Pédaler pour ne pas oublier

On ne compte plus les études scientifiques indiquant que l’activité physique est bonne pour la santé en général. Aujourd’hui, on découvre qu’une seule séance de vélo suffit à stimuler la mémoire sémantique, selon une récente étude américaine menée sur des seniors. 

Le journal Le Monde nous apprend en effet que « les effets bénéfiques de l’activité physique (AP) sur le cerveau sont désormais mis en avant comme outils de prévention et de thérapeutique en santé mentale. » L’intérêt est ici d’enrayer le déclin cognitif lié à l’age.

Cela concerne donc au premier chef les seniors. Pédaler pourrait les aider à stimuler la mémoire sémantique, celle qui stocke nos ­connaissances sur le monde et le langage, selon une récente étude de chercheurs de l’université du ­Maryland. Les participants, des individus de 55 à 85 ans en bonne santé, ont participé à des tâches de mémoire sémantique (consistant à identifier des noms de personnalités, comme Ringo Starr, dans une liste de noms connus ou pris dans le Bottin) pendant une IRM fonctionnelle. Junyeon Won et ses collègues, qui ont publié leur article en ligne le 25 avril dans le Journal of the International Neuropsychological Societyconstatent une plus forte activation des zones du circuit cérébral de la mémoire sémantique quand les tests sont réalisés après une séance de trente minutes de vélo stationnaire que lorsqu’ils sont effectués après un temps de repos.

N’oubliez pas de vous mettre au vélo!

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

Un commentaire sur “Pédaler pour ne pas oublier

  1. Pédibuspedibus

    tout est relatif comme disait Bébert… :

    un p’tit vélo dans la caboche si on se refuse à l’enfourcher, à califourchon sur ses habitudes, ses principes ou ses convictions…

     

    En termes de santé publique la pratique des modes actifs est cruciale pour la santé mentale et physique des Aînés ; faut-il encore que l’environnement urbain n’y soit pas trop hostile… !

    Raison qui commanderait d’être sans mansuétude à l’égard de la population bagnolarde – seniors compris… – qui prend systématiquement ses aises en se contrefoutant du code de la route, en rompant les conventions sociales de base quand elle prend pour un parking les infrastructures de sécurité et de commodité des piétons et cyclistes que sont les trottoirs, bandes et pistes cyclables…

    Quant aux maires en situation – là aussi systématique… – de carence d’action du fait de leur refus de verbaliser, il faudra bien un jour se décider à suivre les actions récentes, plus médiatiques, sur le climat ou la pollution, en apprenant à saisir un peu partout la justice administrative, pour récolter les décisions qui les enjoindront à agir… !

    La lutte contre la pandémie mondiale d’obésité – et surtout ses comorbidités – n’attend pas non plus :

    le prix à payer de notre carence de réaction (!) c’est un pourcentage non négligeable d’une classe d’âge, qui chaque année fait prématurément la croisière avec Charon… :

    alors oui, ça vaudrait vraiment le coup de se mouiller…

Les commentaires sont clos.