Excès de vitesse

Des excès de vitesse supérieurs à 40 ou même 60 km/h, des permis retirés, des milliers d’euros d’amendes impayées, les hommes politiques de la république montrent l’exemple…

Ce palmarès regroupe seulement les excès de vitesse relatés par la presse. Le classement reflète l’importance du dépassement par rapport à la vitesse autorisée.

macron 1. Emmanuel Macron (ministre de l’économie) le 2 septembre 2014: son chauffeur a été contrôlé à plus de 200 km/h sur l’autoroute alors qu’il roulait en direction de Saint-Lô, soit un dépassement de 70 km/h. Le conducteur zélé est donc reparti à pied, tandis que le ministre a regagné la capitale dans une voiture de la préfecture…

francis-da-ros

 

2. Francis Da Ros (conseiller général du canton de Houeillès dans le Lot-et-Garonne) le 8 janvier 2014: 157 km/h sur la Nationale 21 limitée à 90 km/h, soit un dépassement de 67 km/h.

 

Jedrzejezyk3. Roland Jedrzejezyk (conseiller régional d’Ile-de-France et conseiller général de Morman) le 10 octobre 2002: 175 km/h sur une portion de l’autoroute A5 limitée à 110, soit un dépassement de 65 km/h.

 

 

Hennon4. Jean-Louis Hennon (maire de Courcelles-Epayelles dans l’Oise) le 15 mars 2014: 154 km/h sur une départementale limitée à 90 km/h, soit un dépassement de 64 km/h.

 

 

courson

5. Charles-Amédée du Buisson de Courson (vice-président du conseil général de la Marne) le 20 juin 2003: 108 km/h sur une bretelle d’accès à Châlons-en-Champagne sur laquelle la vitesse est limitée à 50 km/h, soit un dépassement de 58 km/h.

 

Bernard-Tapie

 

6. Bernard Tapie le 23 février 2016: 185 km/h sur l’autoroute A7, soit un dépassement de 55 km/h.

 

bertrand

 

7. Xavier Bertrand le 5 mars 2010: 140 km/h sur une route limitée à 90 km/h, soit un dépassement de 50 km/h.

 

adnot_philippe

 

8. Philippe Adnot, sénateur et président du conseil général de l’Aube le 15 décembre 2012: 140 km/h sur une route limitée à 90, soit un dépassement de 50 km/h.

 

wauquiez

 

9. Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes: 160 km/h sur une route limitée à 110, soit un dépassement de 50 km/h.

 

olivier_marleix

 

10. Olivier Marleix (vice-président du Conseil général d’Eure-et-Loir) le 28 janvier 2011: 119km/h sur une route limitée à 70, soit un dépassement de 49 km/h.

 

jose-bose

 

11. José Bové (député européen) en novembre 2009: 135km/h au lieu de 90, dans l’Aveyron sur la commune de Prades-Salars, soit un dépassement de 45 km/h.

 

philippe

 

12. Édouard Philippe (député-maire du Havre) le 2 octobre 2015: 155 km/h sur une portion de l’autoroute A13 limitée à 110 km/h, soit un dépassement de 45 km/h.

 

Jean-Paul-Huchon

 

13. Jean-Paul Huchon (président du conseil régional d’Île-de-France) le 23 octobre 2011: 171 km/h sur l’autoroute A13, soit un dépassement de 41 km/h.

 

marty

 

14. Alain Marty (député-maire de Sarrebourg en Moselle) le 1er juin 2015: 151 km/h sur l’autoroute A4 alors qu’il pleuvait (limitation à 110 km/h), soit un dépassement de 41 km/h.

 

Hortefeux

 

15. Brice Hortefeux (député européen, ancien ministre de l’intérieur) le 1er mai 2016: 170 km/h sur l’autoroute A75, soit un dépassement de 40 km/h.

 

richard

 

16. Franck Thomas-Richard (conseiller général du canton de Bourges-2) le 20 mars 2002: 150km/h sur une route départementale limitée à 110Km/h, soit un dépassement de 40 km/h.

 

marc-antoine_jamet

 

17. Marc-Antoine Jamet (vice-président de la Région Haute-Normandie) le 26 novembre 2011: 160 km/h au lieu de 130, soit un dépassement de 30 km/h.

 

juppe

 

18. Alain Juppé en mars 2004: 105 km/h sur la route nationale reliant Bordeaux à Bayonne et limitée à 90 km/h, soit un dépassement de 15 km/h.

 

Hors Catégorie

Certains cas ont défrayé la chronique judiciaire ou médiatique et ne peuvent se résumer à une seule infraction.

Jean-Vincent-PlaceEn 2013, Jean-Vincent Placé, ancien conseiller régional (écologiste!) d’Ile-de-France est mis en demeure par le Conseil régional de payer 18.161 euros à la suite d’une centaine d’infractions routières (stationnements gênants et excès de vitesse) datant d’avant 2010.

 

Marine-Le-Pen

Après une série d’excès de vitesse, Marine Le Pen a perdu tous ses points et donc son permis de conduire en 2012, a révélé Le Canard enchaîné en septembre 2014.

 

Nicolas_Sarkozy

Durant la campagne présidentielle de 2007, des journalistes d’Auto Hebdo avaient suivi les candidats à l’élection. Nicolas Sarkozy avait été suivi à 190 km/h sur une autoroute, Jean-Marie Le Pen à 185 km/h, tandis que François Bayrou avait été surpris à 120 km/h sur une voie limitée à 70 km/h. Ségolène Royal s’était elle fait piéger à 158 km/h sur une double voie limité à 110 km/h.

En pleine campagne de lancement des nouveaux radars automatiques, les ministres Gilles de Robien (Transports) et Nicolas Sarkozy (Intérieur) ont été « surpris en flagrant délit d’excès de vitesse » affirme en novembre 2003 le magazine « Auto-plus ». A l’aide d’un radar-laser, les « enquêteurs » de l’hebdomadaire auraient ainsi contrôlé la voiture de Gilles de Robien à 98km/h et celle de Nicolas Sarkozy à 103km/h sur une portion de route à deux fois deux voies où la vitesse est limitée à 70km/h.

Des journalistes du quotidien L’Indépendant, situé à Perpignan, ont surpris Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’intérieur, le 25 novembre 2002 sur l’A9, à bord d’une voiture du ministère circulant à près de 200 km/h. Dans leurs voitures, les journalistes, qui roulaient à près de 175 km/h, n’ont pas réussi à suivre le convoi ministériel.