Trafic

Trafic – Un film de Jacques Tati

« Je ne comprends pas pourquoi un homme change brusquement de mentalité lorsqu’il change de voiture et devient agressif, agressivité qui est souvent ridicule. Que l’achat d’une grosse voiture aille de pair avec le volume du portefeuille ou de l’anatomie, soit. Mais on peut défendre son ventre sans se croire obligé de défendre sa cylindrée. » (Jacques Tati)

Trafic est un classique du cinéma anti-voitures. Réalisé par Jacques Tati en 1971, le film dénonce la déshumanisation de l’homme par la voiture.

Ma scène préférée: lors d’un embouteillage, Tati s’amuse à filmer les automobilistes qui, se croyant à l’abri des regards, se curent le nez avec une concentration méthodique hilarante… Cette scène illustre le fait que l’automobile n’est rien d’autre qu’une projection de la sphère privée (la maison, le « chez-soi ») dans la sphère publique (la rue, l’espace public). Par extension, la société de l’automobile est avant tout une société d’individus se tenant à l’écart les uns des autres plutôt qu’une société d’individus désireux de « vivre ensemble » dans la ville.

Au passage, le dessin de Cabu nous rappelle de manière ironique qu’avec la publicité, nous sommes informés!

Un film précurseur à voir d’urgence!

Liens :
http://www.tativille.com/

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France