Le gouvernement le plus con du monde

Il y a de moins en moins de pétrole, le carburant est de plus en plus cher à la pompe et le climat n’en finit pas de se réchauffer du fait des émissions de gaz à effet de serre provenant en grande partie du carburant. Le gouvernement français a donc trouvé la solution: une prime de 100 euros aux 10 millions de travailleurs les plus modestes pour acheter de l’essence… Pendant ce temps, le gouvernement allemand met en place un forfait de 49 euros mensuels qui donne accès à tous les transports publics en Allemagne. Cherchez l’erreur…

On a le gouvernement qu’on mérite… En France, on aime bien être les meilleurs… même si c’est en matière de connerie. En effet, il ne faut pas avoir fait l’ENA pour comprendre que subventionner les énergies fossiles à l’heure de la crise climatique est une absurdité sans nom. Si encore on subventionnait une production locale et des emplois locaux, mais non il s’agit juste de donner un peu plus d’argent au Qatar et à l’Arabie Saoudite qui en ont bien besoin…

100 euros aux 10 millions de « travailleurs les plus modestes » pour acheter de l’essence, cela représente donc 1 milliard d’euros d’argent public à cramer dans l’équivalent de deux pleins de carburant, probablement du diesel qui en plus tue massivement. Vous allez me dire, c’est pour une bonne cause, car c’est pour les « pauvres… » Sauf que les « vrais pauvres, » ils n’ont même pas de voiture, trop cher à payer, entretenir, assurer, etc. Ils n’auront pas de prime, eux!

Pendant ce temps-là, le gouvernement allemand préfère mettre en place un forfait de 49 euros mensuels qui donne accès à tous les transports publics en Allemagne. Pour 49 euros/mois, le « Deutschland-Ticket » permet d’accéder désormais à tous les trains allemands, sauf ceux à grande vitesse, mais aussi tous les métros, les bus, les bateaux-bus et même les services d’autopartage…

Le gouvernement allemand prévoit à terme 16 millions de futurs abonnés, dans un pays de 84 millions d’habitants. Environ 750 000 abonnements ont déjà été vendus, sans compter les usagers qui ont converti leur abonnement régulier en « Deutschland-Ticket. »

Les Allemands avaient déjà testé la formule avec un premier abonnement de transport à prix cassé qui avait été mis en place l’été dernier. Pour 9 euros par mois, les Allemands avaient pu emprunter tous les transports régionaux. Le succès avait été immense avec 52 millions d’abonnements vendus.

L’abonnement prévu désormais sera donc plus cher, mais il faut aussi que cela soit soutenable financièrement. Selon France-TV, « un accord de financement a été trouvé entre les régions et l’Etat qui verseront chacun 1,5 milliard d’euros par an, pour éviter de creuser davantage le déficit de la Deutsche Bahn, l’opérateur ferroviaire national, estimé à 30 milliards d’euros. »

C’est malin, un financement mixte Etat-régions pour soutenir la population face à l’inflation et favoriser l’usage des transports en commun, moins polluants que la voiture et moins émetteurs de gaz à effet de serre. Mais en France, on préfère donner un milliard à la bagnole.

Lire aussi :  Le transport routier apparaît comme le facteur clé du réchauffement climatique

Pourquoi n’est-il pas possible de mettre en place en France un abonnement de ce type financé par l’Etat et les régions? En plus, on pourrait même envisager de faire payer les compagnies pétrolières comme TotalEnergies qui s’en mettent tellement dans les poches qu’elles arrivent à la fois à faire des profits monstrueux, des « ristournes » sur le prix de l’essence tout en augmentant largement le salaire de leurs patrons… En 2022, TotalEnergies a fait ainsi 36 milliards d’euros de bénéfices… soit dix fois plus que ce que le gouvernement allemand et les régions allemandes vont mettre dans le train pour créer le « Deutschland-Ticket. »

Si l’Etat français avait mis dans le train le milliard d’euros donné en pure perte à la subvention des carburants fossiles et si les régions avaient rajouté un milliard d’euros au titre de leur rôle en matière de transports ferroviaires et TotalEnergies un milliard aussi au titre de ses « super-profits, » on aurait 3 milliards d’euros par an pour financer un abonnement à tarif préférentiel en France, soit l’équivalent de ce que met l’Allemagne.

En plus, au lieu de financer le pétrole extrait à l’autre bout de la planète, un projet d’abonnement à tarif préférentiel en France permettrait peut-être de développer ou maintenir des emplois locaux et difficilement délocalisables dans le domaine du ferroviaire en général et des transports publics en particulier…

Vous allez me dire, oui mais en France on est un pays bagnolard qui produit des Penault et des Pigeot… Déjà on n’a plus de pétrole depuis des décennies et des voitures, on en produit presque plus en France… Et en Allemagne, ils sont encore plus bagnolards que nous avec leur BM, Mercedes, VW, Audi, etc.

