Bella Roma – un voyage nostalgique dans le passé

Rome a cette magie de nous transporter dans bien des époques. Mais là où les romains sont les plus forts c’est pour nous replonger dans les années 90, au plus fort de la présence de l’automobile en ville! Elles sont partout, garées partout, bruyantes partout! On est totalement transportés 25 ans en arrière, c’est magique!

Et là où les romains nous surprennent c’est en mélangeant le passé et le présent créant une dystopie des plus surprenantes et angoissantes: mêlant la tendance actuelle à la voiture gigantesque (SUV) à cette omniprésence de l’objet. Il fallait y penser, mais ça fait son effet!


En 4×4 au Panthéon, en 2020


Les ruines antiques du centre ville de Rome, en 2020

En fait, ce qui m’est apparu à travers cette visite de Rome, c’est que la place de la voiture est bel et bien en train de reculer dans de nombreuses villes, que l’automobile est en train de se faire chasser des centres-villes (certes trop lentement et uniquement dans les centres urbains), bref que l’automobilité n’est plus à la mode. Et il semble même que la tendance soit clairement en train de s’accélérer et de se généraliser… peut-être un jour même à Rome?

La France a aussi ses atouts !

J’ai choisi Rome comme illustration car la présence des voitures m’y semble plus frappante et surprenante qu’ailleurs, mais dans la réalité, pas besoin d’aller si loin pour un tel dépaysement. La France aussi fourmille de villes adeptes de ces reconstitutions socio-historiques. J’ai par exemple personnellement eu la chance de visiter Lisieux récemment, ville qui a trouvé une subtilité très années 90 pour mettre en valeur son centre-ville et sa fameuse cathédrale:


Lisieux hyper-centre : le palais de justice, en 2020

Et n’oublions pas la plus belle ville du monde, Paris, qui en 2020 encore, grâce au 16ème arrondissement et son goût du faste, nous rappelle les grandes heures des années 90: l’avenue à 6 files de stationnement. C’est la galerie des glaces, en plein air. Grandiose!


Boulevard Exelmans, Paris 16, 2020

Romeo Bravo

5 commentaires sur “Bella Roma – un voyage nostalgique dans le passé

  1. Pédibuspedibus

    https://www.google.fr/maps/@44.6928691,-0.0867078,3a,75y,96.16h,91.29t/data=!3m6!1e1!3m4!1sLNsnq9aB965JmsUiKHGFKQ!2e0!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@44.6501262,0.0808267,3a,75y,279.45h,75.93t/data=!3m6!1e1!3m4!1s2Z7cuQmxhA2XZUvdJw9wdg!2e0!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@44.8419816,0.2152324,3a,75y,202.52h,87.44t/data=!3m7!1e1!3m5!1sKK_S0GKyg0JK6-K65BURUg!2e0!6s%2F%2Fgeo2.ggpht.com%2Fcbk%3Fpanoid%3DKK_S0GKyg0JK6-K65BURUg%26output%3Dthumbnail%26cb_client%3Dmaps_sv.tactile.gps%26thumb%3D2%26w%3D203%26h%3D100%26yaw%3D81.09751%26pitch%3D0%26thumbfov%3D100!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@44.7744558,-0.348234,3a,75y,14.66h,85.91t/data=!3m6!1e1!3m4!1sw1jGqycSX50r5krU2Sj9lg!2e0!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@44.4315323,-0.2116656,3a,60y,99.78h,88.67t/data=!3m6!1e1!3m4!1spdjxBMDvcEUft9vG2Nrz1Q!2e0!7i13312!8i6656

    … tous les chemins mènent à Rome, et sur celui traversant le sud-ouest qui mène à la ville éternelle venez donc visiter les belles bastides et vieux bourgs de Gironde :

    saccagés par la bagnole, avec leur place centrale aménagée en gigantesque parking d’hypermarché… ! et pas mal de commerces de proximité encore debouts…

    jamais moins de quelques milliers d’âmes ces bourgades, loin d’un désert de station antarctique…

    à croire que les habitants du coin ont une maladie héréditaire de dégénérescence qui les a privés de l’extrémité des membres inférieurs qui les oblige à se motoriser jusqu’aux dents…

     

  2. Bibinato

    Et parmi les images proposées par Pédibus, il y a même Créon, bastide qui se prétendait ou se prétend toujours ville cyclable…

    On pleure sur la désertion des touristes à cause de l’épidémie, mais on n’oublie que ce ne sont pas des paysages urbains enlaidis par les mêmes modèles de bagnoles partout sur la planète qu’ils ont envie de voir, pour preuve l’engouement pour les iles ou les villes sans voitures.

     

     

  3. Lydie

    L’industrie automobile vend un million cinq cent mille véhicules par an. C’est un fait. En 2025 400 000 véhicules de marque Européenne (DACIA, DS, BMW, Mercedes …) seront directement produits et importés de chine. Alors pour l’emploi de qui se moque les constructeurs et l’état? Comment imaginer une autre situation que ces photos et textes qui mettent au grand jour l’envahissement continue de ces tas de ferraille dans notre environnement? Les paroles et les écrits n’y suffiront pas pour changer cet état de fait si les comportements et les décisions ne sont pas dirigés dans le bon sens.

     

  4. vince

    Sur ce site, on voit l’époque où Paris était un gigantesque parking, où chaque place était une place de voiture :

    https://www.unjourdeplusaparis.com/paris-insolite/photos-paris-parking-a-ciel-ouvert

    Où on s’aperçoit que la réduction de la place de la voiture à Paris a commencé bien avant l’équipe actuelle.

     

    Pour en revenir à Rome je ne connais pas mais Milan est une ville déjà bien cyclable, du moins le grand centre et les milanais pédalent en tenue de ville à la hollandaise. Le vélo rend la ville bien plus vivable.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.