Petite contribution d’un socialiste écoeuré

Le prix du baril vient allègrement de pulvériser tous les records cette semaine, pour être évalué à 66 dollars le baril.

Cela s’en ressent chez notre consommateur bêta (je préfère bêta à lambda, je ne sais pas pourquoi) qui grince des dents car prendre sa voiture pour aller chercher du pain devient cher, nos pêcheurs grands protecteurs de l’environnement rouspètent car ils ne peuvent plus enfreindre comme il faut les interdits européens protégeant les zones de reproduction des poissons, les routiers vocifèrent: et bien tant mieux!! Qu’ils continuent à gueuler sur la hausse du pétrole… Je n’en ai rien à faire.

Nos socialistes, grands penseurs devant l’éternel (j’ai parfois honte d’entendre leurs conneries malgré ma carte) proposent le rétablissement de la TIPP flottante, la taxe intérieure sur les produits pétroliers, qu’ils avaient mis en place en 2002 et que Raffarin a supprimé.

C’est une taxe qui est moins forte lorsque les prix du carburant montent, et une taxe qui est plus forte lorsque les prix du carburant descendent. Autrement dit, ça « moyenne » le prix.

Dans la situation actuelle donc, le prix à la pompe serait moins cher qu’il n’est en réalité si cette TIPP était appliquée.

Bravos socialistes…

Mais le but de la taxe est-il de récupérer plein d’argent, d’inciter les gens à consommer du pétrole, de renflouer les caisses de l’état?

On néglige presque la dimension écologique dans la situation maintenant!

Le but de la taxe sur les carburants, écologiquement parlant, devrait être de décourager la consommation des carburants pétroliers au profit d’autres modes d’énergies (électriques, aquazol, éthanol, eau) peu utilisés hélas, voire délaissés.

Pourtant la situation est critique! L’automobile est responsable de 25% des gaz polluants, la chose est claire.

Alors pour une fois qu’un mécanisme de marché fait monter les prix, et respecte la notion de pollueurs payeurs, je ne vais pas m’y opposer.

Au contraire. Je serai partisan de charger encore la note pour le consommateur, et de profiter de la manne financière (récoltée par la taxation haute et systématique des combustibles fossiles) pour promouvoir voire même forcer l’utilisation des transports en commun, et par exemple des véhicules électriques.

Etre socialiste ne consiste pas à être contre un gouvernement, mais consiste à être pour le bien de TOUS.

Asterion
lademeuredasterion.mabulle.com

NB : cette déclaration du PS pour un carburant moins cher vient à point nommé avec l’étude publiée récemment qui montre que le risque de cancer infantile lorsque l’on vit près des axes routiers est multiplié par 12

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France