trouvé sans lui bien sûr. Merci encore!

    Compléter la piste qui fait le tour du lac sera certainement une bonne chose, mais je suis d’accord avec Antoine sur la nécessité de faire des pistes intéressantes pour les habitants et non seulement pour les touristes…

Les commentaires sont clos.