Donc, on peut prendre le problème par n’importe quel bout, on a juste un gouvernement complètement con. D’ailleurs, rappelons que le précédent ministre des transports et des jets privés, Jean-Baptiste Djebbari, est parti chez un constructeur de voitures à hydrogène qui ne produit pas de voitures (sic!) et qui va probablement bientôt faire faillite… On voit le niveau!

Et rappelons aussi la réaction de l’actuel ministre des transports et du carburant, Clément Beaune, quand l’Allemagne avait mis en place son abonnement de transports publics à 9 euros l’été dernier: « Cela coûte cher et il y a très peu de report de la voiture vers le train. »

Toujours cette arrogance française, la même au passage quand il s’agit de parler de gratuité des transports publics: « ça coûte cher et il n’y a pas de report vers les transports publics… » Il pense peut-être qu’en filant 100 euros à 10 millions d’automobilistes pour faire le plein, il va développer le report modal vers le train?

5 commentaires sur “Le gouvernement le plus con du monde

  1. Vincent

    « Si l’Etat français avait mis dans le train le milliard d’euros donné en pure perte à la subvention des carburants fossiles et si les régions avaient rajouté un milliard d’euros au titre de leur rôle en matière de transports ferroviaires et TotalEnergies un milliard aussi au titre de ses « super-profits »

    Encore faut-il 1) qu’il y ait un réseau de transport en commun, aussi performant et fiable que la voiture et 2) il ne soit pas bondé. C’est très loin d’être le cas dans beaucoup d’endroits. On ne revient pas d’un claquement de doigts sur des décennies d’étalement urbain, dans un pays moitié moins dense que l’Allemagne.

    Dans l’urgence, on peut comprendre que le gouvernement n’ait pas eu d’autre choix que de creuser encore la dette en subventionnant le carburant. Le souvenir des Gilets jaunes est aussi bien présent.

    Vu ce que coûte une voiture et la pression de l’inflation depuis un an, beaucoup d’automobilistes adoreraient pouvoir aller bosser en transport en commun.

  2. zaph

    Merci pour ce « coup de gueule  » tellement vrai.

    On peut aussi rajouter au sombre tableau de la politique transport  Française le torpillage des cartes de reduction type carte séniors et autres

    Elles sont au bon vouloir des regions. Ainsi en paca, la région ne l accepte plus pour ses ter.

    Autre désagrément, a partir de fin mai il sera obligatoire de réserver sa place vélo dans les ter Aura. On aurait pu espérer qu avec ces informations le nombre de places serait ajusté en fonction de la demande, mais que nenni, c est juste pour éjecter les candidats lorsque le ridicule nombre de place de vélo  disponible sera atteint.

    On progresse vers le mur…

  3. Horace

    Sacré coup de gueule. Bravo.

    Mais notons que la France emis autour de 4.4 tonnes co2/habitant et l’Allemagne 7.9 tonnes. https://www.donneesmondiales.com/co2-par-pays.php

    Et dans les infos de ce matin, il y avait ceci:

    In Germany, a wind farm is dismantled to make way for expanded lignite coal mine (En Allemagne, un parc d’aeolien est condamné pour permettre l’aggrandissement d’une mine de charbon lignite)

    La compétition pour « Gouvernement le plus con » est intense.

  4. michèle Bernardin

    Tout à fait d’accord avec ces grandes idées pour notre avenir..j ‘essaie de les suivre..selon mes capacités de mamie..

  5. Letard

    Bonjour à tous et toutes,

    Toute combustion produit des oxydes d’azote ( NOx).

    Les véhicules thermiques sont essentiellement propulsé par ces oxydes d’azote produits par l’air absorbé par le moteur.

    Ces oxydes d’azote sont des poisons violents qui contribuent à l’asphyxie de l’humanité et peuvent devenir de l’acide nitrique (HNO3) melangés à l’eau (H2O) qui ronge des métaux.

    Mais cet acide nitrique associé à des métaux, les oxyde et créée des nitrates ou nitrites qui finissent généralement dans des cours d’eau surtout quand ils proviennent de décharges de véhicules et ils sont souvent attribués à l’agriculture ou à l’élevage aux engrais ou aux vaches.

    Tout gouvernement qui encourage l’usage des véhicules encourage. donc, l’empoisonnement de sa population, par l’air et par l’eau et même par les terres, bref l’anéantissement de toute vie humaine au niveau mondial sans même tenir compte du réchauffement climatique.

    Les véhicules électriques produisent aussi des oxydes d’azote ( NOx ) suite aux arcs électriques qui se produisent toujours dans des moteurs électriques en fonctionnement, comme celui des moteurs électriques des trottinettes électriques mais c’est bien plus faible que celle crée par le moteur thermique pour la même puissance ou énergie fournie.

    Enfin la dégradation des chaussées dues à ces véhicules à moteur amène un coût tellement élevé pour la réparation de ces dégâts qu’elle entraîne un gouffre financier sous évalué et l’impossibilité de réparer toujours et partout sans mettre l’État en faillite.

    Ce commentaire n’a pas été créé par une IA ou à l’aide d’une IA.

    A votre service.

Les commentaires sont clos.