Vélos infantilisés

Très heureux de voir que les chicanes vélos posent de plus en plus problème à la majorité. Ces maudites chicanes ont connu d’autres déclinaisons aussi stupides du genre: « Toi tu fais du vélo, des fois il faut que tu marches à côté ou bien on va te faire ralentir de force avec des infrastructures incontournables« …

Toujours pour la sécurité de ces demeurés de cyclistes, la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain (Montréal au Québec) résiste à autoriser l’usage hivernal des pistes cyclables du pont en nous faisant languir avec des études qui durent une éternité.

En fait, ce qui dans tout ça dérange fondamentalement, et ce n’est pas que sur le pont, bien que ce soit la goutte qui fassent déborder le vase d’installations cyclistes boiteuses, c’est l’infantilisation du monde qui se donne la peine d’opter pour le transport dynamique et se font niaiser tandis que les automobilistes, qui accaparent autrement plus d’espace publique en causant de graves préjudices sanitaires et environnementaux, eux vont comme bon leur semble. Personne n’aurait l’idée folle de décréter le pont dangereux à la conduite hivernale et de le condamner sur une base saisonnière ou encore d’installer des chicanes autos pourtant nécessaires – on voit fréquemment le témoin lumineux destiné à indiquer sa vitesse au conducteur afficher des vitesses voisinant même 80 km/hre tandis que 50 est la vitesse permise… Il est temps de donner un coup de guidon cohérent et complet pour redonner une dignité aux cyclistes tout en faisant une prévention adulte en aparté.

Lettre d’opinion en lien avec un article paru dans Le Devoir (Montréal, Québec)
https://www.ledevoir.com/societe/528402/les-dangers-des-chicanes-sur-le-pont-jacques-cartier

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Ramon Vitesse

A propos de Ramon Vitesse

Agent culturel de Cowansville (Canada) qui anime la vie des jeunes avec son Biblio-vélo, véhicule culturel de proximité.

6 commentaires sur “Vélos infantilisés

  1. Adrien L.

    Ca rappelle vaguement la saveur de certains aménagements franco-français tout aussi ineptes (exemple : les poteaux de 80 cm casse-gueule disposés uniquement en bouts de bande cyclable) qui font juste chier les usagers de la bicyclette mais n’empêchent même pas les caisseux – feignasses – égoïstes – j’en ai pour 5 minutes de se garer direct sur les pistes cyclables !

  2. DJon51

    C’est quoi cette blague oO Interdire un pont en hiver?!

    Je vis au nord de la Norvège, au-dessus du cercle polaire. Je passe quotidiennement un pont de 1200m de long (50m de hauteur libre de mémoire, donc passablement dangereux d’en tomber). Il ne viendrait à personne l’idée d’interdire ce pont aux cyclistes. En revanche, la piste cyclable est séparée de la route par une barrière pleine d’environ 1,2m et équipé d’une barrière de 1,8m coté vide (cf ici: http://ineedspace.eu/Images/IMG_20180207_092708.jpg)… fort utiles les jours de blizzard!

  3. Tom70s

    Ces chicanes sont communes sur la fameuse Coulée verte qui part de Paris pour rejoindre en Essonne Massy-Palaiseau.
    Difficiles à passer à vélo, ils sont, je pense, impossibles à franchir avec un cargo ou une remorque.

  4. jol25

    En même temps, ils ont raison d’interdire les vélos à cet endroit en hiver: déjà que les gens tombent en temps normal, imaginez de négocier l’obstacle avec le verglas en plus 😀

  5. Fredoh

    Je rêve d’une disqueuse sur batterie, je me ferais tellement plaisir 😊

    Un cric hydraulique devrait également pouvoir faire l’affaire dans certains cas

  6. Vince

    C’est sympa de vouloir régler le cas des cyclistes quand on pratique une activité aussi foetale que la voiture.
    Tout ceci est imaginé, étudié et conçu par des voitureux incapables de prendre un minimum de distance avec leur « poussette » motorisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.