Tueur d’adolescents

La circulation routière en général et l’automobile en particulier constituent la première cause de mortalité des adolescents dans le monde, selon un rapport de l’ONU. A l’échelle mondiale, plus de 3000 adolescents (10 à 19 ans) meurent tous les jours, soit un total de 1,2 million de décès par an, de causes largement évitables.

La première cause de mortalité sont les accidents de la route, avec 115 302 décès d’adolescents en 2015, devant les maladies respiratoires avec 72 655 décès. Si on considère qu’une part notable des maladies respiratoires est liée au trafic routier, le système automobile dans son ensemble a une responsabilité majeure dans la mort des adolescents de 10 à 19 ans.

Voici les 5 principales causes de décès de tous les adolescents âgés de 10 à 19 ans en 2015 et la répartition entre garçons et filles:

Les 5 principales causes de décès de tous les adolescents âgés de 10 à 19 ans en 2015
1. Accidents de la route: 115 302 décès
2. Maladies respiratoires: 72 655 décès
3. Suicide: 67 149 décès
4. Maladies diarrhéiques: 63 575 décès
5. Noyade: 57 125 décès

Les 5 principales causes de décès des garçons âgés de 10 à 19 ans en 2015
1. Accidents de la route: 88 590 décès
2. Violence inter-personnelle: 42 277 décès
3. Noyade: 40 847 décès
4. Maladies respiratoires: 36 018 décès
5. Suicide: 34 650 décès

Les 5 principales causes de décès des filles âgées de 10 à 19 ans en 2015
1. Maladies respiratoires: 36 637 décès
2. Suicide: 32 499 décès
3. Maladies diarrhéiques: 32 194 décès
4. Problèmes liés à la maternité: 28 886 décès
5. Accidents de la route: 26 712 décès

Source: http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2017/yearly-adolescent-deaths/en/

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

2 commentaires sur “Tueur d’adolescents

  1. Le cycliste intraitable

    On constate que beaucoup plus de garçons que de filles meurent en circulation.

    Imprudence masculine ? Sans doute en partie.  Mais aussi plus grand usage de moyens de transport intrinsèquement dangereux (2RM notamment) par les garçons. Et peut-être, dans de nombreuses sociétés traditionnelles, mobilité principalement voire exclusivement masculine.

    Dans tous les cas ces morts sont d’autant plus tragiques qu’un adolescent a toute une vie devant lui et que l’essentiel de son éducation est déjà faite, en pure perte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.