La ville franchisée

Formes et structures de la ville contemporaine

Désormais omniprésent, l’étalement urbain combiné à la recomposition des villes remodèle la géographie fabriquant des territoires hybrides, ni urbains, ni ruraux.

À partir de l’analyse du cas français, mais considérant aussi l’Amérique, l’Asie et l’Afrique, l’ouvrage étudie les effets conjoints des infrastructures routières, des lotissements pavillonnaires et des centres commerciaux.

Attentif aux conséquences morphologiques, économiques et sociales, l’auteur révèle les convergences planétaires autour d’un urbanisme de secteurs et d’une ville franchisée.

Ce qualificatif doit s’entendre dans le sens commercial des villes saisies par les logiques du marketing mais aussi dans l’acceptation domaniale du terme, à savoir la privatisation progressive d’espaces toujours plus vastes.

Dénonçant ces environnements sécurisés, de moins en moins publics et gratuits, David Mangin s’emploie à défendre le principe de la «ville passante» fondé sur l’idée d’une moindre dépendance automobile, d’une forte hétérogénéité des architectures et d’une véritable diversité d’usages.

David Mangin enseigne à l’École d’architecture de la ville et des territoires et à l’École nationale des ponts et chaussées. Architecte-urbaniste, il participe au réaménagement des espaces publics du boulevard Richard Lenoir à Paris. C’est également son projet qui a été retenu pour la rénovation du quartier des Halles. Il est enfin le coauteur de Projet Urbain (1999).

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France