Le retour des feux de cheminée

La France subit actuellement un nouvel épisode de pollution de l’air dû à des niveaux soutenus d’ozone (O3). Les niveaux devraient rester élevés durant très longtemps. Le lobby automobile demande officiellement l’interdiction des feux de cheminée, des barbecues vegan et des cyclistes.

A nouveau, il faut déplorer le manque de civisme des bobos-écolo-vélos qui, sous prétexte d’un retour à la nature, multiplient les feux de cheminée polluants. Comme chacun le sait, les feux de cheminée sont les principaux responsables de la pollution de l’air.

Selon Bernard Caniche, le président de l’association « 40 millions de pétainistes à roulettes », « la préfecture doit dès maintenant interdire les feux de cheminée responsables de l’épisode de pollution actuel. » En aparté, il va même plus loin en déplorant l’inconscience des écologistes amateurs de feux de cheminée qui ruine tous les efforts de l’industrie automobile qui produit pourtant désormais des voitures tellement propres qu’elles nettoient l’air ambiant. Pour Bernard Caniche, il y a actuellement tellement de feux de cheminée que les voitures propres n’arrivent plus à nettoyer tout cet air pollué.

Par ailleurs, Bernard Caniche voudrait « traduire en justice tous les bobo-écolos qui font cuire leurs légumes vegan au barbecue. » Selon lui, « si on peut accepter un barbecue de temps en temps pour faire cuire une bonne côte de bœuf, faire griller des tomates ou des poivrons relève en ce moment du crime climatique. » Il tient également à préciser que les automobilistes n’ont même pas besoin de barbecue, il leur suffit de mettre quelques merguez sur le capot de leur voiture en fin de journée et cela évite un barbecue climaticide.

Pour Christian Connard, le président du Lobby Anti-Vélo, le problème est plus grave que cela: « tout ceci est lié à une chaleur excessive provoquée par une certaine forme de réchauffement climatique dont les cyclistes sont les principaux responsables. » Selon lui, « à force de brûler les feux en ville, les cyclistes augmentent la température moyenne et provoquent la fonte des glaçons. »

Également, en se faufilant partout au milieu des embouteillages de voitures, « les cyclistes énervent les automobilistes, ce qui participe également à la montée générale de la température. »

La conclusion de tout ceci est évidente, il faut interdire les feux de cheminée, les barbecues vegan et les cyclistes jusqu’à nouvel ordre pour retrouver la pureté habituelle de l’air de nos villes.

Jean-Paul Bagnoleau
pour le magazine Auto-Minus

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

5 commentaires sur “Le retour des feux de cheminée

  1. Zfred

    pas d’accord, les principaux responsables sont les centrales à charbon allemandes, polonaises et chinoises, avec ces nuages de pollution qui migrent à certains moments de l’année (un peu comme des oies sauvages) et viennent se nicher autour du périph parisien, au plus près des capteurs d’Airparif.

  2. Baboune

    Dire qu’au début de l’article je commençais à y croire… 🙂

    Pas de blague en dehors du 1er Avril, SVP…

    Me suis énervé pour rien et, du coup, j’ai énormément participé au réchauffement climatique et me chauffant tout seul 🙁

     

    je ne vous félicite pas Monsieur AutoMinus !!

  3. Pédibuspedibus

    d’ici que les quarante millions d’illuminés motorisés aillent brûler un cierge, pour avoir la protection de Ste-Gnognole, et continuer à bénéficier d’une climatisation dans leur habitacle à roulettes par jour de canicule…

  4. eghza

    « Selon lui, « à force de brûler les feux en ville, les cyclistes augmentent la température moyenne et provoquent la fonte des glaçons. » »

    Heureusement que les automobilistes sont là pour faire redescendre la température à coup de clim’ a fond les fenêtres grandes ouvertes.

     

  5. Jean-Marc

    « Dire qu’au début de l’article je commençais à y croire… »

    Heu… l excuse des feux de cheminée aux mois de juin, juillet et août (période bien connue pour faire carburer sa cheminée à fond..) a été réellement citée par le président de 40 millions d automobilistes et par Ségolène Royal, quand elle était ministre de l écologie, afin de dédouaner le trafic routier de sa part de pollutions.

    Donc, malheureux, cet article n est presque pas une caricature de ce qui se passe en france.

    Ainsi, en janvier 2017, 15 jours de pollutions aux particules fines, au-delà des seuils d alerte.
    Que font plusieurs villes françaises, pour faire face à ce grave défit néfaste pour nos santés ?
    => stationnement en centre-ville gratuit, afin de favoriser les trajets en voiture…

    Bravo à plusieurs préfets et à plusieurs maires de grandes villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.